3 jours dans le Vermont sous la neige

Vermont - Plaine enneigée

Ils sont peu nombreux, mais je guette les week-ends de 3 jours avec impatience. Lundi dernier en l’occurrence, le jour de l’investiture d’Obama, c’était aussi Martin Luther King Day, et ce jour férié était gracieusement octroyé par mon entreprise. L’appel de la neige, du froid et de la montagne nous a motivé pour aller dans le Vermont, un petit Etat au nord-ouest de Boston. On était passé par là-bas fin mai, en revenant de Montréal, et on y avait aussi fait un beau détour pendant l’automne – moment de l’année le plus fameux pour découvrir ce superbe coin. On s’est donc retrouvé au volant d’un SUV (le nom du 4×4 américain) à rouler sur des routes enneigées, se promener dans des villages paisibles et passer la nuit dans un chalet-ferme au milieu des montagnes. Dépaysant, et so Vermont !

Une vidéo de ces trois jours, histoire de donner un aperçu du Vermont… Si vous aimez la vidéo, partagez-là avec vos amis ou cliquez sur le bouton Like en haut à droite dans le lecteur vidéo ! 

Vermont Super Quaint

Si le Maine – un autre Etat de la Nouvelle Angleterre – peut être qualifié de “spooky”, autrement dit lugubre, hanté, mystérieux (n’oubliez pas que c’est l’Etat de Stephen King), le Vermont quant à lui est souvent qualifié de “quaint”, c’est-à-dire charmant et vieillot, suranné, un peu désuet. En effet, on se promenant le long de la pittoresque route 100, l’ambiance fait très mignon-comme-chez-mémé : des ponts couverts en bois au-dessus de petites rivières en passe d’être complètement gelées, de grandes granges rouges aux bardeaux blancs – les barns de Nouvelle Angleterre – avec des chevaux de traits ou des vaches angora qui gambadent dans la prairie, des petits villages aux toits qui fument et aux églises au clocher blanc. C’est beau, ça sent le vintage, d’ailleurs il y a des antiquaires un peu partout, qui vendent des tas de meubles et d’accessoires rétros pour 3 fois rien – à faire pâlir d’envie nos copains parisiens du Canal de l’Ourcq.

Vintage Vermont Barn - Vermont - New England Round Barn - Vermont - New England Covered Bridge - Vermont - New England Covered Bridge - Vermont - New England

Local Food

On a passé les deux nuits dans une ferme dite “diverse et locale” (trouvée encore une fois sur Airbnb): un petit chalet isolé, à flanc de collines, avec vue sur les montagnes et tenu par des Anglais venus chercher l’aventure – certes paisible – aux Etats-Unis. La nuit, on entendait le vent qui soufflait dans les pins et le matin, on s’est réveillé au milieu d’une tempête de neige. Heureusement, ça n’a pas duré, et on a pu aller faire coucou aux animaux de la ferme. Ca m’a rappelé les classes vertes de mon enfance, c’était mignon et, vous l’aurez compris, c’était ultra “quaint”. L’agriculture est mise en avant par le Vermont qui a mis en place un plan “from farm to plate” (de la ferme à l’assiette), pour privilégier la vente de produits locaux aux restos du coin, le but étant de construire une communauté de producteurs et d’acheteurs. On a testé un resto qui fait partie de cette initiative : Neci à Montpellier. Excellent ! Et on est revenu  le lundi soir à Boston avec notre sac en papier (recyclé, of course) rempli de produits locaux. Cheddar VermontPour du 100% produits du Vermont, rapportez du sirop d’érable, toutes sortes de confitures, du cheddar (le fromage local, excellent, et rien à voir avec l’idée qu’on se fait du cheddar – je suis traumatisée par le cheddar en stick à éplucher…), du miel, voire de la viande si ça vous tente : on trouve des magasins de producteurs à Grafton, Quechee, et directement chez les fermiers. Le Vermont est aussi la patrie de la glace Ben & Jerry, on peut visiter l’usine (on fera plutôt ça en été…). Quechee Diner Vermont

La neige, enfin

Vaches angora VermontPour du 100% décor de montagne, rendez-vous dans les stations de Stowe ou dans les villages de la Mad River Valley (où on était) : Killington ou Sugarbush. Vaches angora Vermont Mad River Valley Vermont

Shelburne Farms

On s’est arrêté dans un endroit complètement saugrenu, à quelques miles au sud de Burlington, les Shelburne Farms. A la fin du 19è siècle, un couple de riches New Yorkais a décidé de construire une immense ferme avec plusieurs bâtiments, face au lac Champlain, avec en toile de fond les Adirondacks (les montagnes de l’Etat de New York, juste de l’autre côté du Vermont). Aujourd’hui c’est devenu un monument national – les bâtiments sont superbes – renfermant une ferme pédagogique pour les écoles et un hotel de luxe. Le domaine se visite en partie l’hiver, même si la plupart des animaux ne sont pas là, on s’est cru dans un chateau désert, et sans l’habituel effet toc qu’on peut parfois trouver aux US. A visiter absolument si vous passez par le Vermont !

Shelburne Farms Vermont Shelburne Farms Vermont Shelburne Farms Vermont

Les villes du Vermont : Montpelier et Burlington

On s’était arrêté à Montpelier, la capitale du Vermont (un L en moins que le Montpellier français), en mai dernier, et j’en avais gardé un souvenir idyllique, celui d’une petite ville (c’est la plus petite capitale des Etats-Unis) super charmante au milieu des collines toutes vertes, et bien sûr… au milieu coule une rivière. Changement d’ambiance en hiver, c’est toujours aussi beau, mais il fait nuit à 17 heures…

On a ensuite passé une matinée à Burlington, la plus grosse ville du Vermont. On y serait bien resté plus longtemps, mais Burlington ne nous a pas vraiment tapé dans l’oeil : ville universitaire, au bord de l’immense lac Champlain, ça nous a surtout paru froid et l’architecture en béton des années 70 tranchait avec notre « quaint » fétiche. Il y a une rue piétonne qui fait fureur néanmoins auprès des habitants de la ville, c’est vrai que ça change de ce qu’on voit ailleurs. Parait-il tout de même que c’est super sympa d’y vivre, plein de bons petits restos et d’endroits pour sortir. Donc, il faudra retourner à Burlington quand le temps sera plus clément. Burlington, Vermont Trois jours dans le centre du Vermont, ça nous a donné envie d’y retourner une autre fois et ça tombe bien, c’est juste à 3 heures de route de Boston… Pas contre, le prochain week-end de 3 jours n’est que fin mai ! Horreur ! Enfin, je pense qu’on ne tiendra pas jusque là pour repartir en week-end.  D’ailleurs, il se peut bien qu’un petit voyage se profile pour la fin du mois de février… A suivre !

Si vous aimez les vidéos, vous pouvez vous abonner à la chaîne Youtube, ou tout simplement les visionner sur cette page du blog.

Facebook
Pinterest
Twitter
Email
Mathilde

Mathilde

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société. Suivez-moi sur Instagram, Twitter, Facebook ou Pinterest.

23 réflexions au sujet de “3 jours dans le Vermont sous la neige

  1. De mon île la Guadeloupe, a quatre heures d’avion de Boston, j’ai découvert le Vermont, Stowe, quel enchantement pour moi, le grand bleu a laissé place au grand blanc, malgré les températures voisinant les – 30 , mon cœur réchauffait mon corps par le bonheur qui s’y dégageait.
    J’ai eu le droit a une tempête de neige, aussi effrayé que enchanté les émotions ont biens eu du mal a se stabilisés, je voulais partager le bonheur de cet endroit merveilleux, avec quelqu’un qui a vu comme moi……qui a vu cet endroit merveilleux.

  2. Merci pour le partage! Vos photos donnent très envie de découvrir ce coin des Etats-Unis. Nous avons prévu y passer quelques jours fin Mars et je recherche une ferme auberge. Vous rappelez-vous à tout hasard du nom de celle où vous avez dormi ou le nom du village?
    Merci d’avance pour votre aide.

  3. On avait passé deux jours à Burlington l’année dernière et on avait beaucoup aimé ! Tes photos sont superbes et ça me donne envie de refaire un tour dans le Vermont …

  4. Merci Mathilde de nous partager vos weekends ! A chaque fois je note une visite supplémentaire à faire lors de notre prochaine année à Boston! Cool 🙂

  5. Que ça a l’air beau ! Je n’y suis pas encore allée… Jolie découverte. En tout cas, il n’avait pas l »air de faire très chaud ! 😉

    • C’était trop bien. Par contre, on n’a peut-être un peu trop réagi côté équipement d’hiver… il faisait juste un petit 0°C pendant le week-end… mais -18° le lundi. Aouch.

  6. Ha le Vermont, une région qui m’évoque vraiment la nature, le bon air, les prés verdoyants, les vergers, « quaint », comme tu le dis si bien 🙂 Mais sous la neige il prend une allure un peu plus « pionner », moins bien léchée, plus sauvage peut-être… Jolie balade en tout cas !

    • Très joli message !
      C’est vrai que la meilleure saison pour découvrir le Vermont reste pour moi l’automne, c’est 100% « quaint » à ce moment-là. Différentes saisons, différentes ambiance !

  7. Quand on sera a Toronto je pense que l’on ira visiter cette belle region (l’usine ben & jerry fait de l’oeil a l’homme lol) Vivre ton petit weekend a travers ta vidéo et tes photos donne vraiment envie et ta facon de décrire aussi !

  8. C’est vraiment très joli. Les ponts m’ont fait penser direct au film Sur la route de Madison.

    • C’est sûr ! En allant là-bas, j’avais cherché si c’était dans les parages, mais en fait, la « route » de Madison est dans l’Illinois, l’Etat de Chicago… plus à l’ouest.

  9. Magique, on veut y aller ! Et sinon tu veux une médaille pour ton week-end de 3 jours ? Ahhhhh nous on a President Day dans un mois et on a déjà acheté nos billets pour une nouvelle destination 🙂 Trève de plaisanterie, vos photos sont superbes, on note pour prochain séjour vers chez vous ! Bisettes, on envie votre froid glaciale, nous il faut trop chaud déjà.

    • Mais oui, le Vermont en hiver c’est trop bien ! Y’avait un petit garçon à la ferme, il s’amusait comme un petit fou dans la neige, Gabriel aurait aimé ça !
      Et non je veux pas de médaille pour cet article, j’en voulais une pour le précédent, sur Instagram. Tu suis rien du tout ma parole ?!

  10. Bon là je suis obligé de prendre le premier commentaire vu que le clin d’oeil « à faire pâlir d’envie nos copains parisiens du Canal de l’Ourcq », il est pour moi.
    Effectivement, je crois que je suis plus Vermont que Key West. Tout me fait envie dans ton week-end cosy sous la neige. D’autant plus que la neige ici aussi nous en avons mais sous la forme d’une purée noirâtre qui te mouille les pieds et te bousille les chaussures.
    Sinon, quand tu as écrits « On n’avait pas le style mais on a eu chaud » quelque chose me dit que tu pensais en anglais « We had no swag but we were hot », phrase dont le double sens disparaît malheureusement à la traduction. Am I right ?

    • Contente que tu te sois reconnu dans l’ami chineur du canal de l’Ourcq 😉 Par contre, la phrase « We had no swag but we were hot » rings no bell to me… J’ai complètement raté ta référence. Sorry about that !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.