Laetitia vit à Portland, Oregon : « Portland c’est la ville où tu promènes ton furet en laisse »

Portland Oregon

▶ Si vous cherchez + d’infos sur quoi faire à Portland Oregon, lisez mon article général sur la ville

Portland, Oregon. On a failli démarrer notre road trip de l’été depuis cette ville, alors j’ai demandé à Laetitia qui habite là-bas et qui a un blog, French Fries and Apple Pie, de me parler de sa vie à Portland, Oregon. Je précise que c’est bien en Oregon – sur la côte Ouest, car on vit pas loin d’un Portland, Maine – à la vibe complètement différente.

Et finalement, même si on n’est pas parti depuis Portland pour le road trip de l’été non plus, cet article donne un goût de Portland à travers les yeux de Laetitia, expat depuis septembre 2013 et future maman !

Laetitia

Peux-tu présenter ton parcours d’expat en quelques mots ?

Janvier 2013, Loïs (mon chéri) rentre à la maison en m’informant que des opportunités de mutations aux Etats-Unis au sein de son entreprise ont été postées.
Moi qui rêvais de vivre l’American Dream depuis longtemps je saute de joie et lui répond « ok, sors ton PC, on va postuler ».
La suite a relevé de la chance, ou plus probablement du destin. Sa candidature se perd dans les méandres de l’Intranet de son entreprise, il relance après quelques semaines, apprend que le processus de recrutement est déjà bien avancé mais qu’ils vont quand même jeter un œil à son profil. Il passe un premier entretien téléphonique, puis un deuxième plus, et on finit par lui demander de venir sur place, à Portland pendant quelques jours pour rencontrer l’équipe. Nous sommes déjà fin mars 2013.
A ce stade là ils sont encore 3 en compétition, la pression est à son comble. A son retour, il y aura de nombreux échanges d’emails avec le manager, la RH… Il nous faudra attendre le 1er mai pour avoir une réponse définitif et surtout : la proposition d’embauche !
Après ça, c’est beaucoup de paperasses, en collaboration avec le cabinet d’avocats de son entreprise, des semaines d’attentes, de remplissage de formulaire (surtout pour Loïs), de photocopies. Puis l’obtention du visa et le départ vers les USA, début août pour Loïs et fin septembre pour moi.
Bon j’ai clairement dépassé les « quelques mots », sorry !

Quels ont été les plus grosses difficultés d’adaptation dans ton pays d’accueil, les Etats-Unis ?

Spontanément je dirai « aucune ». J’étais super enthousiaste à l’idée de vivre cette aventure dont j’avais rêvé depuis si longtemps. D’ailleurs, avec le recul, et après avoir tant rêvé et idéalisé une vie ici, j’aurai pu me prendre une grosse claque. Mais ça n’a pas été le cas. Je me suis sentie comme un poisson dans l’eau, je me suis émerveillée de tout et de rien à la fois, ce qui peut paraître naïf, mais c’est ma nature, je ne peux pas lutter! Il faut dire aussi que notre « relocation » s’est faite dans les meilleures conditions et quand je compare à d’autres expatriés, nous avons été super chouchoutés par l’entreprise de Loïs, ce qui a largement facilité l’aspect logistique.
Pour le reste, j’ai rencontré des gens rapidement, j’ai obtenu mon permis de travail dans un temps record, et dans la foulée un super job… Ayant vécu en Irlande pendant deux ans, et sans prétention, mon niveau d’anglais était assez bon donc j’ai été autonome immédiatement.
Alors s’il fallait vraiment citer quelque chose, je dirai peut-être me repérer dans l’espace. Il m’a fallu presque un mois pour comprendre les rues, et surtout ma position géographique par rapport à notre quartier et notre nouvel environnement. Moi qui pensais avoir un sens de l’orientation plutôt correct, mes certitudes se sont vues quelque peu ébranlées à notre arrivée. Et puis j’ai découvert Waze*, ça a changé ma vie !

*une appli de cartes/traffic communautaire

Quelles sont les choses américaines dont tu ne pourrais plus te passer aujourd’hui ?

L’optimiste, la bonne humeur et le sens du service client… pour n’en citer que quelques-unes.
Les français n’ont pas une réputation de râleur pour rien. Alors tant que j’étais en France je ne m’en rendais pas trop compte, et probablement que je râlais à l’unisson avec mes compatriotes, mais depuis que je vis ici, j’ai découvert une toute autre ambiance, où on engage spontanément la conversation, on se salue, on se complimente, on s’interpelle même si on ne se connait, on est joyeux et où la bonne humeur est reine. Je m’y suis très vite habituée, parce que je suis assez extrovertie, à l’inverse, c’est parfois encore un peu déstabilisant pour Loïs.
Pour ce qui est du service client, aux Etats-Unis je trouve que le dicton « Le client est roi » prend tout son sens et sous différentes formes (personnaliser sa commande de cafés ou son plat, se voir offrir une réduction en cas de contestation, recevoir un questionnaire de satisfaction après certaines démarches…), toutes plus appréciables les unes que les autres. On sent que c’est une préoccupation quotidienne et pas uniquement dans les magasins ou les restaurants, mais également dans les hôpitaux et autres services administratifs… exception faite du DMV peut-être ! (pour les non-expats, le DMV = Department of Motored Vehicles, souvent réputé pour son attente interminable)
Pas plus tard que la semaine dernière, alors que nous faisions quelques courses de bricolage chez Home Depot, la caissière nous a offert une réduction de 10% sur nos achats tout en nous félicitant pour notre bébé à venir (je suis enceinte de 8 mois) !

On dit que Portland est « weird », c’est vrai ?

Ah ah, la question fatidique ! Il y a effectivement un slogan « Keep Portland Weird » qui vient en fait du slogan « Keep Austin Weird » initialement créé par une organisation qui œuvrait pour la promotion des petits commerces à Austin. Le concept a été importé dans le même esprit à Portland en 2003 mais est vite devenu une marque de fabrique revendiquant l’originalité, la particularité et les choix de vie spécifiques des Portlandais.
Je suis personnellement assez d’accord avec ce slogan, mais je connais trop peu les autres villes pour savoir si Portland mérite ce titre plus qu’une autre ville. Je sais que la compétition entre Austin et Portland est rude, chacune redoublant d’effort pour justifier de son côté « weird ».
A défaut d’un avis très tranché, le mieux est peut-être que j’illustre avec des exemples très concrets pour vous laisser juges.
Portland c’est la ville où tu promènes ton furet en laisse, tu emmènes ton perroquet à la ferme pour lui faire déguster de bons fruits, tu joues de la guitare en position de poirier et le pied dans le plâtre, tu fais tes courses en pyjama, tu peux participer à la très fameuse World Naked Bike Ride (course de vélo où les participants sont nus), où tu peux voir Dark Vador jouer de la cornemuse sur son monocycle, tu attaches ton cerceau de Hula Hoop avec un cadenas, et j’en passe …

Est-ce que tu regardes la série Portlandia (je crois que oui ?) :
est-ce qu’elle est fidèle à ce que tu vois de Portland ?

J’avais commencé à regarder en effet. J’ai beaucoup aimé, et puis ma vie professionnelle a fini par me laisser peu de temps pour les séries donc j’ai suspendu mon visionnage et ai fini par oublier… mais ça tombe bien que tu le mentionnes, je vais me replonger dedans !
La série est clairement une caricature de ce qu’on peut avoir le plaisir ou la surprise de croiser à Portland. Comme toute caricature, elle vise à accentuer certains traits et moi je trouve ça hilarant, et assez représentatif.
Je sais que certains Portlandais y sont « sensibles » et y prennent offense, mais cela reste avant tout une série divertissante et drôle.

6 – Trois endroits à voir absolument en Oregon ?

  • Je dirais Crater Lake National Park, le seul parc national en Oregon. Formé suite à l’éruption puis effondrement d’un volcan, ce lac est le lac naturel le plus profond des Etats-Unis, mais surtout les paysages sont à couper le souffle.
  • Le site des Painted Hills est mon gros coup de cœur. Elles se situent dans la région appelée Central Oregon, à quelques heures de voiture de Portland, et ne bénéficient pas d’une grande notoriété, ce qui est fort dommage selon moi.
  • Et, last but not least, la Côte Pacifique. Nous en avons parcouru les ¾ nord et y retournons très régulièrement puisque c’est à une heure de chez nous environ. Je ne m’en lasse pas, que je découvre de nouveaux endroits ou que je retourne sur des plages déjà visitées. Ma plage préférée est Cannon Beach, particulièrement au coucher de soleil.
CraterLake
Crater Lake, Oregon
Cannon Beach
Cannon Beach

 3 spécialités à goûter à Portland ou dans l’Oregon en général ?

Les Donuts de chez Pip’s ! Je sais que tout le monde ne jure que par les Voodoo Donuts, certes emblématiques et « originaux », mais ce ne sont clairement pas les meilleurs (loin s’en faut). Par contre, chez Pip’s les donuts sont fait à la demande, ils vous sont servis chauds, tout juste sortis de la friteuse, et sont beaucoup plus « naturels » (pas de couleurs ou glaçage psychédélique) Comme la qualité va rarement de pair avec la quantité, vous ne trouverez que 6 parfums (certains standards, d’autres de saisons). Cette petite boutique a été montée il y a une peu plus de 2 ans, par Nate et Jamie (associés et époux), et l’amour qu’ils ont mis dans leur affaire se déguste à chaque bouchée de Donut. Jamie compose également tous les Chaï Tea proposés dans la boutique, un succulent mariage !
Pip’s Donut : 4759 Ne Fremont Suite, Portland. Ouvert tous les jours de 8h à 16h.

Les bières : Portland est la ville qui compte le plus de micro-brasseries par habitant de tous les Etats-Unis. Il serait dommage de passer à côté de cette expérience. Je ne suis pas suffisamment amatrice pour donner de vrais bons conseils qualitatifs, néanmoins j’aime beaucoup la Deschutes Brewery Public House (210 NW 11th Ave, Portland, OR 97209) pour son ambiance, sa carte et ses tables en extérieurs, le Lucky Lab (3 brasseries à Portland) et enfin coup de cœur pour la Oregon Public House (700 NE Dekum St, Portland, OR 97211) qui reverse une partie de ses bénéfices à des œuvres caritatives.

Le café : A l’instar de la bière, le café occupe une place importante à Portland, donc on trouve de nombreux coffee shops qui servent un excellent café. Parmi eux, je citerai Coava Coffee, Stumptown, Insomnia…

Un petit mot pour conclure ?

Tout d’abord merci Mathilde de m’avoir accueillie sur ton blog !
Et pour finir, j’aime jouer les ambassadrices de ma ville (mon Etat) d’adoption : je sais que Portland en Oregon n’est pas la 1ère destination à laquelle on pense pour son road trip aux USA, mais si vous passez dans le Nord-Ouest, n’hésitez pas à l’ajouter à votre itinéraire, vous ne le regretterez pas !

Merci à Laetitia d’avoir répondu à mes questions, retrouvez-la sur son blog, French Fries and Apple Pie. Toutes les photos de cet article sont d’elle ! 

Vous voulez ajouter quelque chose, un autre avis sur Portland, un coup de coeur dans l’Oregon, une question pour Laetitia : laissez un commentaire !

Facebook
Pinterest
Twitter
Email
Mathilde

Mathilde

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société. Suivez-moi sur Instagram, Twitter, Facebook ou Pinterest.

21 réflexions au sujet de “Laetitia vit à Portland, Oregon : « Portland c’est la ville où tu promènes ton furet en laisse »

  1. J’adore les interviews parce que ça permet de tuer les clichés et ça offre une tranche de vie sympa! Je suis surprise par tous les Français qui vivent aux USA (j’ai lu pas mal de tes interviews dans les archives). On pense toujours qu’obtenir un visa est mission impossible…

    Si tu interview aussi les anciennes-Françaises-Canadiennes-en-Ontario, je serais ravie de participer!

  2. Je n’ai jamais visité l’Oregon, ni même Portland, mais ton article à propos de Laetitia me donne bien envie d’aller faire un tour dans ce coin là ! Je me fais donc la promesse que quand je retournerai aux US, j’irai à Portland ou à côté du moins dans l’Oregon.

    Merci
    A bientôt
    Béatrice

  3. Hello,

    Encore une belle histoire d’expatriation qui donne envie de s’échapper et de venir goûter à l’optimisme américain.

    Mystinguett

  4. vous me donner envie de parcourir tout ce monde les filles! Et cetait drole!
    Ravie de vous lire, au plaisir!

    Xoxo

    Cookie

  5. Rien que pour le café je passerai bien faire un tour !
    Le problème ici c’est que même avec des bons grains ils arrivent à faire de la soupe tellement ils diluent/laissent chauffer/bouillir/réchauffe au micro-onde ><

    • Oui clairement, les US c’est pas l’endroit où on boit le meilleur café 🙂 En même temps, je dois dire que je me suis plutôt bien habituée à leurs cafés dilués/aromatisés etc… (oui je sais, c’est mal!)

      Par contre le café réchauffé au micro-ondes c’est effectivement pas possible pour moi! Et leur « creamer » non plus, pas une grande fan!

      Néanmoins, j’ai découvert quelques coffee roasters sur Portland où j’ai dégusté un café et me suis dit « ah oui, c’est vrai que c’est bon un VRAI café » 🙂

  6. Bon, Portland est officiellement sur ma liste des ville où passer du temps. déjà avec la Série Grimm.

    Puis comme je songe à aller vivre à Vancouver prochainement, je vais en profiter pour faire un pti passage 🙂

    David, expat à Montréal.

    Merci pour cet super interview 🙂

    • Merci David!

      Ahh la série Grimm, je comprends tout à fait (même si j’ai un peu décroché récemment, faite de temps)!

      Moi j’ai très envie de faire un petit passage par Vancouver alors on se tient au courant et on pourra peut-être se retrouver ici et là-bas pour boire un verre, manger un bout!

  7. Super cet interview, j’ai adoré ! (et c’est bien de ce Portland là dont je parlais dans un précédent commentaire, je ne suis pas folle ^^)

    Ca me donne réellement envie de découvrir cette ville, j’ai hâte de pouvoir (re)venir aux USA 😀

  8. Merci beaucoup Laetitia que je « suis » depuis quelque temps via son FB. Je note les 3 choses à voir car j’espère bien cette année pouvoir venir à Portland (mon fils vient d’y arriver pour l’année scolaire) .
    Je suis surprise pour le café car lors de mes autres visites aux USA je n’ai pas du tout apprécié le café que j’ai trouvé !

    • Avec plaisir Grain de Blé! Est-ce que ton fils fait des études ici ou est-ce qu’il a trouvé un emploi? Je te souhaite effectivement de pouvoir lui rendre visite, et de découvrir Portland et peut-être même un bout d’Oregon! Et surtout, si/quand tu viens, contacte moi, je t’emmène boire un café qui te fera « peut-être » changé d’avis 🙂

      • Hi Laetitia, il a trouvé un job en tant qu’assistant de langue française dans une école primaire sur Portland.
        Nous allons tout mettre en oeuvre pour essayer de venir à Portland sur une de ses périodes de congés, soit vers Noel soit vers Pâques.
        Avec plaisir pour un café !

  9. Ce qui est « pénible » en lisant ce blog régulièrement c’est qu’on a juste envie de sauter dans le premier avion pour découvrir tous ces beaux endroits !
    J’aime beaucoup lorsque tu laisses un espace aux autres frenchies in America, c’est toujours un plaisir de lire chaque expérience et de rajouter leurs blogs en favoris…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.