Monday Morning #101 // Dans ma pile à lire…

Bilbiotheques

Hello, Hello et bienvenue à nouveau dans ma chronique hebdomadaire dite « Le Monday Morning ». Désolée pour l’absence de chronique la semaine dernière. Mon excuse ? Il y avait une grosse tempête de neige et un jour férié qui ne m’ont pas du tout donné envie de m’assoir à mon bureau à écrire. J’avais plutôt envie de lire bien cosy et de regarder des séries.

Ce monday Morning est dédié aux livres ! Quoi de mieux en janvier que de passer du temps à lire ? – à cette phrase complètement générique on pourra interchanger lire par « ranger », « ne rien faire », « avancer dans ses projets », « sortir au musée / au ciné ». Comme on dit en anglais : you do you, tu fais « toi », ce que tu veux.

Dans ma pile à lire

Les japonais appellent ça le Tsundoku : le fait d’accumuler des livres sans les lire – ou pour rester positive, en espérant les lire un jour.

Mes piles de livres non lus sont répartis un peu partout dans mon appartement – pourtant pas très grand. Pour la plupart, j’ai hâte de les lire, mais si j’attends trop longtemps, mon envie s’atténue… car la pile ne s’arrête jamais de grandir avec d’autres titres plus alléchants qui prennent le dessus. J’essaie de ne pas avoir trop de livres d’avance car je sais que leur destin devient alors tragique.

J’adore les livres déjàs lus que je garde précieusement dans ma bibliothèque. J’ai souvent déménagé quand j’étais plus jeune et tous mes livres accumulés au fil des années et notamment lors de mes études littéraires sont disséminés un peu partout en France – chez une amie, chez les parents de cette amie, son ex, chez la mère de Manu aussi, chez une de mes soeurs – chez qui j’étais d’ailleurs à Noël et j’ai remarqué des anthologies de littérature « tiens j’avais les mêmes » – « ce sont les tiens » m’a-t-elle répondu.

En arrivant aux Etats-Unis, je n’avais pris aucun livre avec moi, c’était bien trop encombrant pour les deux valises qui m’accompagnaient.

Aujourd’hui, je me retrouve avec deux petites bibliothèques à peine qui ne regroupent que mes lectures des sept dernières années… sans compter les livres empruntés à la bibliothèque et les nombreux livres prêtés aux amis et jamais retrouvés (I see you).

Vous avez peut-être lu le livre de Marie Kondo sur la magie du rangement, elle a sorti une série Netflix sur le sujet et il y a eu tout une polémique sur le fait qu’elle recommandait de ne garder que certains livres, ceux qui « spark joy », qui provoquent une étincelle de joie. On a cru à un remake de Fahreneit 451 avec des autodafés organisés par la guru du rangement. Ce n’est pas son propos, elle disait de garder ce qui nous plait, et de donner le reste, plutôt que d’accumuler sans fin. Bien que book-o-phile, je suis d’accord avec elle, certains livres une fois lus, ou laissés tomber, n’ont plus de raison d’être dans notre bibliothèque et autant s’en débarrasser. Je ne parle que des moyens, de ceux qui n’ont pas fait grande impression et qu’une belle couverture ne sauve même pas.

J’adore aussi fureter dans la bibliothèque chez quelqu’un, ça montre une partie de qui cette personne est. Parfois on a de bonnes surprises « J’ai lu ça aussi ! », parfois, on se demande à qui on a vraiment à faire – cela dit, une copine de lycée m’avait offert un Harlequin De soupirs en sourire – titre excellent – qui a traîné dans ma bibliothèque pendant des années. Suis-je devenue une romantique éperdue pour autant ? Non. Est-ce que mes amis de passage chez moi pensaient le contraire en voyant ce livre ? Sans doute.

Mais alors, qui a-t-il dans ma pile à lire du moment ?  Il y a les derniers Walking Dead, je ne regarde pas la série mais je lis les comics depuis le début ; le roman graphique To Kill a mockingbird l’adaptation en images du roman d’Harper Lee, que je lis en pointillé. Il y a les deux tomes de Don Quichotte, achetés en France lors de mon dernier séjour – je voulais absolument lire ce classique depuis des années, j’ai commencé, et c’est en pause ; il y a d’autres livres de Mona Chollet, là encore mon butin des vacances en France. Il y a un livre acheté suite au podcast By The Book : The Curated Closet (l’émission est à écouter ici). Il y a un petit livre trouvé à la bibliothèque de Boston, A taste of Cape Cod, que je trouvais joli. Il y a le tome 2 de My Brilliant Friend, en français L’amie prodigieuse, que je me suis enfin décidée à lire après avoir écouté cet épisode du podcast The Cut on Tuesday, là encore, c’est en pause, je me suis arrêté au milieu.

Bilbiotheque
Une bibliothèque bien calée dans son emplacement

Couvertures françaises vs couvertures américaines

L’article de Cup of Jo comparant des couvertures différentes des mêmes livres parus au Royaume Uni et aux Etats-Unis a retenu mon attention. Je trouve la différence entre les versions françaises et américaines encore plus flagrante, sûrement déjà car le titre, traduit, n’est pas le même. J’ai mis côte à côte ces deux éditions de la couverture française et américaine du roman de Yaa Gyasi que j’avais beaucoup aimé, les deux sont très réussies, vous avez une préférée ?

Vous pouvez aussi lire ma chronique sur ce livre, parue sur le blog pendant l’été 2017.

No home homegoing

No Home paru chez Calmann Levy // la version originale s’appelle Homegoing

→ Lire des classiques de la littérature américaine : J’en profite pour remettre le lien de cet article sur les classiques de la littérature américaine, c’est un des premiers articles du blog paru en 2012 et rédigé avec l’aide de ma copine et à l’époque collègue Hannah. Si vous cherchez des idées de lecture, commencez par là !

Pile de livres 1

La pile de livres et magazines au pied de mon lit

Lu ailleurs sur Internet :

  • J’ai relu avec émotion les mots d’Alexandra, son interview, les premières vacances de yoga qu’on avait fait ensemble. C’est une prof et une amie irremplaçable. Je suis infiniment triste de la voir partir, mais aussi tellement heureuse de l’avoir rencontrée et cotoyée, d’avoir suivi ses cours depuis l’île St Louis en 2006 et partout ailleurs par la suite. Grâce à elle, j’ai aussi rencontré des amis chers, « ma famille de yoga » à Paris. Elle m’a fait découvrir le yoga, mais bien plus que des postures et de la méditation. Alexandra, c’est la gentillesse, la générosité, l’écoute, l’intelligence, et la grâce, mot qu’elle aimait beaucoup. Elle fait partie de ces personnes qui ont transformé ma vie. Je pense à tous mes amis du yoga à Paris et je vous fais à chacun un hug virtuel.

 

Bon début de semaine et si quelque chose vous fait réagir, les commentaires sont là pour ça ! Vous pouvez aussi me suivre sur Instagram @mathildepit. See you there! 

Facebook
Pinterest
Twitter
Email
Mathilde

Mathilde

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise Boston le nez en l'air. Je suis aussi auteure de nombreux guides de voyages, de livres de yoga et de jeux chez des éditeurs français. Suivez-moi sur Instagram, Facebook ou Pinterest.

29 réflexions au sujet de “Monday Morning #101 // Dans ma pile à lire…

  1. Je ne sais pas si ça me rassure, ou non, mais nous avons la même manie… Acheter des livres, en espérant les lire un jour. Mais je trouve ce bazar ordonné assez esthétique. J’essaie aussi de les trier en fonction des livres lus / ceux à lire en priorité. En tout cas, j’ai appris une nouvelle expression en Japonais !

  2. Cet article ne peut que me parler! On a quitté l’île de La Réunion avec mon Chéri il y a tout pile un an, et j’ai du, à mon grand regret, laisser tous mes livres derrière moi. J’avais l’impression d’y laisser une partie de moi-même. C’est fou cette attache qu’il peut y avoir…pour du papier ! En tous les cas, merci pour ton récit, j’adore ta façon d’écrire! C’est tellement fluide, je ne m’en lasse pas 🙂

  3. Hello Mathilde,
    Merci pour ton article.
    Une question sur laquelle tu pourrais peut-etre m’eclairer car j’ai chaque fois l’impression que 80% des libres aux US sont estampilles d’un ´New York times best seller’ en page de couverture, d’ailleurs on le voit dans les examples que tu montres du coup j’ai souvent du mal a faire la part des choses et vraiment trouver la perle quand je cherche mon bonheur dans les librairies americaines.
    Vu la presence de cette recompense un peu partout on peut vraiment se poser la question Info ou Intox?:-) ou plus raisonnablement quels sont les criteres de selection pour pretendre a ce ´NY Times best seller’ ?

  4. Ah les livres, mon gros problème c’est que je les aime et que j’ai du mal à ne pas les garder dans ma bibliothèque. Mais comme on prévoit de déménager, je les regarde et je me dis que non, ils ne pourront pas tous venir avec moi et devront partir chez d’autres. C’est bête car j’en ai relu qu’un très petit nombre, mais j’aime les avoir là, au cas où… Concernant ma PAL, j’arrive à ne pas l’avoir trop trop grande mais c’est dur de ne pas craquer pour des nouveautés qui nous font tellement envie. Je dis ça mais en tournant la tête j’en vois une petite quinzaine qui n’attendent que d’être ouverts et deux gros pavés qui sont posés, à moitié entamés, attendant d’être terminés…
    On ne pourrait pas inventer des bibliothèques téléportatives qui prennent place dans notre nouveau chez nous sans qu’on est besoin de se casser le dos à les transporter ?

    Bref j’adore toujours autant tes monday morning, pleines de petits liens qui nous emmènent un peu partout 🙂

    • Je crois que la bibliothèque téléportative s’appelle une liseuse 😉
      Je comprends l’attachement aux livres, comme je le dis plus bas, pas parce qu’on va le relire, mais parce qu’on est attaché au moment de la lecture, à un petit morceau de notre identité qui s’y reflète ou qui a été formée par cette lecture.
      Merci pour ton message super sympa et intéressant !

  5. Sa me rassure de voir que je ne suis pas la seule à cumuler des piles de livres à lire !
    La mienne est plus réduite, car je fini par les ranger et je m’astreins à ne pas en acheter avant de finir ceux non entamés…sa marche pas toujours.
    Mais vu que je suis aussi dans une démarche de réduire ma consommation de manière générale, je me suis inscrite à la bibliothèque où je trouve pas mal de livres récents !
    D’ailleurs « L’amie prodigieuse T1 » vient d’atterrir sur ma pile la semaine dernière !
    Je me débarrasse des livres que j’ai lu et qui ne me plaisent pas plus que sa sinon j’aurai des bibliothèques sur tous les murs de ma maison (et encore j’ai une liseuse sinon j’aurais besoin de la maison du voisin !)

    • Je suis à 100% pour les bibliothèques, dès toute petite ma mère nous y emmenait avec mes soeurs et c’est une habitude qui ne m’a jamais quitté. Comme tu le dis, c’est parfait pour limiter la consommation !

  6. La dernière fois qu’elle s’est écroulée, j’ai finalement décidé que je ne l’alimenterais plus cette fichue PàL. Et j’ai tenu bon, elle n’existe plus.
    Autre technique maintenant: lorsqu’un ouvrage m’intéresse je note ses références dans mon téléphone, sous Contacts où j’ai créé une rubrique « Livres à lire ». Je remarque aussi que mon intérêt pour une oeuvre peut changer au cours du temps; avec ce système, je ne regrette pas l’achat devenu encombrant.
    Je ne suis pas à court de livres car j’ai contracté l’habitude d’en lire plusieurs en même temps: il y en a en général un sur ma table de nuit, un dans mon sac à main, et un ou deux au salon (les plus gros formats).
    Très très longtemps j’ai conservé absolument tous les livres que je j’avais lus. Et puis, récemment, au moment d’acheter la nième étagère Billy, j’ai remis en question cette habitude pour finalement décider de conserver uniquement les « beaux » livres, les livres de référence, les bandes dessinées, en substance ceux que que je vais probablement rouvrir un jour ou l’autre. Les autres, principalement des romans, ont été retirés des bibliothèques et donnés au Secours populaire local qui a un très joli rayon librairie, bien organisé. J’ai dégagé des mètres de linéaire…
    Maintenant j’emmène régulièrement une brassée de livres lus soit à la boîte à livres locale, ou alors à une oeuvre sociale, ou les amis de passage se servent.
    La probabilité que je relise un roman est si faible que je peux prendre le risque d’avoir à le racheter.
    Je crois aussi que conserver tous ces livres me rassurait
    Belle journée

    • Merci pour ton message !
      J’ai 3 choses à commenter à ce propos :
      – Plutôt que de se débarrasser des livres, tu peux te débarrasser de la bibliothèque Billy 😀
      – J’ai aussi une liste de livres sur Keep, des recos d’amis, entendues dans des podcasts ou par des lecteurs du blog… quand je n’ai pas d’idées sur quoi lire et que je suis en librairie, je la consulte. et c’est vrai que la liste est plus longue que ma pile à lire réelle.
      – Enfin, je pense que le fait de garder ses livres n’est pas dans l’idée de les relire, mais plutôt les garder comme souvenirs d’un bon moment, ou un petit morceau de sa personnalité.
      Bonne semaine !

  7. Monday morning qui me parle beaucoup, surtout que j’ai découvert Goodread il y a peu et que j’y passe beaucoup (trop) de temps à chercher des idées et à grossir ma PAL, heureusement comme c’est une PAL virtuelle ça ne prend pas trop de place. Pour ce qui est de se débarrasser de ses livres façon Marie Kondo l’expérience de bibliothécaire aide pas mal puisque je passe un certain temps à me débarrasser d’une immense quantité de livres selon divers critères, surtout j’emprunte beaucoup plus en bibliothèque ou alors je prends des livres sur liseuse (encore une fois gain de place), et acheter un livre prend une autre valeur, ça redevient vraiment un objet de collection ou en tout cas un objet que je veux montrer. La construction de ma bibliothèque devient un peu le « pimp my ride » de la lecture!

    En ce qui concerne les couvertures pour une fois je préfère la couverture française de No Home, mais la plupart du temps je trouve que les couvertures anglaises sont bien plus belles et plus soignées que les françaises malheureusement je ne me suis pas encore mise à lire en anglais donc je les regarde seulement de loin.

    • Merci Constance pour ton petit mot, c’est bien toi qui avais posté une sélection de photos de bibliothèques sur Instagram ? J’adore.

      J’ai découvert Good Read en 2012… j’aurais aimé le découvrir avant de partir aux Etats-Unis pour y répertorier tous mes livres abandonnés en France avant de partir…

  8. Bonjour Mathilde,

    Merci pour ce Monday Morning, j’adore quand tu nous parles de livres 🙂
    Ici la pile de livres s’accumule un peu trop à mon goût (normalement, pas de pile ici, c’est 1 ou 2 livres à la fois…).
    Ma lecture américaine du moment: Jim Harrison. Après avoir adoré « Dalva » il y a quelques années, je suis plongée dans « Dernières nouvelles » (bon en français tous les deux… j’attaque en anglais pour le prochain).

    • Merci c’est gentil !
      Trop bien Jim Harrison ! J’ai une tendance boulimique à lire tout d’un auteur quand j’aime un de ces livres…

  9. Pile poil quand je viens de terminer la saison avec Marie kondo.. Au fil des années, si j’arrive à me délester de bcp de choses c’est un peu plus difficile pour les livres. J’adore les librairies aux usa je sais pas pourquoi autant. Je reviens tjrs avec des livres… Les couvertures me parlent peut être plus!

    • Je n’ai pas pu regarder plus de deux épisodes du show… mais j’avais bien aimé son bouquin et le côté animiste. Les livres ont une valeur sentimentale, c’est dur de s’en séparer parfois, au-delà de leur sujet, certains me rappellent les vacances ou les lieux où je les ai lus. Proust avait déjà parlé de tout ça en son temps dans le petit manifeste sur la lecture !

  10. J’essaye de garder ma pàl à moins de 20 livres, tellement difficile ! J’avais fait ça aussi sur mon ancien bookstagram : comparer les couvertures françaises et US, elles sont souvent tellement différentes ! J’ai tendance à vouloir garder tous les livres que j’ai lu même si je n’ai pas été plus fan que ça… pas bien. Bonne semaine !

    • Il n’y pas de bien ou mal dans le fait de garder ou pas ses livres, parfois c’est juste une question de circonstances…
      Je suis en train de lire les Elena Ferrante en version américaine et je trouve les couvertures absolument mochissimes, je crois que c’est en partie pour ça que j’ai attendu aussi longtemps pour les lire – j’ai vu sur Insta une photo de la couv française en poche, beaucoup plus sympa.

  11. Coucou Mathilde,

    J’adore les articles à thématique lecture ! De mon côté, j’ai eu des piles à lire complètement dingue avec des mois d’avance de lecture, et comme tu le soulignes si bien, petit à petit je perdais l’intérêt pour les livres stockés et le petit nouveau prenait toujours l’ascendant. J’ai décidé de me cantonner à un bouquin voire deux d’avance pas plus. Je m’y tiens pour l’instant.
    Par contre, contrairement à toi j’adore garder mes livres sauf ceux que j’ai abandonnés.
    Bonne semaine

    • Merci pour ton petit mot !
      J’aurai aimé garder tous mes livres ! Mais les déménagements m’en ont empêché hélas…
      Aujourd’hui je ne me sépare que de ceux qui ne m’ont pas spécialement plu.

  12. trop marrant j ai lu au printemps 2018 No Home mais c’était avec une autre couverture encore
    j ai d’ailleurs fait une chronique sur le blog

  13. Salut ! Très sympa ton article ! J’avoue que j’ai une pile à lire immense et j’ai pris la résolution de ne pas acheter de livres en 2019 pour tout lire avant mais je ne peux me résoudre à en donner. J’avais donné une centaine de livres lorsque je voulais faire de la place il y a quelques années et aujourd’hui je regrette.
    Des bisous !

  14. Bonjour Mathilde,
    Je me retrouve pas mal dans les piles de livres. J’ai les miens, ceux que mon fils me rajoute en me disant « il faut absolument que tu le lises , c’est génial «.
    Du coup je suis constamment à la rue , avec une dizaine de livres à lire, sans compter la presse, ( nous sommes de gros consommateurs…), les magazines et etcétéra…
    Par contre depuis que je vis en Bretagne nous avons une vraie bibliothèque 📚dans la maison, le rêve absolu. Lumière douce, fauteuil cosy et musique… le bonheur.
    Bon courage pour l’hiver à Boston, ici les arbres commencent à être en fleurs et au moment où je lis ta chronique un doux soleil me réchauffe.
    A bientôt
    Virginie

    • Trop bien la bibliothèque dans la maison de vacances, ça fait rêver !
      Oh pour l’hiver, c’est pas si terrible que ça, il fait soleil et ciel bleu, et quand bien même.
      Bonne semaine (commentaire réponse très en retard…)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.