(New Hampshire) Gravir la montagne la plus populaire au monde : Mt Monadnock

Monadnock 1

C’est l’automne

(j’ai du mal avec mes accroches d’articles parfois).

On est parti en week-end.

(encore ? dirait ma belle-mère. -Hello Dadée. hi.).

J’ai fait il y a quelques jours une liste des « trucs à faire en automne », qui n’inclut pas le « apple picking » (= ramasser des pommes dans un verger, activité quintessential d’automne par ici, mais que j’ai du mal à trouver passionnante – il y a toujours l’ami qui veut « apple picker » tho). Ma liste inclut des sorties sur la journée, donc pas trop loin de Boston, surtout des activités en plein air avant de s’enfermer for ever pendant l’hiver.

Dans cette liste, il y avait : Monter en haut du Mt Monadnock. Pour la plaisir de faire une randonnée, pour le plaisir d’être dans un coin joli de Nouvelle-Angleterre.

Je n’aurais voulu partir qu’une journée, mais j’ai vu qu’il y avait un camping pas loin des sentiers, je me suis dit qu’on serait moins pressé si on dormait sur place, et qu’en plus, on n’avait pas beaucoup campé cet été. CQFD. On dort là-bas.

Je texte un copain et mon mec lundi en demandant : on va camper samedi ? Personne n’a répondu, j’ai réservé l’emplacement de camping quand même en me disant « tant pis, au pire, j’irais seule » (je ne l’aurais pas fait).

Manu a un collègue qui est un Vrai Randonneur. Il part plusieurs jours d’affilée faire des trails, le dernier à son actif étant le John Muir en Californie, il marche léger, mange lyophilisé. Eric l’a prévenu : Mt Monadnock est la montagne la plus fréquentée au monde. J’avais du mal à y croire, mais on est parti en se disant qu’il y aurait sûrement du monde.

Avant d’arriver au pied du sentier, on monte la tente dans les bois, au camping, le Gilson Pond Campground, emplacement A17.

Il est 15h quand on était enfin prêt à grimper. Le soleil se couche à 18h40. A-t-on le temps de monter et descendre sans rentrer dans le noir ? Spoiler alert : oui.

Le parking est plein à craquer, et notre voiture refuse de se fermer, la clé ne fonctionne plus. On ferme tout manuellement, sauf le coffre, en espérant que personne n’est venu jusqu’ici en se disant qu’ils avaient envie de voler une veste polaire et des paires de baskets – ou une voiture tout entière.

On lit sur le panneau du refuge que ça prend 2h pour monter, et 2h pour descendre. Comme on a l’esprit de compèt’ à fond et qu’il fait noir dans moins de 4h, on se dit qu’il faut qu’on batte ce temps. On commence à monter, d’abord sur un chemin boueux, et ensuite non stop sur des rochers pentus. Hello fessiers et cuissots.

It’s steep. Real steep.

Heureusement que j’ai une nouvelle paire de chaussures de marche, moches mais pratiques, on grimpe, on grimpe, Manu va plus vite que tout le monde avec ses bâtons.

White dot trail
White dot trail jump

Une fois au-dessus de la ligne des sapins, on voit le sommet, au loin, on croit être proche, mais il y a encore quelques centaines de mètres à parcourir en mode dur dur.

Il est un peu tard dans l’après-midi, et il y a plus de gens qui descendent qui ne montent. Quelqu’un nous promet qu’il y a un vendeur de tacos en haut. On suit les points blancs peints sur les rochers, et les quelques cairns, ces gros tas de cailloux. Ça me semble compliqué d’imaginer faire cette marche quand il neige (non pas que j’aie envie de le faire, mais je me fais cette réflexion inutile).

Monadnock 2
Direction là haut
Monadnock 3
Monadnock 6
Monadnock 5

1h30 après être partis, on arrive tout en haut. La vue à 360° est superbe, on est sensé pouvoir voir les six Etats de la Nouvelle-Angleterre par temps clair « Même le Rhode Island ? » La visibilité n’est que de 10 miles, prévenait le panneau en bas du sentier.

On se cache derrière un gros rocher manger notre banane et une barre de céréales, le vent souffle, soudainement, il fait froid.

Monadnock 4
Une vue façon Smoky Mountains
Monadnock 7

On redescend en suivant tant bien que mal les traces blanches, on prend un autre sentier au retour (white cross), plus simple pour la descente, on met 1h20 pour arriver au parking, avant que le soleil ne se couche.

Notre voiture est toujours sur le parking, et on rentre au camping. C’est l’heure de faire du feu.

Tente camping mt monadnock

Un peu fatiguée, la tente
Camping monadnock

Le camping de bon matin

Les petits villages de la région du Mt Monadnock

Le lendemain, on suit le circuit des villages du Mt Monadnock du Guide Vert Michelin (le meilleur pour découvrir la Nouvelle Angleterre, en toute objectivité). On pense souvent au Vermont pour l’automne, mais cette région est tout aussi charmante.

Monadnock 11
Le general store d’Harrisville
Monadnock 8
Pont couvert new hampshire

Quelques infos pratiques :

  • La région du Mt Monadnock est à moins de 2h de route de Boston, d’où sa fréquentation importante
  • Il y a de nombreux sentiers qui montent tout en haut du Mt Monadnock, y compris un qui part du camping où on était, ce sentier (Birchtoft Trail) était trop long pour nous quand on a commencé à marcher. On a choisi les 2 sentiers les plus populaires, 4 miles en tout (6,4 km), le White Dot Trail à l’aller et le White Crosse Trail au retour. Il y a beaucoup de rochers à grimper, il faut être équipé d’une bonne paire de chaussures pour ne pas glisser.
  • On a dormi au Gilson Pond Campground, qui coûte 25$ + taxes par nuit pour 2 adultes, auxquels on a ajouté 10$/adulte supplémentaire. Bilan, on a payé 55$. Il y a des douches (prévoir des quarters pour les activer), des vraies toilettes et aussi des « pit toilets ». C’est un joli camping dans les bois, avec un parc de jeux pour les enfants.
  • Sur le blog, il y a déjà pas mal d’autres idées pour ce combo randonnée d’automne + camping, l’une de mes préférées étant le Mt Lafayette (super beau, plutôt dur, aller-retour dans la journée depuis Boston possible), ou bien encore une randonnée de 2 sommets (Jackson et Eisenhower) depuis la Crawford Notch (article du début du blog, soyez tolérants sur la qualité).
  • + d’articles sur le New Hampshire par ici

Si vous aimez cet article, partagez-le, citez sa source si vous l’utilisez, sur les réseaux sociaux ou sur votre blog. Si vous avez été au Mt Monadnock, racontez aussi votre propre expérience dans les commentaires, ils sont là pour ça ! A bientôt pour le récit des autres « points » de ma bucket list d’automne ❣

Facebook
Pinterest
Twitter
Email
Mathilde

Mathilde

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société. Suivez-moi sur Instagram, Twitter, Facebook ou Pinterest.

10 réflexions au sujet de “(New Hampshire) Gravir la montagne la plus populaire au monde : Mt Monadnock

  1. « C’est l’heure de faire du feu. » 50% du fun au camping 🙂 🙂 🙂
    Sinon, 2h50 au lieu de 4h, les randonneurs au taquet quoi haha

  2. J’ai recommencé Gilmore Girls il y a peu (c’est la période automne + je dois préparer des concours qui me donnent envie de m’y replonger) et quand je vois tes photos de la Nouvelle Angleterre j’ai vraiment l’impression d’être dans la série. Tout est si mignon, si cosy…

  3. Super idée de rando, merci pour l’article . Au fait, finalement y’avait tant de monde que ça dans les sentiers ? Et tes bottes sont pas laide 😉 J’ai les mêmes et je les adore, vraiment confo n’est-ce pas ?

    • Ouais c’est vraiment sympa. Oui il y avait beaucoup de monde, c’était un samedi, il faisait bon.
      J’aime bien les chaussures, elles sont super confortables et fiables. Après je trouve qu’on peut faire mieux côté style, mais c’est pas très important 😉

  4. A la lecture de vos articles, j’ai toujours envie de repartir aux States…bravo et merci
    PIerre
    PS: dernier voyage en aout dernier à Portland, après lu et relu tout ce que vous aviez écrit!!

  5. Hi Mathilde ! Cette intro pleine de franglish est d’anthologie :-))) Sinon toujours aussi agréables, ces articles de découverte de la Nouvelle-Angleterre en toute saison…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.