Visiter Salem : les sorcières… mais pas seulement

Visiter Salem Massachusetts-43

Salem intrigue, à juste titre : il y a toute une mythologie autour de cette ville ; il y a quelques années, quand je suis arrivée aux Etats-Unis, j’ignorais qu’elle existait vraiment d’ailleurs, avant de découvrir qu’elle n’était qu’à quelques kilomètres de Boston !

Et les sorcières alors, c’est vrai ça aussi ? Salem existe, oui, et la chasse aux sorcières fait partie de son histoire.

Alors, c’est comment Salem ? La ville est toute petite, très touristique, et un peu carton-pâte sur les bords. Même si le côté folko-mytho des multiples musées sur les sorcières peut être décevant, il y a aussi d’autres choses sympa à voir à Salem, car la ville a longtemps été un centre commercial portuaire majeur, et en a gardé quelques vestiges intéressants, de belles maisons, et un superbe musée, le Peabody Essex.

☞ Comptez une journée de découverte de Salem

☞ Pour y aller depuis Boston, pensez au train ou même au ferry ! En « commuter rail » au départ de la North Station, ça coûte 14$ aller/retour, et ça ne dure que 30 minutes. Le trajet en voiture n’est pas très  sympa (autoroute, beaucoup de circulation dans 80% des cas). En ferry, ça peut être une mini-aventure ! Départ depuis les quais près de l’aquarium de Boston. Environ 45$ aller/retour.

☞ Préparez votre voyage en achetant à l’avance :

1. Suivre la ligne rouge pour parcourir facilement les rues du centre-ville

A peine sortie de la gare de Salem, pas moyen de me perdre : il y a une ligne rouge peinte sur le sol, au milieu du trottoir. Comme à Boston, qui a son Freedom Trail !

Le chemin sillonne un peu partout dans la ville, et il a l’avantage d’empêcher de trop penser à où aller : on se laisse guider simplement.

Voici une sélection en images des plus beaux passages le long de ce fil rouge…

Visiter Salem Massachusetts-44
Sur la place de l’ancienne mairie : c’est la fête de la briquette rouge !
On croise de jolies boutiques, et quelques belles maisons en bois coloré : ça fait très Nouvelle-Angleterre !

Visiter Salem Massachusetts-47

Et puis on passe aussi en face de vraies grandes maisons magnifiques, celle-ci peut même se visiter !

2. Flâner autour du port, voire même faire un tour en bateau

Salem, comme Boston, est au bord de l’océan… mais on peut vite l’oublier quand on se promène dans les petites rues. Et puis d’un seul coup, on se retrouve près de l’eau.

Du port historique, il ne reste pas grand chose, seulement un quai, le quai Derby, auquel est amarré un beau bateau (il est en restauration en ce moment, je l’avais vu plus grandiose, avec ses mâts et voiles, il y a quelques mois – voir ici). L’importance du port de Salem était telle autrefois que tous ses abords sont aujourd’hui un parc national historique – la plus haute reconnaissance pour un lieu aux Etats-Unis : c’est un espace protégé et mis en valeur. Alors oui, ça vaut le coup d’y passer et d’entrer dans les maisons qui bordent le port.

Le site du port de Salem : Salem Maritime, par les parcs nationaux historiques américains

Faire un tour en goëlette à Salem : je vous raconte ça dans un article sur Salem paru il y a quelques mois

Visiter Salem Massachusetts-32

Cette cabane au bord de l’embarcadère n’est pas d’origine

Visiter Salem Massachusetts-19

Au bout du quai Derby, se trouve un mini-phare

Visiter Salem Massachusetts-29

Des maisons en bois crée la « skyline » au bord du port
Visiter Salem Massachusetts-27

La Custom House, avec son aigle doré au sommet
Visiter Salem Massachusetts-26

Hawkes House, 1780

Visiter Salem Massachusetts-28

Qui dit parc national dit ranger, qui organise des visites des lieux

3. Participer au folklore local et à la folie sorcières

C’est systématique quand on pense à Salem : on associe la ville aux sorcières ! C’est une part de l’histoire tragique de la ville, qui remonte aux débuts de la colonie du Massachusetts, du temps où les Puritains étaient encore là, la religion très présente, et la peur de tout ce qui était différent très forte. La ville de Salem aujourd’hui en tire un sacré business et en joue sur tous les plans… sérieux ou moins sérieux.

Quand on suit la ligne rouge, on arrive rapidement à une petite place avec quelques cafés très sympas, et au milieu, cette drôle de statue en bronze, réaliste, qui représente Ma Sorcière Bien-Aimée, alias Elizabeth Montgomery, la sorcière qui faisait de la magie en remuant le bout de son nez. Quelques épisodes de la série ont été tournée dans le fief des sorcières, a.k.a. Salem.

Visiter Salem Massachusetts-42

Qu’est-ce qui s’est passé à Salem avec les sorcières ?
La minute historique.

Il faut remonter au 17è siècle, imaginez-vous une petite ville isolée au bord de l’océan et au milieu des bois : c’est Salem. Les Indiens ne vivent pas très loin, la vie des habitants de Salem n’est faite que de labeur, jour après jour. Les gens sont très religieux, superstitieux sur les bords. Tituba, la domestique noire d’une famille de pasteurs aime raconter des histoires effrayantes aux filles de la famille (le fait que Tituba soit noire, et que les enfants soient des filles a son importance pour l’histoire = cibles faciles) ; les jeunes filles manifestent des signes comme quoi elles seraient « possédées ». D’autres femmes du village se mettent à avoir les mêmes symptômes, on les met en prison, puis on les juge coupable de sorcellerie : 19 sont pendues. Les procès sont expédiés, et les preuves sont ténues… La frénésie prend fin quand on accuse la femme du gouverneur, puis le gouverneur lui-même, qui arrête alors cette « chasse aux sorcières« .

Les raisons invoquées ensuite pour justifier cette hystérie collective ont d’abord été de dire qu’on a blamé des voisins encombrants, qui avaient du mal à se défendre : « tu es une sorcière ! », « non », « prouve-le », « … » On a ensuite trouvé une raison scientifique à tout cela : l’ergot ! un champignon dans les céréales qui a les mêmes effets que le LSD, en plus de provoquer des crises d’épilepsie et des convulsions… = les symptômes typiques des sorcières.

☞ Où en apprendre plus sur ce sujet : Au Witch Museum ! attention, c’est très kitsch… 19 Washington St. Leur site : Salem Witch Museum

Le memorial des sorcières, où le nom des 19 personnes pendues entre 1692 et 1693
The Witch House, la maison d’un des juges des sorcières. Une visite rapide et intéressante qui permet de découvrir l’intérieur d’une maison à cette époque.

☞ Si le côté sorcière façon historique en lien avec les débuts de la colonisation, vous intéresse, je vous recommande également le superbe film The Witch, sorti en 2016. J’en ai parlé brièvement ici. On y voit une famille exclue de la colonie de Plymouth, contrainte de s’installer à la lisière d’une forêt, ils reconstruisent tout, et vivent isolés du monde. Un jour, le bébé de la famille disparait, enlevé par une sorcière. La peur s’empare petit à petit de la famille… Le film est beau, sombre, la musique est obsédante. Et oui, ça fait peur ! Mais pas peur comme « boo, j’ai sursauté de peur », plutôt dans le genre je-suis-psychologiquement-perturbée-par-ces-personnages-angoissants.

The Witch film

Et il y a aussi le folklore sorcières de Salem, le côté un peu plus toc… et c’est sans doute ça qui donne son côté « tacky » (de mauvais goût) et « cheap » à Salem :

 

4. Visiter le très beau musée Peabody Essex (et surtout la maison chinoise)

Voici un bel arrêt arts et culture à Salem : le musée Peabody Essex. C’est un très beau musée d’art, avec de belles expositions temporaires, comme celle en ce moment sur Rodin, il y a en a également une sur les marchands hollandais qui n’est pas mal du tout. Ce musée est éclectique, avec une collection tournée vers la mer, aussi bien dans les tableaux que les objets, comme une salle dédiée aux figures de proue. On peut aussi y voir des collections d’objets rapportés d’Asie par les capitaines de bateaux qui partaient de Salem pour de très longs voyages.

❤ J’ai beaucoup aimé la visite de la maison chinoise : il y a littéralement une maison de la campagne chinoise qui a été remontée au cœur du musée. On découvre la vie de 8 générations d’une famille qui y a vécu. C’est très surprenant, et ça vaut le coup (il y a un supplément de 5$ en plus du billet d’entrée au musée, qui coûte 20$).

Peabody Essex Museum, 161 Essex St, Salem. Le musée se trouve aussi le long de la ligne rouge tracée sur le sol, pas moyen de se perdre. Comptez au moins 2h dans le musée. Le site du musée

Visiter Salem Massachusetts-6

5. Bonus littéraire et historique :
entrer dans « The House of the 7 Gables »

J’ai beaucoup aimé visiter cette maison dépeinte par Nathaniel Hawthorne* dans le roman du même nom, La Maison aux Sept Pignons – j’ai le roman dans ma bibliothèque, mais je n’ai jamais dépassé la page 5, donc resterai très vague sur son contenu. Gables veut dire pignon en français, et à vrai dire, je ne suis pas bien sûre de ce que ça représente exactement (oui, j’ai lu la définition dans le dico) : l’idée, c’est que c’est un « truc du toit » = la maison aux 7 pignons a un toit complexe, biscornu. C’est vrai que cette maison est tordue, on peut la visiter seulement à travers une visite guidée qui nous emmène notamment à travers un « passage secret » étroit, près de la cheminée.

☞ A lire ici sur le blog si vous voulez le récit complet de cette visite.

*Nathaniel Hawthorne est un auteur né à Salem en 1804, il est surtout connu pour son roman La Lettre Ecarlate, un roman pas très joyeux sur les débuts de la colonisations dans la région de Boston. Une jeune femme doit porter la lettre A, comme Adultère, sur ses vêtements, car elle a « fauté » selon la morale puritaine.

Visiter Salem Massachusetts-20

6. Revenir pour Halloween

C’est pendant la période d’Halloween que j’ai découvert Salem pour la première fois : le temps est souvent gris et pluvieux en octobre, ce qui donne une certaine ambiance mélancolique à la ville… Les décorations sont plus folles qu’ailleurs, et pendant tout le mois d’octobre, surtout en fin de semaine, il y a plein de ‘happenings‘ qui sont organisés : des fêtes, des visites guidées, etc. Ce n’est pas du meilleur goût, mais c’est à faire au moins une fois !

Halloween in Salem

1 carnet + 1 guide pour profiter de la visite à Salem

Visiter SalemPartagez l’article sur Pinterest en épinglant cette photo !

Rendez-vous à Salem !

*lien affilié, je touche une commission sur les ventes, mais vous ne payez pas plus cher ! En utilisant ces liens affiliés, vous participez à la vie du blog, merci d’avance !

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

15 Commentaires

  • Répondre 2 Jun 2016

    Estelle

    Je ne connais pas du tout cette ville, mis à part les histoires qui sont racontées à travers le monde ! Merci pour ces explications et ces jolies photos :)

  • Répondre 2 Jun 2016

    Ophélie G.

    Je ne savais pas que l’ergot avait joué un rôle si important dans cette chasse aux sorcières, merci de l’info ! La visite a l’air super sympa, et j’ai très très envie de voir le film dont tu parles :) xx

  • A part les légendes autour des sorcières, cette ville m’était inconnue mais ton article prouve que la ville a plus à offrir que ce simple mythe…

  • Répondre 2 Jun 2016

    samsha

    Pas si effrayant que ça finalement la ville de Salem ! Mais c’est vrai que pour Halloween l’ambiance doit être toute particulière…

  • Répondre 2 Jun 2016

    Florence

    Je suis passée complètement à côté lors de notre road trip… Il pleuvait non stop ce jour là ! Encore une occasion de revenir !!!

  • Tes articles sont vraiment toujours passionnants, ultra complets, et absolument tops !!!
    Je ne savais pas que Salem était si proche de Boston en train. Du coup je me le note, dès que je retourne à Boston, je me prévois une journée à Salem sans hésiter.

    Encore merci pour ce super article !

  • Répondre 3 Jun 2016

    Marie-Astrid

    J’avais visité cette ville il y a quelques années mais je vois qu’on est passés à coté de plein d’endroits intéressants … il ne reste plus qu’à y revenir ;-).
    Merci pour les articles super complets et toujours très bien écrits :-)

    • Répondre 3 Jun 2016

      Mathilde

      Je pense que c’est typiquement le genre de ville où on peut passer à côté, s’il fait moche, si on est pas trop emballé par les lieux un peu moches des sorcières. D’où l’importance de lire ce blog. CQFD 😉

  • Répondre 5 Jun 2016

    Pascal

    Tu es devenue une véritable américaine, business is business Mathilde

    • Répondre 5 Jun 2016

      Mathilde

      promis, si vous allez à Salem, je ne touche pas un centime 😉

  • Répondre 21 Jun 2016

    MIOLAN

    c’est un super reportage, j’aimerais visiter cette ville lors de notre prochain voyage aux states

  • Répondre 20 Aug 2016

    Gruau

    Merci Mathilde de tous ces conseils. J’ai très agréablement visité Boston, je par à Salem demain puis je vais passer 2 jours à Cap Cod ! Je vous lis tous les soirs !

  • Répondre 11 Jul 2017

    Millois

    Merci beaucoup pour tous ces partages qui donnent très envie de venir visiter 😀. Nous somme en train de préparer notre voyage pour octobre et je ne sais pas où acheter les billets de train Boston-Salem?
    De quelle hâte faut-il partir?
    Avez-vous une idée des tarifs?
    Encore merci
    Cindie

    • Répondre 11 Jul 2017

      Mathilde

      Les billets s’achètent directement à la North Station, pour des tarifs mis à jours, il faut aller voir sur le site de la MBTA

  • Répondre 18 Aug 2017

    yan

    tu sais si il existe des visites guidées de Salem en français?? je ne trouve rien sur le net. Merci !!

Laissez une réponse