Des lectures d’été: The Circle, The love Affairs of Nathaniel P., The Vacationers, The Expats

book club best sellers americains-4

Scoop : il y a des librairies aux Etats-Unis. Ou plutôt devrais-je dire, il y a des petites librairies indépendantes à Boston et Cambridge, sa voisine. Alors je continue d’aller fureter en librairie pour trouver mes bouquins, mais j’ai cette tendance du mouton, à prendre les livres posés bien en évidence sur les tables. Si le livre a en plus une petite note écrite de la main du libraire, j’ai encore plus tendance à l’acheter. Voici quatre lectures récentes de best-sellers américains – il suffit de se promener dans n’importe quelle librairie pour les voir. Est-ce que je vous les recommande ? Pas tous.

The Circle, Dave Eggers

Dans ma bibliothèque - book club best sellers americains The Circle

Ça raconte quoi ? Mae Holland vient de se faire embaucher par The Circle, une boîte californienne qui a créé la première identité numérique, TruYou, qui encourage le partage de sa vie sur les réseaux sociaux. Mae explore sa nouvelle boîte qu’elle trouve vraiment super : tout est beau, et tourné vers l’avenir et la technologie.  Elle devient un employé modèle de The Circle, qui devient de plus en plus un oeil totalitaire sur la vie des gens sur Internet. Ses parents et son ex-petit copain s’inquiètent pour elle.
C’est bien ? C’est une sorte de 1984 de George Orwell, en moins subtil. On ne croit pas trop à l’existence possible d’une telle entreprise comme The Circle, le livre a des allures de fable contemporaine sur attention, les réseaux sociaux, c’est pas si bien que ça. Mais même si ça semble trop gros pour être vrai, c’est passionnant, je n’ai pas lâché ce bouquin, et je l’ai trouvé fascinant.
Je vous le recommande si vous êtes trop accro aux réseaux sociaux (c’était la petite note accrochée au livre en librairie, qui m’a fait l’acheter) et si vous pensez que partager ses données sur internet n’est pas un débat pertinent car finalement « vous n’avez rien à cacher ».

The Circle, 11$

The Love Affairs of Nathaniel P., Adelle Waldman

Dans ma bibliothèque - book club best sellers americains The love affairs of Nathaniel

Ça raconte quoi ? Le titre est explicite : le livre raconte la vie sentimentale de Nathaniel, un auteur new yorkais qui vient de vendre son premier bouquin, et qui passe de relation amoureuse en relation amoureuse. Qu’est-ce qui fait qu’on tombe amoureux, qu’est-ce qui fait qu’on reste ou pas avec quelqu’un ?
C’est bien ? C’est très prenant, mais ça casse pas trois pattes à un canard (je sais, j’aurais dû faire critique littéraire). Le roman est parfois un peu trop sophistiqué, avec quelques adjectifs alambiqués, et même des expressions françaises glissées par-ci, par-là, sans doute pour montrer à quel point l’apprenti auteur est un type prétentieux. C’est assez déprimant sur la vie amoureuse et un peu trop maniéré à mon goût.
Je vous le recommande si  la vie d’un romancier à Brooklyn et ses histoires de coeur vous intéresse. Vous êtes fan de Girls et autre séries à ambition réaliste mais quand même un peu trop beau pour être vrai ? Ce roman est pour vous.

The Love Affairs of Nathaniel P., 12$
 

The Vacationers, Emma Staub

Dans ma bibliothèque - book club best sellers americains The Vacationers

Ça raconte quoi ? Une famille de new yorkais et leurs amis partent en vacances à Mallorque, et pendant dix jours, ils s’engueulent et s’ennuient au bord de la piscine, et finalement dévoilent leurs petits secrets de leurs petites vies.
C’est bien ? C’est le roman le plus irritant que j’ai lu ces dernières années. Je m’en suis voulue de le terminer, c’était comme regarder un show de télé réalité, on s’en fout complètement, mais il y a quelque chose qui nous pousse à continuer.
Je vous le recommande si la vie de riches blancs new yorkais sans relief particulier vous intéresse et que vous avez un long trajet en train ou en avion à faire. Vous trouvez la couverture jolie, vous êtes un peu fatigués, ça devrait vous détendre (erreur, ça a tendance à crisper).

The Vacationers, 20$
 

The Expats, Chris Pavone

Ça raconte quoi ? Kate Moore déménage au Luxembourg avec son mari qui accepte un nouveau boulot. Ancien agent du CIA, elle se met à soupçonner son mari et un couple d’amis américains d’avoir des activités louches en Europe…
C’est bien ? C’est divertissant. C’est typiquement une lecture d’été : un truc qu’on lit vite et qui passionne sur le moment, mais dont on oublie vite l’histoire, à part que c’est un truc d’espionnage au Luxembourg avec des expats américains. D’ailleurs j’ai prêté mon bouquin à quelqu’un (qui ? manifeste toi !), et je vous raconte tout ça de mémoire, donc j’ai peut-être oublié un truc énorme. Pas un problème, ce n’est pas l’intérêt du livre. J’avais bien aimé lire des trucs sur l’auteur, un mec qui s’est expatrié avec sa femme au Luxembourg, et qui découvrait la vie domestique – ménage, courses, s’occuper des enfants. Il s’est mis à écrire un bouquin pour passer le temps. Well done Chris !
Je vous le recommande si vous êtes paranoïaque et voyez des complots partout, ou que vous vivez au Luxembourg et que vous vous ennuyez. Ou si vous êtes expats et pensez que ça va parler de vous, mais en fait non, à moins que vous soyez espion.

The Expats, 12$
  

Et si vous voulez les lire en français ? A ma connaissance, seul The Expats est traduit en français, mais les livres ne sont pas écrits dans un anglais très littéraire, donc c’est accessible.

Vous ne savez pas quoi lire ? Voici d’autres articles sur des livres américains :

Vous avez lu ces livres, dites moi ce que vous en avez pensé ! Si vous avez récemment lu des best-sellers américains, partagez aussi vos lectures en commentaires (j’ai toujours besoin d’un livre « facile » à lire sur sa table de chevet…)

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

9 Commentaires

  • Répondre 24 Sep 2014

    Little Caro

    Cool, merci pour les idées! J’ai aussi lu les Expats, j’ai bien aimé même si c’était quand même un peu bateau dans l’ensemble mais très haletant! Bizz

  • Répondre 24 Sep 2014

    Xel0u le l0up

    La vie amoureuse de Nathaniel… est aussi sorti en français il y a une ou deux semaines… et le Eggers est prévu, je l’ai commandé mais je ne sais plus quand il arrive.

    C’est dommage pour The Vacationners, la couv’ est vraiment belle. (et je marche beaucoup à la couv’).

    • Répondre 24 Sep 2014

      Mathilde

      Merci pour les précisions !
      Moi aussi j’aime bien un livre avec une belle couv… et celle de Vacationers est sublime ! Du coup je garde le livre, même si je ne l’ai pas adoré…
      A bientôt !

  • Répondre 24 Sep 2014

    Camille

    J’avais également repéré la couv’ de « The Vacationers »… superbe !
    Je viens de m’installer à Dallas et hélas pas de librairie indé ici. Dur dur pour la libraire que je suis ! (ou plutôt étais) Il y a quand même un café librairie très sympa avec quelques références d’auteurs classiques et des nouveautés. On m’y a conseillé « Tenth of December », des nouvelles de Georges Saunders, au vu des critiques ça à l’air chouette mais c’est beauuuucoup trop compliqué pour moi ! J’avais précisé au libraire que je n’avais pas un très bon niveau d’anglais, et il a du l’entendre, mais il m’a vraiment surestimée. Je me suis donc rabattue sur un best-seller, mais pour ado : « Eleanor & Park » de Rainbow Rowell. Je ne suis qu’au premier chapitre mais ça à l’air d’être plus à mon niveau !

  • Répondre 25 Sep 2014

    Flore

    The Expats je l’ai acheté un peu au pif sur mon Kindle et « sur un malentendu », j’ai vraiment accroché, alors qu’a priori ce n’est pas trop mon style de livre d’habitude… Je note les autres pour plus tard 😉

  • donc en fait, tes lectures d’été ont été (!) un peu mitigées, non ?

    • Répondre 25 Sep 2014

      Mathilde

      En quelque sorte oui :) En fait, quand j’ai commencé ces 4 livres, je n’ai pas décroché et les ai lu en quelques jours. Ils sont tous les 4 divertissant et sont de parfaites lectures légères et satisfaisantes.
      A côté, j’ai lu d’autres choses plus classiques et plus « nourrissantes » pour l’esprit – Philip Roth, Alice Munro.
      Bises !

  • Répondre 7 Oct 2014

    Eline

    The Circle et The Expats ont tous les deux l’air bien sympas, je les rajoute à ma liste !

    Que des livres qui commencent avec « The » d’ailleurs pour ces lectures estivales 😉

Laissez une réponse