Road trip de l’été dans les déserts du sud des Etats-Unis

Road trip des deserts du sud des etats unis

☞ De Austin, Texas, à San Diego, Californie. C’était le trajet de notre road trip aux Etats-Unis cet été. On vient de rentrer, encore sous le choc, toujours émerveillés par la beauté du Sud-Ouest américain. On nous a dit que ce n’était pas très courant comme circuit, mais on commence à avoir vu du pays, il faut aller chercher ailleurs, autre chose. Et puis on a un super copain qui vit à San Diego et qu’on doit voir au moins une fois par an, alors c’est cette route qui a primé.

Honnêtement, je n’ai pas préparé grand chose de ce voyage. Mais une fois sur la route, j’étais au taquet à fluoter les routes sur la carte, et à demander aux rangers à droite à gauche où c’était le mieux d’aller. On a marché, roulé, campé, on s’est bien amusé, on a vu des beaux paysages et rencontré des gens uniques.

cartes postales nouveau mexique

Le road trip du désert en chiffres :

Miles parcourus : 3223, soit 5186 km. En 15 jours.

Etats traversés : 4
Texas, Nouveau Mexique, Arizona et Californie – par le SUD !

Parcs nationaux traversés : 6
Big Bend, Guadalupe, Carlsbad, Saguaro, Petrified Forest, Joshua Tree

Monuments nationaux visités : 3
White Sands Dunes, Chiricahua, Tonto

Déserts où on a transpiré : 3
Chihuahua, Sonora et Mojave

Photos : 2500

carte routière

Le budget du road trip pour 2 personnes, 3550$ :

Voiture : 1380$ – location d’une Jeep avec assurance et frais d’abandon (500$)
Essence : 329,98$ – on a fait 19 fois le plein d’essence.
Billets d’avion : 692,40$ – Boston-Austin et San Diego-Austin, avec notre compagnie chouchou pour les vols internes aux USA, Jetblue
Côté bouffe : 743,95$ – bars, restos, cafés, recharges de glaces, et courses au supermarché
Côté logement : 206$
= 103$ de camping pour 7 nuits, 63$ pour un motel, et 40$ de AirBnb grâce au parrainage (le coût se serait élevé à 509$ pour 5 nuits) – le fait de camper réduit la note considérablement, mais je n’inclus pas le coût du matériel
Côté achats divers : 200$ – soit la location de vélos à Austin (78$), la carte annuelle des parcs nationaux (80$), des cartes postales, livres, et quelques affaires d’appoint

Tous les budgets de nos précédents road trips à retrouver sur cette page générale des road trips aux Etats-Unis

 Voici le récit façon carnet de bord de ce road trip des déserts du sud des Etats-Unis, tout sera détaillé par la suite dans des articles plus complets, ici, c’est le voyage dans son intégralité !

Samedi 22 août : le départ pour Austin

Notre nouvelle voiture !

On arrive très tôt à l’aéroport de Boston. L’avion est en retard. Pas grave, car dans l’avion, l’hôtesse de l’air m’offre 4 paquets de Doritos, sans que je n’ai rien demandé. On arrive à Austin un peu avant midi, il fait une chaleur torride. Manu a échangé des emails avec un loueur du Texas pour nous trouver un « bon prix ». On récupère une Jeep pour rouler dans des chemins de terre. Elle est grosse, rouge et bien équipée, avec seulement 13 miles au compteur. La Jeep (ni nous) ne sait pas encore qu’elle va rouler plus de 3,000 miles, soit plus de 5000 kilomètres, en 15 jours.

Austin Texas - notre voiture Jeep

Hello Jeep !
Austin Texas - Launderette

Super brunch !

Tiny house & Brunch

Notre Airbnb n’est dispo qu’après 15h30, j’ai trouvé une tiny house, et j’ai hâte de voir à quoi ça ressemble. Manu trouve ça bizarre d’avoir choisi un truc minuscule alors qu’on va camper pendant 15 jours (ou presque) mais moi je suis sûûûûre que ça va être super.

On cherche où manger grâce à notre site de référence en la matière, Austin Eater (ça marche pour toutes les grandes villes américaines « ville » + Eater). On se retrouve au paradis des hipsters d’Austin, chez Launderette. C’est frais, et bon.

Denise, notre hôte AirBnb, nous fait le tour de sa tiny house : une caravane aménagée astucieusement au fond de son jardin. J’adore tous les petits détails et l’ambiance rétro. Manu fait une sieste, je lis mon bouquin que je n’ai plus envie de quitter, Brain on Fire.

Austin Texas - tiny house 1

Je me sens chez moi !
Austin Texas - tiny house

Tiny, tiny house

On sort faire quelques courses chez REI, le Décathlon américain ; s’il y a un truc qu’on ne peut pas emporter dans l’avion, ce sont les petites bonbonnes de gaz du réchaud, pour nos repas gourmets au camping.

Et puis enfin, on peut commencer à voir un peu de la ville : on monte tout en haut du mont Bonnell pour voir la ville, on fait un tour au capitole de la ville (Austin est la capitale du Texas), et puis on se fait un BBQ, c’est LA spécialité texane.

Austin Texas - le capitole

Austin, capitale du Texas
Austin Texas Ruby's BBQ

Chez Ruby’s

Dimanche 23 août, à Austin

J’aurais l’occasion d’en reparler, mais ce road trip a été très très peu planifié. Du coup, quand on se lève dimanche matin, c’est le début de 2 semaines où on ne sait pas où on va dormir le soir-même. On n’a vu trop peu d’Austin, j’adore tellement la tiny house, qu’on décide de rester une nuit de plus chez Denise.

On loue des vélos : on a envie de vivre à Austin comme des Austinites, même si c’est juste pour une journée. La ville n’est pas très étendue, et ça semble la bonne méthode pour en profiter. On longe les berges aménagées de la Colorado River, que tout le monde sembler appeler « Le Lac ». On passe par une piscine naturelle, un resto Tex Mex dédié à Elvis, un trailer park rempli de food trucks. La promenade se fait sous un soleil brûlant. L’ambiance est cool. On fait une pause dans le quartier de SoCo, qui a ce petit côté « weird » que revendique Austin. Les boutiques sont originales, on écoute un concert dans la rue. La promenade en vélo continue sur une promenade aménagée près de la rivière. C’est top !

Le soir, on se refait un barbecue (meilleur cette fois, chez Black’s), on regarde les chauve-souris sortir du dessous du pont (je vous raconterai ça de façon plus détaillée même si, en vrai, on n’a presque rien vu) et puis on écoute de la musique live dans un bar : gros coup de cœur pour l’ambiance de la ville ! 

Austin Texas-5
Austin Texas-8
Austin Texas-9
Sur la route de Big Bend-1

Lundi 24 août, on roule vers le parc national de Big Bend

Aujourd’hui, on ne fait pas dans la finesse, et on prend l’autoroute. On s’arrête faire nos courses chez Walmart, ça n’arrive qu’une fois par an, c’est maintenant, et on est paré pour de bons repas camping. Vers midi, on s’arrête à Fredericksburg, un ancien village allemand en plein cœur du Texas. Je m’attendais à voir Colmar, mais c’était probablement un peu trop ambitieux. On roule encore.

 ✏ 500 miles (750 km) au programme dans l’immensité du Texas

A l’arrivée près de Big Bend, LE parc national qu’on voulait voir pendant ces vacances, c’est le désert, on est près du Mexique, il fait chaud. Le désert n’est pas tout plat et boring, on ne le sait pas encore, mais on va devenir expert ès déserts pendant ces vacances : différences de climats, de végétation, d’animaux. Bref, le désert, c’est super. On choisit le camping le plus en altitude, car c’est là qu’il fait le moins chaud, dans les montagnes Chisos. Il n’y a pas grand monde ce soir-là, on dort sans mettre le toit de la tente, on craint de voir apparaitre la tête d’un ours pendant la nuit, mais il n’y a que le ciel étoilé et la lune sur-brillante.

le bandana

L’accessoire mode du voyage, parfait en l’absence de douche
atlas routier etats unis

Indispensable atlas, super utile quand le GPS ne marche plus
Espresso capuccino sur le bord de la route

Une vieillerie sympa de bord de route

Mardi 25 août, l’exploration du parc national de Big Bend, au Texas

Le parc national de Big Bend en 5 mots : CHAUD, IMMENSE, CALME, SAUVAGE & LOIN. Et puis plus varié et original que ce qu’on pourrait imaginer. En tout cas, c’est TOUT ce que j’adore dans la nature aux Etats-Unis, et ce parc est un nouveau chouchou. On le découvre côté ouest d’abord, on marche à quelques mètres de la frontière mexicaine – c’est simplement le fleuve Rio Grande qui sépare les deux pays. Puis on retourne dans les montagnes, et on fait une longue marche, dite la Lost Mine Trail, la vue tout là haut est incroyable. On a très chaud, mais on se sent libre !

En redescendant, on s’apprête à commencer une petite marche près du visitor center, mais un ranger nous invite à fêter les 99 ans des parcs nationaux en allant manger du gâteau. Hell yeah! We’re in. On est de grands fans et soutiens des parcs nationaux, et on aime le gâteau. Alors on écoute le discours du ranger en chef, et on partage le cake avec les rangers, qui nous parlent de leur boulot (boulot de rêve selon moi). Et après, on fait la petite promenade dans la nature, à guetter les bêtes et à s’imprégner de l’ambiance. Magique.

Big Bend texas-1

Happy & silly!
Big Bend texas-2 le road runner
Road runner! Bip bip, c’est lui !
Big Bend texas - CHISOS Mountains

Les montagnes de Chisos

Big Bend texas - la lune

Mercredi 26 août, Big Bend encore, puis on s’en va

Le problème des débuts de voyage, c’est peser le pour et le contre entre rester plus longtemps, et avancer. Big Bend est immense, mais on a encore beaucoup de chemin à parcourir. On reste une bonne partie de la journée dans le parc, à explorer la partie sud-est, et puis on s’en va, on roule à travers le mini-Big Bend voisin (le Big Bend Ranch State park), ce sera l’une des plus belles routes du voyage, la route 170, qui longe le Rio Grande.

La prochaine étape du road trip, c’est le parc national de Guadalupe Mountains, au nord ouest du Texas, on en est loin, mais on sait d’expérience qu’il vaut mieux rouler beaucoup et arriver à destination, plutôt que de couper la route, dormir dans un endroit juste ok, et re-rouler le lendemain. Alors on roule. On s’arrête un petit moment à Marfa, mais il semble qu’on ne serve rien le mercredi soir dans les restos, à part de la bière. On se retrouve dans le pire fast-food américain, ce soir-là peuplé d’un groupe de mamies : Dairy Queen. N’y allez jamais, ayez pitié de vous. On finit par arriver à Guadalupe, il fait noir. On se trouve un emplacement de camping.

Manu Big Bend

Manu
Bear and mountain lion country

Ici, les rois sont les animaux
Petit déj au camping Big Bend

Petit déj de camping, avec la vue
Big Bend texas perchoir vautour

Vautour qui se fait sécher les ailes
Big Bend texas - canyon

On va marcher dans ce canyon !
Big Bend texas - Rio Grande

Et voilà, on y est, il a fallu traverser la rivière
Sunset près de Marfa

Jeudi 27 août, le parc national de Guadalupe Mountains

Guadalupe - Mc Kittrick Canyon

Au réveil, surprise, surprise, notre emplacement de camping a vue sur les montagnes, et c’est sublime. On part marcher sur les conseils d’une ranger de Big Bend dans le canyon McKittrick. La promenade, bien qu’au milieu des montagnes et des cactus (la particularité de ce parc, c’est d’associer cette végétation désertique et l’altitude), ne nous séduit pas beaucoup : c’est tout plat, un peu boring. On arrive à la cabine de Pratt, une vieille maison en pierres qu’un ranger (en pleine réalisation d’un Numéro d’Art quand on arrive) nous fait visiter.

Guadalupe Mountains - Frijole Ranch

Le midi, on fait la pause la plus relaxante du monde, au ranch de Frijole : une oasis de verdure et de fraîcheur en plein désert, toujours dans le parc national (merci le ranger pour le conseil !) On pique-nique puis on fait la sieste sur un banc, en écoutant la source s’écouler. Tout serait parfait si on ne savait pas que des tarentules-vautours et autres bêtes du désert rôdent dans les parages.

Guadalupe Mountains - Devil's Hall

L’après-midi, peu satisfaits de notre marche du matin, on se lance dans celle du Devil’s Hall, et là c’est l’amour fou : on remonte le lit d’un torrent (à sec), on monte sur des gros cailloux, et on arrive à des formations géologiques surprenantes – des orgues en pierre.

A notre retour sur le parking du début de chemin, 2 buddies (des mecs, retraités) discutent et nous proposent une bière. On restera discuter avec Duane jusqu’à tard le soir, c’est un ancien ranger qui a fait le Vietnam et qui passe son temps à sillonner le pays dans sa Casita, une petite caravane.

☟ Le matin, j’écris dans mon carnet
Ecrire un carnet de voyage
☟ Repas sous-vide made by REI. Et c’était bon !
Food camping
☟ Dans le couloir du diable
Guadalupe devil's hall

Vendredi 28 août, les grottes de Carlsbad

Carlsbad Nouveau Mexique-1

Matin. On remballe nos affaires de ce camping idyllique, on dit au revoir à Duane, et on part à seulement quelques kilomètres plus au nord, dans le parc national de Carlsbad. Je trépigne d’impatience à l’idée de descendre dans une grotte. Ça nous prend une bonne heure de descente non stop pour arriver à la première grande salle. A l’intérieur des grottes, il fait frais (13°C) et avec un taux d’humidité avoisinant les 90%. Le spectacle est incroyable, et c’est le festival de stalagtiques et autres trucs pointus, mouillés ou juste bizarres. En sortant des grottes, on prend le temps au visitor center de comprendre comment ça marche : il y a encore des milliers de tunnels à explorer sous-terre. Flippant.

Carlsbad Nouveau Mexique-2

En début d’après-midi, on reprend la route, on est au Nouveau Mexique à présent, et la prochaine étape, c’est White Sands National Monument, des dunes de sable blanc. La route est tantôt plate et moche, puis s’embellit, sinueuse en montant dans des montagnes verdoyantes. En redescendant et à proximité du parc, le camping sans eau, sans toilettes normales et l’arrivée imminente d’un énorme orage nous convainquent de passer la nuit au motel – ce sera le seul du voyage, et notre première douche depuis lundi matin ! youpi !

White Sands Dunes Nouveau Mexique

Il est presque 19h30, après avoir posé les valises au motel, on file à White Sands Dunes, à une quinzaine de minutes de là : le soleil se couche, le ciel est tout noir d’un côté, et de l’autre, c’est festival de rose et bleu, de fin de soirée. Mais le vrai spectacle, c’est marcher dans le sable blanc : on se croirait à Boston en plein hiver, à marcher dans la neige. Magnifique !

☟ Encore un peu de lumière à l’entrée de la grotte
Grotte Carlsbad
☟ Souvenirs avec ces cartes au style rétro
cartes postales nouveau mexique
☟ Lumière bleutée sur Jeep pas fatiguée
les dunes blanches nouveau mexique

Samedi 29 août, dans les dunes de sable blanc

White sands dunes nouveau mexique-1

Très tôt le matin. La plupart des chemins sont tout petits, il risque de faire très chaud, et le parc est très populaire : la seule façon d’en profiter, c’est d’y aller tôt. Nous voilà sur le Alkali Flat Trail, avec 2 litres d’eau chacun et surtout bien couverts de la tête au pied (le meilleur moyen d’éviter la déshydratation). La marche dans les dunes a un côté longuet et répétititif. On arrive au lac asséché, on voit de loin les bases de lancement de missiles de l’armée américaine, et puis on repart. Dur dur les 7,4 km dans les dunes mais on aura vu un lézard blanc du désert. Mini, et mignon.

 

White sands dunes nouveau mexique-2

L’après-midi on part vers l’ouest, la prochaine étape c’est Organ Pipe National Monument, mais on se rend compte que ce n’est pas vraiment ce qu’on recherche (un parc récréatif, à 20 minutes de White Sands, en arrivant, on a comme un doute sur l’envie de rester là). C’est l’heure de faire un point route approfondi dans notre QG : le Mac Do – fournisseur officiel de WiFi sur les routes sans réseau du sud des Etats-Unis.  Finalement, Manu se rend compte sur son circuit Roadtrippers qu’il a confondu ce parc et Organ Pipe Cactus, en Arizona. La prochaine étape sera donc Chiricahua. J’ignore ce que c’est ou ce qu’on va voir, mais j’ai confiance, et pas d’autre chose à proposer à vrai dire.

Chiricahua National Monument Arizona

En fin d’après-midi, on est dans le sud de l’Arizona. Le temps est à l’orage. Au parc de Chiricahua, on nous prévient qu’il ne reste que 3 places de camping – en partie fermé à cause de la mousson (oui, oui, la mousson : c’est ce qui se passe au sud de l’Arizona en fin d’été : il pleut et fait de gros orages presque tous les soirs). On prend l’une des dernières places de camping, et on part tout en haut de la montagne : les colonnes de pierre se dressent de tous les côtés. On adore. La nuit tombe, on se fait un pique nique dans la forêt, et puis on regarde l’orage depuis la voiture, c’est festival sons et lumières, même chose dans la tente. Le sol tremble, la pluie fait rage. Je m’endors grâce au meilleur remède anti bruit : les boules Quies.

☟ L’incontournable gaufre de motel
gaufre du motel
☟ Seul
Les dunes blanches du nouveau mexique
☟ Impressionnant !
Chiricahua

Dimanche 30 août, dans le cœur de pierre de Chiricahua

Arizona - Chiricahua

Matin. La tempête est passée, le jour se lève comme si de rien n’était. On profite de la navette du parc à 9h pour monter au sommet.  On va randonner une douzaine de kilomètres pour redescendre. La randonnée a été nommée a posteriori la plus belle randonnée des vacances : à la fois challenging, mais surtout avec des vues de montagnes sublimes et puis bien sûr, l’attraction amusante et originale des colonnes de pierres, ce qui fait la spécificité du parc de Chiricahua. On guette aussi les nuages noirs qui s’approchent, et le tonnerre gronde au loin. Pas très rassurant.

Arizona - on roule

En début d’après-midi, on remonte vers le nord, du côté de Tucson. On change de désert, et passe de Chihuahua à Sonora. Mais sur la route, c’est la cohue de camions, et un nouvel orage trempe tout. On écoute un audiobook, cette année on s’est encore fait quelques classiques, et notamment le Tour du monde en 80 Jours, ça passe le temps et c’est sympa ! On décide de ne pas camper, mais d’aller au AirBnb, un petit coup avec l’app, et je trouve quelque chose de dispo chez Natalie. On restera 2 nuits, ça permettra de profiter de Tucson et des environs. 

Arizona - Saguaro national park

Au coucher du soleil, on fait un premier tour dans le parc national de Saguaro, côté Est – saguaro, c’est le nom du cactus, celui à la forme typique qui fait Far West. On est un peu déçus en entrant de la parc. Il faut dire que la forêt de cactus, après que la délimitation du parc a été faite, a été ratiboisé. Du coup, le début du parc a des allures un peu pelées. Mais le charme opère tout de même.
Le soir, on goûte à la spécialité locale : les TACOS ! Pas chers, délicieux, et avec ce côté authentique de la cuisine mexicaine du Sud Ouest des Etats-Unis. Miam. 

Lundi 31 août, à Tucson, en Arizona

Arizona - desert museum - le puma

Cette journée a été la grande journée de l’hésitation, on n’était pas sûre de quoi faire. On a suivi les conseils d’une copine originaire de Tucson, et ceux d’une ranger croisée à Chiricahua. Notre matinée est dédiée au musée du désert, on y va juste pour voir le puma (mountain lion) et il a fait sa toilette devant nous : merci Cruz ! C’est son petit nom, et regardez comme il a de beaux yeux.

Arizona - Mount Lemmon

L’après-midi, on monte tout en haut du Mont Lemmon. Pas de passage par un visitor center, on se contente du coup de rouler et de s’arrêter aux différents points du vue, sans savoir où marcher. Tant pis, on est en mode road trip ! Et puis là encore, l’orage semble faire rage de tous les côtés. Tout là haut, il fait frais, on est entouré de sapins, rien à voir avec l’ambiance torride et les cactus de Tuscon, tout en bas !

tacos tuscon

Une dernière soirée tacos avant de revenir à nos menus raffinés du camping. La cuisine mexicaine (certains puristes diraient tex mex) est excellente dès qu’on arrive dans le Sud ouest des Etats-Unis. C’est une cuisine simple, avec peu d’ingrédients, mais des façons d’assaisonner délicieuses. Et puis un tacos, ça se roule, et c’est facile à manger. J’aurais 3 petites adresses bien sympas à partager avec vous quand j’écrirai l’article sur Tucson (qui se prononce Toussone)

Saguaro et moi
tacos
Route Lemmon

Mardi 1er septembre, road trip ! l’Apache Trail

Arizona Apache Trail-1

Aujourd’hui, c’est un jour de route, du vrai bon road trip comme on l’aime : rouler, traverser des beaux paysages. A quelques dizaines de kilomètres au nord de Tucson, près de Phoenix, se trouve l’Apache Trail, ou le sentier des Apaches, une route scénique qui sillonne dans le désert – montagne, canyon. On adore ! Manu se fait plaisir à rouler sur la terre battue. 

Arizona Apache Trail- tonto national monument

Peu après midi, on se dit qu’il faudrait se diriger vers notre prochaine étape, la forêt pétrifiée. On s’arrête pour manger près d’un monument national, Tonto (trouvé grâce au plaisir d’utiliser un atlas papier et de voir une marque sur la carte qui dit « monument national »), on entre en bas du parc, et là le ranger nous encourage à monter voir des habitations dans la roche, comme à Mesa Verde dans le Colorado. Il fait chaud, mais c’est l’occasion unique d’aller voir ça. Le ranger nous dit aussi où camper ce soir-là, car il n’y a aucun camping près de Petrified Forest. Merci le ranger, il a sauvé notre soirée.

Arizona Apache Trail-3

Dans l’après-midi, on roule encore, cette fois à travers une réserve apache. La route réserve une belle surprise : un magnifique canyon ! Le vrai Grand canyon n’est pas très loin, on retrouve les mêmes couleurs, et même s’il n’a pas son immensité, ce canyon nous plait aussi ! C’est en sortant de la réserve qu’on installe notre camp pour ce soir, à Show Low. On est en altitude, du coup il fait frais, et ça fait du bien. Le camping est presque vide, on discute avec notre voisin, Bob, un motard du Minnesota qui va chez sa soeur à Tucson.

Apache trail arizona
Tonto arizona
canyon apache

Mercredi 2 septembre, la forêt pétrifiée

petrified forest arizona - route toute plate

Matin. Notre camping est à 1 bonne heure de route du parc national de Petrified Forest, ou la forêt pétrifiée. On roule sur un plateau, c’est plat à perte de vue, même si la route fait des bonds de temps en temps. On est dans l’immensité et le grand « vide » du Sud Ouest des Etats-Unis.

petrified forest arizonaLe bois pétrifié, c’est du bois transformé en pierre au fil des années (225 millions, tout de même, ça met les choses en perspective). Le bois a été en bonne partie pillé pendant la conquête de l’Ouest – la Route 66 ne passe pas très loin. Il reste de beaux specimens de troncs d’arbres pétrifiés, ça fait l’effet de gros cailloux au milieu d’un champ. Au détour d’un chemin, on croise 4 français en voyage, originaire pour 2 d’entre eux de la même région que Manu (pour les amis & famille : ils connaissaient le musée du pruneau). 
petrified forest arizona-3Après-midi. Le parc national offre quelques balades, comme celle au milieu des collines peintes, mais la route scénique de 28 miles et ses différents arrêts se parcourent rapidement. En début d’après-midi, pris de panique à l’idée qu’on se trouve au cœur de l’Arizona, sans doute l’une des régions avec le plus de choses à voir aux Etats-Unis, on décide de partir loin de là : on nous attend samedi à San Diego, et on voudrait profiter de Joshua Tree park. Alors au lieu de rester dans les parcs de l’Arizona ou d’aller faire un coucou au Grand Canyon, on fonce vers l’ouest. C’est la vie en road trip : il faut parfois choisir entre exploration approfondie et destination. C’est parti pour un peu plus de 700 km de route. 
Camping Show Low
route 66 from where i stand
Manu roule - road trip

Jeudi 3 septembre, une belle journée au Joshua Tree National Park

california - jumbo rocks

Le réveil au milieu des rochers « jumbo » nous confirme qu’on a fait le bon choix, celui de rouler jusqu’à arriver dans le parc de Joshua. Même si l’arrivée à 22h30, la tente qui se casse, le caca sur la table de camping a presque eu raison de notre patience, on a passé une bonne nuit sous les étoiles. Notre voisin allemand se réveille avec de la musique techno, et nous aussi du coup. En tout cas, on a toute la journée pour profiter du parc. On replie la tente, histoire de chercher un camping plus petit et isolé.

california - joshua tree

On marche au milieu des gros rochers, on admire les joshua trees (les arbres de Joshua). Et puis on fait du off road, de la route non goudronnée dans une zone sauvage. J’adore, et Manu aussi.

california - coucher de soleil joshua tree national park

Le soir, on plante la tente près de ces gros rochers, mais cette fois dans le camping de Belle, quasi désert, c’est super silencieux, et le ciel étoilé est magique. J’adore dormir dehors, pour moi, le camping est la meilleure façon de voyager et de profiter du versant nuit des parcs nationaux. Je me sens bien. Je me lève en même temps que le soleil, et je bouquine. On prend le temps.  

JOshua tree national park
Off road Joshua tree
Camping Joshua tree

Vendredi 4 septembre, d’un désert à l’autre – Anza Borrego

california - joshua tree -

Ce matin, on remballe la tente, et on se dirige vers la sortie Sud. Ça nous laisse une belle route scénique à explorer et quelques touches de désert par-ci, par-là, comme ce jardin de cholla, et puis plus loin, près du visitor center, une oasis. Les paysages changent, la chaleur se fait écrasante, encore plus que dans aucun autre désert traversé auparavant.

california - salton sea

Vers midi. On arrive près de Salton Sea, une mer intérieure salée et qui pue le sulfure. On croise des champs de dattiers, et des canaux d’irrigation – assez choquant qu’on sait que les réserves d’eau de la Californie sont presque à sec. On roule le long de la mer, les lignes droites s’enchaînent, et les mirages aussi !

california - anza borrego

Dans l’après-midi, enfin, on arrive à notre dernier parc des vacances, Anza Borrego, vu chez le photographe Kevin Russ, ce qui nous a donné envie d’aller voir ça de plus près. Tout est fermé côté visitor centers, ce n’est pas la bonne saison pour venir dans le parc. On trouve quand même quelqu’un qui nous recommande 2 routes scéniques non pavées avec point de vue à la clé et mini-rando. On se lance en Jeep dans le sable, et la vue sur le désert est à couper le souffle.  

california - slot canyon

Plus loin, on descend dans un canyon à fente, c’est rigolo et stressant à la fois, car certains passages étaient vraiment très étroits, et surtout, c’est à se demander quelles bébêtes vivent dans toutes les fentes fraîches de la roche… on n’a croisé que des lézards, et des toiles d’araignées.

california - julian

Le soir, on décide de ne pas camper à Anza Borrego, il fait mille fois trop chaud, et on s’arrête dans les montagnes à Julian, la ville de la pomme, et une ancienne mine d’or. On y était déjà passé il y a deux ans, et ça fait plaisir de retrouver la fraîcheur et la verdure des montagnes. Je trouve une cabane des plus mignonnes sur AirBnb.

mathilde et manu-1

Le lendemain, c’est l’heure de tout ranger, nettoyer la voiture qu’on doit rendre à 13 heures à San Diego. Dur de s’imaginer qu’on va revenir à la vie normale, mais heureusement, avant ça, on a droit à un weekend chez notre cher copain JB et sa belle.

Samedi et dimanche 5 et 6 septembre, avec les copains à San Diego

On est juste là pour en profiter et être ensemble, c’est la deuxième fois que je viens à San Diego, mais la première fois en été. Par rapport à novembre, eh bien il fait le même temps, mais il y a juste cent fois plus de monde. Plage, barbecue, promenade, ça fait du bien de retrouver nos amis.

Glace La Jolla
Surfing San Diego
Sunset San Diego

✏ Je raconterai au fil des semaines les détails de ce voyage, avec des vidéos, des conseils de road trip non planifié, notre matériel de camping (les trucs nouveaux, et les trucs qui marchent pas), et puis nos randonnées préférées.

☞ Retrouvez sur le blog la page générale des conseils de road trip, des conseils pour faire du camping aux Etats-Unis, et la page des parcs nationaux américains.

✍ Vous avez aimé ? Laissez un petit mot, ou partagez l’article, c’est toujours plus motivant et encourageant !

 

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

44 Commentaires

  • Répondre 10 Sep 2015

    Anais

    merci merci merci pour toutes ces belles images, ces belles histoires… j’attends toujours avec impatience le nouvel article de ton blog. bravo pour ta rédaction plaisante et constructive! tu donnes juste envie de voyager toujours et encore plus…

    • Répondre 11 Sep 2015

      Mathilde

      Merci Anaïs, c’est très gentil ! je suis contente que ça te plaise.

  • Répondre 10 Sep 2015

    Hélène

    Bon ben comme d’hab, on se laisse porter avec joie par la lecture de vos expériences.
    Quel road trip !
    White Sands Dunes a l’air fantastique ! Il FAUT que je le fasse un jour… Les couchers de soleil avaient l’air magnifique !
    Et puis quelles rencontres, Duane, les rangers… C’est aussi ça qui fait la richesse d’un voyage !
    Quant au mountain lion, je pensais que vous l’aviez croisé dans la nature en voyant la photo sur Instagram !!! Je n’étais pas très rassurée pour vous ! hahaha

    • Répondre 11 Sep 2015

      Mathilde

      Salut Hélène, merci pour ton message. Oui les rencontres font la richesse d’un voyage, ça s’est sûr ! White Sands est joli en photo… mais ça reste un tout petit parc, très, très loin…
      On s’est réécrit depuis avec Duane, on a échangé quelqeus photos. Le lion était bien dans une grande cage… j’avais mis le lieu sur la photo instagram, mais c’était sans doute pas assez clair

  • Répondre 10 Sep 2015

    Eline

    Superbe récit de ce road-trip, ça fait envie !

  • Répondre 10 Sep 2015

    Sylvie

    J’ai cru être partie en voyage avec vous. Tu as l’art de nous faire participer à votre aventure. Arrivée à la fin de ton récit, j’en redemandais encore. Pourtant cela faisait 23 pages, je les ai comptées après :).
    Très belles photos…

    • Répondre 11 Sep 2015

      Mathilde

      Oh ça c’est super gentil ! 23 pages !!! je n’avais pas compté 😉

  • Répondre 10 Sep 2015

    Julie

    Je me décide enfin à sortir de l’anonymat des nombreux lecteurs qui ne laissent pas de messages pour vous dire un grand BRAVO et un grand MERCI pour tous vos articles et celui ci ne déroge pas à la règle! J’avais l’impression d’y être et j’aurais encore pu en lire des pages!
    Encore merci pour ce partage

    • Répondre 11 Sep 2015

      Mathilde

      Tu as bien fait ! merci d’avoir osé sortir de l’anonymat 😉

  • Répondre 10 Sep 2015

    Florence

    Sacré road-trip et de bien belles vacances ! Bravo pour ce récit et les superbes photos.

  • Répondre 11 Sep 2015

    Violaine

    Wahou, ça avait l’air génial ce road trip ! Ca fait rêver !

  • Répondre 11 Sep 2015

    Céline

    Super récit ! Ces dunes de sable blanc sont incroyables ! Après avoir enfin découvert les vacances version « road trip » cet été en famille, ton expérience me donnerait presque envie de me mettre au camping 😉 peut-être la prochaine fois ? Merci aussi pour les indications budget, hyper utiles. Cela m’a carrément rassurée sur le prix de loc payé pour la voiture cet été…

    • Répondre 11 Sep 2015

      Mathilde

      Le camping aux USA, c’est juste génial !! ça demande un peu d’organisation et de préparation, mais je trouve que ça laisse vachement de souplesse et ça permet d’en profiter aussi le soir venu – et je trouve ça tellement mieux que n’importe quel motel.
      Vous avez aussi payé super cher pour la voiture ? C’est la première fois qu’on paye autant, on arrive toujours à changer de voiture en cours de route pour éviter les frais d’abandon…

      • Répondre 12 Sep 2015

        Céline

        Oui, je ne pensais que le budget voiture serait aussi élevé. Nous avons payé un peu plus de 1100 euros pour 15 jours pour un SUV standard avec frais d’abandon, toutes les assurances & GPS inclus… réservé à peine 10 avant. J’ai ratissé le web et pas trouvé mieux avant notre départ. Les frais d’abandon sont juste énormes. La bonne surprise a été notre surclassement (sans frais…juste de la chance) avec un très gros 4X4 ! Le top pour nous 4 et nos valises :)

  • Répondre 11 Sep 2015

    Amy

    J’adore !!!
    Merci de nous faire voyager avec tes photos et ton récit.
    Pour quelques minutes j’ai quitté mon bureau et j’avais l’impression d’y être…
    ça donne envie d’aller visiter ce coin des Etats-Unis et d’aller rendre visite à Cruz 😉

  • Répondre 11 Sep 2015

    Manonishere

    Hey !
    J’aime vraiment beaucoup beaucoup tes photos !
    Tu en as de la chance à pouvoir faire tous ces voyages 😀
    (Il y a deux dates où tu as écris « juillet » au lieu « d’août » : le 29 et 30).

    Bonne continuation,
    Belle journée,

    Manon :)

    • Répondre 11 Sep 2015

      Mathilde

      Merci Manon !
      C’est marrant, j’ai fait la faute partout dans mon carnet aussi (pas envie que l’été se termine maybe !)

  • Répondre 11 Sep 2015

    JungleMae

    Super article ! J’adore ! Et les dunes de sable blanc… waw ! Hâte de lire les autres articles sur ce voyage de rêve : )

  • Répondre 11 Sep 2015

    Charlotte

    Mathilde, une fois de plus tu vends du rêve, les photos sont pires que canons et ton écriture déboîte. Malgré tout, je suis surprise de voir que personne n’a relevé le fait que le ranger faisait un numéro d’art? Non mais sans dec’, UN NUMERO D’ART? Coucou je viens faire un bon de vingt ans en arrière et je me revois barbouiller un petit chat avec un mini pinceau à trois poils en débordant partout.

    • Répondre 12 Sep 2015

      Mathilde

      Coucou Charlotte.
      Ton message m’a fait immensément plaisir. Je me dis toujours que les lecteurs regardent les photos, survolent le texte, et qu’en gros, je peux écrire ce qui me passe par la tête – plus ou moins débilement.
      Alors OUI, le mec faisait un ‘numéro d’art’ – en le voyant, j’ai d’abord cru qu’il peignait une aquarelle, un truc un peu romantique et sophistiqué dans sa cabane isolée, mais en fait que dalle. il faisait un truc passe-temps qu’on a tous fait en étant gamin (et probablement jamais terminé).
      Bises,

  • Répondre 11 Sep 2015

    Stella

    J’adore vraiment lire ton blog et encore plus les récits de road trip! Ca fait rêver!

  • Répondre 11 Sep 2015

    Todd V

    I am an American who is a regular reader. Even as an American, your writing and photos (hat tip to Manu) really inspire me – wow my country is even more beautiful than I already thought! I agree that camping in the national and state parks (the state parks are fabulous as well) is the best way to feel you are really part of it. Thanks again for your fantastic trip log. Next year (if you are still in the US) i recommend a trip around Lake Michigan – you won’t regret it.

    Todd V

    • Répondre 12 Sep 2015

      Mathilde

      Hey Todd, thanks for your message. You know, we meet American people on the roads and parks, but they are almost all OLD, and they tell us how cool it is to take the time to discover their own country, even if they would have loved it earlier as well!
      Anyway, Lake Michigan is on my short list, definitely. We should still be in the states next summer!
      Best,

  • Répondre 12 Sep 2015

    magali

    Chers Mathilde et Manu, Merci pour ces belles photos et ces beaux articles! ça fait rêver!
    bizzzz
    magali
    (ps: j’aime bien votre petite nappe rose 😉 )

  • Wouaw ! Quelle aventure !!! Tes photos sont vraiment super !

  • Répondre 13 Sep 2015

    Xel0u

    Trop top ça me fait rêver !

  • Répondre 13 Sep 2015

    Isa

    Un itinéraire parfait, que je compte réaliser bientôt ! Il m’est difficile de ne pas voyager pendant l’été, donc c’est pour ça que je le repousse sans arrêt… J’ai trop peur de mourir à Big Bend à cette époque de l’année !
    Vos photos sont superbes !

  • Répondre 13 Sep 2015

    Sophie

    Superbes les photos et toujours un régal de te lire.
    Tu sembles un peu déçue par le parc de Saguaro, est-ce que ça vaut la peine de s’y arrêter quand même ? Moi qui rêve depuis mon arrivée aux US d’aller voir les cactus d’Arizona ! si je fais déplacer toute la petite famille pour une expérience plutôt bof, je vais passer un seul quart d’heure.
    J’attends avec impatience la suite de votre périple et je suis ravie que tu nous parles de vidéo.

    • Répondre 13 Sep 2015

      Mathilde

      Salut Sophie,
      J’ai été déçue par le début de la partie Est du parc, après c’est un enchantement. La partie ouest est plus sauvage, et il y a moins de sentiers, et moins de route à faire, mais elle très belle, + la route pour y aller à travers les montagnes est magnifique. Il n’y a pas que des saguaros dans le parc de Saguaro, on en voit un peu partout du côté de Tucson et Phoenix – comme sur l’Apache Trail.
      J’espère que tu y trouveras ton compte !
      Bises,

  • Merci pour l’article Mathilde !

    Grâce à toi je vais pouvoir encore ajouter des arguments pour Tucson et Phoenix :)
    Road trip pour 5 que je suis en train d’organiser pour un mois en août…
    Du coup petite question, ce genre de jeep pour 5 en comptant le matériel de camping et 1 gros sac à dos par personne, assez spacieux ?
    Je suis au volant mais on va tout de même prendre soin des passagers 😉

    Bonne continuation !

  • Répondre 22 Sep 2015

    Virginie

    Salut Mathilde,
    J’ai adore , encore un coin qu’il faut absolument que l’on visite . Et plus je te suis plus je me dis qu’il faut qu’on essaye le camping au USA….
    A voir….
    J’ai hâte de voir les vidéo .
    À plus
    Virginie

  • Répondre 30 Sep 2015

    VoyageHouse

    Quelle belle aventure !! Ça donne envie. Par contre tu n’as pas trop eu l’impression de ne faire que de la voiture ? Les paysages sont vraiment impressionnant, très jolies photos !

    • Répondre 30 Sep 2015

      Mathilde

      Si, mais c’est le principe d’un road trip 😉
      On a aussi beaucoup marché dans chacun des parcs pour compenser !

  • Répondre 30 Sep 2015

    Planete3w

    Wahou ça c’est du road trip. 5000km en 15 jours c’est pas mal. ça change du road trip sur la côte Ouest bravo !

  • Répondre 30 Sep 2015

    Marion

    Mathilde, je dois te remercier pour ton blog :
    1) Merci Facebook de me l’avoir fait découvrir je ne sais plus trop comment
    2) Tes astuces et tes avis m’ont permis de plannifier mon tout premier roadtrip dans l’ouest américain (je suis rentrée le 21/09 et je suis en gros bad trip…)
    3) J’ai envie de repartir dès que je lis un de tes articles, et celui-ci me donne envie de vendre tout ce que je possède, de prendre un aller simple et, tel Duane l’ex ranger, sillonner ce pays en long en large et en travers.
    4) J’ai une passion dévorante pour les déserts et ce post ne fait que la conforter et allonger la liste des choses à faire lors du prochain :-)

    Merci

    • Répondre 30 Sep 2015

      Mathilde

      Merci Marion ! (et merci FB d’avoir servi de relai :)
      Je comprends la tristesse post-road trip. Ca finit par passer… jusqu’à temps qu’on ait envie de revenir !!
      A bientôt,

  • Répondre 3 Jan 2016

    Julien

    Bonjour Mathilde,

    Je suis tombé sur votre blog je suis amoureux des USA. Nous avons déjà fait l’est l’année dernière (philadelphie, boston, NY, et Washington), l’ouest (le parcours classique), et toute la floride cette année.

    Ce voyage dans les déserts nous intéresseraient, qu’en pensez vous de le faire au mois de Mai? merci pour votre retour et votre site internet est vraiment super :)

    • Répondre 4 Jan 2016

      Mathilde

      Merci Julien !
      A priori, je pense que ce road trip est faisable en mai – il ne doit pas encore faire trop trop chaud. A vérifier sur les sites des parcs concernés s’il y a des fermetures de saison !

  • Répondre 18 Jun 2016

    Cécilia

    C’est super beau et c’est super cool de découvrir des lieux dont je n’ai jamais entendu parlé!
    Gros coup de coeur pour le désert de sable blanc : vraiment impressionnant!

  • Répondre 13 Sep 2016

    Virginie

    Super blog, plein de bons conseils et de belles photos. C’est un régal de vous lire. Alors, MERCI!

  • Répondre 3 Oct 2016

    Anna

    Bonjour maathiildee,

    Je me permets de te demander un petit conseil.
    Je pars trois semaines au usa en juin prochain. J’ai pris mes billets allé et retour paris new York..
    Nous voulons visiter plusieurs parties des usa et donc faire des vols internes. Quelles sont les compagnies que tu me conseilles (low cost ou non?) et combien de temps à l’avance dois-je booker mes billets afin d’avoir les meilleurs tarifs

    Merci à toi et surtout continue ton blog c’est super

    • Répondre 3 Oct 2016

      Mathilde

      En général je voyage avec JetBlue quand c’est possible et j’évite Southwest ou tous les low costs, ou United.
      Pour le délai… je ne saurais pas te dire, j’achète mes billets quand j’en ai besoin :) ce ne sera pas cheap de toute façon…

Laissez une réponse