Mini-guide du langage SMS à l’américaine

Keep calm and yolo

Les acronymes sont légion en anglais, on parle beaucoup en petits raccourcis. Au début, quand je recevais des messages, je ne pigeais rien tellement c’était codé. Et puis je m’y suis fait, et j’ai commencé à moi-même les utiliser, avec parfois quelques ratés. Voici un tour d’horizon de mes sigles préférés, qu’on peut utiliser dans les SMS et parfois même dans les conversations à l’oral.

OMG! Oh my God!
Employé à toutes les sauces pour manifester la joie, la surprise, l’incompréhension, le dégoût, l’impatience, le choc, le bonheur.

LOL. Laughing out loud.
Le « mdr // mort de rire » français dont je ne raffole pas – j’ai l’impression d’avoir 15 ans quand je le dis – mais ça permet de décontracter la conversation en un clin d’oeil, comme si on mettait des smileys pour tempérer un propos un peu trop osé ou pas très gentil. « Fat ass. Lol. »

YOLO. You Only Live Once.
C’est le carpe diem américain, le motto de plein de rappeurs et de starlettes, à se tatouer au-dessus du s.i.f. (sillon interfessiers) ou sur le bras. En fait, une fois qu’on s’y met, c’est assez drôle à dire : « On va boire une bière ? Yolo ! », « On y va en vélo, Yolo ! », « Bon, allez non, en métro, Yolo ! » Ça n’a aucun sens, mais donne à la vie une importance capitale. YOLO a tout de même un peu tendance à taper sur les nerfs, on l’a TROP entendu ces derniers mois – voir la vidéo de Jimmy Fallon (edit… vidéo de Jimmy KIMMEL…) à ce sujet. 

TMI. Too much information.
C’est un peu agaçant quand quelqu’un te lance un TMI quand tu racontes ta dernière soirée, ou la dernière visite chez le médecin. D’un rire gêné, le TMI (prononcé ti-èm-aïe), c’est une sorte de « Epargne-nous les détails ». Dur à vivre pour mon côté bavard : Don’t TMI me, please!

TTYS. Talk to you soon!
Une façon efficace de ponctuer un email ou un texto, c’est d’ajouter un ttys (prononcé « titi-ouaill-èsse), je trouve ça trop mignon. L’équivalent du a+. Un peu moins racoleur que le xoxo (bisou, hug, bisou, hug).

WTF. What the fuck!
Expression à utiliser là encore dans différents contextes : énervement, agacement, surprise, incompréhension. C’est un « Qu’est-ce qui se passe » pas très content.

IDK. I don’t know. 
Très utile dans les textos, « idk » permet de ne pas s’étaler quand on n’a pas envie de répondre.

Si le sujet vous intéresse, et que vous vous inquiétez de ce parler olé-olé loin de la grammaire pure et dure, je vous recommande le TED Talk à ce sujet : « Est-ce que les textos vont tuer la langue ». C’est en anglais sous-titré, à regarder ici.

D’autres articles sur la langue :

Vous aimez le blog ? Suivez-nous sur Facebook – Le Blog de Mathilde, sur Instagram (@mathildepit) ou sur Twitter (@mathildepit) pour des news en attendant les prochains posts de blog. Et vous pouvez aussi vous inscrire à la newsletter du blog, un message tous les lundis !

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

17 Commentaires

  • Super! Merci de nous expliquer ces mystérieux acronymes. J’imagine que tu a du être un peu perdue aux premiers SMS… Mais alors, quelle horreur le TMI! C’est carrément impoli et vexant nan? 😛 (Oui… moi aussi je suis une bavarde…)

    • Répondre 25 Jun 2014

      cfelten

      Il faut aussi ajouté NM – never mind…c’est à dire « t’inquiète »

  • Merci Mathilde, je comprends ENFIN la signification de l’énigmatique YOLO!!! ^^

  • Répondre 17 Jan 2014

    Tom

    Hi Matilde, I’m Diane’s husband Tom! post très intéressant ! c’est d’ailleurs surprenant d’entendre les américains vraiment prononcer ces acronymes dans des conversations (notamment le TMI, je l’entends très souvent de la part des parents de Diane lorsqu’elle leur parle :D).
    Pour le WTF, j’ai toujours tendance à le « traduire » par « c’est quoi ce bordel » voir « c’est quoi ce p. de bordel »…
    Oh, et BTW (un acronyme que je vois beaucoup aussi !), je crois que la vidéo est de Jimmy Kimmel et non de Jimmy Fallon 😉

    • Répondre 21 Jan 2014

      Mathilde

      Hey Tom! Nice to meet you :)
      Oups pour Jimmy Kimmel/Fallon…

  • Répondre 17 Jan 2014

    Julie from SD

    Suis du même avis que Kantu : TMI??? WFT!! c’est hyper mal poli de sortir un TMI à quelqu’un!!! Même si on peut envoyer des signaux visuels du style « cela ne m’intéresse pas ce que tu racontes » je ne me verrai pas sortir un TMI à quelqu’un…Mais bon nous parlons des moins de 20ans??? C’est peut être un écart de génération???
    Quant à YOLO la première fois que j’en ai entendu parler c’était avec cette vidéo : http://www.youtube.com/watch?v=z5Otla5157c

    Merci pour ce super article, Mathiiilde!

    • Répondre 21 Jan 2014

      Mathilde

      En fait c’est pas vraiment malpoli, c’est juste une façon d’arrêter les gens qui s’étalent trop, ou parfois de ne rien répondre quand on est gêné de ce que la personne raconte. C’est mieux de le dire que de se l’entendre dire, ça c’est sûr !

  • Répondre 17 Jan 2014

    Linjia49

    Trop interessant. Je vais pouvoir utiliser ces raccourcis aussi avec mon fils qui se la péte a ne me texter plus qu’en anglais…question de correcteur soit disant !

  • Répondre 18 Jan 2014

    Maite

    Honte sur toi pour confondre Jimmy Fallon et Jimmy Kimmel. HONTE SUR TOI.

    J’ai déjà du mal avec les abréviations en français, alors celles en anglais… Je comprends pas l’utilité de YOLO.
    J’aimais bien STFU par contre (Shut The Fuck Up).

    • Répondre 18 Jan 2014

      Mathilde

      Je viens de réaliser que c’était donc deux personnes différentes.

  • Répondre 20 Jan 2014

    Vanessa

    J’aime bien aussi le TTYS! C’est surtout utile aux gens qui vont passer un bon bout de temps en Amérique. TMI

  • Répondre 21 Jan 2014

    jaiecrit

    Je me rappelle la premiere fois qu’on m’a ecrit TTYL, je n’ai pas bien compris.
    Ceux que j’utilise le plus : BTW et BRB (Be Right Back) (Et j’aime bien aussi FYI ^^

    • Répondre 21 Jan 2014

      Mathilde

      Ah ouii ! ils sont super cool aussi ceux-là. J’utilise pas mal BTW aussi.

  • Répondre 22 Jan 2014

    M'dame Jo

    Je connaissais pas yolo!

    YOLO!!!

  • Répondre 30 Jan 2014

    Alyssa James

    Bonjour Matilde, je viens de découvrir ton blog – c’est super! I LOL’d while reading this :)

    Prochaine fois, il faut essayer ‘nvm’ (prononcé n-vi-èm) – nevermind. C’est comme ‘laisse tomber’ ou ‘je suis trop fainéant pour expliquer’

  • Répondre 30 Jan 2014

    Alyssa James

    Oops, Mathilde* !!

  • Répondre 19 Aug 2016

    MISTER M

    Sympa les traductions, Jai une autre question quand je lis une conversation de groupe avec d’autres américains, ils utilisent parfois le mot ‘pemby’ comme ‘my pemby fam’
    J’imagine que c’est un mot qui veut accentue le niveau de proximité envers la famille pour l’exemple mais je comprend pas trop qu’elle pourrait être la traduction française ..
    Merci !

Laissez une réponse