L’ouragan Frankenstorm débarque à Boston

Le vent souffle très fort à Boston. L’ouragan Sandy est dans les parages… La ville est bloquée, c’est l’état d’urgence ! On m’a demandé de ne pas aller bosser au bureau aujourd’hui, mon cours de yoga est annulé, les métros ne fonctionnent plus. Pas d’université pour Manu non plus, les écoles et institutions publiques sont fermées. Nous, on est tranquillou au dernier étage de notre immeuble, on a encore Internet, donc tout va bien. On regarde les arbres se balancer furieusement, ils ont encore leurs feuilles multicolores. La rivière près de chez nous n’a pas encore débordée… On suit l’avancée de Sandy sur une carte interactive.

Vue depuis la maison, les arbres en automne... avant la tempête

Depuis la fenêtre du salon, tout a l’air en ordre pour l’instant

Il y a dix jours déjà, un petit tremblement de terre a frappé le sud du Maine, et a été ressenti à Boston. J’étais dans mon canapé, il s’est mis à bouger tout seul, et je me suis tout de suite dit que des écureuils avaient réussi à rentrer dans la maison et qu’ils squattaient sous le canapé (il y a plein d’écureuils qui se baladent sur le balcon dehors). Sensation étrange… Bref, moi qui pensais que Boston était à l’abri de tout événement climatique majeur (à part les tempêtes de neige l’hiver que l’on a pas encore expérimentées). Si j’en crois le nombre de mails d’amis français reçus aujourd’hui, on parle de Sandy aussi en France… Donc ne vous inquiétez pas : ça va (pour l’instant) – je vous tiens au courant (ou pas).

Edit lundi à 19h30 : de la casse près de chez nous, à Kenmore… Les panneaux publicitaires sont tombés…

Panneaux Kenmore Hurricane Sandy

Edit – Mardi 30 octobre. La balayeuse-aspireuse a consciencieusement ramassé les feuilles mortes collées par terre, dès 6 heures du matin. Je suppose que la situation est rentrée à la normale. Le vent ne souffle plus, il bruine. Les bureaux où je travaille sont toujours fermés néanmoins. L’ouragan semble être passé. 

Les dernières news :

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

8 Commentaires

  • Répondre 29 Oct 2012

    Jeanne

    Rien à déclarer à NY pour l’instant!!! C’est bien aussi une ville calme!

    • Répondre 29 Oct 2012

      Jeanne

      Je retire tout ce que j’ai dit… ce n’est plus calme du tout!!! Je ne sais pas s’il restera des arbres debout demain dans le parc en bas de la maison…

  • Répondre 29 Oct 2012

    cavoletto

    Pareil chez moi all’upper west side, les arbres se balancent (par contre pas d’écureuils en vue), c’est tout pour l’instant. Plus ou moins toutes mes connaissances italienne ont écrit, tout soucieux, bref, en Italie aussi on en parle beaucoup, je dois dire que les américains me font une excellente impression niveau organisation (tu devrais voir ce qui se passe à Rome quand il pleut pendant une demie-journée, hum, ne parlons pas d’un ouragan classe 1… 😉 Bises & bon cocooning!

    • Répondre 29 Oct 2012

      Mathilde

      Good to know!
      Tu as raison, moi aussi je suis très impressionnée de voir comment c’est géré, par la ville, par ma boîte (qui m’a laissé deux messages hier, ma chef qui m’a appelée ce matin). Beaucoup de précautions sont prises !

  • Répondre 29 Oct 2012

    Lili

    J’ai vu quelques photos sur Facebook. Ça ne donne pas envie d’être là… C’est comment à Boston ? A Montréal, on va avoir des vents à 90km/h

  • espere que tout sde passera bien pour toi a Boston , cette ville que j’aime tant!

  • Toujours un peu angoissant ce genre d’alertes relayées en boucle par le médias. Bon courage et espérons que tout se passe bien!

  • Bon le pire est passé… maintenant il faut nettoyer, réparer, et la vie va reprendre son chemin… perturbant un tel évènement :/

Laissez une réponse