(Connecticut) Mystic Seaport, le musée de l’Amérique et la mer

Mystic seaport connecticut 1 2

Quand j’ai dit à un ami originaire de Brooklyn, New York, que j’allais passer quelques jours dans le Connecticut, il avait l’air inquiet : « Mais pourquoi ? » Le Connecticut, un petit Etat de la Nouvelle-Angleterre, coincé entre New York, le Rhode Island et le Massachusetts, a la réputation d’être un endroit où il ne faut que passer rapidement, pas un lieu de vacances. Et pourtant le long de la côte, la petite ville de Mystic a 3 étoiles dans le Guide Vert Michelin, la plus haute distinction pour ce guide de voyage.

Mi-août, j’ai trouvé un Airbnb face à un bras de mer, une terrasse en bois à l’arrière où je me voyais déjà prendre le café le matin, et surtout, situé à 5 minutes à peine du centre de cette paisible bourgade côtière. A Mystic, il y a une grosse attraction incontournable : Mystic Seaport.

★★★

Mystic seaport connecticut 5

Mystic Seaport est un musée vivant sur la marine américaine, un vrai port avec de vrais bateaux, et la reconstitution d’un village avec de nombreuses boutiques « comme si on y était vraiment ». Il y a aussi des chantiers navals en activité, et en ce moment le Mayflower II, la reconstitution du premier bateau de colons anglais, arrivé dans la région en 1620, est en réfection dans leurs hangars. C’est ce que j’ai le plus envie de voir ce jour-là, because, j’étais à Plimoth Plantation quelques jours plus tôt et c’est mon petit côté nerdy de l’histoire.

Mystic Seaport est une version « mer » du musée vivant de Old Sturbirdge – la reconstitution d’un village de Nouvelle-Angleterre, côté campagne cette fois, et dans le Massachusetts.

Je suis assez curieuse de voir ce que ça donne, à quoi ressemble ce fameux Mystic Seaport. C’est la deuxième fois qu’on essaie d’y aller, la première fois, c’était un dimanche en milieu d’après-midi, les parkings étaient plein à craquer, la circulation avançait à peine à cause d’un pont en ville levé. On a renoncé. Cette fois-ci, on est mardi matin, un lendemain de jour de tempête où il a plu des trombes d’eau. Il devrait y avoir moins de monde. Le matin, on a pris un café dans la jolie petite ville de Mystic et on est tôt à l’entrée.

On entre par l’entrée Nord, et après s’être aquitté du billet d’entrée (26$ + taxes par adulte en 2018), une dame passe en revue les activités du jour : en gros, il y a plein de trucs à voir en plus de ce qu’on peut visiter de notre côté, et si on le souhaite on peut aussi faire un tour en bateau. C’est légèrement overwhelmant.

Le « shipyard »

La petite carte du musée est très bien faite, et on commence par ce qui est le plus proche de nous : le chantier naval. Ce qui est surprenant, c’est qu’il est toujours en activité, et en ce moment, c’est le Mayflower II qui est en restauration. Ce bateau a été lancée en 1956, et il a besoin d’un petit coup de jeune.

On ne voit pas grand chose, la tente où il est installé (techniquement on dit she pour un bateau en anglais) n’est que partiellement ouverte au public, mais dans deux grands entrepôts voisins, on peut lire sur la construction et la restauration des bateaux. J’apprends plein de nouveaux mots en anglais, que j’ai déjà à peu près oubliés.

Mystic seaport connecticut 2

Pour info, le Mayflower original, arrivé à Plymouth en 1620, est ensuite retourné en Angleterre et a été démonté en 1624. Rien n’a subisté !

Mystic seaport connecticut 3

L’un des entrepôts du chantier naval, qui fait office de lieu de travail – toujours en activité – et de musée vivant à l’étage.

Mystic seaport connecticut 4

Les quais

On rejoint le village tout doucement, en passant par les quais. Il y a plein de bâtiments à visiter, souvent des vieilles batisses d’époque qui ont été déplacées et restaurées pour être installer ici dans le musée. Tous les types de pêches locales sont abordés, les huîtres, le homard, et plus loin la baleine. L’histoire est souvent tristement la même : une technique de pêche est développée, qui implique un certain type de bateaux et d’outils, puis on surpêche, les eaux se réchauffent et la vie disparait.

Mystic seaport connecticut 6 Mystic seaport connecticut 10
En face du musée, de l’autre côté, les belles maisons de Mystic
Mystic seaport connecticut 9
Un tout petit phare en bois, une réplique de celui qu’on peut voir à Nantucket
Mystic seaport connecticut 11
Mystic seaport connecticut 8
Mystic seaport connecticut 7

Le village portuaire

Si on avait pris l’entrée Sud, on aurait commencé par le village, qui est sans doute l’attraction la plus animée de Mystic Seaport : deux longues rues de village portuaire ont été reconstituées et avec à l’intérieur des animations. On passe chez l’imprimeur – en tant qu’ancienne éditrice, j’aime toujours voir ce genre d’expo où on voit comment un journal d’époque était fabriquée – et ça me rappelle mes cours de « fab » avec Jacqueline ; on peut discuter avec un « marchand » de sextants, voir la fabrication des cordes, une « supérette » façon Petite Maison dans la Prairie, etc. Chaque boutique a sa spécialité.

Mystic seaport connecticut 19
Mystic seaport connecticut 26
Mystic seaport connecticut 25
Mystic seaport connecticut 27 Mystic seaport connecticut 13
Mystic seaport connecticut 12
Mystic seaport connecticut 23
Mystic seaport connecticut 24

Plusieurs bateaux sont à quai à Mystic Seaport, et le bateau le plus remarquable est un ancien baleinier construit en 1841 – une expo près de l’entrée qu’on verra plus tard dans l’après-midi raconte l’histoire de la pêche à la baleine dans la région, si vous n’avez pas déjà visité le musée sur le sujet à New Bedford ou à Nantucket.

A bord du Charles W. Morgan, on peut descendre dans la cale où on voit les cabines du capitaine et de son second – je me dis « pas mal », puis les salles de travail où on découpait la baleine, puis enfin les cabines de l’équipage – c’est la photo juste ci-dessus – où là je me dis : oh non, horreur, les lits superposés tous tassés les uns sur les autres. Et en plus, ça puait la baleine et les gens restaient sur les bateaux pendant 2-3 ans.

Mystic seaport connecticut 22

Figure de proue
Mystic seaport connecticut 20

Chez l’apothicaire
Mystic seaport connecticut 17

Chez l’imprimeur
Mystic seaport connecticut 18

A 13 heures, sur la place du village, pas loin du kiosque central, a lieu la reconstitution d’un sauvetage d’un bateau en train de couler aux abords du rivage. Du haut du mat, des cordes sont envoyées et un appareillage, une sorte de culotte de sauvetage, qui permet de se laisser glisser en tyrolienne jusqu’à la plage.

Mystic seaport connecticut 21
Mystic seaport connecticut 16
Mystic seaport connecticut 15
Mystic seaport

Musées et expos

Après avoir bien parcouru tout le village, on est loin d’avoir terminé : la visite de Mystic Seaport continue par quelques expositions, du côté de la North Entrance. Au menu, les baleines, la cabine d’un capitaine, les figures de proue, les Vikings, the Vinland Map Saga… Bref, c’est passionnant et aussi interminable.

Mon avis sur Mystic Seaport

L’univers des bateaux et de la mer n’est a priori pas quelque chose dont je suis familière, mais le musée est très bien fait et met tout à la portée du visiteur. C’est interactif et animé, comme les Américains adorent faire, on sent une véritable passion derrière cet endroit.

On y a passé une bonne partie de la journée – ça ouvre à 9h et ferme à 17h et je n’ai pas vu le temps passer. C’est varié, riche et enrichissant.

Et en fin de journée, on se retrouve au bord de la mer, en été, dans un coin très joli du Connecticut.

Je dis OUI, en été.

Mystic seaport village

Où dormir, Où manger à Mystic

  • on a pris un café et une pâtisserie en terrasse chez Sift
  • le premier soir, on s’est fait plaisir dans un beau resto recommandé par notre hôte Airbnb, Oyster Club. Cher et très bon, de la cuisine « farm to table » ou plutôt « sea to table »
  • Hôtel à Mystic : L’hôtel le plus remarquable de Mystic, c’est le Whaler’s Inn, un hôtel victorien tout blanc, en plein coeur du village
Sunset connecticut

Le Connecticut,
en Nouvelle Angleterre

Sur le blog, vous pouvez déjà lire des articles sur le Connecticut, notamment ces arrêts entre Boston et New York, dans le Connecticut

Et bien sûr ma page récap de tous les articles sur la Nouvelle-Angleterre.

Bonne lecture, belles découvertes, et plus de photos de la région sur mon Instagram @mathildepit ; au moment où je relis cet article, je suis sur une terrasse d’une maison près d’un lac au fin fond du Maine… A suivre !

Facebook
Pinterest
Twitter
Email
Mathilde

Mathilde

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société. Suivez-moi sur Instagram, Twitter, Facebook ou Pinterest.

8 réflexions au sujet de “(Connecticut) Mystic Seaport, le musée de l’Amérique et la mer

  1. La fin de notre road trip cet été avant de terminer par NY ….. une belle fin que celle de Mystic … un musée à ciel ouvert à l’américaine J’ai pensé à old sturbridge village, Nantucket…..
    Je me répète , je le sais , mais un road trip réussi en partie grâce à vous Mathilde 😊

  2. Merci de redonner un peu de place à ce joli état qu’est le Connecticut! Il y fait bon vivre ( j’y ai passé 3 années avec ma famille avant de rentrer cet été en France)!

  3. Moi j’avais beaucoup aimé ! Les américains sont très forts pour ce type de musée. Je recommande ++

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.