(Terre Neuve, Canada) A la découverte de St John’s

St john terre neuve newfoundland 3

St John’s est la première étape de notre voyage à Terre Neuve, c’est là où se trouve le principal aéroport de l’île, tout à l’Est.

On débarque tard dans la nuit, vers 3h du matin, avec plusieurs heures de retard sur l’heure d’arrivée initiale. Pas de vol direct depuis Boston, on a eu une escale à Halifax, et rien n’est allé simplement. Mais qu’importe, j’ai un bon bouquin, je suis en vacances, je sais où je dors ce soir.

En sortant de l’avion, je suis crevée mais contente d’être là et de sentir l’air frais de la nuit. On quitte la chaleur de la fin d’été à Boston et on s’attend à un temps plus humide à Terre Neuve.

Je change l’horaire de ma montre, et avec Manu, on attend un taxi dans la longue file d’attente qui nous emmène à notre hôtel près du port. Pas de Lyft ni de Uber par ici, il faut prendre un bon vieux taxi old-school avec tarif pré-défini à l’avance. De nuit, on ne voit pas grand chose de la ville, sauf que les pentes sont pentues, et à cette heure très tardive, les rues sont désertes.

On pose nos affaires à l’hôtel, je demande l’heure à l’accueil, je me suis trompée d’une demi-heure, le décalage horaire par rapport à Boston est d’1h30 : il est 3h20. Bonne nuit.

Si vous débarquez sur cet article sur Terre Neuve, rendez-vous d’abord dans l’article récapitulatif du voyage. Ce voyage n’a pas été sponsorisé, toutes les activités et hôtels ont été payées de ma poche. Les articles contiendront des liens affiliés, c’est l’une des façons pour moi de gagner de l’argent avec ce blog : si vous réservez un hôtel en utilisant un lien du blog, je touche une commission

Sur la carte de droite : vous pouvez voir où se trouve l’île de Terre Neuve, et à gauche, c’est un zoom sur la province, avec notre première étape tout à l’est : St John’s

St John’s regroupe 40% de la population totale de Terre Neuve, soit un peu plus de 200 000 habitants, mais ne vous attendez pas à voir une grande ville avec des gratte-ciel : la ville est très étalée en superficie et ne donne pas l’impression d’être dans un grand centre urbain, les maisons sont basses, et il y a de l’espace ! C’est pourtant la capitale de la province, qui regroupe aussi bien Terre Neuve que le Labrador, qui ont rejoint le Canada en 1949. Outre les bâtiments officiels, on y trouve également une université.

St john terre neuve newfoundland 1
St john terre neuve 2

Samedi matin, au réveil, on découvre la vue de notre chambre sur le port de la ville : je suis super contente d’avoir la vue… sur l’eau ! Ce sera une constante dans ce voyage, mais ça, je ne le sais pas encore. Même s’il y a une colline en face de nous de l’autre côté, il y a une impression de « grand », d’ouvert, de nature. Les vacances ont bel et bien commencé.

La tête un peu enfarinée, on sort dans les rues de la ville, bien tranquilles ce matin-là.

L’hôtel est situé en plein dans le centre, il ne faut pas longtemps pour arriver à une rangée de pubs colorés (ci-dessus), sans doute super animés le soir, on se croirait en Irlande (je fantasme, je n’y suis jamais allée). On va faire un petit déj en suivant les recommandations de la taxi qui nous a emmenés hier soir à l’hôtel : elle nous a parlé de Big R, en disant que c’était un super petit déjeuner, « sans chichis ».

En effet, en y arrivant, les quelques tables semblent occupés par des locaux, on est dans un diner tout ce qu’il y a de plus simple, et ça sent le bacon grillé.

Je verrais en sortant que c’était l’un des arrêts d’Anthony Bourdain lors de son passage à Terre Neuve, je vous recommande l’épisode de Parts Unknown du célèbre chef américain sur Newfoundland* (ça me fait bizarre d’écrire qu’on est allé à Terre Neuve car on n’a fait que se référer à ces vacances avec le nom d’origine, en V.O., Newfoundland)

Ce petit déjeuner copieux et graisseux va me rester sur l’estomac toute la journée, autant aller marcher pour se sentir mieux… On tombe sur des rues de rangées de maisons colorées, pas une couleur côte à côte n’est la même, c’est vraiment charmant, même par cette journée toute grise.

St john terre neuve newfoundland 2
Jellybean Row Houses : les rangées de maisons « dragibus »

Après un tour dans ce beau quartier, j’ai très envie de faire une petite sieste à l’hôtel, promis, pas très longtemps, 10-15 minutes maximum… Sur la route de l’hôtel, on tombe sur une jolie boutique de créateurs, installée sur plusieurs étage, ça n’en finit plus et c’est un joyeux bric-à-brac de babioles, vêtements, papeterie, beaucoup de choses faites localement (ce sera le credo pendant ce voyage). On achète 2-3 trucs, dont ce pin’s puffin.

St john terre neuve 7
St john terre neuve 6
St john terre neuve 5
St john terre neuve 4
Chez Posie Row
St john terre neuve newfoundland 7

On s’arrête au bord de l’eau dans un parc où divers panneaux racontent l’histoire de la ville depuis l’arrivée des premiers colons jusqu’aux différentes industries qui constituent l’économie de l’île. Je lis en diagonale, trop fatiguée, et on s’est dit qu’on irait au musée The Rooms, qui raconte l’histoire locale, un peu plus tard.

Dans ce parc, deux statues de chiens – un terre neuve et un labrador – font face à la mer. On croisera d’ailleurs à plusieurs reprises ce gros chien, je n’avais jamais autant vu de terre neuves à Terre Neuve.

St john terre neuve newfoundland 6 St john terre neuve newfoundland 8
Impressionnant bateau, je me demande s’il est fait pour briser la glace ? (plus d’info sur ce site en anglais)
St john terre neuve newfoundland 11

Voiture récupérée par Manu pendant que je faisais la sieste (merci !), on est good to go !

Il commence à faire chilly cet après-midi, je suis contente de passer 1 heure ou 2 au musée (en fait on passera toute l’après-midi, en se dépêchant de tout voir à la fin).

The Rooms est un énorme musée sur les hauteurs de St John’s, organisé en deux grandes parties :

  • une partie historique. On a commencé par l’expo temporaire sur l’implication des terre-neuviens pendant la première guerre mondiale (après coup, j’aurais préféré faire les expos permanentes sur l’histoire de Terre Neuve).
  • des salles d’expositions d’oeuvres d’artistes contemporains pour la plupart.
Musee the rooms st john 1

Coup de coeur pour Billy Gauthier et ses sculptures en matériaux naturels

The rooms polar bear

On aurait pu en croiser… mais on n’a pas vu d’ours polaire ! pas la bonne saison
The rooms st johns

J’étais surprise d’apprendre que Terre Neuve a rejoint le Canada… seulement en 1949
The rooms

Une mini-expo sur toutes les expressions propres à Terre Neuve. La langue parlée sur place est majoritairement l’anglais, et j’avoue que l’accent a été parfois difficile à comprendre…
St john terre neuve newfoundland 10
La vue sur St John depuis le musée The Rooms

On sort du musée à sa fermeture, à 17h, et maintenant qu’on a la voiture et qu’il fait un peu frisquet, on se dit qu’on pourrait aller faire un tour dans les environs plutôt que de marcher dans les rues… Il est encore tôt de toute façon. Il y a un phare au sud de la ville sur le Cape Spear, à 15 minutes de route à peine.

Plaisir immense de voir la mer, assez agitée, on n’a pas l’habitude du côté de Boston (ou rarement). Le vent souffle à fond, le phare est fermé, mais on profite de la belle vue. On reviendra demain quand tout sera ouvert.

St john terre neuve newfoundland 12

On reprend la route cette fois pour un quartier au nord de St John’s : Quidi Vidi. Le mot pittoresque a beau être sur-utilisé, il convient parfaitement à ce petit village coincé entre des falaises ! On est surtout là pour la micro-brasserie, qui contrairement au reste du village est super animée à l’intérieur : ah c’est là qu’est tout le monde, en train de boire des bières et d’écouter de la musique !

Quidi vidi st john terre neuve newfoundland 1
Quidi vidi brewery
St john terre neuve 12

La soirée se termine dans un des restos de la ville, Chinched, 5 Bates Hill, trouvé aux hasards des tribulations sur Internet, c’est un deli qui fait restaurant, et fait donc ses propres charcuteries. J’ai vécu à Bologne en Italie quand j’étais étudiante, et je crois que j’ai mangé la meilleure mortadelle qui soit… à Chinched.

Dimanche matin, c’est déjà l’heure de faire les bagages et de quitter notre bel hôtel, le Alt. Il est flambant neuf ! Même si sur la photo ci-dessous il n’y a personne, il y avait souvent du monde dans le lobby, affalé sur les canapés, ou autour des grandes tables communes, c’était très convivial.

St john terre neuve newfoundland 9
Dernier coup d’oeil sur la vue / Cette douche puffin va me manquer / Contre toute attente, ces fauteuils bleus sont très confortables
St john terre neuve newfoundland 16
Ce matin, il fait super beau, les couleurs de la veille « pop » comme jamais

On ne fait pas la randonnée pour monter tout en haut du promontoire rocheux Signal Hill, une citadelle qui domine l’entrée du port et par conséquent la ville : on y va en voiture.

St john terre neuve newfoundland 18 St john terre neuve newfoundland 17
Vue zoomée sur le port, le gros bâtiment au toit rouge, c’est le musée qu’on a visité la veille, The Rooms
Quidi vidi st johns

On repasse voir Quidi Vidi en plein jour et sous le soleil, c’est absolument charmant.

Et on retourne au Cape Spear : le parc du phare est ouvert, la maison du gardien de phare se visite et on fait une petite promenade au grand air marin. On est au point le plus à l’Est du Canada !

Cape spears st john terre neuve newfoundland 1 Cape spears st john terre neuve newfoundland 2

En début d’après-midi, on quitte déjà St John’s, notre prochaine étape, c’est Trinity, cap vers l’ouest. On a environ 3 heures de route.

Le passage par St John’s fut bref, mais très satisfaisant. La ville est charmante, simple à découvrir, et l’option du musée en cas de froid est parfaite – le jour de notre arrivée aura été le seul jour de « froid » du voyage, un petit 10°C. Manu répètera pendant tout le voyage – et à notre retour encore aujourd’hui – qu’on pourrait tout à fait revenir pour un week-end à St John’s. Surtout après avoir vu l’épisode d’Anthony Bourdain sur la ville, on se dit qu’on a raté quelques beaux restos… notre côté gourmand nous y fera sans doute revenir, ainsi que pour découvrir le reste de la péninsule.

Je suis souvent pressée de partir de la première étape du road trip de l’été, qui est tout le temps une grosse ville – car c’est la ville de l’aéroport. J’ai envie d’être dans la nature, de voir autre chose que ce que je vois à Boston. Avec St John’s le dépaysement a été instantané : à peine arrivée, les couleurs, le frais, les odeurs de la mer, m’ont fait me sentir ailleurs.

On n’a pas rendu notre voiture de location à St John’s, et on a pris l’avion de l’autre côté de l’île, donc c’était un court passage…

Si vous y êtes allés, qu’avez-vous le plus aimé à St John’s ?

Facebook
Pinterest
Twitter
Email
Mathilde

Mathilde

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise Boston le nez en l'air. Je suis aussi auteure de nombreux guides de voyages, de livres de yoga et de jeux chez des éditeurs français. Suivez-moi sur Instagram, Facebook ou Pinterest.

3 réflexions au sujet de “(Terre Neuve, Canada) A la découverte de St John’s

  1. Salut Mathilde,
    C’est fou, j’imaginais pas St John comme ça ! C’est très joli et ça a beaucoup de charme.
    C’est une destination auquel on pense pas forcément, mais tu donnes envie!

    Bon dimanche,
    Jessica

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.