(Canada) Un magnifique voyage à Terre Neuve

Quirpon island newfoundland terre neuve 9

Je suis rentrée il y a quelques jours de 10 jours de vacances à Terre Neuve, alias Newfoundland en version originale, tout à l’Est du Canada. A vrai dire, ce voyage s’est décidé assez rapidement et en relative dernière minute : on avait envie de partir mais les congés étant une denrée rare aux Etats-Unis, ou dans mon cas en travaillant à mon compte, on s’est décidé mi-août après moults tergiversations.

Une fois la décision prise, il a fallu se poser la question centrale : « où part-on ».

Comme est on à l’ère d’internet, on a demandé à notre BFF (Google), et Manu a trouvé un article qui proposait diverses destinations sympa pour août, je me suis arrêtée de lire au premier paragraphe : Newfoundland, Terre Neuve. Ca me disait bien.

C’est une île, c’est loin, mais pas si loin que ça de Boston, on est au Canada, tout à l’Est. Le why not s’est transformé en let’s do this. Je me suis mise à lire sur la destination un peu plus longuement, et le voyage s’est construit petit à petit.

Cape spears newfoundland terre neuve 1

Cape Spears
Trinity newfoundland terre neuve 1

Trinity
Caribous newfoundland terre neuve 1

Caribous à Port-aux-Choix

Avant de commencer, 3 notes préalables :

  • Cet article est très long ! Prenez le temps, il vous faudra au moins 10 minutes pour en venir à bout. J’ai mis plusieurs heures à le préparer (on dirait que je veux une médaille, I know)
  • Ce voyage n’a pas été sponsorisé, c’est un voyage que je me paye de ma pocket, ça me semble important de le préciser. Cela dit, j’ai bénéficié de coupons de remises Airbnb grâce à vos inscriptions via le blog, donc merci à vous, lectrices et lecteurs inscrit.e.s sur AirBnb via le blog, ça m’a permis de payer la plupart des logements chez l’habitant de ce séjour : merci à vous !
    Enfin, cet article contient des liens d’affiliation, c’est-à-dire que si vous réservez des hôtels via le blog sur Booking, ou si vous achetez le guide via Amazon, je touche une commission. Ce n’est pas plus cher pour vous.
  • Les textes et photos ne sont pas libres d’utilisation. Si vous voulez collaborer avec moi, écrivez-moi directement pour qu’on discute !
    Je serais ravie de travailler sur une nouvelle version d’un guide sur le sujet, d’écrire des articles pour votre site si vous êtes une agence de voyages, etc.
Bonavista lighthouse newfoundland terre neuve 1
Le phare de Bonavista

  • La préparation du voyage a été courte et intense, je me suis immergée dans la destination par diverses recherches – guide papier + internet, et hop, on partait là-bas !
  • La première chose qu’on a fait en préparant le voyage a été de vérifier qu’il y avait des voitures de location disponibles, et des vols pour se rendre sur l’île. C’était le cas, et ça a été le top départ de la préparation.
  • Côté logement, on a rapidement laissé tomber l’option du camping, alors que c’est ce qu’on fait d’habitude pendant nos road trips de l’été pour être au plus près de la nature. En lisant sur le camping à Terre Neuve, il s’avérait que c’était souvent très buggy, comprenez rempli de moustiques et de mouchettes. On a choisi l’option vacances tranquilles à l’hôtel, pas aventures et camping. Ca fait prendre moins de matériel, et j’avais envie de passer un moment relaxant, sans se soucier chaque soir de où dormir
  • J’ai débroussaillé la préparation du voyage grâce à un guide en anglais, le Moon, et j’ai complété par des recherches sur internet : pas grand chose n’est ressorti, si ce n’est un très long post sur Tripadvisor. J’ai pris des notes de cette personne qu’on a surnommé pendant tout le voyage « l’inconnue d’internet », informations qu’on a recoupé avec le guide. En rentrant à Boston, j’ai vu que la blogueuse star Adventurous Kate était aussi allée à Terre Neuve en août, à suivre si la destination devient plus populaire !
  • La contrainte principale était que nous n’avions que 10 jours de vacances, il a fallu faire des choix… On n’a pas exploré la péninsule d’Avalon, on a choisi de ne pas aller à Twinlingate ni à Fogo Island. Passer seulement 3 jours dans le parc national du Gros Morne (ça aurait pu être plus). On n’est pas non plus allé à St Pierre et Miquelon qui est juste à côté, au sud de l’île, ni au Labrador, qui fait partie de la même province.
Terre neuve newfounland 1
Carte homemade, histoire de bien situer de quoi on parle

Guide newfoundland et labrador

J’ai préparé le voyage à l’aide du guide Moon, et je l’ai utilisé au fil du séjour.
C’est un bon guide de base pour les étapes principales, mais tout de même un peu trop succinct. Ce qui manquait également était une estimation des durées pour visiter les lieux principaux, et la proposition de découverte de l’île en 7 jours au début du guide est complètement irréaliste et ne tient pas compte des distances immenses à parcourir.

Trajet road trip terre neuve newfoundland

Notre itinéraire, d’ouest en est.
Les étapes seront détaillées ci-dessous, comme le voyage n’était que de 10 jours, on a dû choisir certains endroits, et en laisser tomber d’autres ! On y retournera en saison pour les icebergs de Twillingate et St Pierre et Miquelon
St john 5
Le labrador et le terre neuve : les deux chiens qui portent le nom des 2 provinces canadiennes les plus à l’est du pays. Ce sont aussi les 2 provinces qui ont rejoint le Canada le plus tardivement, en 1949

 

  • Les aéroports : il y a plusieurs aéroports sur l’île, et il a semblé judicieux de partir d’un endroit à l’est (St John’s) et de repartir à l’ouest (Deer Lake) quitte à payer les frais d’abandon de la voiture de location. La traversée de la province est longue –  près de 700 km, et on a préféré gagner du temps de cette façon.
    Une comédie musicale, Come from Away, raconte comment l’aéroport de Gander, au milieu de l’île a été envahi d’avions le 11 septembre 2001, déroutés des Etats-Unis, et comment la communauté locale s’est occupée de ces touristes forcés pendant quelques jours
  • On a voyagé avec Air Canada au départ de Boston, le vol avait une escale à Halifax, en Nouvelle Ecosse.
    Tous nos vols ont eu du retard, et un au retour a même été annulé, nous obligeant à rester une nuit à Halifax. Sinon en temps normal, ça prend environ 3h, avec une escale.
  • Les distances à parcourir sur l’île sont grandes ! L’île n’est pas aussi petite qu’elle en a l’air, les routes sont sinueuses, et l’autoroute centrale – la transcanadienne – est longue et parfois lente (pas de double file en permanence pour doubler)
  • La langue utilisée, c’est l’anglais ! On a beau dire « Terre neuve » et voir des noms de villes en français, là-bas, ça s’appelle Newfoundland, et la plupart des gens qu’on a rencontré ne parlaient qu’anglais
  • La monnaie est le dollar canadien : on a utilisé non stop notre carte bancaire sans frais à l’étranger, on n’a pas vu la trace d’un billet canadien.
  • La météo et les saisons : comme on nous l’a dit pendant le voyage, il y a 3 semaines d’été à Terre Neuve ; c’était une blague, mais on a pris au sérieux les possibilités de froid et de pluie même fin août. L’amplitude des températures est allé de 8 à 30°C, on a été chanceux, il a fait du soleil tous les jours, malgré deux averses à deux reprises qui nous ont trempés.
    Ce qu’on a raté en venant tardivement dans la saison, ce sont les icebergs. Il est possible de les voir encore en juillet, mais là, c’était trop tard. On nous a prévenu qu’il commençait à faire froid en septembre. Bilan, une saison courte, de juin à septembre. Et le reste de l’année, tout est souvent fermé, et sous la neige.
  • Le décalage horaire : étrangement, il y a 1h30 de décalage horaire, quand il est midi à Boston, il est 13h30 à Terre Neuve, et il est 18h en France.
  • Faire un « eta » : on va de temps en temps à Montréal, en passant la frontière en voiture, mais là en avion, on devait remplir un eta, electronic travel authorization en tant que citoyen français avec une carte verte. On a utilisé le site officiel, et ça coûte 7 dollars canadien, soit environ 5 euros.
Quirpon island inn newfoundland terre neuve 2

Végétation basse sur rochers là où le vent souffle en rafales
Maddox cove newfoundland terre neuve 1
Petty-Harbour Maddox Cove

  • C’est une destination qui semble préservée par le tourisme de masse, même si on a vu des autocars canadiens, la plupart des étapes restent calmes, la nature encore sauvage. Beaucoup d’endroits semblent encore « authentiques » – si le mot veut encore dire quelque chose
  • Il y a un je-ne-sais-quoi à se rendre sur une île… probablement le fait qu’elle soit isolée, et peu peuplée
  • Les éléments font connaître leur présence ! La lumière douce le matin et le soir, le vent omniprésent, l’eau partout elle aussi à travers les lacs, l’océans, les tourbières, les mini-étangs, la rosée du matin.
  • Les couleurs vibrantes : le vert de la mousse et des sapins, le rouge et le orange des baies, le bleu de la mer, le violet des fleurs sauvages, le blond des blés, le brun de la terre mouillée… on est dans un monde de contrastes là-bas, surtout quand le ciel est bleu et que le soleil brille.
  • Tous les animaux sauvages qu’on a pu croiser : on a vu des caribous, un orignal, des baleines, des macareux (alias des puffins) et tout un tas d’oiseaux – le plus impressionnant étant des plongeurs – on aurait dit des mini-bombes qui piquaient dans l’eau. On aurait pu croiser également des ours, des renards arctiques, des dauphins… Côté animaux domestiques, les traditionnels chevaux, vaches, moutons, qui font toujours plaisir à voir !
  • Plein de détails uniques : les poubelles en bois façon malle devant les maisons, les portes des maisons super hautes avec l’escalier en bois amovible, sans doute pour les tas de neige en hiver, le linge qui sèche dehors au grand vent (il y a même une expression sur le sujet, Nice day on clothes, c’est un bon jour pour pendre du linge, quand c’est ensoleillé dehors), on a croisé de nombreuses personnes qui marchaient sur le bord de la route en pleine campagne, tous les cafés, restos, boutiques, qui affichent et vendent des oeuvres d’artistes locaux sur leurs murs (on a acheté une lithographie d’un endroit qu’on avait adoré, plein de cartes), la bière locale, les chaises en bois rouges posées par paire un peu n’importe où au milieu de la nature…
St john terre neuve 12

Partout sur l’île on peut boire de la bière de cette micro-brasserie de St John’s : la Quidi Vidi, déclinée sous toutes les formes

Mention spéciale pour ce qui m’a moins plu :

  • les insectes ! parait-il que c’est bien pire en juin et en juillet, on s’est fait dévoré en pleine forêt par des petites mouches mordeuses. Dès que le vent souffle, on est safe, mais dès qu’on est en zone humide et sans vent, c’était la folie.
Les chaises rouges « Adirondacks », par paires, un peu partout dans la nature, pour se poser, pique-niquer, admirer le paysage, dès qu’on en voyait on s’y précipitait !
Swerwink trail newfoundland terre neuve 1 Swerwink trail newfoundland terre neuve 1 2
Dans la baie de Trinity

Transports :

On a choisi l’option avion + location de voiture sur place, il est possible de venir en voiture + ferry depuis le continent. Pas de vol direct depuis Boston, il faut passer par Halifax. On a croisé des gens qui venaient d’Europe et prenaient jusqu’à 3 avions – changements à Toronto et Montréal. Bref, ce voyage se mérite : c’est loin.

  • à partir de 500 euros minimum par personne pour l’avion – tout dépend d’où vous venez bien sûr… à 10 jours du départ, depuis Boston avec un changement à Halifax on a payé 760 euros (850$) par personne + 27 euros (30$) pour une seule valise en soute
  • environ 600 euros (660USD) pour une voiture de location pour 10 jours, en incluant les frais d’abandon (on est partir de St John’s, et on a laissé la voiture à Deer Lake)
  • 145 euros d’essence (160$) pour près de 2500km

Logements :

Les hôtels sont relativement abordables à partir de 65/70 euros (75/80USD) la nuit pour 2 personnes. Ce qui a joué en notre faveur a été le fait qu’on soit en fin de la saison – dernière semaine d’août, et certains des prix n’étaient plus ceux de la haute saison. On s’est fait plaisir à plusieurs reprises à prendre la chambre avec vue sur la mer, et à s’offrir une week-end sur l’île du phare (plus de détails dans l’article).

Food :

C’est souvent un de nos gros budgets car on adore se faire plaisir au resto le soir ou au café le matin. Mais en voyage, on va aussi au plus vite le midi avec des sandwiches et basta. Au supermarché, île oblige, certains produits importés étaient assez chers, notamment les fruits et légumes.
Bref, ce budget dépendra beaucoup de vos habitudes. Comptez au moins 45 euros/50 dollars par personne par jour.

Sorties :

  • le musée The Rooms à St John’s, 7 euros par personne (7,60$), on est habitué aux musées à 25$ l’entrée aux Etats-Unis, ça nous a plu un tarif plus abordable
  • l’entrée au parc national du Gros Morne, 20 euros (22$) par personne pour 3 jours + la sortie bateau organisé par Bon Tours à 45 euros (50$) par personne
  • l’entrée à l’Anse-aux-Meadows, 8 euros (9$) par personne
  • On n’a pas fait de sorties baleines, icebergs ou « puffins » (macareux)

Extra :

Il y a tellement de souvenirs mignons à rapporter, de l’artisanat local, des cartes postales, des bijoux, etc. Là encore, ça dépend des habitudes de chacun, mais soyez prévenus : vous serez tentés de rapporter des tonnes de petits cadeaux.

Après cette introduction pratique à rallonge, place aux étapes du voyage !

Qu’a-t-on vu/fait/goûté, où a-t-on dormi, quels paysages avons-nous traversés ? La réponse ci-dessous, étape par étape.

Je ferai très probablement un article détaillé pour chaque arrêt de ce voyage. Ici dans cet article résumé de road trip, ce n’est que l’essentiel de chaque étape.

St john terre neuve 1

La vitre puffin qui sépare la chambre et la salle de bains
St john terre neuve 8

Le lobby coloré de l’hôtel
St john terre neuve 2

On devait arriver à minuit et demi, heure locale, on débarque à l’hôtel 3 heures plus tard. Trop tard  pour profiter de la vue dehors, on s’endort rapidement dans la couette sur-moelleuse de l’hôtel Alt. Le lendemain, la lumière du matin nous réveille tout doucement, la journée peut commencer.

On se promène autour de l’hôtel, mais c’est assez désert en cette matinée grise.

On décide de se faire un petit déjeuner à un endroit recommandé par la taxi qui nous a emmenés de l’aéroport à l’hôtel (pas de Lyft/Uber par ici !) : Big R, 69 Harvey Rd. L’endroit ne paie pas de mine, c’est un diner, tout ce qu’il y a de plus classique et sans chichi : tables en formica, la télé en fond, et une photo d’Anthony Bourdain, le célèbre chef et animateur d’une émission sur CNN Parts Unknown, sur la nourriture et les voyages. Je me fais une note mentale* de regarder l’épisode sur Terre Neuve au retour à Boston. On hésite à prendre des toutons, la serveuse explique que c’est du pain frit, ça semble un peu dur de commencer la journée avec ça, on passe. Hélas au cours du voyage on n’aura plus l’occasion de goûter à cette spécialité locale, occasion ratée d’en goûter, une bonne raison de retourner à Terre Neuve.

Après ce petit déj copieux et pas des plus fins, on rentre tout doucement à l’hôtel, en passant par les rues aux belles maisons colorées. On s’arrête dans une boutique super sympa, Posie Row, 210 Duckworth St., qui regroupe sur 3 étages plusieurs créateurs. C’est la folie de la carte postale, du savon et des babioles mignonnes. Je m’achète une paire de lunettes bleues que je porterai tout le voyage malgré leur probable inefficacité à protéger des rayons du soleil.

De retour à l’hôtel, Manu part vaillamment chercher la voiture de location pendant que je vais lâchement faire une petite sieste de 20 minutes à l’hôtel…

*En rentrant à Boston, on a regardé l’épisode d’Anthony Bourdain, Parts Unknown sur Terre Neuve. Ca donnait super envie d’y retourner… Il voyage sur l’île avec deux de ses copains québecois, à manger des trucs super bons, parler de la culture locale, de la pêche à la morue, de comment prononcer Newfoundland –  ça ressemble à New-Fun-Land. Un super épisode. 

St john Terre Neuve
Couleurs !
St john 3
Plus de couleurs
St john 4
St john 2
St john terre neuve 4
St john terre neuve 5
St john terre neuve 6
St john terre neuve 7
Chez Posie Row

Samedi après-midi au musée : The Rooms

On décide de ne pas braver le froid – il fait un timide 10°C, et on passe l’après-midi à The Rooms, un super musée à la fois sur l’histoire de Terre Neuve et avec également des expositions d’artistes contemporains locaux. On ne voit pas le temps passer, on ressort à 17h, à la fermeture du musée.

St john terre neuve 11
St john terre neuve 10
Musee the rooms st john 1

En fin d’après-midi, on part en voiture explorer la région tout autour de St John’s : Cape Spears et son phare – on y retournera le lendemain, il y a trop de vent cet après-midi là et tout est déjà fermé, puis le petit village de Quidi Vidi où on profite de la super brasserie locale – on retrouvera leur bière un peu partout pendant le voyage. Il y a un concert de soir-là, l’ambiance est hyper chaleureuse.

J’ai fait une réservation à 21h dans un resto de la ville, Chinched, 5 Bates Hill, un déli qui fait resto le soir. Au menu : charcuterie faite maison et légumes de saison. En dessert, je ne résiste pas à la pavlova aux fruits rouges, c’est notre première rencontre avec les baies de la région. Delish !

Première journée : riche et réussie, je me sens déjà à 100% en vacances !

Dimanche matin, le retour du soleil

Quidi vidi newfoundland terre neuve 1

Le soleil est de retour, on retourne voir le petit village Quidi Vidi de jour, et c’est absolument charmant. Il fait beau, ça sent super bon.

Signal hill st john s terre neuve 1

La ville est dominée par une ancienne forteresse : Signal Hill, on y monte… en voiture. De là, la vue sur le port et la ville est superbe.

St john 9
St john 10

On ne part pas explorer la péninsule d’Avalon, où se trouve St John’s la capitale de la province, mais comme le ciel bleu est là, on retourne au Cape Spears – le point le plus à l’Est du Canada – où on est passé rapidement la veille. La maison du phare est ouverte et se visite. La mer est agitée – ce sera le cas pendant tout le voyage.

On est à peine resté une journée et demi à St John’s et c’est déjà l’heure de dire au revoir : road triiiiip ! On a un gentil 300 km à faire pour rejoindre notre prochaine étape. Cap vers l’ouest.

Cape spears st john s terre neuve 1
Cape Spears

Dimanche en fin d’après-midi et soirée : à Port Rexton

Après quelques heures de route et un passage par un supermarché, histoire d’avoir de quoi se préparer des sandwiches, nous voilà arriver à notre deuxième étape : Trinity. On ne dort pas à Trinity même – qu’on prévoit d’aller voir le lendemain, mais à proximité, j’ai trouvé une tiny house à Port Rexton. C’est la troisième fois qu’on en loue une via AirBnb, elle m’avait plu avec son allure de Lego géant.

Une promenade est recommandée dans la brochure laissée sur la table par notre hôte Airbnb, il conseille à deux pas de la maison de faire le Skerwink trail. Après toute cette route, ça fait du bien de marcher, et le sentier est spectaculaire ! A nouveau, le vent souffle à tout décoiffer. Ce sera récurrent pendant tout le voyage.

Skerwink trail newfoundland terre neuve 1
Le long du Skerwink Trail

Tiny House Port Rexton Terre Neuve

Port rexton

On passe la soirée, comme la veille, dans une brasserie locale, cette fois pas de bière Quidi Vidi, mais la bière de Port Rexton. Il y a aussi un concert ce soir-là : c’est open mic, quiconque veut venir chanter et jouer de la guitare peut prendre le micro. J’adore ce genre d’ambiance et j’irai bien sur scène mais ne sais jouer à la guitare que trois notes de Smoke on the Water de Deep Purple, je ne risque pas de faire un tabac (si cette expression est encore validée par la Commission des Expressions Ringardes dont je suis une membre honoraire).

Port Rexton est minuscule, on aurait pu croire débarqués dans un endroit super paumé ou chez Anne et la Maison aux Pignons Verts, mais cette brasserie nous prouve le contraire : ce lieu rassemble la population locale qui a envie de sortir un dimanche soir et passer du temps en communauté.

Lundi matin, le très charmant petit village de Trinity

On était venu jusque là pour le village de Trinity, et nous y voilà de bon matin, vers 8h30. On gare la voiture, on ne croise pas grand monde, et on part à pied dans ce petit village. Il est parfaitement entretenu – on s’en rendra surtout compte par comparaison dans la suite du voyage, où on croisera d’autres villages de pêcheurs dans leur jus, sans les couleurs flashy, un peu plus désolés.

Maisons coloréeslinge qui sèche dehors au grand vent, église au clocher pointu, le petit phare dans la baie : autant de détails qui nous font prendre le temps pour parcourir les rues calmes en ce lundi matin.

Cette promenade nous ravit, et reste l’un des meilleurs souvenirs de ces 10 jours à Terre Neuve.

Trinity terre neuve 3
Une vraie carte postale, ça respire le paisible
Les fleurs sauvages colorées… un autre thème récurrent pendant ce voyage, tout comme le linge qui sèche dehors.

Un bref passage par Port Union,
toujours sur la péninsule de Bonavista

On a à présent 7 heures de route pour rejoindre notre prochaine étape : on doit traverser toute l’île pour rejoindre le parc national de Gros Morne.

Mais impossible de se contenter d’aller directement à la prochaine étape, ça ne serait pas un vrai road trip… après Trinity, on décide de faire juste un petit crochet sur la péninsule, jusqu’à Bonavista, et en passant, entre autres par ce village en cours de restauration : Port Union. C’est une des premières villes planifiées en Amérique, construite par un syndicat (union en anglais). On sent le potentiel touristique, pour l’instant c’est en reconversion.

Port union terre neuve 1

Au grand air, à Bonavista

On arrive sur le cap de Bonavista : la côte rocheuse est battue par les grosses vagues, les herbes hautes volent au gré du vent, l’espace tout autour semble infini. Avant d’arriver au phare qu’on voit au loin, on s’arrête à une double arche dans les falaises : le donjon.

Autour du phare, des centaines d’oiseaux se laissent porter dans l’air, on aperçoit des macareux, les puffins ! On en avait déjà vu dans le Maine, près de Deer Isle, ils sont presque partout ici, par colonies immenses. Ils volent de façon remarquable, avec leurs petites ailes noires pointues, et bien sûr leur bec orangé bien reconnaissable.

Bonavista visitor center
Bonavista food truck
Bonavista paille et bonbon

On se sent super bien au grand air, on trouve un food truck vegan, Saucy Mouth, qui propose une délicieuse salade de crudités + tofu et une lemonade, après ce repas, il faut déjà partir, il est déjà 13h, il y a 600 km à parcourir.

C’est parti pour une longue session de podcasts – Fresh Air et Colson Whitehead interviewé, des Ted Radio Hour, Hidden Brain et The Dark Side of Hollywood au programme de cette longue après-midi de route.

On fera tout de même un arrêt café à Grand Falls, au centre de l’île, où il fait près de 30° cet après-midi là.

Gros morne national park newfoundland terre neuve 1

Première nuit au sud du parc, à Trout River

Après ce très long trajet en voiture, on arrive en début de soirée à l’un des deux parc national de l’île : Gros Morne.

On est épuisé, et on voudrait arriver à la mer pour voir le coucher du soleil sur la baie, parait-il splendide. On aperçoit les derniers rayons et un magnifique ciel qui s’embrase, face à nous. La ville est super calme, rien d’ouvert, tout est déjà endormi.

On dort les fenêtres grandes ouvertes, histoire d’entendre l’océan. J’adore !

Arrivés dans notre maison à Trout River pour une nuit

Je ferai un article plus détaillé sur ce parc national, mais voici déjà un aperçu des merveilles géologiques qu’on a pu y voir. Hélas, j’ai encore ma cheville trop faible pour me lancer dans de très longues randonnées, on s’est contenté de petits 5-6 km par-ci, par-là…

Tablelands, un morceau de manteau terrestre

Alors que tout est vert partout dans ce parc, un morceau de terre apparait rouge/orange caillouteux : les Tablelands. C’est un des très rares endroits sur Terre où on peut voir un morceau de manteau terrestre. Rien ne pousse là-dessus, on croise juste quelques plantes carnivores et de la végétation basse.

Gros morne national park newfoundland terre neuve 2
Un reste de neige tout là haut

Bakers Brooke Trail

On s’est fait dévoré par les petites mouches mordeuses sur ce sentier. Horrible. Elles se sont concentrées uniquement à me piquer sur la nuque.

Malgré ce désagrément, le sentier de 10 km qui mène à ces magnifiques cascades est très apaisant, dans la forêt principalement. Je n’avais jamais marché aussi longtemps sur un boardwalk, un promontoire en bois.

Coup de coeur et géologie en folie à Green Point

C’est l’un de mes endroits préférés du parc : Green Point. Absolument spectaculaire, j’espère que les photos rendent compte de ce mille-feuille géologique unique, c’était comme lire les couches terrestres en un même endroit.

Le soir, au restaurant du village de Rocky Harbor, je vois accroché au mur une litho d’une artiste locale, Christine Koch, qui représente Green Point : on décide de l’acheter pour en prendre comme un petit bout avec nous.

Gros morne national park newfoundland terre neuve 5 Gros morne national park newfoundland terre neuve 6

Ethie, un navire échoué

Un stop anecdotique pour aller voir les restes d’un navire échoué en 1919. Il ne reste pas grand chose…

Gros morne national park newfoundland terre neuve 7

Norris Point

On n’a pas fait grand chose à Norris Point, à part aller au café, et le soir aller boire une bière face à la baie. On a rencontré plus tard dans le voyage des gens qui se sont baignés ici, à Bonne Bay, par une eau bien fraîche autour de 18°C…

Norris point newfoundland terre neuve 2
Norris point newfoundland terre neuve 3
Norris point newfoundland terre neuve 4
Matin
Norris point newfoundland terre neuve 5
Norris point newfoundland terre neuve 6
et soir

Lobster Cove Head Lighthouse

On est retourné plusieurs soirs voir le coucher de soleil au pied du phare de Lobster Cove. Notre hôtel était tout proche, on est resté 2 nuits au Ocean View Hotel, qui avait pour seul avantage d’être central.

Gros morne national park newfoundland terre neuve 8

Une promenade en bateau à Western Brook Pond

L’une des attractions centrales du parc – en plus des randonnées – consiste à faire une promenade guidée de 2h en bateau dans ce fjord. Il faut marcher une bonne demi-heure pour arriver au quai, et ensuite le bateau parcourt les 16 km de gorge. Il n’y a qu’une seule compagnie qui est en charge de ce trajet, Bon Tours.

Plusieurs randonneurs ont été déposés tout au bout pour une randonnée de plusieurs jours à travers le parc, en totale autonomie. Ca faisait super envie ! Nous on est resté dans le bateau à écouter les commentaires et à se geler tranquillement.

Gros morne national park newfoundland terre neuve 9

A gauche : un petit bateau rouge, comme le nôtre – juste histoire de donner une idée de la hauteur de la falaise –  à droite : une des nombreuses cascades croisées pendant cette traversée

Gros morne national park newfoundland terre neuve 11
Le « bout » du fjord

Jeudi après-midi, c’est parti pour du road triip !

On dit au revoir à Gros Morne, et c’est parti pour remonter vers le Nord. C’est la seule nuit qu’on n’avait pas réservé à l’avance, on voulait se laisser de la marge pour rester dans le parc une journée de plus, ou partir déjà vers le Nord. C’est la deuxième option qui a primé.

La route vers le Nord longe quasiment tout le temps l’océan, et par moments, on peut voir la côte du Labrador.

La route s’appelle The Viking Trail : ça fait plutôt cool je trouve. Nous n’avons pas vu de viking par contre.

Des arches sur une plage

Un petit arrêt sympa pour voir – comme le nom du parc l’indique – des arches. C’était marée basse, on a marché sous les arches, vu des petits galets et des grosses vagues. Joli !

Viking trail newfoundland terre neuve 1

Arrêt à Port-aux-Choix

Prononcé à peu près « Portsoy » par les locaux, encore un bel arrêt le long de cette route vers le Nord. On a vu phare sur la carte, on s’est dit let’s go.

Au pied du phare, il y avait un troupeau de caribous, on était tout fous car on n’avait pas vu beaucoup d’animaux sauvages depuis le début (juste des chipmunks et des maraceux, bilan assez maigre – plus tard seulement on croisera un moose, un original et des baleines).

Bref, on regarde les caribous, ils ont l’air super doux, et assez cons malgré tout. J’ai vu plus tard qu’ils étaient en photo sur une brochure sur la ville exactement au même endroit, et la serveuse du resto m’a confirmé qu’ils étaient toujours là, même si ce ne sont pas toujours le même troupeau. En gros, ils ne sont pas venus pour nous voir.

On s’est promenés au bord de l’eau, on a vu plein de fossiles, et des oiseaux plongeurs. Le soleil s’est couché, on est allé dans un resto local, Anchor Café, 10 Fisher St., spécialisé dans la crevette. Crevette is it, then.

Port-aux-choix est une minuscule ville plutôt jolie, avec un port rendu encore plus beau pendant les golden hours ; on a dormi dans un Bed and Breakfast à une heure de là, chez Gloria, le bien nommé Islands Vista, Gloria était une hôtesse charmante, cela dit qui avait un accent assez difficile à déchiffrer – en anglais. Sa maison était superbe, entourée par l’eau de trois côtés, elle nous a préparé un petit déj le matin, où nous avons goûté pour la première fois à la confiture de baked apple – je pensais qu’il s’agissait littéralement d’une confiture de pommes au four, mais en fait la baked apple est une petite baie orange, au goût subtil qui rappelle l’abricot.

Vendredi : l’Anse aux Meadows

C’était le but de ce voyage vers le Nord : l’Anse aux Meadows, un parc historique classé à l’UNESCO. Deux faits notables :

  • les Norsemen – alias les Vikings – venus du Groenland en l’an 1000 y ont passé 10 ans à la recherche de bois, ils ont tout brûlé en partant, mais il y a des restes archéologiques, étudiés dans les années 1960, le village ci-dessous est une reproduction.
  • c’est sans doute ici qu’a eu lieu la première rencontre de groupes humains venus de différents foyers d’immigration, après la migration initiale des premiers groupes humains du début de l’Humanité en Afrique (si c’est bien clair ce que je dis), et ça c’est assez fou de se l’imaginer.
Lanse aux meadows newfoundland terre neuve 2
Maison aux murs épais, super résistants au froid et à la pluie
Ambiance de bout du monde… mais qui a séduite les Vikings à leur arrivée en Amérique du Nord. Qui a dit que Christophe Colomb avait découvert l’Amérique ?
Visite guidée en partie sous la pluie // Maison de hobbit
Lanse aux meadows newfoundland terre neuve 5
Les interpréteurs comme ils disent, racontent des histoires de « Norsemen » (en anglais)
St lunaire newfoundland terre neuve 1
St lunaire newfoundland terre neuve 2
St lunaire newfoundland terre neuve 3
St lunaire newfoundland terre neuve 4
On prend le temps cet après-midi là : resto Norseman où on mange à nouveau une chowder, une chaudrée aux poissons ; temps calme à la maison, et promenade au grand air en fin d’après-midi.
Lanse aux meadows newfoundland terre neuve 6

Samedi matin, on fait 2 mini-marches de 30 à 40 minutes chacune, par ici, la côte est rocheuse, et en haut des collines, on voit les îles alentours. Coup de coeur pour un petit café à St Lunaire Griquet : Café Nymphe, où on discute avec Julia, la serveuse, qui vit 6 mois de l’année ici, en saison

J’attendais ce moment avec impatience : passer une nuit sur une petite île isolée au pied d’un phare, à l’endroit le plus au nord de Terre Neuve.

J’ai trouvé ce logement dans le guide Moon, il était suggéré avec une petite étoile. J’ai vérifié sur leur site, il y avait de la disponibilité. C’était recommandé de rester 2 nuits, mais en cas de pluie, il y avait le risque de n’avoir absolument rien à faire. J’ai opté pour une seule nuit sur place.

Quirpon island newfoundland terre neuve 1
Quirpon island newfoundland terre neuve 2
Quirpon island newfoundland terre neuve 3
Quirpon island newfoundland terre neuve 5

Ed nous a transporté du quai de Quirpon vers Grandma’s Cove, un trajet très court d’à peine 5 minutes, et on avait ensuite 5 km pour rejoindre l’auberge, à pied.

Ce sont les 5 km les plus longs que j’ai pris à faire, le paysage était tellement beau qu’on a pris un temps fou à les parcourir. Au début, on a marché sur un sentier potentiellement super boueux en cas de pluie, avec des traces de petit véhicule tout terrain, et arrivés aux « three skulls », aux trois crânes, sur les conseils d’Ed on a pris à gauche.

On s’est retrouvé sur un mini sentier qui longeait la falaise, à marcher en partie sur la mousse, à éviter les mares d’eau omniprésentes. Le vent soufflait full blast – pour preuve, il n’y a aucun arbre sur l’île.

C’était superbe de tous les côtés.

Quirpon island newfoundland terre neuve 6 Quirpon island newfoundland terre neuve 7

Arrivés à l’inn, l’auberge, on a sympathisé avec deux autres couples, à part eux, c’était un peu la fête du 4è âge sur place. Le dîner était servi à 18h, repas communal, tout le monde mange la même chose et à la même table. Après avoir admiré le coucher de soleil, on a passé la soirée à discuter avec nos nouveaux amis de voyages, c’était un moment extra, intimiste et convivial.

On est ensuite monté dans notre petite chambre à l’étage de la maison du gardien de phare, tout en bois, mini-fenêtre, super paisible. On s’était promis de se réveiller pour voir éventuellement une aurore boréale, mais à 4h du matin, j’ai ouvert un oeil, et je me suis dit nah, y’a rien ce matin. 

Quirpon island newfoundland terre neuve 8

Dentelle délicate
Quirpon island inn newfoundland terre neuve 5

Baked Apple Berry
Quirpon island uni newfoundland terre neuve 1 2

Un oursin sur la mousse

Réveillés aux aurores, un peu après 6h, on a profité des dernières heures sur l’île pour faire une marche de bon matin. En ouvrant la porte de la maison, le soleil se levait juste derrière le phare : magique !

Au petit déjeuner, on échange les contacts avec le couple de New York, on dit au revoir à nos copains d’Israel et au reste du groupe qui restait presque tous pour une journée supplémentaire sur place. On regarde les baleines depuis le porche de l’inn, et c’est déjà l’heure de repartir.

On reprend le bateau cette fois via une route plus longue, environ 20 minutes de zodiac à pleine vitesse. Comme l’a dit Bill – un British rencontré là-bas, toujours planté avec ses jumelles à la recherche de baleines : c’était exhilarating. J’ai le coeur serré de quitter l’île, et je me demande bien si je reviendrai un jour… Il le faut : on a raté la saison des icebergs.

Après cette escapade intense et rapide, on n’avait plus qu’à redescendre le long du Viking Trail, pour reprendre notre avion le lendemain après-midi à Deer Lake – on s’est épargné la re-traversée du pays en évitant de repartir de St John’s.

Je pensais à ce moment que le voyage était fini, que tout le plus beau était derrière nous, mais on a encore passé une après-midi, une nuit et une matinée superbes. Terre Neuve avait encore quelques surprises à nous réserver.

Viking trail retour newfoundland terre neuve 1

Sentier des Pierres Blanches

Viking trail retour newfoundland terre neuve 2

Encore un phare – je n’ai pas fait le compte – mais on en a vu des dizaines pendant ce voyage, cette fois sur une langue de terre. Au loin, c’est le Labrador.

Une fois le pont de Marjorie traversé, on découvre ces thrombolites, des sortes d’organismes primitifs ayant vécu il y a 650 millions d’années. Aujourd’hui on dirait de gros fossiles troués, en forme de fleurs géantes, d’ailleurs c’est le nom de l’endroit : Flower’s Cove. Encore une rareté sur terre, on peut en voir ici, et en Australie.

Viking trail retour newfoundland terre neuve 5

On repasse voir le coucher de soleil au phare de Port-aux-Choix, notre Airbnb est à deux pas. Moderne et Instagram-friendly, rien à voir avec la chambre simple et rustique du phare de la veille. Encore une nuit à entendre les vagues, c’était vraiment l’un des points forts de ce voyage : l’omniprésence de la mer !

 

Merci d’avoir suivi nos aventures via les stories instagram postées quotidiennement. Les grandes photos de cet articles ont été prises par Manu – toujours le sony a6000 (plus de détails dans la faq du blog), celles plus anecdotiques ont été faites par moi au téléphone – le Pixel 2.

On a beaucoup aimé ce voyage, même si on était en Amérique du nord, je l’ai trouvé dépaysant, comme je le mentionnais plus haut, la culture locale est forte, que ce soit par la cuisine simple et familiale, l’art accroché à tous les murs, la façon de parler, etc. Il y a vraiment quelque chose de particulier dans cet endroit – la lumière, le vent, les gens, les baies, les animaux sauvages, l’impression d’être loin de tout.

J’espère que le voyage vous a plu, je posterai des articles plus détaillés sur chaque étape dans les prochaines semaines ! N’oubliez pas de laisser un petit mot ci-dessous si c’est le cas !

Mathilde et Manu Road Trip Terre Neuve
Facebook
Pinterest
Twitter
Email
Mathilde

Mathilde

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise Boston le nez en l'air. Je suis aussi auteure de nombreux guides de voyages, de livres de yoga et de jeux chez des éditeurs français. Suivez-moi sur Instagram, Facebook ou Pinterest.

26 réflexions au sujet de “(Canada) Un magnifique voyage à Terre Neuve

  1. Oh c’était trop chouette cet article ! Le Canada n’est pas vraiment en haut de ma liste des endroits que j’aimerais voir mais alors là ça donne clairement envie ! Merci pour cette belle découverte !

  2. Et la Commission des Expressions Ringardes valide l’expression « faire un tabac » encore plus si associée au titre Smoke on the Water…

    Blague à part, merci pour cet article ! Comme tout le monde, j’ai eu l’impression de faire un petit bout de voyage aussi…et maintenant, je veux découvrir Terre Neuve.

    Le plus difficile après de si jolies vacances, c’est toujours la reprise. Donc bon courage à vous !

  3. Toute les photos me donnent envie! Alors c’est un peu loin terre-Neuve donc je vais me contenter de rêver en lisant tes prochains articles, mais vraiment l’ambiance a l’air si apaisante, si agréable, exactement le genre de vacances dont j’ai envie. Je ne m’attendais pas du tout à ces paysages à Terre-Neuve, enfin je m’attendais bien à voir des phares quand même, mais pour le reste je suis surprise, ça a un petit côté Scandinavie, ce qui explique que les Vikings s’y soient trouvés bien.

    Pour les puffins, c’est rigolo on a peut-être vu les mêmes, j’étais au Pays de Galles en juillet juste avant que la colonie de l’île de Skomer ne reparte pour…Terre-Neuve.

  4. Super article fleuve que j’ai pris beaucoup de plaisir à lire (je ne suis pas la seule on dirait). Je ne pense pas y mettre les pieds un jour mais comme toujours ton récit est hyper bien écrit et nous emporte dans le voyage. Alors merci pour l’évasion !

  5. Coucou Mathilde, c’est Camille de la visite à Boston avec son beau-père (que j’ai d’ailleurs vu aujourd’hui pour un brunch delish). J’ai lu ton article – en entier – et j’ai adoré. Tu m’as donné envie de visiter cet endroit, reste désormais à choisir la priorité entre ça ou les Îles Feroe !

    Vivement les prochains articles !

  6. Fidèle lectrice de votre blog depuis un peu plus d’un an, j’apprécie toujours autant le récit de vos road-trips, un grand merci d’avoir partagé cet article avec nous et de nous avoir fait rêver ! Et bravo à Manu pour ses sublimes photos !

  7. Superbe article, j’ai tout lu moi aussi ! Et j’ai pris des notes, au cas où …. parce qu’il faut bien le dire, ça fait rêver.

    Hâte de lire la suite hivernale, avec icebergs. 😉 Irez-vous à St Pierre et Miquelon ?

    • C’est juste une idée, nous n’avons pas prévu de dates vraiment pour y retourner, mais on aimerait beaucoup !
      Merci pour votre message Françoise !

  8. Belle aventure une fois de plus !! Très bien raconté, merci . Note: Je trouve trop drôle quand des français traduisent Moose par original 😂 C’est orignal ! Sinon, bien hâte de lire les journées en détails!! Bon week-end!

    • Mais odrey enfin, ça s’appelle une coquille, une faute de frappe, une petite erreur de clavier qui glisse quoi !
      Bonne journée à toi aussi !

  9. Merci pour cet article qui m’a parfaitement replongée dans ce formidable voyage que je viens de faire moi aussi. J’y suis partie le long de juillet aussi ai-je eu la chance de voir des icebergs. C’est une vision inoubliable ces « immeubles bleus « !

  10. Cela faisait longtemps que je n’avais pas commenté… Merci beaucoup ce superbe voyage ! C’est marrant car c’est une destination que nous envisageons pour un futur long voyage, j’avais consulté quelques blogs cet été, mais effectivement il n’y a pas énormément de choses. Donc ton article tombe à pic !
    Encore merci !
    Mélanie

    • Hello Mélanie,
      Ecoute moi je ne l’avais jamais envisagé avant… la mi-août ! En bonne fan de Anne of Green Gables, j’étais plutôt tentée par l’île du prince Edward…

  11. Merci pour ce récit! j’étais déjà tentée par ce genre de « régions » (j’avais même réfléchi à une expat à st Pierre et Miquelon ;-)) ….mais là je vais direct sur les sites des compagnies aériennes pour voir les tarifs ;-).

  12. Magnifique récit, merci. Décidément, les territoires du nord sont des merveilles à visiter, que ce soit sur le continent américain ou européen.
    Les black flies sont un vrai cauchemar lorsqu’on fait partie des proies qu’elles affectionnent. Quelques astuces, pas forcément élégantes, mais plutôt efficaces (testées) :
    – porter des couleurs claires
    – pantalons longs, manches longues, col roulé ou chemisier dont on peut fermer le col
    – glisser le bas des pantalons dans les chaussettes
    – s’offrir un filet que l’on clipse sur son chapeau ou sa casquette, et qui recouvre toute la tête, le cou et le début des épaules, un peu comme les apiculteurs. On en trouve dans les magasins d’articles de randonnées. Hyper glamour 🙂

    Belle soirée

    • Hello Marie !
      Eh oui on connaît les astuces contre les black flies comme il y en a aussi dans notre région mais comme toujours c’est quand on a besoin de ces astuces qu’on a pas le matériel adéquat !! On avait acheté le filet d’apiculteur il y a quelques années mais jamais porté, et là on ne l’avait pas avec nous : « à quoi bon » pensait-on… Merci pour le rappel en tout cas, ça pourra peut-être servir à d’autres personnes. J’ai porté mon hoodie le reste de la balade et malgré la chaleur, une fois qu’elles avaient dévoré spécifiquement le bas du crâne, ça grattait terriblement pendant plusieurs jours. Elles se sont aussi concentrées sur la barbe et le bas du crâne de Manu. « Gross »
      Bonne journée à toi !

  13. Merci pour cet article qui donne envie de partir immédiatement pour Terre Neuve !!! mais à défaut de pouvoir le faire la lecture (je lis tout y compris les informations pratiques ) et les photos, superbes comme toujours, me font voyager immédiatement !
    Je suis une fidèle de ton blog depuis des années et il m’a rendue difficile avec les blogs de voyage et vie à l’étranger car il est parfait !!!

    • Merci Guilaine, moi ça me donne envie de REpartir là-bas, également quand j’ai regardé au retour l’épisode d’Anthony Bourdain sur la région…
      Merci pour les compliments 😀

  14. J’ai adoré votre article, j’ai tout lu !
    J’ai répondu au questionnaire il y a qques jours, mais je crois que je n’ai pas mis mon nom, seulement mon âge (71)

    • Merci ! Tout le monde mérite une médaille on dirait 😉
      Merci d’avoir participé à l’enquête, elle n’est pas modifiable une fois envoyée par contre.

  15. Toujours aussi agréable de lire ces articles au long cours sur vos voyages, à toi et Manu : je fais partie des lecteurs-rices qui lisent tout, même les infos pratiques ! Cela faisait longtemps que vous n’étiez pas partis aussi longtemps, non ? Je n’ai pas répondu au questionnaire mais c’est cela que j’adore ici : ces articles et ta plume de « voyageuse », à chaque fois on s’y croirait et cela donne envie de prendre un billet d’avion aussi sec. Tu mérites bien une médaille 😉

    • Merci chère homonyme avec un a ! Et merci de tout lire. J’aime bien lire des conseils pratiques même sur des endroits où je n’ai pas prévu d’aller. Contente que ça soit bien reçu de ton côté !
      Oui ca faisait un bail qu’on avait pas fait un voyage aussi long. Il y a bien eu la Floride autour de Disney en avril, Los Angeles en mars chez une copine et la nouvelle Orléans en décembre, je ne veux pas non plus faire comme si on était privé de congés, mais en tout cas ça n’était pas autant de jours d’affilée !!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.