Envie de connaître l’histoire des Etats-Unis ? Lisez l’excellent livre de Howard Zinn !

drapeau américain

Je cherchais depuis quelques mois un bon livre d’histoire sur les Etats-Unis, une sorte de récit “pour les Nuls”. Car Entre Christophe Colomb, la conquête de l’Ouest, et Neil Armstrong sur la lune, il me manquait quelques épisodes pour que tout prenne sens. Plusieurs personnes m’avaient recommandé A people’s history of the United States (Une histoire populaire des Etats-Unis de 1492 à nos jours), mais en voyant que le livre faisait tout de même près de 1000 pages, j’étais découragée d’avance. Et puis le moment est venu, et à peine après avoir commencé les premières pages de ce livre, j’étais captivée, voire même bouleversée.

Publié en 1980 aux Etats-Unis, réédité 5 fois depuis, et traduit en de nombreuses langues, ce livre s’est vendu au fil des décennies à plus de deux millions d’exemplaires. Autant dire que je ne vous présente pas une petite pépite dénichée dans une librairie de fond de cour, mais un livre universitaire solide et reconnu. Et pourtant c’est une histoire alternative des Etats-Unis qui est écrite là, et qui fait la part belle aux voix des peuples d’ordinaire absentes des traditionnels manuels scolaires d’histoire, des discours officiels et des fêtes nationales. On va avoir droit au point de vue des Amérindiens, des Noirs, des femmes, des ouvriers, des syndicalistes, etc.

Le premier chapitre sur Christophe Colomb est édifiant. Certes, on connait tous l’issue fatale de cet épisode de l’histoire qui marque le début de la conquête de l’Amérique par les Européens. Mais là, il y a quelque chose de différent.  L’auteur va plus loin et présente le peuple “indien” massacré à l’époque au nom d’un prétendu progrès que les Européens devenus Américains voulaient apporter à ces peuples dits primitifs. Il présente qui était ce peuple des Bahamas – là où Colomb a débarqué – quels étaient leurs liens, leurs modes de vie. Même chose dans le chapitre sur l’esclavage et la traite des Noirs d’Afrique, l’auteur prend le temps de présenter les peuples dans leur pays d’origine, leurs modes de vie avant, pendant la traversée de l’Atlantique et après. Il ne se presse pas pour aller vers la conclusion « et il y a eu tant de morts », ce n’est pas vraiment son propos. Il montre surtout comment la société s’est construite à partir de ces dysfonctionnements. Bref, les faits historiques ne s’enchaînent pas simplement les uns aux autres au fil des pages, au contraire, on a droit à de la passionnante histoire sociale et critique.

L’auteur, Howard Zinn, était historien et politologue. Il  a enseigné pendant 20 ans à Boston University. Il défendait une vision critique, à contre-courant de la version officielle : l’auteur a porté un sérieux coup aux mythes fondateurs des Etats-Unis – pays de la liberté, des pères fondateurs irréprochables, du rêve américain, de la réussite pour tout le monde, de l’intégration des populations immigrées. Howard Zinn va même jusqu’à dire que les Etats-Unis n’existent pas, qu’il n’y a aucune communauté d’intérêts entre tous les populations qui vivent aux Etats. Ce livre ne m’empêche pas d’apprécier toujours les Etats-Unis, je crois même que connaître toutes ces histoires littéralement rayées de la version officielle rend ce pays encore plus fascinant.

A people’s history of the United States, Howard Zinn, traduit en francais sous le titre Une histoire populaire des Etats-Unis de 1492 à nos joursAvez-vous lu ce livre ? Qu’est-ce que vous en avez pensé ? Que connaissez-vous de l’histoire des Etats-Unis ?

Facebook
Pinterest
Twitter
Email
Mathilde

Mathilde

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société. Suivez-moi sur Instagram, Twitter, Facebook ou Pinterest.

18 réflexions au sujet de “Envie de connaître l’histoire des Etats-Unis ? Lisez l’excellent livre de Howard Zinn !

  1. J’ai découvert Howard Zinn grâce à deux amis qui m’ont offert son livre « Le XXe siècle américain-une histoire populaire de 1890 à nos jours » pour mes soixante dix ans , en novembre 2009. Lecture passionnante, immense découverte. Et puis j’ai appris que ce livre de 450 pages publié en france aux éditions Argone n’était qu’un extrait de « l’histoire populaire des Etats-Unis ». J’ai donc acheté et dévoré littérallement l’imposant ouvrage, si documenté qui part de l’expédition de Ch.Colomb et inclut les dernières « grandes »aventures guerrières des USA.
    Et puis voici qu’un petit théâtre situé très près du Vieux-Port et près de chez moi, à Marseille produit une pièce du même Howard Zinn  » Karl Marx, le retour ». Très belle pièce , un seul interprète Karl Marx lui même, ici joué par le directeur du Théâtre. J’ai vu la pièce deux fois.
    Sacré Howard Zinn qui devait nous quitter un an plus tard. Quelle prescience car voici qu’en France,et probablement ailleurs bien évidemment, on reparle de plus en plus de l’auteur du Capital. Sa jeunesse a même fait l’objet d’un film français en 2017.

    • Merci pour votre témoignage Jacques, je ne connais pas la pièce.
      Le livre d’Howard Zinn est un « must-read » je suis d’accord, et je suis contente de l’avoir lu dès ma première année à vivre aux ETats-Unis

  2. Je sais que le tome de Zinn est tres interessant mais il vois l’histoire des etats-unis dans les yeux des « little people » qui est parfois interessant et parfois necessaire mais pas toujours le meilleur recit de l’histoire d’un peuple. Je te recommande un autre livre: A History of the American People par Paul Johnson, un britannique, et « let’s be frank » un bien meilleur historien que Zinn.

    • Je connais pas ce bouquin, mais quand je lis une revue comme ça : « Doubtless many conservatives will find it congenial reading, since it tells them things they want to hear. But a historian’s job is not to comfort his readers in their prejudices, but to respect the truth and present the truth as best he can. Paul Johnson fails completely at this task », je me dis pas que c’est cette version de l’histoire américaine que j’ai envie de découvrir.

  3. Et bien les libraires vont s’affoler partout sur la planète à ce rythme-là, car moi aussi, je suis partie pour le lire, et tant pis s’il est gros, le pays mérite bien ça. Merci pour le tuyau!

  4. Pour ceux qui ont le Kindle, il existe en version ebook aussi si vous voulez pas trimballer 750 pages dans le bus.

  5. Ah bien contente que tu ais fait cet article! Pas plus tard que la semaine dernière j’ai commence a m’intéresser a l’Histoire des Etats-Unis et bien sur les choses pas belles que certains ici essaye de balayer sous le tapis. Je viens de l’acheter sur Amazon! Ça va surement me prendre 6 mois pour le lire mais bon je me lance

  6. Je ne connaissais pas avant de le voir sur ton Instagram. Avant de venir, je m’étais contentée de lire les deux tomes d’André Kaspi, Les Américains ( que je conseille à tous les novices), mais celui semble intéressant au niveau de l’angle adopté. Il est désormais dans ma reading list !

  7. Il n’y a pas longtemps je cherchais ce livre au Harvard Bookstore mais impossible de me souvenir ni du titre ni de l’autre, autant dire que c’était pas super pratique. Je pensais que c’était « History of US » mais c’était en plusieurs volumes donc ça collait pas. Merci beaucoup ! Avant de déménager ici j’avais acheté le « Que sais-je » mais c’est vraiment pour une mise à jour rapide, j’aimerais me plonger un peu plus dans l’Histoire américaine, j’ai hâte de le recevoir ! Il est pas très cher en plus pour un bouquin de 1000 pages.

  8. ahhhhh merci de me rappeler l’existence de ce livre dont j’avais entendu dire bien des choses positives, mais que j’avais malheureusement oublié !
    cette fois c’est bien noté, merci merci pour ton billet !

  9. Il a l’air vraiment intéressant ce bouquin ! J’aimerais bien en savoir plus sur les Etats-Unis alors je vais surement me le prendre 🙂

  10. Il existait en BD, mais est épuisé en France. Par contre, je suis une mauvaise libraire, j’avais pas compris qu’il y avait un « vrai » gros livre!

    J’aimerai bien le lire du coup!

  11. Au final, on connait peu de chose sur les Etats-Unis, les grandes lignes oui, mais pas plus que ça. Et j’ai bien envie d’en savoir un peu plus, et ce livre à l’air de correspondre aux attentes que je pourrais avoir. Et hop, un de plus dans ma liste d’envie 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.