(Halloween) Quel est le film d’horreur qui vous a traumatisé ?

Halloween horror movies

Qui dit octobre, dit Halloween, et la conséquence logique : films d’horreur.

J’ai demandé à quelques amis born and raised in the US (qui sont nés et ont grandi de ce côté de l’Atlantique) quel a été le film d’horreur qui les a traumatisé. Avant de leur laisser la parole, voici ma réponse…

J’ai grandi en ayant été traumatisée vers 6-7 ans par le film d’horreur le plus horrible du monde : Boogadi. J’ai le souvenir d’un fantôme qui laissait des traces de pas vert fluo dans le couloir à l’étage d’une vieille maison hantée. La famille finissait par s’en débarrasser en l’aspirant. Ma petite soeur, avec qui je partageais ma chambre à l’époque, était elle aussi terrifiée, et il suffisait qu’une de nous dise à l’autre Boogadi pour hurler de terreur. Elle a eu les cheveux en touillons pendant des mois en dormant sous sa couverture, par peur de Boogadi.

J’ai cherché le titre exact de ce film pour l’article, et il s’agit en fait de Mr Boogedy, un film Disney, qui aujourd’hui a l’air plus ridicule que vraiment traumatisant…

Les années ont passé, on a chacune eu notre chambre, et notre nouvelle terreur s’est résumé à deux noms :

1) les Tomniknockers, une adaptation télé d’un bouquin de Stephen King

Je me souviens vaguement d’un type qui creusait dans son jardin et déterrait un vaisseau spatial qui rendait les yeux de tous les habitants du village – son chien compris – vert fluo (encore cette couleur diabolique), tout le monde devenait « possédé » par une force surnaturelle. Lui échappait à la contamination car il avait une plaque sous le front (j’ai donc toujours associée la « plaque sous le front » à une sorte de super pouvoir). Ma soeur – toujours celle avec le touillon dans les cheveux – a tenté de déterrer une petite plaque de béton enterrée au fond du jardin chez mes parents en hommage aux Tommyknockers. Personne n’a eu les yeux vert fluo après.

2) la série X-Files.

La série X Files m’a confirmé que probablement la pire façon de mourir était d’avoir des vers qui grouillent sous les paupières et la peau, fruit d’une maladie envoyée par les extra-terrestres, et qu’il valait mieux éviter d’entrer dans un sous-marin bloqué dans la banquise. A la fin de chaque épisode de X-Files, on se retrouvait dans la salle de bains avec mes soeurs en essayant de dédramatiser et en faisant croire tout de même à la plus jeune qu’elle avait été enlevée par des extra-terrestres, la preuve étant qu’elle avait trois points rouges dans le bas du dos.

Plus grande, je prétendais que c’était cool de regarder Scream et Souviens toi l’été dernier, alors que, dans le fond, je trouvais ça, là encore, absolument terrifiant. J’ai arrêté les films d’horreur avec le film Urban Legend, qui tuait dans l’une des premières scènes l’acteur Pacey de Dawson. J’en avais fini des films d’horreur pur et dur. Adios. Plus tard, j’ai regardé quelques films coréens ultra violents que je trouvais pire que l’horreur « bouh ! », ou un autre film qui m’a beaucoup marquée – Spiders de David Cronenberg, représentait plus l’âge du Malaise.

The Witch film

Ce n’est que bien plus tard, en arrivant aux Etats-Unis et en découvrant Halloween et la passion pendant tout le mois d’octobre pour les marathons nocturnes dans les cinémas des meilleurs films d’horreur, que j’essayai à nouveau d’en voir.

Et surtout, on a rencontré des amis américains passionnés par ce genre, il fallait bien qu’on s’adapte pour s’intégrer

J’ai osé regarder des classiques de l’horreur : j’ai frémi devant The Shining tout en admirant la beauté et la folie du film. Pareil pour The Witch, et j’ai trouvé intéressant It Follows et The Babadook, et au-delà de l’horreur Get Out de Jordan Peele dont j’aimais déjà les sketches super creepy m’a beaucoup plu. J’ai fini par m’endormir de fatigue dans l’avion devant It. Peut-être avais-je fini de frémir devant les films d’horreur ?

Shining Hotel Mt Hood Oregon-1
J’ai même fini par dormir dans l’hôtel de The Shining dans l’Oregon, lire l’article à ce sujet

Candyman

A leur tour, mes amis répondent à la question « Quel est le film d’horreur qui t’a le plus traumatisé ? » (deux d’entre eux ont refusé de répondre : « je déteste avoir peur » a été leur réponse catégorique ! et en bonus, certains ont répondu à la question : quel est le costume d’Halloween qui t’a le plus plu ?)

Natalie : Je déteste les films d’horreur, ça me fait super peur et je fais des cauchemars après coup. Le film qui m’a probablement fait le plus peur et qui m’a fait me dire « Je ne regarderai plus jamais ce genre de films », c’est Candyman que j’ai vu quand j’avais 13 ans. Je n’osais même plus aller aux toilettes la nuit toute seule après l’avoir vu. Quand je dormais chez ma voisine, Denise trouvait ça drôle de dire 3 fois dans le miroir Candyman* – et j’étais terrifiée. Un autre film qui m’a fait peur, c’est Deux soeurs, un film sud-coréen, j’ai fini par bien l’aimer à la fin mais pendant le film, j’étais super mal. Si je dois regarder un film d’horreur, j’ai besoin d’une couverture pour me cacher les yeux. Je ne suis jamais allée dans une maison hantée pour la même raison, je suis une vraie poule mouillée !

*dire 5 fois son nom est censé faire apparaitre le Candyman

The blair witch project

Mikio : Question difficile, car honnêtement, le film qui m’a le plus traumatisé, c’est Gremlins, mais j’avais 6 ans à l’époque, donc, ça ne veut sans doute pas dire grand chose.

J’ai eu super peur en regardant le Blair Witch Project. C’était le premier film qui utilisait cette astuce du « film qu’on a retrouvé » et les premiers arguments marketing étaient de faire croire que c’était vrai. J’étais trop bête.

L’un de mes costumes d’Halloween préféré, c’est d’avoir été une personne de petite taille portant un sac (au lycée). J’ai marché sur mes mains toute la nuit, avec mes vrais bras qui sortaient d’un short, et de faux bras qui tenaient un sac au-dessus de mes épaules, là où était mon corps.

Saw

Patricia
Hmmmm le film qui m’a le plus traumatisé, je pense que c’est Scream, c’est probablement le premier que j’ai vu, j’avais 10 ans à l’époque et j’étais probablement trop jeune pour regarder ce genre de film. Je n’osais plus aller au cinéma après ça !
Mon déguisement préféré d’Halloween… c’est sans doute une hippie – veste à franges, lunettes rondes, tie and dye…

Christina
Saw
! J’aime bien regarder des films d’horreur mais celui là avait une bonne histoire par rapport aux slashers habituels ou aux histoires de fantômes. Paranormal Activity m’a fait peur aussi, c’est exactement ce dont j’ai peur quand je suis toute seule chez moi.

 

Boston halloween 2018 5 1
  • Pour les fans d’Halloween, retrouvez des histoires sombres et une promenade dans les endroits les mieux décorés de la ville en visite à la fin du mois avec Boston le nez en l’air ! J’ai lancé cette visite à l’automne dernier, et elle est de nouveau disponible à la réservation cette année. J’ai hâte de la partager à nouveau avec vous !
  • Et vous, quel est le film d’horreur qui vous a le plus marqué ?
Facebook
Pinterest
Twitter
Email
Mathilde

Mathilde

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise Boston le nez en l'air. Je suis aussi auteure de nombreux guides de voyages, de livres de yoga et de jeux chez des éditeurs français. Suivez-moi sur Instagram, Facebook ou Pinterest.

26 réflexions au sujet de “(Halloween) Quel est le film d’horreur qui vous a traumatisé ?

  1. Hello Mathilde, je suis en plein marathon films d’horreur (je suis une grande fan) et au cinéma c’est encore mieux !!
    Personnellement il y a très peu de films qui me traumatisent mais je n’ai jamais réussi à voir l’exorciste en entier, il faudrait que je retente. Sinon j’ai trouvé hostel particulièrement gore, il m’aurait fait vomir…

  2. Alors moi sans hésiter, Chucky ! Faudrait que je le regarde de nouveau sans doute, pour exorciser la peur.
    Bonne halloween ! Joyeuse Halloween ahah, comment on dit aux Etats Unis, creepy Halloween ?

  3. J’ai un souvenir lointain (je devais avoir 6 ou 7 ans) dont je n’ai jamais pu me défaire. Je suis entrée dans le salon, un soir, où mes parents étaient devant Chucky; ils pensaient que j’étais endormie depuis longtemps… Raté et pour moi big traumatisme! J’ai jamais pu jouer avec ce genre de poupées par la suite et même encore maintenant en les voyant… ^^’

  4. Je suis vraiment trop trouillarde pour regarder ce genre de films, surtout au ciné où on ne peut pas s’échapper de la salle! Ma courte expérience se résume a quelques minutes d’un film flippant avec une petite fille « revenante » qu’une cousine qui nous gardait avait mis pour qu’on s’enfuie vite au lit et qu’elle soit tranquille avec ses amis (j’ai compris la ruse après) et le film « le numéro 13 » je crois, qui n’était pas si horrible mais pour lequel je me suis caché les yeux tout le long…

    • Un film d’horreur au ciné, je n’ai jamais fait, à part The Witch, mais je ne sais pas si ça tombe strictement dans cette catégorie.
      Merci pour le partage de ton histoire, j’adore !!

  5. En général, je déteste les films d’horreur! Je me souviens avoir eu peur de l’exorciste, je l’ai vu ado en anglais 🤮 Mais j’ai apprécié le film Carrie et j’ai beaucoup aimé Get out que je recommande souvent 🤷‍♀️
    Vive l’Halloween !!!

    • Jamais osé regarder l’Exorciste ni Carrie !!
      Get Out est top, mais ça va au-delà du côté horrible isn’t?
      Tu fêtes Halloween au Québec ?

      • Effectivement, Get out va au-delà !

        Parmi toutes les fêtes populaires, Halloween est de loin celle que je préfère…j’ai passée hallowwen de 4 à 14 ans, dans toutes les maisons de mon quartier… mais bon aujourd’hui, ayant vieillit et n’ayant pas d’enfants je célèbre moins (d’autant plus que je ne mange pu de bonbons) Mais si l’occasion de se déguiser se présente, je suis toujours au rendez-vous (j’ai même une micro costumerie maison)

  6. clairement « it »…wah..depuis je déteste les clowns…. « le cercle » et les « freddy » ^_^

  7. J’ai bien vu Halloween dans ses manifestations, qui virent souvent outre-atlantique à la franche rigolade quand on voit les idées de décor dans les jardins. Et je me demande s’ils n’ont pas cette supériorité, après avoir d’abord subi les peurs (et il y a les films pour ça !) de justement ensuite les apprivoiser, les dominer, et pour en effet en rigoler… (Catharsis !).
    J’y vois une partie de cette « énergie », si palpable là-bas, qui veut triompher de tout et affirmer la supériorité de la Vie et de l’initiative…
    Pardon de le dire mais la Toussaint en France, qu’est-ce-que c’est glauque !
    Mathilde partage-t-elle un peu cette opinion ?

  8. L’exorciste, qui m’a terrifiée pendant des années (regardé vers 15, 16 ans), après avoir crânement affirmé que c’était pas trop flippant, Ring version japonaise aussi (pour ce que j’en ai vu, le visage caché dans mes mains la quasi totalité du film.), l’exorcisme d’Emily Rose, tirée d’une histoire vraie…
    .

  9. J’ai bien frémi devant quelques films d’horreurs dont The Shining (que je n’ai pas pu terminer…ça m’a fait donc plus que frémir), mais le pire du pire reste pour moi :
    – Midnight Express
    – L’adversaire
    Pas sûr que ça rentre dans la catégorie « Films d’horreurs »…mais je garde – bien 10 ans après les avoir vu – un vrai traumatisme de ces 2 histoires !…

    • J’ai vraiment aimé The Shining, mais je l’ai regardé la lumière allumée et il me marque encore aujourd’hui.
      Je suis d’accord avec toi, l’horreur n’est pas forcément dans le fait de bondir de peur, l’adversaire est terrifiant car l’histoire est incroyable !

  10. Le premier film d’horreur qui m’a terrifiée pendant des mois était The Grudge! J’ai super peur des maisons hantées/des esprits, alors forcément… Sinon j’ai été marquée par Wolf Creek, The Decent et… le TRAILER de l’ancien « It » (j’ai jamais été capable de regarder un seul « It » et je suis effrayée par les clowns depuis !

  11. Depuis orange mécanique, je ne regarde plus de film d’horreur ou violent, la vie quotidienne est déjà assez violente comme ça .

    • pour sûr, la vie réelle est déjà très violente
      je trouve malgré tout que se confronter via la fiction à l’émotion de la peur, plutôt que de l’éviter, a un côté « relâchant » pour faire un horrible anglicisme

  12. Shinning Le colline a des yeux 👀 pour l’anecdote en panne d’essence aux USA sur une longue route entre Moab et Zion, seule avec mes 4 filles pendant que mon mari était parti à pieds/stop chercher de l’essence … j’ai repensé à ce film 👀😱 petit coup de flippette 😬à 45 ans comme quoi ce genre de film laisse des traces …

    Sinon plus récemment Get out et dernièrement CA n2 mais je trouve que les bouquins étaient bien plus flippant

    Et j’ai été et suis toujours une fan de Mulder et Scully
    La vérité est ailleurs 😉

    • J’adore la petite anecdote – clairement ça nous est arrivé super souvent en forêt paumés aux Etats-Unis de se dire que ce n’était pas le moment que le moteur tombe en panne.

  13. Ah oui les oiseaux étaient vraiment flippants ! Je ne suis pas totalement guérie de cette phobie ! Les clowns c est un trauma d enfance, pas moyen de lire plus d un chapitre de Ça et encore moins de regarder le film !

    Celui qui m a provoqué le plus de cauchemars est Fortress, que j avais vu vers mes 20 ans en deuxième partie de soirée sur une très vieille télé (image pas très nette et jaunie) et dont j avais occulté la fin tellement j ai été traumatisée par les kidnapeurs. Depuis je fais encore de temps en temps d angoissants rêves d intrusion de tueurs armés et masqués dans le village de mes parents et de fuites pour survivre 😥 j ai recherché le titre du film que j ignorais et regardé des extraits du film… du coup les frayeurs sont revenues !
    Mais paradoxalement j aime beaucoup et je trouve drôles les films de slashers ou l héroïne court partout, hurle et prend toujours les mauvaises décisions…

    • Merci pour ce partage.
      Les oiseaux, c’est bête, mais ça rend parano du moindre corbeau (en plus ils sont très intelligents parait-il)
      Pas vu Fortress ! mais je vois très bien ce genre de rêve oppressant…

  14. Bonjour,
    Pas fan des films d’horreurs. J’ai du en voir un en 3D il y a très très longtemps mais je ne me rappelle même plus le titre…:-)
    Non mes vrais films d’horreurs sont la belle et la bête de Jean Cocteau avec Jean Marais et les oiseaux d’ Hitchcock.
    Un peu beaucoup traumatisé par les oiseaux. :-))))

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.