Sam Adams, ce n’est pas que de la bière : la série « Sons of Liberty » au banc d’essai

sons of liberty
Image Sons of Liberty, History

Si vous vivez à Boston et que vous prenez le T (le petit nom du métro), vous n’avez pas pu passer à côté, pendant tout le mois de janvier, des affiches de la série « Sons of Liberty ». On y voit les visages en gros plan de révolutionnaires célèbres. Les Sons of Liberty sont une association clandestine d’agitateurs, qui, par des actes de rebellion comme le Boston Tea Party, ont instillé l’idée de l’indépendance face aux Anglais. Oui, Boston est le berceau de la révolution américaine, cette série va vous le prouver. Et en plus, il y a Hank de Breaking Bad, qui joue Benjamin Franklin.

Sons of Liberty, ce n’est pas de la grande série façon HBO, on se croirait plus dans une mise en scène de théâtre améliorée, façon Les Rois Maudits mais en anglais et quelques siècles plus tard – sans accent incompréhensible du 18è siècle, heureusement. Le cours d’histoire n’est pas complètement fidèle à ce qu’on peut apprendre dans les livres, mais c’est précisé dès le début, c’est une fiction historique, pas un documentaire. La série est néanmoins prenante. Il y a de la bagarre, un peu de love story, et des discours inspiring contre l’oppression. Le tout en costumes d’époque.

J’ai été surprise de l’importance donnée à Sam Adams : c’est le personnage central de la série, rejoint ensuite par le marchand John Hancock, fidèle au roi parce que c’est bon pour le business, jusqu’à ce qu’il perde ses avantages. J’imaginais Sam Adams plus intello, à faire de beaux discours et à réfléchir politique, le personnage est dépeint comme un agitateur pas très réfléchi. Respect à Sam Adams pour son boulot de patriote, alors que son nom aujourd’hui est surtout synonyme de bière, fabriquée à Boston – j’en parle dans cet article, la brasserie Sam Adams est à Jamaica Plain. 

La série donne le ton de l’ambiance coloniale de l’époque (pas cool), et des tensions entre les Anglais et les colons (dures, même si certains arrangements avaient lieu). La série ne se limite pas à Boston, on voit brièvement quelques colons des 13 autres colonies se rencontrer à Philadelphie, comme le futur président Washington (mais chuuut, on le sait pas encore). Dommage qu’on n’ait peu d’aperçu de Boston, il n’y a pas de « vue d’ensemble », les décors sont assez limités, la série a été tournée en Roumanie.

Faut-il regarder Sons of Liberty ? Oui ! Si l’histoire des Etats-Unis vous intéresse. En plus, si vous vivez à Boston, vous retrouverez les noms familiers de Paul Revere, Sam Adams et son cousin John. Et puis de toute façon il fait froid dehors, ça vous fait une série à regarder bien au chaud.

  • A lire : La présentation de la série sur la chaîne History

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

5 Commentaires

  • [ Ou Melo Furtherwest si c’est plus simple pour m’identifier 😉 ]
    Ahah tu m’as eu, une série que je ne regarde pas encore, et du coup pourquoi pas avec cette présentation, j’avais vu des affiches mais c’est vrai que j’ai pas cherché plus loin !

    • Répondre 9 Feb 2015

      Mathilde

      Hello Mélo !
      Je découvre donc ton deuxième blog spécial séries : cool !
      Tu me diras si tu as aimé Sons of Liberty.
      Bises,

  • Répondre 7 Feb 2015

    Maite

    Aaaah ça y est je m’y suis mise et ça m’a fait mon samedi après-midi. Je me rappelais de pas mal de trucs et ça m’a fait un pincement au coeur d’entendre parler d’endroits où j’étais.
    Mais du coup j’ai envie de me refaire le livre de 10000 pages sur l’histoire des USA… Ca va occuper ma fin d’hiver.

    • Répondre 9 Feb 2015

      Mathilde

      Ravie que ça t’ait plu. Ils pourraient tout à fait faire une suite, et faire toute l’histoire de la révolution, puis le 19è siècle, ce serait top pour les nerds de l’histoire.

Laissez une réponse