2 soirées à Las Vegas… sans les casinos

Fremont las vegas 1

Las Vegas est une ville idéalement située pour commencer et terminer un road trip dans le sud-ouest américain. Son aéroport est suffisamment grand pour proposer des vols abordables, et on se retrouve au milieu d’une zone d’exploration au potentiel incroyable.

Je me suis demandée qu’écrire dans cet article, car après tout, j’ai déjà parlé de Las Vegas ici et et ici aussi.

Au moment où j’écris ces mots, je suis dans un café, et à une table voisine, deux copines rient en déclarant « Nevada sucks. It’s the worst state. »

Vraiment ? Je ne suis pas d’accord pour le Nevada, mais la ville de Las Vegas peut en effet provoquer des sentiments ambivalents. Est-ce que ça a été le cas pour nous cette fois-ci ?

Voici le récit de 2 soirées à Las Vegas, celle du départ, et celle de l’arrivée de notre road trip de l’été. Une soirée en mode « all in », et une soirée plus « comme un local ».

L’arrivée.
Nuit #1 : un resto et un spectacle
En mode « all in »

L’arrivée à Las Vegas me choque à chaque fois par la chaleur extrême qui s’abat dès qu’on pose le pied hors de l’aéroport. On est dans le désert, et on va nous le répéter plusieurs fois. Pas moyen de marcher jusqu’à l’hôtel dans cette ville de grandes avenues bouillantes, on prend un taxi, cash only, ça colle avec l’ambiance de l’omniprésence de l’argent – ou son absence aussi par endroits.

Le taxi nous dépose devant l’hôtel. Une nuit d’hôtel à Las Vegas est en général abordable par rapport au reste des Etats-Unis. Ils ont des milliers de lits disponibles, pour des conférences, pour des familles, pour des fêtards, il y en a pour tous les goûts, sauf peut-être pour l’ermite allergique aux humains ou l’amateur d’une bonne auberge authentique (si ça veut encore dire quelque chose). J’ai choisi l’option « trentenaire un peu boring« , et l’hôtel se trouve donc légèrement en retrait du Strip, la célébre avenue illiminée de néons d’hôtels et de casinos.

Je bénis la clim full blast à peine passée les portes de l’hôtel ; notre chambre a vue sur les montagnes – le désert se rappelle à nous par petites touches – mais aussi sur la piscine de l’hôtel d’en face, où une fête bat son plein. Je vais faire une sieste dans le lit King Size histoire de me remettre de cette première journée de voyage.

On a tout notre road trip à prévoir, ou pour être plus réaliste, la prochaine étape, celle du jour d’après. Demain, on part explorer le Nevada. On s’installe sur le roof top,le Sky Bar 38 (on dirait un nom de première adresse email dans les années 90) mais tout là haut, ça souffle fort. Je demande à la serveuse si c’est normal, plus dans un effort de faire la conversation que de comprendre ce phénomène, elle me répond d’un air distrait « C’est le désert ». Of course.

Alors on descend au bord d’une autre piscine coincée au milieu des tours de l’hôtel ; la chaleur est insoutenable dès qu’on sort de l’ombre des parasols. Sous les brumisateurs, on déplie la carte routière. Demain, on vise le parc national de Great Basin.

Tout en cherchant un AirBnb pour le jour suivant, je sirote un cocktail à la noix de coco trop chargé en vodka, et je pique ma fourchette dans une salade vraiment pas bonne à 25$.

« Il y a des bons restos à Las Vegas ?  » me demande Manu.

Je tape dans Google « good restaurants in Las Vegas » puis je corrige en « great restaurants Las Vegas », et je tombe sur l’Atelier de Joël Robuchon. Je clique sur le bouton Réserver, en imaginant une liste d’attente de plusieurs semaines, mais non, il y a de la place pour le soir même.

J’ai réservé un spectacle du Cirque du Soleil à 20h30 quand on a su qu’on venait ici, je fais donc une résa avant, pour 18h30 chez Robuch’.

Puis je réponds à Manu « On va se faire un bon resto, oui. »

Ce resto, il sera bon, excellent même. L’argent dépensé en une soirée correspondra environ à la moitié de ce qu’on dépensera ensuite dans les 15 jours suivants. Mais on suit notre motto simpliste, une version de YOLO qui donne : « Faut bien se faire plaisir, ben ouais, quoi, faut bien se faire plaisir ». Et puis l’Atelier de Joël Robuchon, ce n’est pas le resto voisin qui s’appelle Joel Robuchon tout court, et qui est la version guindée et étoilée du plus simple « Atelier ». Bourge mais pas trop.

Je n’ai pris qu’une seule photo de ma soirée à l’Atelier Robuchon et pourtant, paradoxe des temps modernes, j’ai adoré cette expérience. C’était subtil et original. Delish.

Après ce repas où je ressors sur une échelle de 1 à 10 en niveau de satiété à 12, on prend un taxi, direction le spectacle Mystère du Cirque du Soleil. C’est la première fois que je vois cette compagnie en vrai, ils ont de nombreux spectacles à Las Vegas. On arrive pile à l’heure, la salle se remplit petit à petit dans un immense amphithéatre qui restera vide à un tiers. L’animation est assurée par un clown qui jette du pop corn sur tout le monde.

Les numéros d’acrobatie s’enchaînent sur le thème du mystère, si j’en crois le titre du spectacle. Le mystère… de la naissance ? C’est assez dur à intérpréter et qu’importe à vrai dire, je me contente de regarder, émerveillée, et d’applaudir pour que les acrobates sautent plus haut, tournent plus vite. Je reste bouche bée devant le numéro des « hommes forts », deux frères qui se livrent à un exercice incroyable où l’un des frères fait l’équilibre non stop pendant 5 minutes, soutenu par son frère qui le tire sans aucun effort apparent, à deux mains, à une main, sur ses pieds, il se contorsionne, se retourne sur le dos, le ventre, l’autre frère toujours en équilibre, droit comme un i, parfois un i horizontal. A-ma-zing. J’apprendrais après qu’ils font ce numéro depuis presque 30 ans. Même si ça sonne complètement creep, je crois bien que je n’avais jamais vu un tel détail de muscles.

Ça, plus le restaurant, c’était vraiment une soirée top.

By the pool
Atelier robuchon
Cirque du soleil
Fremont street

 

Le départ.
Nuit #2 : du côté du Old Vegas, un peu fatigué

Pour la deuxième et dernière nuit à Vegas, on a choisi un autre quartier : Fremont, au nord de la ville. C’est le Vieux Vegas, là où on trouve les casinos originaux. On y était déjà passé il y a quelques années, en voiture, en roulant tout doucement ; cette fois, on y pose nos valises après les 15 jours de road trip.

Retourner dans la fournaise, le bruit et les lumières de Vegas après une immersion dans la nature, c’est rude.

Notre hôtel est tout neuf, ou plutôt, il vient juste d’être complètement rénové. La moquette au sol est épaisse, les roulettes de ma valise ont du mal à avancer. La chambre qu’on nous a attribuée est immense, c’est une chambre d’angle, mes préférées car ce sont celles qui ont le plus de fenêtres. La vue sur la ville est sympa, si on aime ce genre d’ambiance urbaine. Quoiqu’on en pense, c’est un spectacle unique. Déprimant pour certains (moi), prometteurs pour d’autres (= les gens festifs).

Je cherche sur Yelp un endroit où diner qui ne soit pas « trop Vegas ». Je suis surprise de trouver un Eater Vegas, j’aime bien utiliser ce site Eater à Boston et dans les villes qui le proposent. Il semblerait qu’il y ait un sushi bar pas loin de chez nous, dans une petite rue légèrement à l’écart. Ça semble paradoxal de choisir de manger du poisson cru ici, mais on tente le coup, direction Bocho Sushi.

Neon cheval

Fremont las vegas 1 3

Pour y aller, on traverse le cœur de Fremont, il y a des tyroliennes au-dessus de la rue, des jeunettes sexy qui tendent des invitations pour des clubs, des gens gros, minces, vieux, jeunes, trop bronzés, fatigués, heureux, saouls, qui chantent, qui crient, qui marchent les bras ballants en regardant tout autour, comme nous.

Il y a des clochards qui poussent des caddies énormes, des gens qui mendient, des gens qui zonent.

Le point commun : tout le monde a l’air d’avoir chaud, et bouge assez lentement.

En s’éloignant à peine de cette zone sur-éclairée, on se retrouve plus dans une ville qui fait « vraie » ; quelques façades sont couvertes de muraux.

Le resto de sushi a de la place au comptoir, on s’y installe. Une étudiante potasse un gros livre de droit, un mec tape sur son ordinateur portable. J’aime bien, on dirait que c’est un repère de locaux. La chaleur écrasante dehors a dû rétrécir mon estomac, mais à peine entrée, la clim me redonne de l’appétit.

On rentre à l’hôtel vers 23 heures, les gens ont l’air fatigués, ou c’est moi qui suis fatiguée et voit tout le monde comme ça ? C’est un peu moche, un peu sale. C’est l’heure de rentrer dormir.

A l’hôtel vers 4h du mat, on est réveillé par les voisins qui s’engueulent. Ou alors ils vont se tuer ? Ça a l’air violent, impossible de s’endormir.

Quelques heures plus tard, on part en direction de l’aéroport. Cette ville festive de nuit a juste l’air de jour d’être une grosse ville avec des chantiers de construction partout et des panneaux publicitaires immenses qui se font la compétition à qui sera le plus haut.

Deux semaines plus tard, Las Vegas connaîtra l’un des massacres les plus meurtriers des dernières années sur le sol américain, une fusillade lors d’un concert de country, en plein air.

Fremont las vegas Fremont las vegas arts Street art las vegas

 

Las Vegas, Infos Pratiques
Si vous voulez faire la même chose :

  • Le premier hôtel où nous sommes allés était le Marriott’s Grand Chateau
  • Le deuxième hôtel, côté Fremont, était le Downtown Grand Hotel
  • Le spectacle qu’on a vu, c’était Mystère du Cirque du Soleil, situé dans l’hôtel Treasure Island
  • Le premier resto, c’était l’Atelier Robuchon, situé dans le MGM Grand (juste en face du spectacle de David Copperfield)
  • Le deuxième resto, côté Fremont, c’était un japonais Bosho Sushi

J’ai déjà écrit plusieurs articles sur Las Vegas
si vous voulez plus d’infos : 

  • une première fois à Las Vegas lors de mon TOUT premier road trip aux Etats-Unis (émotioooon) ; on était dans un hôtel un peu à l’écart, avec de chouettes piscines et aussi nos copains Léo et P.
  • le musée du néon, pour la deuxième fois à Las Vegas en mode beaucoup plus chill (et c’était en hiver). Cette fois-là, j’ai dormi dans un hôtel du Strip, le Linq.

→ Si vous songez à intégrer Las Vegas dans un road trip dans le sud-ouest américain, rendez-vous sur la page générale des road trips américains, avec tous mes conseils et tous les circuits déjà parcourus.

→ Cette étape-ci faisait partie d’un road trip dit « off road » en Utah et dans le Nevada.

Cet article contient des liens affiliés.

las vegas - by night
las vegas - Musee du neon 4
Facebook
Pinterest
Twitter
Email
Mathilde

Mathilde

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société. Suivez-moi sur Instagram, Twitter, Facebook ou Pinterest.

8 réflexions au sujet de “2 soirées à Las Vegas… sans les casinos

  1. Bonjour à tous,
    Un grand merci pour vos retours.
    C’est toute une expédition à préparer et comme nous sommes nombreux, je suis un peu perdue. Vos conseils sont donc extrêmement précieux. Je vais adapter un peu le circuit et modifier certaines étapes. J’avais heureusement booké des hotels en « modifiable et annulable ». Le mieux est probablement de faire sauter l’étape à San Simeon qui n’est pas très utile, et peut être ajouter une nuit au Grand Canyon (je me doutais qu’une seule nuit avec arrivée dans l’après midi et départ le lendemain en fin de matinée serait court mais je n’imaginais pas à quel point 🙂 ).
    Je ne comptais pas visiter Hearst Castle mais par contre nous tenions beaucoup à visiter l’aquarium de Monterey. Pour SF, pour l’instant les 2 visites prévues sont Alcatraz et une après midi à Muir Wood.
    Merci encore infiniment, Xavier, pour votre retour et vos conseils.

  2. Malheureusement la vie du blog est finie depuis quelques années, en même temps que le voyage…
    Mais je redirige toutes mes connaissances sur ton blog dès qu’ils me demandent un conseil! Et jusqu’ici ils apprécient tous la lecture 🙂
    Bonne fin d’été!

  3. Salut Mathilde,
    C’est drôle ça fait deux fois qu’on tombe dans les mêmes hôtels… Merci Booking ☺️
    J’ai eu la même impression que toi a Las Vegas, je crois qu’étant un peu réfractaires a la ville on en voit plus les défauts. Même si on était contents d’y arriver après une mauvaise expérience de voyage, on n’a pas pu s’empêcher de voir la misère partout et l’idiotie de voir une ville ou tout est a profusion alors que l’on est en plein désert. C’est comme si tout le monde faisait semblant de trouver ça normal… Bref, si on y retourne un jour ce sera juste comme point de départ pour vite aller dans les parcs ! Merci pour tes articles !

    • Hello Marion,
      Pour Las Vegas, à vrai dire je suis tombée sur un magazine qui listait les nouveaux hôtels de la ville (merci le papier :D)
      Las Vegas est multi-facettes en effet…
      Pour les articles, si vous les utilisez pour votre blog, une petite mention fait toujours plaisir !

  4. bonjour Mathilde,
    En tout premier, un grand merci pour votre blog hyper complet et vraiment sympa à parcourir…
    Je prévois notre premier voyage aux USA pour le 19 octobre (2 semaines), en famille. Nous serons 9 personnes 4 adultes et 5 enfants (entre 5 et 20 ans). C’est une grande aventure pour nous. J’ai préparé un road trip qui me semble contenter tout les âges, mais un petit avis serait super sympa. Nous arrivons à L.A ou nous allons rester 4 jours dans un Airb&b à Venice beach. Le programme : Universal studio, Hollywood, et la plage bien sur… Ensuite direction Laughlin (1 nuit) puis Tusayan pour visiter le Grand canyon, (1 nuit) puis Las Végas (1 nuit) et nous reprenons ensuite le chemin de la côte en direction de Santa Barbara (1 nuit). Car nous souhaitons rejoindre San Fracisco via la pacific road avec 1 nuit à San simeon et 1 nuit à Monterey pour finir 4 jour à SF. Il fallait choisir entre continuer les grands parcs après le grand canyon ou faire la côte jusqu’à SF car tout ne rentrait pas en 15 jours. Que pensez vous du circuit ? Par avance, merci beaucoup de vos conseils précieux.
    Stéphanie

    • Bonjour Stéphanie,
      Je me permets de vous apporter mon point de vue, j’habite en Californie et je fais souvent du tourisme dans la région.
      Je dirais que votre programme est un peu chargé, je trouve que vous passez peu de temps à certains endroits et peut être trop de temps à d’autres. Pensez aussi que les jours sont plus courts en Octobre, il fait nuit vers 17h30/17h45.
      Los Angeles: 3 jours complets suffisent amplement pour une première fois. Pour ce qui est de la plage à Venice mi-Octobre, c’est vraiment la fin de la saison surtout pour se baigner dans le Pacifique.
      Grand Canyon: compter mini 1,5 jours sur place en restant sur les sentiers balisés
      De Grand Canyon à Las Vegas, compter 6h de route
      Las Vegas: 1 après midi et 1 soirée à déambuler sur le strip sont suffisants pour une première fois
      Santa Barbara: 3h suffisent, c’est tout petit, en revanche la plage est plus sympa que celle de Venice ou de Santa Monica à LA.
      San Simeon (c’est un trou perdu) uniquement si vous voulez visiter Hearst Castle (compter 3h pour un tour), sinon aller de SB à Monterey dans la journée c’est faisable en passant par la 1 le long du Pacifique (le mieux est de faire la section Big Sur – Monterey 2h avant le coucher du soleil: c’est splendide! Pour être encore plus jusqu’au boutiste, le mieux est d’aller du nord vers le sud (c’est plus facile de s’arrêter le long de la route pour les photos) que l’inverse.
      Les distances sont longues dans l’ouest américain, et ça ne roule pas vite. J’ajoute toujours 15%/20% au temps indiqué par Google Maps. De Las Vegas à LA, il faut entre 4h et 6h de route car c’est très souvent embouteillé, sauf à le faire de nuit, mais c’est dangereux à cause du risque de percuter des animaux sauvages dans le désert.
      Pour San Francisco, vous avez à mon avis une journée de trop pour une première visite. En deux jours sur place, vous avez une bonne idée de la ville, en trois jours vous pouvez ajouter un ou deux musées en plus. 4 jours c’est beaucoup, sauf à aller explorer la Napa ou la Sonoma Valley ou d’aller le long de la côte dans le Marin County au nord du Golden Gate. Le centre ville de SF est assez concentré, et tout se fait facilement avec les transports en commun et quelques Uber/Lyft. Ne pas s’embêter d’une voiture de location dans SF, c’est plus galère qu’autre chose, les parkings sont hors de prix et la possibilité de se garer dans les rues est pratiquement impossible car les emplacements sont majoritairement réservés aux résidents.
      Bon préparatifs.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.