(road trip) Bryce Canyon…. ou Cedar Breaks : les deux parcs presque pareils de l’Utah

Cedar Breaks National Monument Utah-5

Etape n°6 du road trip de l’été 2017 au départ de Las Vegas. Les photos de ce parc pourraient sembler familières à quiconque ayant déjà fait un voyage dans l’ouest américain, mais il y a un truc : ce n’est pas Bryce Canyon.

Je suis allée pour la première fois en Utah en 2012, c’était le premier road trip, émerveillement à chaque découverte – tout était nouveau, des stations service aux routes interminables, les « trails » dans les parcs nationaux, les routes scéniques, les motels. Bryce Canyon m’avait laissé un souvenir magique : c’était incroyable de se promener au cœur de l’amphithéâtre de colonnes de pierre orangée. Cette année, on repassait pas très loin de là, sur les mêmes routes mais en s’arrêtant dans d’autres parcs, moins connus, comme celui dont je vais vous parler : Cedar Breaks. Néanmoins ça aurait été dommage de ne pas s’arrêter aussi à Bryce, ils sont voisins.

Alors, Cedar Breaks et Bryce Canyon : c’est la même chose ?

carte road trip utah cedar breaks et bryce canyon

NB : Même si au premier abord, on pourrait croire que j’ai pris la même photo ci-dessous reproduite dix fois sous différents angles, j’ai essayé de faire une sélection variée : en y regardant de plus près, ce ne sont pas uniquement des gros rochers oranges.

Cedar Breaks

11h. Station essence à Cedar City, Manu appelle la banque pour débloquer notre carte de crédit qui visiblement n’aime pas nous savoir en Utah. J’achète du baume à lèvre : l’air est sec, ça tire. On reprend la route qui monte dans les montagnes, c’est une route scénique, la Route 14, spectaculaire qui bientôt passe au milieu de canyons. On est en altitude, à plus de 3000 mètres, début septembre, il fait chaud.

12h. Au visitor center de Cedar Breaks. Il n’y a pas beaucoup de possibilités de randonnées, alors après avoir discuté avec le ranger et payé le pass (80$) qu’on utilisera aussi pour d’autres parcs nationaux par la suite, on s’élance dans la promenade dite des ramparts, le Ramparts Trail : un sentier qui sillonne la crête de l’amphithéâtre, 6,4 km aller-retour. Le chemin commence tranquillement, d’un côté c’est la falaise et l’amphithéâtre, et de l’autre, c’est la forêt, tout en haut, sur le plateau.  La plupart des promeneurs s’arrêtent au Spectra Point, mais on aime bien aller à la fin de la route, juste pour être sûrs de n’avoir rien raté, alors on continue : le sentier descend dans la forêt, et je me dis que ça va être franchement dur au retour, sous la chaleur qui plus est. Tout au bout, la vue embrasse tout l’amphithéâtre légèrement en contrebas : c’est magnifique et je suis contente d’y être allée. Comme prévu, sur la route du retour, je peste et transpire, mais ça fait le petit workout du jour.

Cedar Breaks National Monument Utah-2

Le contraste de la roche avec le vert des sapins est saisissant.

Cedar Breaks National Monument Utah-8

On retrouve un super « bristlecone pine », cet arbre aime bien les terrains difficiles, on en avait vu de magnifiques deux jours plus tôt à Great Basin, dans le Nevada

Cedar Breaks National Monument Utah-1

Impossible de ne pas s’intéresser un tout petit peu à la géologie quand on est en Utah : cette couche rosé, les « Pink Cliffs », c’est la couche la plus récente, la plus en altitude des différentes strates géologiques de la région

Cedar Breaks National Monument Utah-12

14h30. Aire de pique-nique. Après la marche qui nous a pris deux heures, on pique-nique pas loin de la voiture, on ressent mieux l’altitude : dès qu’un nuage bouche le soleil, il fait frisquet !

15h. On repart ensuite en voiture le long de la route scénique, en s’arrêtant aux différents points de vue. Au bout d’une corniche, on aperçoit des marmottes qui se prélassent au soleil ! La photo ci-dessous a été prise avec le zoom, elles étaient à 100 mètres de nous, loin, derrière une barrière. Une fois qu’on repère ce groupe – leur fourrure se mêle bien avec la roche, c’est quelqu’un qui nous les a montrées – on en voit d’autres, et d’autres encore ! C’est leur spot.

 

Cedar Breaks National Monument Utah-7

Spectra Point, vu depuis le bout du sentier
Cedar Breaks National Monument Utah-11

Formations rocheuses
Cedar Breaks National Monument Utah-6

Ça s’effrite !

Cedar Breaks National Monument Utah-9

Je ne suis pas habituée à voir des sapins dans un tel décor

Cedar Breaks National Monument Utah-3

Mathilde Manu Cedar Breaks road trip utah
route scenique utah
route de kodachrome utah
Tente camping Kodachrome

Bryce Canyon

18h. Après être sortis de Cedar Breaks, on roule sur une célèbre route scénique de l’Utah : la route 12. Des souvenirs reviennent en tête quand on passe à certains endroits ; un détail que je n’avais pas noté la première fois, c’est la présence d’une piste cyclable, ça pourrait être une autre façon de « road tripper » dans cette région ! On passe devant Bryce Canyon sans s’arrêter une première fois, direction un petit parc voisin, là encore pas très connu, Kodachrome. On est samedi, j’espère qu’on va trouver une place au camping rustique, avec vue (de loin…) sur Bryce : dans la zone qui nous intéresse, seulement une place est occupée, on a l’embarras du choix ! On installe la tente et on repart : on espère arriver à temps pour le coucher de soleil sur Bryce.

19h30. J’avais complètement oublié à quel point la zone juste avant Bryce était moche, c’est rempli de campings privés, motels et restaurants de chaîne, ça ne donne pas très envie de s’arrêter. Il y a la queue pour entrer dans le parc, et tous les parkings sont pleins ! On tourne avant de trouver quand même une place, non pas au point de vue du « coucher du soleil » (sunset), mais au point de vue du lever de soleil (sunrise). Il y a un max de monde, après quelques jours d’isolement – ça fait bizarre de retrouver la civilisation au milieu d’un endroit naturel. C’est toujours plus difficile d’apprécier la beauté des lieux dans ces conditions, mais 1) on ne va pas chipoter 2) dès le lendemain, même heure, on ne le sait pas encore, mais on sera de nouveau seuls au milieu de l’immensité (détail : seuls avec un serpent).

Sunset Bryce Canyon Utah-1

Coucher de soleil / lever de lune sur Bryce Canyon, photo prise en 2017, le soir même après avoir été à Cedar Breaks

Cedar Breaks National Monument Utah-10

Juste à titre de comparaison avec Cedar Breaks, voici à quoi ressemble Bryce ! La photo date de 2012, elle a été prise lors de notre tout premier road trip dans l’ouest américain !

Arche Bryce Canyon Utah

Idem, photo de 2012 : l’arche de Bryce Canyon

Bilan : Bryce Canyon ou Cedar Breaks ?

J’aimerais vous dire qu’idéalement dans un road trip il faudrait avoir le temps de s’arrêter partout et de tout voir, mais même quand on a plein de temps, il faut faire des choix. Les deux parcs, Bryce Canyon et Cedar Breaks, font partie de la même strate géologique, d’où leur grande ressemblance. Bryce Canyon est plus fou, mais il faut dealer avec le fait que sa popularité le rend très fréquenté, ce qui peut ne pas être super agréable. Bryce est plus grand en superficie, il y a plus de choses à voir variées (comme la superbe arche en photo ci-dessous) et plus de randonnées à faire : Cedar se visite en une demi-journée, alors qu’on peut rester un jour ou deux à Bryce. Bryce est aussi un parc national : il y a plus d’infrastructures (restaurants, hôtels). Même si les paysages sont similaires, Bryce a un côté plus raffiné, les hoodoos sont mieux dessinés et plus denses. Je ne veux pas avoir l’air trop dure avec Cedar Breaks ! C’est aussi un parc exceptionnel, et quelque chose je ne suis pas du tout habituée à voir.

Dans les deux cas, je pense qu’il faut prendre le temps d’aller marcher, ne pas se contenter du simple (mais très beau) point de vue. Pour avoir randonner dans les deux parcs, il n’y a pas moyen de descendre dans l’amphithéâtre à Cedar Breaks, alors qu’il est possible de se promener tout autour à Bryce, ce qui rend l’expérience encore plus sympa.

Cedar Breaks National Monument Utah-4

 

Cedar Breaks

  • Protégé depuis 1928
  • Amphithéâtre de 3 miles de long (5 km)
  • A 3000 mètres d’altitude
  • La route scénique : 7,5 miles  (12 km)
  • 3 petites randonnées
  • un camping de 28 places
  • Tient son nom des premiers colons européens, qui se sont d’ailleurs trompés : les arbres n’étaient pas des cedars, mais des junipers. Le premier nom donné par les Indiens de la région était « l’endroit où les rochers glissent en permanence »

 

Bryce Canyon

  • Protégé depuis 1933
  • Amphithéâtre de 12 miles de long (19,3 km)
  • Entre 2400 et 2700 mètres d’altitude
  • La route scénique : 17 miles  (27 km), plus du double qu’à Cedar
  • Il y a plus de randonnées possibles, plus nombreuses et plus longues
  • 2 campings, 51 places
  • Tient son nom d’un pionnier mormon

Où dormir Bryce / Cedar Breaks

▶ Il y a plusieurs villes à proximité de Bryce Canyon : Tropic est la plus proche (supermarché, quelques restos, stations essence, le Bryce Canyon Inn Cabins* a l’air très sympa comme hôtel), Cedar City est plus loin mais plus grande et pratique quand on arrive de Las Vegas (un hôtel à Cedar City : Le Best Western*)

▶ Lors de notre premier road trip, on logeait dans un motel à Kanab qu’on a gardé plusieurs nuits d’affilée : ça faisait beaucoup de route chaque jour, mais on pouvait graviter pour aller voir le Grand Canyon (rive nord), Antelope et Bryce. Pour un premier road trip, c’était une bonne option, malgré la route tous les jours.

▶ Si vous campez et que vous êtes déjà un habitué des road trips, je vous conseille l’option qu’on a prise cette année : le camping de Kodachrome (17$/tente dans la partie « rustique ») Ce state park est peu connu et peu fréquenté, on était à seulement 2 dans le camping rustique – clairement le plus beau et le plus calme des deux campings, mais sans commodités. Il est à 30 minutes à peine de route de Bryce Canyon, et il est juste à côté d’une superbe route scénique – Cottonwood, dans le parc d’Escalante/Grand Staircase. J’en parlerai probablement dans un prochain article.

Parry Lodge Motel Kanab Utah

▶ N’oubliez pas, si vous utilisez cet article pour construire votre road trip, laissez un petit mot, racontez votre expérience, ça fait toujours plaisir !

▶ Vous êtes allés à Cedar Breaks (ou au camping de Kodachrome) ? Racontez votre expérience dans les commentaires !

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

10 Commentaires

  • Répondre 30 Nov 2017

    marie

    Bryce reste un coup de coeur malgré la foule. Et puis sur les sentiers (superbes) le matin il n’y a en fait pas grand monde. idem en octobre !
    j’ai eu la chance de voir ce parc trois fois en avril, mai et octobre et de dormir dans un de ses camping (qui même plein reste très sympa avec des animaux qui viennent vous voir le soir et puis on peut aller manger au lodge si on veut une soirée plus classe !) ou au bryce canyon pine (à 10 min de bryce, isolé en bord de route -et pas au milieu des best western de l’entrée du parc) et avec un bon restaurant américain classique sur place !

    • Répondre 1 Dec 2017

      Mathilde

      C’est vrai que la première fois que j’y suis allée, je n’étais pas aussi sensible à la foule, c’est sans doute d’être allée par la suite dans des endroits presque aussi beaux et sans personne qui m’a donné le goût de la solitude face à cette nature extraordinaire ! Vous n’êtes pas allés à Cedar Breaks ?

  • Répondre 1 Dec 2017

    Constance

    J’ai du m’y reprendre à deux fois pour voir les marmottes, elles se fondent vraiment bien dans le décors. Toutes ces photos sont superbes et ça me donne toujours plus envie d’aller dans l’Utah.
    Hâte de lire ton prochain article road trip!

    • Répondre 1 Dec 2017

      Mathilde

      Hello Constance,
      L’Utah est incroyable. Et oui, les marmottes sont super discrètes ! j’avais des jumelles pour les repérer.

  • Répondre 1 Dec 2017

    Odrey

    J’avais prévu Bryce pour mon road trip 2018…. jamais vu Bryce ! Je note les camping et Cedar… des idées que je vais considérer ✌️

  • Répondre 3 Dec 2017

    Celine

    Bryce… un de mes parcs préférés lors de mon Road trip en 2016 ( avec zion, Yosemite …) On a eu la chance de faire la Moon Light Hike, expérience surréaliste avec un ranger allemand ! Merci Mathilde pour ce blog génial, Boston, ma prochaine destination?

  • Répondre 4 Dec 2017

    Xavier

    Je ne connais que Bryce, c’est magnifique. J’avais fait étape à Panguitch (UT), très petite ville proche de Bryce un dimanche soir. En arrivant à 18h, l’hôtelier m’a dit de se dépêcher d’aller diner, car il n’y avait que deux restos ouverts, et ils fermaient à 20h et ne servaient pas d’alcool. Voilà prévenu!
    Je trouve que les randos de Bryce sont plutôt faciles pour le non-randonneur que je suis.
    J’étais pour Thanksgiving à Grand Canyon, Antelope, Horseshoe et Petriefied Forest, les quatre premiers sites blindés d’asiatiques et d’indiens, le fait de voir la moitié du paysage derrière des écrans d’iPad et entre les perches à selfies gâche un peu le lieu.

  • Bonjour,
    Nous avons vu Bryce Caanyon l’année dernière (magnifique) et prévoyons de visister Cedar Breaks en septembre 2018 (avec Valley of Fire, Great Basin et Death Valley), merci pour ces infos qui nous seront bien utiles !!!
    Marie-Christine.

    • Répondre 5 Dec 2017

      Mathilde

      Merci Marie-Christine ! Bons préparatifs, vous vous y prenez bien à l’avance… à l’occasion, merci de mentionner le blog sur votre page si vous l’utilisez pour tout ces préparatifs ! Merci !

Laissez une réponse