Les Etats-Unis à pied : les plus beaux chemins de randonnée

Pct 1 2

Quand on pense « voyage aux Etats-Unis », on pense road trip : la voiture, les longues routes, les stations essence paumées au milieu de nulle part, les paysages grandioses. Mais entre deux arrêts, le plus souvent dans les parcs nationaux, mais pas seulement, prendre le temps de marcher dans ces paysages donne souvent l’occasion d’une découverte plus intime des lieux.

On s’arrête, ça sent bon, on peut croiser des animaux ; l’effort fait du bien aussi.

Au fil du 20è siècle, à mesure que la prise de conscience de la protection des parcs nationaux américains se faisait sentir, la création de sentiers de longue randonnée a émergé.

Je n’en ai parcouru que quelques uns, par tout petits bouts, à peine quelques kilomètres à la fois. Parce qu’ils me font rêver, ça faisait un moment que j’avais envie de compiler dans un article les plus longs et les plus beaux sentiers de randonnée, ceux qui prennent des semaines, voire des mois, à être parcouru. 

Mais comme on n’a pas toujours 3 à 5 mois à consacrer à une longue marche, la deuxième partie de l’article sera consacrée aux randonnées plus courtes, et j’ai sélectionné un « best of » des plus belles randonnées, de courte durée cette fois (elle ne dépasse pas souvent 20 km) faites aux Etats-Unis lors des 7 dernières années. C’était une plongée nostalgique dans les photos et les souvenirs !

Les randonnées de longue distance aux Etats-Unis

Des livres sur le sujet : guide, Mémoires et fiction

Mon expérience de randonnée aux Etats-Unis

  • La randonnée aux Etats-Unis, hike ou hiking en anglais, se fait souvent sans guide, seul ou en petit groupe, en transportant sa nourriture et en purifiant son eau dans les rivières et torrents, sans laisser de trace derrière soi. Il peut y avoir des postes le long de certaines routes pour s’approvisionner.
  • La plupart des randonneurs se trouvent un surnom de piste : à vous de chercher le vôtre lors de votre prochaine excursion à pied, en lien avec vos forces, vos faiblesses, vos qualités, ou un événement en particulier. 
  • Il y a des refuges dans certaines sections de trails (souvent très chers pour le service proposé, plus que rustique), mais la plupart des nuits se font dehors : c’est le camping « backcountry », traduit en français par camping sauvage. Tente, hamac, ou à la belle étoile ! Si le sujet du camping vous intéresse, j’ai écrit un long article résumé de toutes mes expériences aux Etats-Unis. 
  • Les consignes de sécurité à l’entrée des sentiers insistent sur la présence des animaux sauvages, il faut bien empaqueter sa nourriture (les ours par exemple en Californie, les grizzlis dans le Montana, les javelinas – des cochons sauvages – au Nouveau-Mexique, sans parler des serpents, un peu partout), mais les risques plus importants sont liés aux blessures. Il y a aussi le problème d’approvisionnement en eau dans certaines régions, et depuis quelques saisons, les risques d’incendies sont plus élevés.
  • Ces longues randonnées ne s’improvisent pas – même si c’est ce qu’on voit dans le film Wild, souvent les gens s’entraînent sur des plus courtes distances – comment faire son sac, quelle est la bonne paire de chaussures, etc. – avant de partir pour quelques semaines, voire des mois entiers sur les routes.

Sentiers de longue distance… à l’Ouest des Etats-Unis

Pacific Crest Trail, le PCT

  • Distance : 2650 miles, soit 4264,76 km
  • Temps moyen pour le parcourir : 5 mois, pendant le bon moment de l’année (pas trop de neige en montagne, pas de chaleurs trop fortes dans le sud de la Californie)
  • Etats traversés : Californie, Oregon, Washington, en gros, de la frontière mexicaine à la frontière canadienne

Rendu célèbre par le livre et film Wild (publié en 2012), ce chemin a été établi en 1968. Les randonneurs qui le font du début à la fin sont rares, au moment où j’écris cet article, 6010 personnes l’ont parcouru du début à la fin, et 87 seulement l’ont fait en entier plus d’une fois : un projet complètement fou.

C’est un sentier très populaire étant donné la beauté des paysages traversés, et certaines portions requièrent l’obtention d’un permis – il est gratuit, mais permet de contrôler la fréquentation.

Toujours sur le sujet de l’argent, on pourrait croire que ce genre de voyage soit sans coût, sauf celui d’une bonne paire de chaussures, mais l’association du PCT estime que faire cette randonnée du début à la fin peut coûter entre 4000 et 8000 dollars par personne.

J’ai croisé le PCT à plusieurs reprises lors de mes voyages, notamment dans l’Oregon. Sur le chemin, on distingue sans problèmes les marcheurs longue durée des promeneurs d’un jour : ils sont souvent très bronzés, tout maigres, et dégageant une certaine odeur de marcheur… Un matin, au réveil dans l’hôtel du Mt Hood, ces marcheurs étaient contents de trouver du café chaud, mis à disposition gratuitement, et des prises pour recharger leur téléphone.

Plus d’infos sur le site de l’association du Pacific Crest Trail

Pct crater lake 1
Le PCT passe par Crater Lake, Oregon – septembre 2016

John Muir Trail, le JMT

  • Distance : 211 miles, soit 339,57 km
  • Temps moyen pour le parcourir : 3 semaines
  • Etat traversé : la Californie, de la vallée de Yosemite au Mt Whitney

Ce sentier traverse les pas du PCT mais sur une petite distance (tout est relatif) : il se concentre sur la Sierra Nevada, les terrains traversés sont donc surtout des montagnes. Ce chemin porte le nom d’un naturaliste, John Muir, considéré comme « le père des parcs nationaux américains », et qui déjà au tournant du 20è siècle était préoccupé par la préservation de la nature sauvage de l’ouest américain. Son nom vous dit sans doute quelque chose : un parc de redwoods porte son nom au nord de San Francisco.

Ce que je trouve cool avec ce sentier, c’est qu’il semble être le plus accessible de tous, par sa distance relativement peu impressionnante, surtout par rapport aux autres trails de longue distance. Des amis l’ont parcouru cet été, juste à deux, et sont revenus en disant que c’était super et en précisant « on n’a pas parlé pendant 15 jours ». Ça, c’est de la marche méditative !

Il permet aussi d’admirer le Mt Whitney, le point culminant des Etats-Unis continentaux, qui culmine à 4421 mètres (le point culminant aux USA se trouve Alaska avec son Mt Denali, à 6190 mètres).

Sierra nevada 1
La Sierra Nevada vue depuis le parc national de Sequoia et Kings Canyon, en Californie (février 2015)

Sentiers de longue distance…

à l’Est des Etats-Unis

Appalachian Trail, l’AT

  • Distance : 2200 miles, soit 3500 km
  • Temps moyen pour le parcourir : 5 à 7 mois ;
    le record de vitesse appartient depuis cet été 2018 à un dentiste belge, qui a parcouru ce trail en courant, en moins de 42 jours.
  • Etats traversés : l’AT traverse 14 Etats – du Sud au nord : Georgie, Caroline du Nord, Tennessee, Virginie, Virginie de l’Ouest, Maryland, Pennsylvanie, New Jersey, New York,  Connecticut, Massachusetts, Vermont, New Hampshire, Maine.

On change de côte, l’Appalachian Trail se trouve sur la côte Est des Etats-Unis. Lors de nos pérégrinations, on l’a rencontré à plusieurs reprises, que ce soit dans le New Hampshire et dans les Smoky Mountains.

C’est le chemin de randonnée le plus long du monde, comme aime le présenter l’association de l’AT (même si une fois terminé, le Continental Divide Trail, présenté plus bas, sera vraiment « le plus long »). Il a fallu 10 ans pour le mettre en place, et en 1937, les premiers randonneurs s’y attaquent.

Même si c’est l’un des chemins les plus fréquentés des Etats-Unis, rares sont ceux qui le parcourent entièrement, ceux qu’on appelle les « thru-hikers ».

Il parait que c’est ennuyeux de le faire, car il y a beaucoup de forêts, on marche, on dort, on marche, on dort, et ça se répète sur des jours et des jours.

At smoky mountains 1
Le long de l’Appalachian Trail, dans les Smoky Mountains (juillet 2017)

Long Trail

  • Distance : 273 miles, soit 438,35 km
  • Temps moyen pour le parcourir : 2 à 4 semaines
  • Etat traversé : Vermont

C’est le sentier le plus ancien de la liste, et comme le John Muir Trail, il ne traverse qu’un seul Etat, ici en l’occurence le Vermont. Ce chemin a toute une partie commune avec l’Appalachian Trail, dont je parle ci-dessous.

Un mot revient quand on fait des recherches sur le Long Trail : boueux, muddy en anglais, ce qui n’est pas très étonnant pour cette région fraîche et boisée.

Ours, orignal, faucon : ce sont les animaux qu’il est fréquent de croiser le long du Long Trail. Ceux qui ont déjà marché dans cette partie du pays ont déjà entendu parler des black flies, ces horribles mouches mordeuses qui adorent tournoyer autour du visage. Au début de l’été, elles sont virulentes le long du trail

Suivant la tendance des micro-brasseries aux Etats-Unis, il y a même une bière qui porte le nom de ce sentier, la Long trail, brassée à Bridgewater dans le Vermont.

Long trail vermont 1 2
Le long du Long trail, dans le Vermont, du côté de Stratton Mt – juin 2013

Au centre de l’Amérique

Continental Divide Trail, le CDT

  • Distance : 3100 miles, soit 5000 km
  • Temps moyen pour le parcourir : de 4 à 5 mois
  • Etats traversés : New Mexico, Colorado, Wyoming, Idaho/Montana

Ce sentier qui va du Mexique au Canada a été établi en 1978, le long de la ligne de partage des eaux, principalement le long des montagnes Rocheuses, au centre du pays. Il n’est pas entièrement balisé et n’est donc pas officiellement considéré comme le sentier le plus long.

De tous ceux de cette liste, c’est probablement le trail avec les paysages et terrains variés.

Je n’ai eu l’occasion qu’une seule fois de le croiser, dans le parc des Rocky Mountains, au beau milieu du Colorado. Ce jour-là, les montagnes étaient sous les nuages…

Continental divide 1

Iced Age Trail, le IAT

  • Distance : 1200 miles, soit 1932 km
  • Temps moyen pour le parcourir : de 7 à 22 semaines (environ 5 mois 1/2)
  • Etats traversés : Wisconsin

Je n’ai aucune photo de ce sentier, car je ne suis jamais allée dans cet Etat, au bord des Grands Lacs, au nord de Chicago. Le nom du sentier est intrigant : le chemin de l’Age de Glace (ça m’a tout de suite fait pensé à Scrat qui déclenche la dérive des continents avec son gland). La réalisation de ce chemin n’est pas encore terminée et prendra encore quelques années, les bénévoles sont à l’oeuvre pour avancer ce travail.

Malgré son nom, il ne faut pas s’imaginer marcher au milieu de glaciers en haut de montagnes : le sentier retrace la frontière de la dernière glaciation, il y a 12 000 ans. Les terrains traversés sont des forêts, des collines mais aussi la ville de Madison.

Je trouve que c’est une idée formidable pour découvrir un Etat moins connu des road trippers français (qui lisent ce blog), souvent concentrés sur les mêmes régions américaines, plus spectaculaires à première vue.

+ d’infos sur le site de REI

Si vous recherchez des guides précis sur la randonnée aux Etats-Unis, je vous recommande d’aller dans les magasin REI (promis, c’est sans partenariat, personne ne me paie pour dire ça, je suis cliente chez eux, j’adore ce magasin d’outdoors). Non seulement ils proposent des excursions de courte, moyenne ou longue durée avec des guides, mais ils ont aussi une sélection de livres pratiques et de cartes.

A part les guides pratiques, pas facile de trouver des Mémoires intéressants de randonneurs ! Il ne suffit pas de vivre quelque chose d’exceptionnel (marcher en solitaire pendant des semaines d’affilée) pour savoir raconter son histoire ; sur ce sujet, lire cet article très drôle du New Yorker : les meilleurs livres sur des randonnées n’ont pas été écrits par les randonneurs qui ont parcouru *tout* le trajet – une hérésie pour ceux qui se considèrent comme les vrais randonneurs, les « thru-hikers » qui vont du début à la fin. Le journaliste raconte qu’il y a d’innombrables récits de ces vrais randonneurs souvent auto-publiés, mais que ces récits sont à peu près tous les mêmes, alors que les bons livres, ceux qui deviennent des best-sellers, sont lus massivement par des gens qui ne feront jamais ce chemin entier « Un livre sur l’Appalachian Trail ? Non merci. Ca doit donner : on a marché, on a vu des arbres, on a grimpé, on est descendu (…) ». Ca n’enlève en rien le plaisir d’écrire et de raconter son histoire, mais si on se place du point de vue du lecteur, mieux vaut faire confiance aux éditeurs.

Hiking the white mountains

Hiking the White Mountains
Pour tout ce qui est randonnée, je recommande les guides de la collection Falcon. En l’occurence ici, c’est le guide des White Moutains, les montagnes du New Hampshire, pas très loin de Boston et Montréal.

Wild

Wild, Chery Strayed
Ce livre est un classique pour les femmes (et les hommes) qui ont envie de se lancer dans la randonnée en solo : Cheryl raconte son expérience cathartique unique le long du PCT après le décès de sa mère.

Philip meyer le filsLe fils, Philipp Meyer
Je dévie de sujet… il n’est pas question de randonnée au sens contemporain du terme dans ce roman, mais de marche, de traque, de chasse, dans la « wilderness » américaine, la nature sauvage. Encore merci à ma copine Claire de m’avoir offert ce roman, je le trouve superbe (j’en parle plus longuement dans cette chronique).

Le matériel : mes 3 indispensables

Mon matériel de marche est adapté aux randonnées d’une journée. Manu, mon compagnon de voyage, est un vrai geek du bon matos, et passe beaucoup de temps à chercher le meilleur du best du matériel, un compromis de technique, confort, style (pas toujours, mais on essaie).

Miwok gregory

Le sac à dos Gregory Miwok 18L pour femmes, tout simplement parfait, léger et avec suffisamment de place. J’avais fait une longue revue sur comment choisir son sac à dos de randonnée à la journée dans cet article.

Chaussures marche salomon

La chaussure Salomon X Ultra 3 Mid GTX. J’aimerais bien mettre les jolies chaussures en cuir avec lacets rouges façon la fille dans Wild, mais honnêtement, ces chaussures sont les plus inconfortables du monde. Je ne suis pas là pour le ‘Gram, je veux avoir tous mes orteils et mes talons sans ampoules à la fin de 6 heures de marche.

Platypus gourde

Une gourde flexible avec paille à rallonge Platypus. Elle se glisse dans mon sac à dos, elle contient 3 litres d’eau. Un indispensable. Manu a le camelbak original, je préfère celle-ci. Le genre de matériel pour lequel je me dis : mais comment est-ce que je faisais avant ?

Texas 1
Quand le chemin passe par une rivière… ici au Texas, en août 2015

Mes randonnées (courte durée) les plus mémorables…

Ce ne sont pas forcément les plus longues et les plus épuisantes qui restent en mémoire, il y a souvent un petit quelque chose en plus, des conditions particulières, qui font d’une marche une marche mémorable. Je me souviens de… 

En montagne

  • La marche autour d’une partie du Mt Hood, en Oregon, avec la nuit dans l’hôtel de The Shining pour se remettre de la fatigue. Une marche épuisante, mais absolument sublime, qui traverse des ravines, des prairies, le tout dominé par le volcan enneigé.
mt-hood-oregon-11

La randonnée avec une curiosité au bout du chemin

C’était lors de notre deuxième road trip, en 2013, et j’ai reçu par la suite pas mal de messages de lecteurs et autres blogueurs qui ont eu envie de faire la même…  Dans le parc de Glacier, dans le Montana, la superbe marche dans le parc de Glacier dans le Montana, celle de Iceberg lake

Dans un tout autre genre, j’avais beaucoup aimé une marche dans les montagnes du Texas, à Guadalupe, qui promettait de voir à la fin « les marches du Diable ». En retournant au parking, on a fait une belle rencontre de voyage avec un ancien ranger, Duane, avec qui on a ensuite passé la soirée.

Mathilde iceberg lake 1

Les marches dans des décors hors-du-commun

On est toujours comme des petits fous quand il y a un « slot canyon », un canyon à fente. C’est l’aventure, ça fait un peu peur (merci au film 127 heures pour ça) On en a surtout rencontré en Utah, et le top du top a été les 2 « slot canyons » de Escalante (il y a aussi une vidéo dans l’article).

Dans un tout autre genre, marcher dans la forêt millénaire de Hoh dans l’Etat de Washington faisait partie de ces moments uniques, tout comme la fois au fond des grottes de Carlsbad au Texas, ou bien encore les drôles de rochers de Chiricahua au sud de l’Arizona

Escalante Grand Staircase Utah-31

Les marches tôt le matin

Cette catégorie, c’est un peu de la triche, car toutes les marches pourraient s’y retrouver à condition de se lever suffisamment tôt. C’est une des raisons pour laquelle j’aime bien camper : on est au coeur du parc, on se lave (ou pas) vite fait, le petit déj se prend en route avec un sandwich, bref, on ne perd pas de temps le matin.

  • Un gros coup de coeur pour cette marche assez dingo dans les Needles de Canyonlands – le reste du parc, notamment The Maze, est dans ma wish list !
  • Une autre marche faite de bon matin, c’était celle au Black Canyon of the Gunnison, dans le Colorado. A vrai dire, la seule longue marche dans ce parc.

Je devrais aussi ajouter celles faites au coucher du soleil… mais elles sont un peu plus dures à prévoir. Dans mon souvenir, on avait fait une superbe marche dans le parc national d’Acadia, en passant par des parois super raides et un peu scary, pour arriver tout en haut du Mt Cadillac. On peut y aller en voiture… mais la sensation n’a rien à voir.

 

canyonlands the needles utah 3

Dans la chaleur du désert

Enfin, même si la randonnée est surtout associée dans l’imaginaire à la montagne, on a fait de très belles marches dans le désert :

White sands dune nouveau mexique-12

 

… et celles que j’aimerais encore faire :

  • Même si je suis descendue en courant dans le Grand Canyon (2 strates seulement) à l’époque où je trouvais ça facile de courir – j’avais 28 ans, j’aimerais tout de même faire la traversée du Grand Canyon du Sud au Nord
  • Je rêve de « hiker » en Alaska et à Hawaï ! J’attends (un peu trop) la bonne opportunité pour y aller
  • Je n’ai fait aucune randonnée dans Zion… même si je l’ai traversé en voiture 2 fois. J’ai toujours craint le trop-de-monde, mais les photos des marches dans ce parc me font rêver
  • J’aimerais retourner dans le Colorado ! Un long road trip dans cet Etat… mais ça n’a pas suffit pour gratter à peine la surface du potentiel beauté et wow

Bref, la liste est longue ! Et nous n’avons qu’à peine effleurer les Etats centraux des Etats-Unis…

 

✎ Et vous…
Quelle est votre « wish list » de marches courte/moyenne ou longue durée aux Etats-Unis ?
Quel est votre meilleur souvenir de randonnée aux Etats-Unis ?
Est-ce que vous rêvez de faire une de ces randonnées de longue distance ?

Mathilde grand canyon 1
Facebook
Pinterest
Twitter
Email
Mathilde

Mathilde

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise Boston le nez en l'air. Je suis aussi auteure de nombreux guides de voyages, de livres de yoga et de jeux chez des éditeurs français. Suivez-moi sur Instagram, Facebook ou Pinterest.

15 réflexions au sujet de “Les Etats-Unis à pied : les plus beaux chemins de randonnée

  1. En avril, je me suis réfugié au Pérou pour fêter sa victoire sur le chemin de l’Inca, qui a duré quatre jours. C’est beau, c’est beau, nous avons fini par grimper Huayna Picchu, impressionnant. Je les recommande!

  2. Bonjour Mathilde,
    quel chouette article !!!
    Bon même si j’avoue être tombé un peu de haut car je m’imaginais trouver ici des randonnées pépères bien connues de mes pieds…j’étais loin de m’imagine tomber sur des rando de plusieurs milliers de km 😉
    En ce qui me concerne mes top rando, même si elles sont plus populaires, sont l’Angel’s Landing (Zion), la Panorama Trail (Yosemite), la wonderview trail vers les lettres Hollywood (merci Mathilde), la figure 8 à Bryce et la descente d’une partie de la South Kebab dans le grand Canyon.
    En ce qui concerne les chaussures je possède des salomon Xultra 2 et ce sera la dernière fois, non pas pour une raison de confort mais pour une raison de solidité (usure vraiment prématurée) et son adhérence sur sol humide assez effrayant.
    Merci encore et très bonne journée 🙂

  3. Nice ton article. Si je devais faire mon top 3 de randonnée aux USA ce serait le suivant, mais pas dans l’ordre…
    J’ai adoré ma randonnée au parc Chiricahua, que j’ai découvert sur ton blog d’ailleurs. Cet été, je suis tombé en amour avec Capitol Reef et la randonnée coup de coeur fut Capitol Gorge Trail. Finalement, avec mon chum on a monté 98% de la Superstitions Mountain à Lost Duchtman sur l’Apache trail, soit la randonnée Flatrion trail, je sais pas si c’est vraiment dans mon top 3, mais c’est assurément la plus dure trail que j’ai fait de ma vie…un souvenir incroyable. Prochainement, je m’attaque au Saguaro NP….j’ai y accordé 2 jours déjà, mais il en mérite plus…je pense bien y trouver là des randos super le fun !!!

    • Hello Odrey !
      Je suis d’accord avec toi, Chiricahua, c’était une randonnée superbe (celle qui part du sommet et qui redescend vers le visitor center ? )
      Capitol Reef, trop trop beau et tellement de choses à explorer
      Sur l’Apache Trail, on n’a pas du tout marché, on n’a fait que rouler.
      Ce trail a l’air de t’avoir laissé un super souvenir malgré la difficulté !!

      • Oui exacte pour chiricahua…par contre en décembre on pense en faire une autre, donc mettre la voiture en haut et se promener dans la montagne sans aller jusuq’en bas ! Et la Superstition Mountain, on a lu sur le papier d’info de la trail une fois rendu à 98% de la monté alors qu’on se demandait si on devait poursuivre parce qu’on trouvait ça dure : « Only experienced hikers should attempt this trail… ect…very steep and difficult » Dorénavent on lit comme il faut avant de monter ! N’importe quoi !!!

  4. Bonjour Mathilde,

    Ca fait un petit mimique je n’avais pas laissé de message. Ce qui ne veut pas dire que je ne te lisais plus, mais moins de temps… Donc la c’est le sujet qui nous passionne!
    On se lance , en 2019 ou 2020, direction l’Alaska, ça fait un moment qu’on en rêve et on se lance , avec le Yukon.
    Pour Zion , on a testé en juillet, certes tu as du monde, mais c’est comme partout dès que tu t’eloignes d’1km , c’est beaucoup moins fréquenté et là, c’est effectivement sublime.
    Pour Glacier, nous avons fait cette rando, dans la neige vers le 20 juillet. Sacré expérience.
    Si un jour tu as l’occasion, l’Alberta est assez propice aux très belles randonnées.
    Bonne continuation
    Au plaisir de te suivre.
    Virginie

    • Merci pour ton petit mot Virginie ! J’adore ton top rando (et il faut vraiment qu’on se bouge pour Zion…)
      Génial pour l’Alaska, j’avoue qu’avec mon job qui est très concentré sur l’été, c’est difficile de trouver un moment propice pour y aller…
      J’aimerais beaucoup découvrir le Canada, c’est dans mes projets (mais tu sais, les « vagues projets »)

  5. Je n’ai fait aucune rando aux USA, il faut dire que je n’y suis allée qu’une fois, mais une amie vient d’emménager à Washington donc je prévois un petit tour dans les smokey Mountain sur l’Appalachian trail l’année prochaine.

    Sinon je rêve de parcourir les chemins du nord est ou alors à l’opposé, ceux de l’Oregon.

    Pour le moment je ne me prévois que des petites randos en France, et je dois dire qu’il y a du choix aussi!

    • oui c’est sûr qu’en France, il y a de quoi faire aussi pour sûr !
      Je te souhaite de réaliser tes souhaits rando en tout cas 😉

  6. Je rêve de faire le PCT !
    Moi j’ai adoré mes 4 jours de rando backcountry dans Yosemite en octobre 2016 : personne sur les sentiers sur une partie du john muir trail depuis tiago road.
    Je trouve que Alpine lake Wilderness (washington state) et North cascades offent aussi parmi les plus belles rando journées ou sur plusieurs jours. ca ressemble pas mal aux Alpes. donc pour ceux qui aiment la montagnee le denivellé.
    En rando de plage, j’ai adoré Shi Shi beach (une plage sauvage tout au nord ouest des usa) et les autres rando côtières d’Olympic.
    Et Zion c’est vraiment top. J’ai testé en décembre et en avril et les 3 fois le monde ne m’a pas gêné.

    J’ai sur ma liste sequoia en version ski de rando pour décembre !

    • C’est vrai que je n’ai pas pensé aux marches sur la plage ! et Olympic en a de très très belles indeed.
      J’aimerais bien explorer plus Yosemite, c’est l’un des premiers parcs nationaux où on est allés, et à l’époque on n’était pas très au fait de ce qu’on pouvait faire, comment aborder les choses, etc.

      Top top top pour sequoia en mode neige (s’il y en a ?! on y est passé une année en février, et c’était 25°, pas de trace de neige nulle part)

  7. Merci pour ce superbe article. Les randos sur plusieurs jours/semaines/mois me font rêver, mais mes petites expériences ici en France m’ont un peu refroidies (perso, Salomon, c’est plus jamais, elles m’ont détruit 4 ongles de pied le mois dernier :-D) même si je reste complètement fan du concept de camping sauvage et de vie ultra minimaliste. En tout cas, tout me donne envie dans ton article ! Merci encore.

    • Dommage pour les chaussures ! ce n’était sans doute pas la bonne taille tu ne crois pas ?
      J’ai troqué une paire de North Face que j’aimais beaucoup mais qui étaient bien trop molles pour cette nouvelle paire, mais testées seulement 2 fois sur des relativement courtes distances.
      So far so good.

  8. Haaaaaa l’incroyable PCT ! Qui me fait rêver, mais qui restera toujours un rêve. Chaque année je suis les randonneurs qui parcourent la PCT grâce à Instagram, et je les envie tellement… Mais bloquer 5 mois, avec un boulot c’est compliqué. Trop compliqué.
    Mais je garde l’idée dans un coin de ma tête, et peut être n’en faire qu’une partie.
    Le livre Wild (et surtout pas le film qui est horrible) est enivrant, transportant. Quand je l’ouvre, je respire et dors PCT et l’expérience de Cheryl est tellement entière et poignante.
    D’ailleurs en ce moment j’ai enfin convaincu l’homme de le lire !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.