Monday Morning #75 * Dans mon porte-feuille

Wallet Dans mon porte feuille

Le Monday Morning, c’est une chronique hebdomadaire où après un édito, je partage photos, liens d’articles, podcasts, suggestions de lecture. C’est du blogging personnel et pour partager des coups de cœur. 

J’ai récemment mis à jour sur le blog le gros dossier de l’installation à Boston et de façon plus générale aux Etats-Unis, et ça m’a rappelé un épisode du podcast Call your girlfriendYou new in town? du 9 février, où les deux animatrices avaient une discussion sur l’adaptation dans une nouvelle ville : quelle est la preuve tangible que tu es bien installée dans un endroit ? La réponse était : check your wallet, ou en français, regarde dans ton porte-feuille. Est-ce que tu as une carte de transports en commun ? Une carte de musée ? Des cartes de fidélité des cafés que tu aimes ? De la monnaie locale ? 

J’ai trouvé l’idée intéressante : le porte-feuille comme reflet de là où on habite, ou, au contraire, comme emprunt de nostalgie si on n’est pas encore vraiment bien installé et qu’on a encore, par exemple, des tickets de métro de la ville où on habitait avant (ça peut aussi être le signe qu’on voyage souvent)

Mardi dernier, j’ai pris un chocolat chaud en plein milieu de la tempête avec l’une de mes copines françaises ici à Boston, et on a rigolé de voir qu’elle avait toujours son permis français dans son porte-feuille, d’ailleurs démesurément grand et violemment rose. Elle n’a certes pas son permis américain, mais une carte qui prouve qu’elle a plus de 21 ans, indispensable si elle veut acheter ou consommer de l’alcool.

mighty wallet

Mon porte-feuille en papier plié : le « mighty wallet »

De mon côté, j’ai regardé ce qu’il y avait dans mon porte-feuille :

  • des dollars. Quelques billets, pas de pièces. J’ai des pièces américaines qui traînent dans mes poches, et des rouleaux de quarters (les pièces de 25 cts) pour la machine à laver dans le sous-sol de mon immeuble. Je dois avoir des euros qui traînent quelque part dans une boite chez moi, et je les oublie à chaque fois que je rentre en France. Sur la photo en haut de l’article, les pièces sont des restes du Costa Rica.
  • une Charlie Card. La carte de métro locale. Bon point pour l’intégration, même si je me déplace aussi en vélo, et en Uber pendant l’hiver (le métro à Boston n’a pas un réseau développé partout)
  • la carte de ma salle de sport. On dit la « gym » ici même si les cours ressemblent à un mix d’aérobics/danse/haltérophilie en amateur.
  • mon permis de conduire américain. C’est le deuxième que j’ai, j’ai dû le renouveler au bout de 5 ans.
  • ma carte d’assurée. Une sorte d’équivalent de la carte Vitale, j’en reçois une nouvelle tous les ans, au gré des changements d’assurance santé plus ou moins avantageux et coûteux.
Stack de cartes

Je ne la garde pas dans mon porte-feuille, mais j’ai une carte de français de l’étranger, je me suis inscrite sur les registres ici pour voter sur place. Comme en témoigne cette pile, j’ai un tas de cartes hors de mon porte-feuille. J’ai Marie Kondo-isé mon wallet mais pas cette pince.
  • 3 cartes de fidélité de cafés locaux. Je suis une grande consommatrice de ces lieux… Même si de plus en plus de cafés ont des cartes de fidélité virtuelles, attachées à la carte de paiement (yes, on peut payer 5$ en carte !)
  • ma carte de librairie. J’achète plein de livres, mais heureusement, j’en emprunte plein aussi
  • une carte de débit pour retirer du cash, mais j’ai oublié le code depuis super longtemps.
  • deux cartes de crédit, à utiliser en fonction du type d’achat. Je cumule des points à chaque achat, et ça fait de nombreux points cadeaux. J’ai souvent 2 billets d’avion par an payés par les points de carte de crédit.
  • Mes cartes de visite, et quelques cartes de visite de networking que j’oublie puis jette au bout d’un moment.
  • Ma carte verte ! elle est toute nouvelle, je préférerais la laisser dans un tiroir bien safe, mais je suis sensée toujours l’avoir sur moi…

✎ Et vous, est-ce que votre porte-feuille reflète l’endroit où vous vivez ? Laissez en commentaire où vous vivez et ce qui représente le plus le lieu où vous vivez à l’intérieur !

Quelques photos de la tempête de neige mardi dernier à Boston :

Tempete Boston Mars-4

Tempete Boston Mars-3
Me suivre sur Instagram pour plus de photos @mathildepit, en ce moment, je poste sur le New Hampshire !

Lu, vu, entendu cette semaine

  • Sur les conseils d’une amie qui bosse au New York Times (cette phrase pue le quasi-name dropping), je me suis mise à écouter des podcasts faits au sein du journal, et j’aime beaucoup Change Agent. L’idée est simple : répondre à la question d’un auditeur en faisant l’analogie avec une situation similaire, et voir comment ça peut s’adapter à la situation initiale. J’aime cette dialectique !
  • Plein d’excellents conseils de la part du très bon blog Pinch of Yum sur comment éviter le burn-out pour les blogueurs. C’est en anglais, ce n’est pas récent, mais ça reste super pour les gens qui bloguent depuis un moment.
  • Vivre dans une tourette à New York (le mot me fait rire, bordel) ; je crois que ça avait été d’abord partagé par Cup of Jo, encore un autre excellent blog américain
  • Me talk pretty, un article de David Sedaris. Je viens de terminer son livre hilarant, Theft by finding, où David Sedaris mentionnait l’article Me Talk Pretty écrit quelques années auparavant quand il apprenait le français à Paris.
Tempete Boston Mars-2

J’ai écrit un nouveau livre sur le yoga : Yoga pour méditer

Cette semaine est sorti aux éditions Larousse mon deuxième carnet, après Yoga Attitude, voici Yoga pour méditer. C’est le même principe que pour Yoga Attitude : un carnet où vous pouvez écrire, avec des quiz, des interrogations, et des textes et illustrations sur des postures pour se relaxer et méditer. Ça a été un grand plaisir d’écrire ce livre, la méditation est un sujet qui me tient très à cœur.

▶ A acheter chez votre libraire ou en ligne Yoga pour méditer, 5,95 euros, publié aux Editions Larousse

 

Bon début de semaine à tous et toutes !

Carnet Yoga Pour Méditer
Facebook
Pinterest
Twitter
Email
Mathilde

Mathilde

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société. Suivez-moi sur Instagram, Twitter, Facebook ou Pinterest.

9 réflexions au sujet de “Monday Morning #75 * Dans mon porte-feuille

  1. Coucou Mathilde,
    Je vis à Reims, à 1:30 de paris…, t’es photos dint superbes
    Dans mon porte feuille, il y a ma carte d’identidé, mon permis de conduire, ma CB un peu de monnaie, la photo de mes enfants et surtout un billet De 5$…
    Pour me rappeler que j adore les usa ??
    Merci encore pour tous tes articles
    Vivement juillet pour note prochain voyage ?
    Bonne soirée

  2. Bonjour Mathilde,
    J’adore toujours autant lire tes Monday Morning, très rafraîchissants (même sans la neige !!!!).
    Dans mon portefeuille, j’ai en permanence un billet de 1$ ! ….
    Signe d’une double vie géographique virtuelle ????? !!!!!
    Bravo pour la sortie de ton nouveau livre et pour tes superbes photos.
    Bonne journée

    • Merci Laurence, ça me fait très plaisir de lire ton message. Le billet de 1$… mais tu ne vis pas aux USA si j’ai bien compris ?
      J’en ai donné à mes neveux et nièces, je me demande ce qu’ils en ont fait, et s’ils ne se sont pas dit que leur tante était un peu radine (pour moi le message était plus : c’est le début de vos économies aux USA quand vous me rendrez visite 😀

  3. Non seulement mon portefeuille reflète l’endroit où je vis, mais en plus je n’ai pas le même que je vive en France ou au Canada !
    Quand je suis au Canada, j’en prends un plus grand, pour faire rentrer mon passeport si nécessaire…
    Mais je n’ai jamais grand chose, dans mon portefeuille. Un permis de conduire, une carte d’identité, quelques sous, une CB, ma carte de vélo, de bibli/musée, et ma carte vitale/mutuelle. Je trouve que c’est déjà beaucoup, j’en cherche un plus petit… 🙂

    • regarde les mighty wallet ! ils sont petits, se glissent dans les poches facilement. Le seul truc c’est qu’on ne peut pas mettre de pièces dedans, ils sont juste pliés, sans fermeture.
      J’aime bien voyager léger, mais cela dit, ayant déjà perdu mon porte-feuille, c’est léger, mais précieux !

  4. Bonjour Mathilde,

    toujours un plaisir de te lire le dimanche matin. Moi, c’est à Metz que je vis et ce matin il fait froid et le paysage est saupoudré de neige. Je suis quand même habillée en robe parce que je m’étais mis dans la tête que ce serait comme ça aujourd’hui et je m’y tiens !
    Dans mon portefeuille il y a évidemment ma carte d’identité et carte de sécu mais aussi, très précieux, la carte de la médiathèque; on trouve aussi un peu de monnaie mais de moins en moins puisque de plus en plus il est possible de payer les petites sommes avec la CB sans contact. Ce qui représente le plus l’endroit où je vis ? : mon badge d’accès à l’hôpital puisque sans lui je ne peux pas accéder au parking, au self ni circuler à l’intérieur alors que j’y bosse 🙂 Et c’est un endroit où je vis beaucoup… Voilà…tu sais tout !

    • Hello Sido ! Le lundi matin non ? Bon tu peux lire l’article quand tu veux cela dit ! En tout cas merci de ta fidélité, ce sont les commentaires – entre autres – qui donnent la motivation de continuer.
      Merci d’avoir partagé le contenu de ton porte-feuille !

  5. Hello Mathilde ! Ton article m’a donné froid dis donc ! A Lyon, il fait pas loin de 10° et nous n’avons pas vu de neige depuis trois semaines ^^
    Je n’avais jamais testé le yoga auparavant ! Au chômage depuis maintenant plus d’un mois, je me suis mise à prendre un peu plus de temps pour moi. C’est un peu le moment de se lancer dans des activités que j’avais toujours voulu essayer avant mais que je ne faisais pas par faute de temps/flemme (en rentrant du boulot : canapééééééé et puis plus rien).
    Aujourd’hui, plus d’excuses. J’ai téléchargé une application pour faire mes premiers pas dans l’exercice de la méditation. J’ai testé pendant une semaine et pour moi, ça a a vraiment fonctionné : j’ai eu envie de continuer et de me lancer sérieusement.
    Du coup, ton livre tombe à pic pour moi ! Dès demain, j’irai voir chez le libraire en bas de chez moi si je peux le trouver 🙂

    • Hello Stacy,
      Eh oui l’hiver se prolonge souvent jusqu’à la mi-avril, voire la fin avril, c’est un autre climat !
      La méditation est une belle pratique, j’espère que le livre te plaira !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.