(visiter Boston) A la découverte du musée d’art contemporain, « le Watershed »

Ica watershed 15

Ouvert à la saison 2018, j’ai enfin pris le temps il y a quelques jours, en juin 2019 donc, d’aller visiter l’extension du musée d’art contemporain de Boston, de son petit nom l’ICA, pour l’institute of contemporary art ; le nom de cette extension, c’est le Watershed.

Il se situe dans le quartier d’East Boston, qu’on résume un peu trop souvent juste par « c’est le quartier de l’aéroport », ou en ce moment « c’est le quartier qui monte pour acheter ». Vous pouvez lire l’article du blog sur ce quartier

C’est tout un périple pour s’y rendre, il faut prendre un taxi-ferry, suivre les panneaux en descendant du quai, marcher sur 300 mètres et traverser une zone légèrement destroy mais suffisamment hipsterisé qui permet de se dire qu’on reviendrait bien pour une rave party mais pas trop destroy non plus (on n’a plus 20 ans).  Comprenez : ambiance entrepôts revitalisés par de l’art urbain.

 

Le trajet en ferry

Ica watershed 23

Serrés comme des sardines, nous voilà en route dans le ferry, qu’on prend depuis un quai, au pied du musée. Le billet pour visiter le musée (15$) inclut ce trajet en ferry – qui dans notre cas était un water taxi.

Il fait chaud, le ciel est bleu fluo, les vues sur le downtown sont top. C’est l’été baby.

Ica watershed 1

La vue depuis le musée : c’est le quartier du Seaport, qui a complètement changé depuis ces dernières années. On le visite en partie lors de la toute nouvelle visite du Waterfront qui débute cet été avec Boston le nez en l’air (inscrivez-vous !)

Ica watershed 2
La vue du downtown de Boston
Ica watershed 3

Ca y est, on arrive au bout de 7 minutes très précisément de l’autre côté du port, côté East Boston.

Ica watershed 4

On suit les flèches, il y a 300 mètres à faire à pied en sortant du ferry.

Le lieu

C’est tout petit ! Enfin le bâtiment est volumineux : on est sur d’anciens chantiers navals de Boston, et l’espace a été reconverti pour accueillir – pour le moment – une grande exposition par saison, et des expositions plus petites mais tout aussi intéressante : il y a par exemple toute une présentation sur le quartier, ses habitants, etc.

Pour cet été 2019, la grosse expo est en fait une longue vidéo d’1h intitulée Purple, de l’artiste britannique John Akomfrah, sur les effets des changements climatiques dans le monde. C’est en mode artistique et pas Connaissances du Monde exaustives et didactiques. Un film contemplatif en 5 actes, à regarder allongé dans de gros coussins, ou sur les bancs tout autour de la salle.

Ica watershed 15
Ica watershed 12
Ica watershed 11
à droite : Aquí y allá: juntos a la mesa (Here and There: Together at the Table)
Ica watershed 9
L’entrée du Watershed. Hello !
Ica watershed 10 Ica watershed 14
Que faire de la montée des eaux à Boston ?
Ica watershed 13
La vue depuis l’extérieur du Watershed

Autour du Watershed

Ica watershed 5

Ces installations, sculptures, muraux, à l’extérieur et tout autour du Watershed, ne sont pas affiliées avec l’ICA, mais animent le quartier tout autour du musée. On voit rarement ça à Boston qui est une ville en général assez rangée et proprette.

Ica watershed 8
Ica watershed 6
Ica watershed 7

Ica watershed 20

Ica watershed 17 Ica watershed 19

Ca a été enfin l’occasion de goûter aux pies de KO Pies, qui propose des spécialités australiennes roboratives. On trouve aussi juste à côté du Watershed la cidrerie Downeast Cider House : dégustations de leurs multiples cidres, gratuite !

Ica watershed 16
Ica watershed 18

Pour résumer :

Ica watershed 21
De retour au ferry, on discute avec un autre visiteur de l’expo qu’on vient de voir
Facebook
Pinterest
Twitter
Email
Mathilde

Mathilde

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise Boston le nez en l'air. Je suis aussi auteure de nombreux guides de voyages, de livres de yoga et de jeux chez des éditeurs français. Suivez-moi sur Instagram, Facebook ou Pinterest.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.