Boston by bike // J’ai un nouveau vélo

Chacun son vélo

Silloner les rues de la ville, le vent dans les cheveux, la vue sur les buildings… et surtout éviter le métro : ça y est, on a enfin acheter un vélo.  La ville semble plutôt ‘bike-friendly’ avec pas mal de pistes cyclables. En tout cas elle est tellement anti-métro (trop lent, trop peu nombreux) que c’est enfin la libération. Après avoir attendu, réfléchi, comparé pendant quelques semaines, on est allé choisir des vélos dans une boutique vintage de Cambridge. Et on est ressorti quelques heures après avec chacun une bicyclette :  moi, un vélo anglais « Raleigh » de 1972, et Manu a opté pour un vélo de course japonais Myata de 1980, marron-doré. (Manu a fait des recherches précises sur les dates à partir des numéros de série).

Choisir un vélo vintage

Manu nous a dégoté ce magasin vintage de derrière les fagots, à Cambridge (en face de Boston, de l’autre côté de la Charles River, si vous suivez). Leur site internet mériterait une sérieuse refonte, mais pour une fois, nous ne nous sommes pas arrêtés à cette apparence so 90’s. Les critiques étant élogieuses, et donc on s’est décidé pour aller jusque là-bas (et accessoirement après avoir zoné quelques heures sur Craiglist, on s’est dit que rien ne valait un bon vrai magasin de vélos avec des vraies gens).

Metonomy - Old Roads in Cambridge

Après avoir tourné dans la petite boutique, j’ai demandé à Vinny, le vendeur tatoué d’apparence ‘badass’, s’il avait en réserve un vélo avec « this and this, or this and of course this ». (cette phrase, accompagnée de nombreux gestes, démontre mon absence totale de vocabulaire pour dire « des garde-boues, des vitesses, des freins sans rétro-pédalage, un phare arrière et éventuellement une sonnette »).
Après avoir regardé toutes les bicyclettes, je trouve un vieux vélo bleu tout retapé, je monte l’essayer dans la cour. Je l’adopte (même s’il ne vaut pas mon regretté Giant parisien, léger et rapide). Manu mettra un peu plus de temps à s’acheter un vélo canon-issime (je suis jalouse, mais je ne suis pas sûre d’être capable de gérer le vélo de course).
De retour chez nous, on a préféré faire dormir nos vélos dans l’appart, on voulait pas les laisser tous seuls dans la rue pour leur première nuit.

Metonomy - Old Roads in Cambridge

Je sais, on me le répète souvent à coups de sourcils relevés : un vélo en ville, c’est dangereux. Ma pratique, depuis de nombreuses années maintenant et dans différentes villes, m’a permis d’acquérir dextérité et confiance en moi sur mon vélo en ville (mince, on dirait une phrase typique de lettre de motivation…). [NB Psychologie Magazine : je suis au contraire complètement mal à l’aise dès qu’il s’agit de conduire une voiture…]

J’ai souvent eu cette discussion avec des flippés du vélo. – Je connais quelqu’un qui a vu quelqu’un se faire renverser par une voiture. Il saignait, c’était horrible. // – Je fais hyper attention, je roule loin des voitures garées, je respecte les feux. (enfin, sauf la nuit). // – Je sais, c’est pas toi le problème, mais tu as beau être prudente, ce sont les voitures le danger. // – Je fais gaffe aux taxis et surtout aux bus.
Bref, dialogue de sourds. Mais quand même, en bonne flipette, je vais m’acheter pour la première fois de ma vie un casque (à inscrire sur ma to-do list des Choses à Faire Vraiment). En plus comme ici le pratique prime sur la beauté, on s’en fout de mettre un casque. Il m’évitera d’être handicapée et ruinée (car je ne sais pas dans quelle mesure mon assurance prend en compte ce genre d’accident…).
J’ai trouvé une carte de la ville qui recense les accidents de vélo, le type de blessure est précisée, et même si la personne a passé la nuit à l’hôpital…).

Fixing my bike

Et hop, j’ajoute un panier sur le devant de mon vélo…

Boston étant une ville relativement plate (il y a quelques collines par-ci par-là néanmoins), c’est plutôt facile de rouler en vélo :

  • On peut louer un Vélib local, ici appelé Hubway. Pour cause d’hiver rigoureux, les stations sont toutes enlevées l’hiver et sont réinstallées au début du printemps.
  • Il y a une fonction « Bike Maps » sur le site de la ville pour planifier tranquillou bilou son trajet
  • On est prêt pour le mois du vélo : c’est en mai !
Facebook
Pinterest
Twitter
Email
Mathilde

Mathilde

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise Boston le nez en l'air. Je suis aussi auteure de nombreux guides de voyages, de livres de yoga et de jeux chez des éditeurs français. Suivez-moi sur Instagram, Facebook ou Pinterest.

10 réflexions au sujet de “Boston by bike // J’ai un nouveau vélo

  1. Very nice blog!! Je suis jalouse, j’ai envie de me lancer sur mon blog depuis tellement longtemps mais je dois encore ameliorer mon usage de photoshop et des graphismes sur le mien 🙂 En tout cas, ca donne envie de continuer, je publierai le lien quand je serai contente du resultat!
    En tout cas welcome a Boston 🙂 Ravie de te rencontrer un de ces 4 pour « meet des new friends » 🙂

      • oui jai commence un blog du meme genre que toi…Mais j’ose pas encore le publier parceque j’en suis au tout debut et j’aimerai bien ameliorer certains (beaucoup de) points…

        • Il faut se lancer ! Tu peux toujours faire les améliorations une fois qu’il est en ligne, en plus tu verras mieux ce qui va / ne va pas.

  2. Excellente idée ! Les rues étant beaucoup plus larges qu’à Paris, c’est moins dangereux, non ? (En même temps, les voitures sont plus maousses…). Comment roulent-ils à Boston ? Plus civilisés que les tempérament latins ? Bises

    • Je trouvais pas ça dangereux à Paris, non mais ! Le seul critère qui me fait peur, ce sont les carrefours, j’ai pas bien pigé comment ça marchait… De façon générale, les voitures sont énormes et ils sont assez cools.

  3. Ah oui effectivement on a presque fait le même billet aujourd’hui ! Tu fais quoi demain pour qu’on ne fasse pas la même chose 😉 ??
    Je viens de me balader sur ton blog et j’ai trouvé tes vidéos très cools. Je nous ai aussi pas mal de point commun qui m’ont fait sourire comme le mariage express pour obtenir un visa pour suivre un post doc « geek » !!!

      • moi ce sera plutôt sur un nouveau spot découvert à Harlem pour bruncher! Mais ca fait longtemps que j’ai sous le coude un petit post sur ma salle de sport universitaire!!! Ca vaut le détour!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.