No vacation nation // L’été aux USA

Gloucester Massachusetts

Pendant l’été, s’il y a bien un truc qui diffère aux Etats-Unis par rapport à la France, c’est que personne ne parle de ses vacances. Normal, quasiment personne ne part en vacances, au sens où les envisage en France, genre 3-4 semaines d’affilée. Il n’y a pas de conversation qui commence par « Et alors, tu vas où toi cet été ? ». J’ai essayé, mais je n’ai pas eu de réponse. Grand luxe, certaines copines au boulot ont droit à un vendredi sur deux de libre pendant l’été – à condition de travailler plus pendant la semaine. Tout dépend des conditions de travail de la boîte de chacun.

Certes, les gens partent en week-end, pendant 3-4 jours maximum ; la plage est toute proche de Boston, la région est magnifique. A Boston, tout reste ouvert en juillet et en août, pas de fermeture annuelle du coiffeur, du café du coin ou du resto, tous les cours de yoga sont maintenus – même si le calendrier peut être légèrement aménagé, et les profs se font remplacer, il n’y a pas de GROS changement ou d’annulation de cours.

Le rythme change tout de même, c’est une ville étudiante, et la moitié de la ville se vide : on sent bien que c’est différent, il fait beau, il y a des concerts, des spectacles en plein air, c’est la saison du base-ball, et des sports nautiques sur la rivière.

Gloucester, Massachusetts

Article intéressant à ce sujet sur Lifehacker, « No vacation nation », en anglais

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

16 Commentaires

  • Moi qui aimait bien profiter de Paris vide au mois d’aout et des toutes petites journees de boulot, c’est clair qu’il n’en est rien à New York!! Jamais eu autant de taf qu’en ce moment… Mais comme tu dis heureusement que la plage n’est pas loin!

  • Répondre 1 Aug 2013

    MissCarole

    Ici pas de vacances prevues vu que c’est l’hiver 😉 Mais pendant notre ete, en decembre beaucoup d’entreprises ferment pendant 3 semaines (Noel et Nouvel An). C’est une super facon de profiter de l’ete!

  • Répondre 1 Aug 2013

    Laurent

    article sur le monde (en abonnés pour l’instant) avec le même titre que votre lien
    http://www.lemonde.fr/international/article/2013/07/25/no-vacation_3453680_3210.html?xtmc=no_vacation_nation&xtcr=2

  • Répondre 1 Aug 2013

    Lucas

    Je trouve que 3-4 jours c’est largement suffisant ! Mais il faut pouvoir les prendre !

    C’est rafraichissant, et ce n’est pas trop dur de revenir au taff après ! Le top quoi ^^

    A toute

    Lucas

  • C’est rigolo ces différences culturelles :) mais il faut le savoir que les US n’ont pas de vacances, car franchement, je pensais que l’été était off partout :) bisous!

  • Répondre 2 Aug 2013

    Royal Chill

    Lors de notre voyage, on a dormi chez un couple à San Francisco et on a parlé vacances justement, ça confirme tout à fait ce que tu dis, ils hallucinaient complètement sur le nombre de vacances qu’on avait en France. Après un vendredi sur deux, on ne pensait pas que c’était à ce point !

    • Répondre 2 Aug 2013

      Mathilde

      En fait chaque boîte fixe les congés un peu comme elle veut. Dans cette boîte, c’est 2 semaines de congés + un vendredi sur deux pendant l’été et 10 jours fériés. Ma copine est plutôt contente de son sort !

  • Répondre 2 Aug 2013

    Oscara

    C’est intéressant cette différence de moeurs… Je suis dubitative et ne sais pas comment analyser :-)

  • Répondre 4 Aug 2013

    Anne

    Mon mari va s’expatrier à Boston dans un mois, et je le rejoindrai à l’automne. Cette différence avec la France est l’une des pires pour moi (avec celle de la Sécu)… Heureusement, je ne vais pas bosser (ou plus exactement, je serai en congé parental, pas sûre que ce soit tellement plus reposant que le boulot!!!), du coup je pourrai quand même prendre des « vacances » et rentrer en France, mais probablement sans mon mari :-(
    On a quand même beaucoup de chance chez nous, j’avais 9 semaines de congés par an jusqu’alors, c’est quand même un luxe!!!

    Du coup vous faîtes comment pour partir 15 jours? Vous prenez des congés sans solde ou vous utilisez l’intégralité de vos congés en une fois?

    Je reste quand même dubitative sur le rythme de vie des Américains… Comment font-ils pour supporter d’avoir si peu de congés? Certes, les journées de travail (au moins en ce qui concerne les cadres sup) semblent moins longues qu’en France, mais quand même… Ils n’y en a pas qui éprouvent le besoin de déconnecter du boulot, ou de simplement se reposer?

    • Répondre 4 Aug 2013

      Mathilde

      Je redoutais aussi cette différence, ayant 9 semaines de vacances payées en France. Honnêtement, on s’y fait, sans doute parce que c’est déjà dépaysant de vivre ici, et qu’on se sent encore maintenant en vacances perpétuelles, que la région est sublime et accessible.
      Ici, les amis américains ont l’air de plutôt bien le vivre aussi. Ceux qui partent plus longtemps ont souvent des boulots très bien payés. Le nombre de congés dépend des boîtes et de l’ancienneté. Personne ne se plaint à ma connaissance et les gens partent souvent en week-end.
      Quand je bossais dans une boîte, je prenais des congés sans solde. Manu a des conditions de travail très souples ! 15 jours l’été, une semaine à Noël et des conférences qui permettent de bouger via le taf.
      Bons préparatifs de départ !

  • Répondre 1 Jul 2014

    Maite

    Je bosse à l’étranger dans une boîte française : bim, fermeture annuelle tout le mois d’août.
    Et bien, quitte à passer pour une enfant gâtée, j’ai bien la rage.
    Août c’est vraiment le mois pourri où tout est cher, y’a du monde partout, et tu pars en même temps que les familles et les vieux.
    Je trouve ça nul comme politique d’entreprise de t’obliger à prendre tes vacances en période scolaire, même quand tu n’as pas d’enfant. Je préfère largement prendre une semaine en septembre/octobre et en avril/mai plutôt que de me taper 4 semaines en août.

    • Répondre 1 Jul 2014

      Mathilde

      C’est relou de ne pas avoir le choix. Je ne suis partie qu’une fois en vacances en août – en Sicile, et let me tell you, c’était pas la meilleure idée du monde.

  • Répondre 1 Jul 2014

    Fred

    Donc, il n’y a pas plus d’affluence en semaine sur les sites touristiques durant l’été que le reste de l’année ?

    • Répondre 1 Jul 2014

      Mathilde

      si ! il y a toujours du monde, au moins en juillet… et il y a tous les touristes étrangers.

  • Quelques anecdotes persos, qui illustrent parfaitement tes propos, Mathilde:
    1. Un été, je vois mon père à la maison pendant peut-être un mois et demi. Je lui demande si tout va bien au travail, pas de licenciements, etc. Il me répond « Bah, vu que j’ai pris de vacances depuis 10 ans, la boîte m’oblige à le faire. Du coup, je commence à m’ennuyer un peu… »

    2. Au téléphone avec ma mère aux US (car j’habite en France):
    moi: On part en vacances le 4 août.
    Maman: Oh, c’est bien. Un jour de congés.
    Moi: Non, on commence les vacances le 4. On revient vers le 31.
    Maman: Tu as un mois de vacances?! Mais tu vas pas savoir travailler quand tu retournes au boulot! Mais qu’est-ce que tu vas faire pendant un mois?!

    3. Puis un dialogue avec l’éditeur de mes vidéos, qui lui est basé aux USA:
    « Cette année, avec ma femme on prend des vraies vacances. On sera parti du 20 au 25 juillet, mais t’inquiète pas, je ferai travail double avant de partir et si tu as besoin, tu peux quand même me contacter »

    Mais évidement, en tant que bonne américaine « qui-a-trop-adopté-la-culture-française-des-vraies-vacances », je ne vais pas le déranger :)

Laissez une réponse