J’aime bien la série Portlandia (et merci Netflix)

Portlandia

Ah Netflix. 9 dollars par mois et je peux me mater tranquillou plein de séries et de films à la demande. Parmi les séries que j’aime bien regarder sur Netflix se trouve Portlandia, une parodie potache de la vie à Portland, dans l’Oregon, tout à l’ouest, de l’autre côté de chez nous (bien qu’il y ait un Portland en Nouvelle Angleterre, mais ça, c’est une autre histoire). Chaque épisode est composé de sketchs, qui mettent en scène des habitants de la ville, c’est toujours joué par les deux mêmes acteurs, avec des guest stars en prime.

Portland a la réputation d’être une ville cool de gens qui roulent en vélo, font du cirque, ont des grosses barbes et des tatouages partout, traînent dans les coffee shops à longueur de journée, et préparent des albums « indé ». La série parodie tous les personnages lééégèrement caricaturaux qu’on peut rencontrer là-bas (ou qu’on peut rencontrer dans tout bon quartier de hipsters de villes américaines qui se respecte, comme à Allston, un quartier de Boston). Une copine de Portland le confirme : la caricature est très proche de la réalité, voire même en-dessous d’elle. Les sketchs sont drôles, certains hilarants, d’autres longuets et relous, mais attention, quand on commence, c’est dur de décrocher.

Le lancement de la série, qui donne le ton

(pour les vidéos, vous pouvez mettre les sous-titres en anglais dans les paramètres)

Un épisode avec Steve Buscemi, dans la librairie des super-féministes complètement barjos

« Put a bird on it », un véritable hymne du DIY

Une question sur l’origine du poulet dans un resto

Ce sketch représente parfaitement ce qui peut vraiment se passer dans un resto ici : les clients sur-exigeants, et les serveurs au taquet sur le service (et l’obsession sur l’origine de la nourriture accessoirement).

Enfin, grâce à Netflix, on va pouvoir « binge-watcher » (en gros, se mater tous les épisodes) de la deuxième saison de House of Cards – diffusée dès le 14 février (une bonne saint-valentin en perspective). C’est Netflix qui a financé la série à succès avec Kevin Spacey, puis qui l’a diffusée en exclusivité – et pas une chaîne de télévision classique comme c’est le cas d’habitude. Tout comme pour Orange is the new black l’année dernière (autre série Netflix), c’est le signe que les choses bougent en matière de création et de diffusion audiovisuelles. Netflix a en mémoire tous les films et séries vus et aimés – on attribue des étoiles à la fin de chaque film, et le service propose à partir de là des recommandations – et peut donc créer la série parfaite – on rêve un peu mais c’est presque ça puisque House of Cards aurait été une sorte de résultat d’études approfondies des attentes du public, au succès tout à fait prévisible. Si ça vous intéresse, lisez l’article du New York Times à ce sujet.

Barack Obama et house of Cards

Qu’il est cool ce Barack, il tweete même à propos de House of Cards…

Merci de nous suivre, ça fait très plaisir ! Pour ceux qui viennent d’arriver, retrouvez-nous sur Facebook – Le Blog de Mathilde, sur Instagram (@mathildepit), sur Twitter (@mathildepit) et sur Google +. Et vous pouvez aussi vous inscrire à la newsletter du blog, un message tous les lundis !

Facebook
Pinterest
Twitter
Email
Mathilde

Mathilde

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise Boston le nez en l'air. Je suis aussi auteure de nombreux guides de voyages, de livres de yoga et de jeux chez des éditeurs français. Suivez-moi sur Instagram, Facebook ou Pinterest.

9 réflexions au sujet de “J’aime bien la série Portlandia (et merci Netflix)

  1. Je viens juste de m’inscrire sur Netflix (après en avoir entendu parler pendant des mois !). Du coup, depuis 5 jours, je suis à fonds sur la série « Once upon a time » ou des personnages de contes de fée se retrouvent bloques dans le monde réel sans le savoir. On voit en parallèle leur vie dans les contes, c’est assez bien fait !

    Hate d’avoir la suite de « Orange is the new black » !

  2. Hé hé, Netflix… on a découvert ça, ici aussi. C’est quand même un concept super chouette. Par contre, Portlandia, personnellement, je n’ai pas du tout aimé. J’ai tenu 5 minutes sur le 1er épisode. C’est trop dans l’absurde, pour moi.

  3. C’est marrant, je parlais justement d’Orange is the new black en début de semaine. J’ai tellement hâte de voir la saison 2 d’House of Cards! Ca commence ce soir???

  4. Ah, c’est clair, moi aussi j’adore netflix. Je suis meme carrément accro… Surtout quand je vois le prix ridicule que ca me coute chaque mois (débité en euro sur mon compte donc encore plus ridicule !). Et vu que je mate des séries et films a longueur de journée je peux te dire que c’est vite rentabilisé ! Bon, ils leur manquent quelques films et séries cultes, a netflix mais si on a un compte HBO pour compléter ca va 🙂 Aha, je suis sure que j’ai l’air d’une grosse geek, la. Sinon, jamais vu Portlandia, ni House of Cards mais on a les dvds de la premiere saison a la maison donc why not !

    Sinon, en France il n’y a pas moyen d’avoir netflix ou c’est juste moins populaire ?

  5. Je vois qu’on a le même programme pour la soirée de St Valentin! Et hâte de voir la suite de Orange is the New Black!

  6. Il faut absolument que je prenne un moment pour regarder Portlandia. On m’en a dit beaucoup de bien, mais j’ai jamais pris le temps.
    Je ne sais pas si vous avez regardé « It’s always sunny in Philadelphia », je crois que c’est sur Netflix aussi, mais la première saison a un peu le même pitch. Après on dévie totalement et ils ne parlent plus du tout de Philadelphie (c’est même pas tourné là bas).
    Et j’ai tellement HATE pour House of Cards !! La première saison je l’ai regardée juste pour Kevin Spacey, j’ai pris un VPN exprès pour avoir Netflix (et les replays de Top Chef sur M6).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.