Côté lectures, J’ai lu récemment… 

Bookstore boston

L’été est ma grosse période de travail, surtout juillet à vrai dire. Animer de nombreuses visites, c’est passionnant, mais c’est aussi épuisant, quand je rentre je n’ai plus du tout envie de parler 😀 Lire est ma façon de me ressourcer. Je suis une grande lectrice de romans et mes sujets de prédilection sont surtout les relations en général, amitiés, amour, familles, j’adore les livres qui décortiquent tout ça. Je m’aventure parfois dans d’autres territoires, et dans cette sélection de lectures des dernières semaines, il est question de mémoires d’un Chef, d’un roman policier et d’essais.

☞ Plus de sélection de romans dans la catégorie Book Club

Anthony bourdain Kitchen Confidentials

Kitchen Confidentials, Anthony Bourdain.

Peu connu en France, Anthony Bourdain était une véritable star en Amérique du Nord. Il s’est suicidé en juin dernier dans un hôtel à  Strasbourg lors du tournage de son émission Parts Unkwnown.

J’ai lu avec grand plaisir l’histoire de ses débuts, dans ses Mémoires intitulés Kitchen Confidentials, publiés en 2003 en France sous le titre Cuisines et confidences. Pour tous ceux qui aiment la bouffe, et même sans connaître Anthony Bourdain, c’est un bouquin très chouette. Il parle de ses débuts, comment il en est venu à aimer manger de tout, même ce qui avait l’air curieux pour un enfant (comme les huîtres ou les abats), puis comment il s’est lancé d’abord à Provincetown en bas de l’échelle de la cuisine. Il se présente comme un mec en marge, un mec qui vit pour son boulot dévorant, se drogue, boit quand il ne travaille pas (ou pour l’aider à travailler). A force de travail, il finit par trouver sa place comme chef dans un bistrot français à New York.

Entre les chapitres sur sa vie, il intercale quelques chapitres qui ont plus la forme d’essais, comme un article tapageur sur les dessous des cuisines (on peut lire ici une version parue en 1999 dans le New Yorker), ce qu’il faut ou pas commander et quand. J’aime bien aussi qu’il dise de toujours sur-tiper ses serveurs, c’est d’ailleurs un truc qui me refroidit toujours les cheap tipers dans les restos.

C’est un chouette bouquin sur l’amour de la cuisine, la passion du métier de restaurateur.

Magpie murders Anthony Horowitz

Magpie Murders, Anthony Horowitz

J’avais envie de lire un truc facile et débile après avoir terminé le livre très intense émotionnellement A little life (j’en parle ici). J’ai trouvé ce livre dans une sélection de livres de plage sur une table en librairie.

J’ai accroché assez rapidement, et je n’ai plus décroché de cette histoire. Le récit de Magpie Murders (Comptine mortelle en français) commence par une éditrice qui s’apprête à relire le manuscrit de l’auteur à succès de sa maison d’édition, elle prévient le lecteur : ce livre a bouleversé sa vie. On change ensuite d’univers pour les 200 pages suivantes : le lecteur lit, comme l’éditrice, le manuscrit. Au moment où ça se termine, on revient au récit initial et on comprend petit à petit pourquoi, comme elle l’avait dit, sa vie a basculé après la lecture de ce roman.

C’est une lecture très plaisante, parfaite pour la plage, mon livre est d’ailleurs encore en partie gondolé et les pages ont du sable entre lles. C’est un roman policier dans un roman policier et si vous aimez l’ambiance des villages anglais avec un détective à la recherche de la solution d’une énigme corsée, vous aimerez ce bouquin.

David sedaris Calypso

Calypso, David Sedaris

Mon petit chouchou sort un nouveau bouquin, et je me précipite dessus, je sais que je vais me marrer en le lisant. David Sedaris est un auteur/humoriste célèbre aux Etats-Unis (accessoirement, il a vécu à Paris), j’en ai déjà parlé plusieurs fois sur le blog, il a le don de voir les petits détails du quotidien et de les raconter avec humour et détachement.

Ici, c’est une nouvelle collection d’essais d’inspiration autobiographique où il aborde également des sujets douloureux comme l’alcoolisme de sa mère et le suicide de sa soeur. Certains chapitres sont de purs moments de bonheurs drôles et un peu méchants, comme celui sur la langue intitulé « Your english is so good », où il liste les usages agaçants de l’anglais-américain, souvent nouveaux – promis, ça ne sonne pas vieux con qui préférait comme c’était avant, c’est juste qu’il vit désormais en Angleterre, et en allant aux USA, il remarque toutes les façons particulières de parler. Comme c’est toujours risqué de raconter une blague , je vous laisse avec les mots de David pour commencer la semaine.

Should you wander into a shop in the United States, you can expect a clerk to ask « So, what are you up to today? », « We », as if the two of you had made plans you forgot about. « Oh, » I usually say, already sorry I walked in, « I’m just looking around. » « Awesome. » If you purchase something, you’ll be asked at the registrer what you’re going to do with the rest of your afternoon. « Umm, I don’t know. Buy more shit? »

Bon début de semaine !

Facebook
Pinterest
Twitter
Email
Mathilde

Mathilde

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société. Suivez-moi sur Instagram, Twitter, Facebook ou Pinterest.

9 réflexions au sujet de “Côté lectures, J’ai lu récemment… 

  1. Bonjour Mathilde!
    Voilà 2 ans que je suis ton blog avec beaucoup de plaisir. Il m’a beaucoup aidée à préparer notre expatriation pour le Massachusetts. Un grand merci pour tes conseils et ton style , drôle et efficace!
    Voilà maintenant 3 semaines que nous sommes arrivés avec mon mari et mes p’tits monstres à Belmont. L’acclimatation se fait en douceur mais je coince dans un domaine: la lecture… J’adore lire mais je n’ai pas encore le niveau suffisant en anglais pour m’attaquer à un roman made in US.
    Aurais-tu un nom de librairie où je pourrais trouver des livres en français pour moi et mes garçons, fans de lecture également mais très malheureux car nous n’avons pas pu emporter leur collec de BD avec eux ???
    Et dernière petite question, j’ai lu dans un de tes articles que tu avais une « partenaire de conversation »…??? Je trouve ça génial, je peux faire comment pour en trouver un/une?? J’ai relu ton article sur tes premiers pas en anglais, je suis en plein dedans!!!
    On s’est promis une petite visite de Boston le nez en l’air avec mon mari dès qu’on aura sorti la tête des cartons.
    Encore merci et bravo pour ton blog!

  2. Bonjour Mathilde, merci pour les recommandations ! J’ai lu A little life après que tu en aies parlé. J’ai adoré mais alors quelle lecture intense ! Après certains passages il m’a fallu faire une pause histoire d’assimiler ce que je venais de lire. Mais c’etait très beau, ça faisait un moment que je m’étais pas laissée emporter comme ca dans une histoire. Bel été !

    • Hello Jéromine,
      Ah super !! Je comprends pour la pause pendant la lecture de A Little Life, ça secoue.
      Tu lis quoi en ce moment ?

  3. Bonjour Mathilde, merci pour ces conseils de lecture !
    Je suis en train de finir « Little fires everywhere » (« La saison des feux » en français) de Celeste Ng. C’est absolument génial : dans une banlieue chic et bien peignée de Cleveland, l’arrivée d’une femme artiste et de sa fille adolescente bouleverse la vie bien rangée des habitants. A lire pendant les vacances 🙂

  4. Bonjour,
    Je ne suis pas une lectrice régulière, je m’endors sur mes livres le soir ! Mais j’ai profité de quelques jours de farniente pour rattraper mon retard. J’ai lu L’Art de perdre, d’Alice Zeniter ; ce livre m’a chamboulée, l’histoire de cette famille qui quitte l’Algérie en 62 m’a semblé terriblement actuelle (j’habite une petite ville de province qui accueille des familles de réfugiés). C’est extrêmement bien écrit, on suit la famille sur plusieurs générations.
    J’ai dévoré Cet Instant-là de Douglas Kennedy (j’adore cet auteur). La construction un peu complexe du livre est intéressante, l’histoire m’a passionnée. Une partie de l’histoire m’a touchée personnellement donc j’ai eu du mal à prendre de la distance et je l’ai lu très (trop) vite – j’ai une espèce de boulimie en ce qui concerne les livres :-))) – donc je prévois de le relire plus tranquillement.
    Et sinon, une lecture plus ancienne mais qui pourrait t’intéresser car l’histoire se déroule à Boston : Le Voleur de morts, de Tess Gerritsen. (c’est l’écrivain dont les personnages ont inspiré la série TV Rizzoli and Isles – les livres sont bien meilleurs que la série !).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.