Monday Morning #73 * Back from L.A.!

Los Angeles The Beach

Soixante-treizième édition de ce Monday Morning (lundi matin) : du mini-blogging et des liens. 

Los Angeles Venice

Les canaux de Venice, California

Back from L.A. !

J’ai passé une semaine de vacances bien sympa chez ma copine Trish du côté de Redondo Beach, au sud-ouest de Los Angeles. Le temps était idéal, doux et ensoleillé, et on a profité de ce que la ville a à offrir de plus sympa : entre randonnée dans les collines (on est allé voir les lettres Hollywood de plus près, par derrière), visite de musée – j’ai enfin pris le temps d’aller voir le Broad dans le downtown – que j’ai trouvé hyper intéressant mais tout petit, promenades à la plage, et sorties le soir entre copines. Trish fait partie de ces super amies de Boston maintenant parties vivre ailleurs, et ça faisait du bien de se retrouver plusieurs jours d’affilée.

J’adore la Californie du Sud : ça fait me sentir complètement ailleurs, ça ne ressemble à rien de ce à quoi je suis habituée, le mode de vie est différent, les gens ont l’air différent – dans leur façon de s’habiller par exemple, ou leur obsession du fitness pour citer les choses les plus évidentes. On est loin de l’ambiance universitaire intello de Boston, que j’aime aussi, le reste de l’année. Alors tu vas déménager à LA ? M’a-t-on demandé. Non mais les mecs, j’aime bien un endroit, je ne vais pas y déménager pour autant. Cela dit, c’est la troisième fois que je vais à Los Angeles en hiver, et je pense que ça peut devenir un rituel à instaurer pour les années à venir.

Pour ceux qui sont intéressés par un city-guide de la ville, j’ai écrit cet article Visiter Los Angeles.

 Bouquiniste New York-1Chez un bouquiniste lors d’un week-end ski dans le Connecticut

Lectures du moment

Je suis en pleine lecture de We were Eight years in power de Ta-Nehisi Coates, je suis sur une lancée essais et mémoires depuis quelques lectures, et ma pile de romans commencés-pour-un-chapitre-et-laissés-tomber reste sur le côté (j’ai commencé entre autres Middlesex de J. Eugenides, qui avait obtenu le prix Pulitzer en 2002). Je viens de terminer :

  • This will be my undoing, Morgan Jerkins. J’ai écouté l’interview de cette auteure dans un récent épisode de Call your girlfriend (un super podcast) et j’ai acheté son livre dans la foulée. L’interview m’a challengée, le livre a été un véritable coup de poing. Morgan Jerkins écrit sur le fait d’être une femme noire féministe aux Etats-Unis aujourd’hui. Pas ma réalité donc, et c’est sans doute pour ça que c’est important de le lire, c’est un livre qui provoque la conversation. D’un point de vue purement écriture, j’ai été impressionnée par sa capacité à être très personnelle et parler de choses intimes, sans que ce soit grossier ou voyeur. Elle cherche à parler d’elle, pas d’une génération ; cela dit, plus l’auteure est intime et vulnérable, plus le lecteur peut s’identifier/sympathiser ?
  • Hunger, A memoir of (my) body, Roxane Gay. C’est en lisant This will be my undoing que la mère d’un ami m’a recommandée de lire Roxane Gay. Quelques jours plus tard en furetant dans une librairie à Los Angeles, je trouve un livre de Roxane Gay ; une inconnue dans le rayon me dit de le lire « C’est très puissant ». J’ai suivi leurs conseils, et j’ai lu Hunger très rapidement : j’étais fascinée ! Roxane Gay parle de son corps, gros, un corps de femme, noire, obèse. Elle raconte le traumatisme d’un viol quand elle était adolescente, et le rapport au corps qui a suivi jusqu’à aujourd’hui. C’est là encore un livre qui a un effet « coup de poing » et qui ne peut pas laisser indifférent.
Eight Years in power

Yes, j’ai trouvé le livre de Ta-Nehisi Coates à la bibliothèque !
this will be my undoing morgan jerkins

Un livre pas facile à lire, mais nécessaire
book and coffee

Café
New Yorker Henry Worsley

Le New Yorker version papier

Lu, vu, entendu sur Internet

  • Le Juste Prix : une blogueuse de New York (désolée, je ne connais pas son prénom !) parle du prix des choses dans un court article
  • Miss Manners et les smartphones : please, ne sortez pas votre téléphone pour « chercher dans Google », on s’en fout de la réponse.
  • Guide pour travailler en free-lance : ça fait toujours du bien de lire d’autres expériences
  • The White Darkness : une très longue histoire comme seul le New Yorker sait en faire, c’est passionnant. L’histoire d’un aventurier hors du commun, Henry Worsley, qui décide de traverser seul à pied l’Antarctique. Manu a lu cet article également, on l’a raconté à tous les gens avec qui on a dîné ces dernières semaines. C’est fascinant de voir à quel point l’homme se fixe des défis fous pour repousser les limites de l’exploration
  • J’ai posté cette semaine une interview d’Héloise, guide à Miami

Bon début de semaine à tous !

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

13 Commentaires

  • C’est étonnant, moi non plus en ce moment je n’arrive plus à lire de romans. Je suis à fond dans les livres de développement personnels (sur la productivité et la créativité), mais aussi dans les essais. En ce moment, je lis « Sois belle et Bats toi » de Yolaine de la Bigne.

    • Répondre 26 Feb 2018

      Mathilde

      Une amie qui bosse dans l’édition littéraire à Paris me disait que les chiffres avaient baissé significativement l’an dernier côté vente de romans. On a notre dose de fiction par les séries ?
      Il parle de quoi le livre de Yolaine ?

      • C’est sur le féminisme d’aujourd’hui. Je ne l’ai pas terminé encore, donc je n’ai pas d’avis tranché, mais si ça t’intéresse, je te donnerai un avis :).
        C’est intéressant comme analyse, de se dire qu’on a une dose de fiction. J’aime l’idée.

  • Répondre 26 Feb 2018

    moreau

    Très enervee la dame qui a écrit le juste prix mais tellement juste. Merci pour l’info, je vais la suivre …

    • Répondre 26 Feb 2018

      Mathilde

      Je ne l’ai pas trouvée énervée, c’est plutôt posé comme article non ?
      J’aime bien son blog en tout cas, elle ne poste pas très souvent, et c’est souvent court, mais sympa.

  • Répondre 26 Feb 2018

    Cécilia

    Bonjour Mathilde,
    Comme toujours, je lis avec plaisir ton Monday Morning et tes conseils lecture. Je viens de terminer la lecture de l’article du New Yorker, The White Darkness : effectivement, c’était passionnant !

    • Répondre 26 Feb 2018

      Mathilde

      Cool ! Cette histoire est complètement dingue, qu’on ait l’âme voyageuse ou pas.

  • Répondre 26 Feb 2018

    Cassiope

    c est toujours un plaisir de te lire Mathilde. Merci pour les idées de lecture. J ai lu une colere noire de Coates sur tes conseils mais je n ai pas accroche, enfin oui ca m a ouvert les yeux sur qq chose que je n imaginais pas mais après ca tourne un peu en rond, il y a 100 pages de trop. Je ne lirai pas le nouveau.

    • Répondre 26 Feb 2018

      Mathilde

      Ca m’étonne car je n’ai pas lu de livres de Ta Nehisi Coates. Je me souviens avoir recommandé des articles de lui. Dommage que tu aies trouvé que ça se répétait ! Faut pas se buter, c’est un super journaliste quand même 😀

  • Répondre 27 Feb 2018

    Anaïs R

    Merci pour toutes ces idées lecture. Je veux absolument lire Hunger!

  • Répondre 28 Feb 2018

    Hajer

    J’adore tes articles du lundi de ce genre avec plein de choses en vrac et surtout de la lecture :)

    Bonne semaine!

  • Répondre 6 Mar 2018

    Laure

    Aaaah ! Quel plaisir de retrouver tes Monday Mornings !
    Et merci pour la découverte d’US Chapters que je ne connaissais pas du tout :)

  • Répondre 14 Mar 2018

    Leila

    Merci pour ces petits points « lectures du moment », ça donne plein d’idées! :-)
    Un retour sur 8 years in power prochainement? J’avais accroché avec Between the World and Me… même si je l’ai lu en français et que j’ai détesté le titre (Colère noire…).
    Sinon, j’ai lu To Kill a Mockingbird après la lecture d’un de tes articles, j’en profite donc pour conseiller Go set a Watchman: même endroit, mêmes protagonistes, autre époque et surtout autre perspective. Je trouve qu’ils se complètent bien!

Laissez une réponse

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.