(road trip Arizona) Sedona, une ville au milieu des canyons

sedona arizona 5

Il y a des endroits dont on attend beaucoup en voyage et des endroits dont on n’attend pas grand chose et qui nous émerveille : c’était le cas avec Sedona, en Arizona. Une ville en color-block au milieu des paysages naturels de l’ouest, un côté calme et paisible, plutôt propret, loin des grosses villes comme Phoenix ou Tucson – même si j’ai bien aimé Tucson, pour d’autres raisons.

Il est temps que je termine de vous raconter ce voyage, la fin est proche ! On en est aux dernières étapes de notre road trip Nevada-Utah, je vous ai laissé avec ce récit à la Monument Valley. Sur la route, bloqués dans des bouchons (il y a eu un orage et la route est défoncée par la crue soudaine d’une rivière), on se demande quelle sera notre prochaine étape : un passage express par le Grand Canyon ? S’arrêter quelque part le long de la route 66 ?

J’ai bien envie d’aller jusqu’à Sedona, mais ce n’est pas tout près. Le lendemain, on doit être le soir à Las Vegas, avant de prendre notre avion pour Boston le surlendemain matin tôt. En attendant de se décider, on roule. Lentement. C’est drôle mais j’ai toujours un souvenir vivace de ce qu’on écoutait en road trip et à quel moment, et à ce moment précis, c’était l’interview du co-fondateur de Reddit, le mec de Serena Williams. Info inutile, mais qui me rappelle mes souvenirs de voyage.

En début de soirée, on s’arrête à Flagstaff, sur la route 66. La ville s’étale sur de longs kilomètres : motels, panneaux lumineux, malls (des centres commerciaux tout en longueur). On cherche un endroit sympa où manger en se repérant sur Google Maps qui montre les zones d’activités, et on trouve une micro-brasserie. C’est étrange de retrouver de la civilisation, des gens pas habillés en tenue de randonneur (comme nous depuis 15 jours), le bruit d’un bar en pleine ville. Il est 19h, et on a toujours pas d’endroit où dormir ce soir, on est tous les deux assez crevés de cette longue journée de route et de découverte sous la chaleur.

Un petit tour sur Booking pour voir ce qu’il y a dans les environs, et Manu trouve un hôtel bradé pour ce soir : on dormira bien dans les environs de Sedona, et il y a encore une heure de trajet pour y aller.

En attendant, on s’attaque à des plats roboratifs, en suivant les conseils de la serveuse. Je prends un plat monstrueux de mac n’cheese. C’est à la fois dégueulasse et super bon, le principe de la comfort food. Ca nous change de nos salades bricolées en 2-2 et des sandwichs sur la route.

Sedona Arizona hotel

Mardi 12 septembre. Je suis réveillée par des « tocs » réguliers : c’est le bruit de balles de golf, notre chambre est à côté des falaises rouges, typiques de l’Arizona, mais aussi juste à côté du green d’un golf. Ils sont au taquet les riches ce matin. Notre chambre d’hôtel* s’est avérée être un appartement, plus grand que le nôtre à Boston. Il y a même une machine à laver, luxe suprême de fin de voyage, on met tous nos habits à laver. Manu voyage en mode minimaliste et rince ses vêtements tous les soirs, il n’a quasiment rien à laver, sa façon de voyager mériterait un article à part entière.

C’est le dernier jour de road trip, et on sait d’avance que ce sera encore une journée bien remplie : on a 450 km pour rejoindre Las Vegas, mais hors de question de ne voir que le golf de Sedona.

On part en direction d’un parc naturel au sud-ouest de Sedona, en prenant bien sûr la route la plus longue, histoire de voir à quoi ressemble la ville. C’est très étrange et spectaculaire à sa façon : Sedona est une ville au milieu du désert, un désert fait de gros cailloux. Les belles routes double-voie serpentent au milieu de hautes falaises, pour la plupart rouges et certaines recouvertes de pins – on est à 1300 mètres d’altitude.

sedona arizona 1
Route de ville plutôt pas mal
sedona arizona 2
L’église qui gâche le paysage

Red Rocks State Park

Il y a de nombreux parcs qui portent le nom de Red Rocks aux Etats-Unis, tout simplement car les Rochers Rouges sont une constante dans les paysages du Sud-ouest (souvenez-vous du parc Red Rocks de Denver, dans le Colorado).

Le parking est nickel (ce détail m’a marquée, c’est écrit dans mon carnet, alors je l’ajoute ici), le visitor center est flambant neuf, et toute la population qui s’occupe du parc semble faire partie du club du 4è âge (à noter pour dans 50 ans si je veux me reconvertir).

On nous donne une petite carte du parc, il y a une marche à faire tout autour, il est un peu tard pour espérer voir des animaux sauvages mais on est motivés.

sedona arizona 6 2

Le tableau récap des animaux vus les jours précédents
sedona arizona 5 2

J’a-dore, les cactus, le rouge, les montagnes au loin
sedona arizona 4 2

Il fait chaud

La promenade est très sympa, le sol est rouge, les cactus sont au rendez-vous, on commence à être familiers de toutes les formes possibles dans les différents déserts.

Il y a un tout petit peu d’eau au départ, pour l’impression de fraîcheur, mais ensuite on monte sur les hauteurs du parc et le soleil tape fort.

On a vu tellement de choses magnifiques pendant ce voyage que ça en devient presque difficile de se réjouir à 100% de ce qu’on voit, pourtant, le spectacle reste extraordinaire : je suis habituée aux collines et aux rochers, mais pas de cette couleur, et pas sous cette chaleur.

On passe un peu plus de 2h à marcher dans le parc.

sedona arizona 3 sedona arizona 4

Sur la route

Avant de rentrer à Las Vegas, on a toute l’après-midi pour profiter de la route. Manu est le pro des petits chemins de traverse, on fait encore un peu de pistes. Dur de s’imaginer qu’on sera sous les multiples néons de Las Vegas ce soir.

sedona arizona 6 sedona arizona 7 sedona arizona 8
En altitude, c’est plus boisé, on devine les strates de roche rouge qui rappellent le Grand Canyon qui n’est pas très loin de là.
Road trip Arizona
Mathilde et Manu road trip

Sedona a été un arrêt bonus dans ce road trip. J’en ai déjà parlé, nous ne prévoyons pas chaque étape de ces voyages, pour se laisser la liberté d’ajuster au fil des envies et en fonction des conditions météo. Ca donne une grande liberté, c’est parfois un peu stressant quand il est 19h et qu’on a aucune idée de où dormir – même si on a la tente dans le coffre et qu’on saurait improviser à deux.

Sedona est une ville de villégiatures pour les Américains, un endroit où il fait très souvent beau et chaud, pour golfer ou se reposer en famille, aller passer une journée au Grand Canyon, etc. Pas forcément le genre d’endroits qui me fait rêver, mais pour une étape de fin de road trip, c’était très bien.

✎ Un petit commentaire à ajouter sur Sedona ? Vous en avez déjà fait une étape de road trip dans l’ouest américain ?

Facebook
Pinterest
Twitter
Email
Mathilde

Mathilde

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise Boston le nez en l'air. Je suis aussi auteure de nombreux guides de voyages, de livres de yoga et de jeux chez des éditeurs français. Suivez-moi sur Instagram, Facebook ou Pinterest.

12 réflexions au sujet de “(road trip Arizona) Sedona, une ville au milieu des canyons

  1. Bonjour Mathilde !
    Je prévois un petit roadtrip en décembre et en solo (une première, un chalenge !).
    J’aimerais passer par Sedona (2 ou 3 jours, je ne sais pas encore), sais-tu si c’est praticable en cette saison ?
    Je suis plutôt adepte du très chaud, du ciel bleu et du cactus bien vert, j’imagine qu’en hiver, ça change du tout au tout ?
    Merci beaucoup pour tes réponses !

  2. En trente ans nous sommes allés 15 fois en vacances aux USA et justement en juin de cette année nous avons fait le tour de l’Arizona et du Nouveau-Mexique « a l’ouest du Pecos »
    WAOUH !

    ps : il ya maintenant un compagnie norvegienne low cost qui a un vol direct Paris-Los Angeles
    A moitié prix et sans grèves . Coté « confort » pas de difference notable avec les compagnies classiques

  3. moi j’adore Sedona (ses alentours surtout) et j’aime assez cette église très connue en archi.
    j’y suis déjà allé 2 fois plusieurs jours pour randonner en hiver et au printemps (devil’s bridge, belle rock, west fork, cathedral rock…..). les couchers de soleil y sont superbes. Il y a de bons resto (chocolatree is the best !), et on peut aussi découvrir les vortex amérindiens-hippies-youpi et se plonger dans la culture new-age américaines.
    Une étape moins connue dans les déserts du sud-ouest mais que j’apprécie beaucoup.

  4. Pour nous qui ne connaissions ni l’Arizona,, ni ces paysages, sedona a été une très belle étape : 2 belles randonnées dont une mémorable jusqu’au Devil bridge. Effectivement cet état est lui aussi plein de très beaux endroits et nous a donné envie d’y revenir.

  5. Oh la Chapel of the Holy Cross (« l’église qui gâche le paysage » haha) !!! Ca me rappelle mon petit road trip de 2015 dans l’Arizona avec des copains—dont un qui vit en Arizona, justement. On avait fait un stop à cette église histoire de voir la vue depuis l’église… sans avoir l’église dans le cadre du coup !
    Ton article me donne tellement envie de retourner voir l’Arizona (et l’Utah, et le Colorado… un peu partout en fait) !

  6. Samuel, Adeline et leurs enfants (famille Bauffe) font en ce moment un road trip partant de Los angeles, sur la route 66 !

  7. Oh oui! Sedona fait en 2017 et sera refait en 2018 ! C’est un arrêt superbe! Personnellement j’avais aussi fait le parc Red rock, mais je pense avoir encore plus aimé marcher sur la Bell Rock Pathway… Plus près de la ville et avec plus de touristes mais une vue franchement plus belle ! Sedona me fait beaucoup penser à Banff en Alberta au Canada . Une ville de riches avec des boutiques pour les riches où les riches vont en vacances … entouré d’un décor de montagne spectaculaire, une ville tranquille et jolie! Ton commentaire sur l’église m’a fait rire ! Bonne semaine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.