Monday Morning #36 // 4 idées de bande dessinées à dévorer

conseils-bandes-dessinees-5

Cet article fait partie de la série des Monday Morning, une rubrique publiée le lundi matin et qui comprend aussi bien un édito, des liens vers d’autres sites et blogs, des choses vues, lues et entendues sur la culture américaine, mais pas seulement. 

Alerte cliché : La semaine de Thanksgiving résume une partie de la culture américaine : l’importance de la famille, la surconsommation avec Black Friday (qui parait-il s’exporte mieux qu’Halloween) et le trop-plein de foodVariante noire : la Communauté, les cartes de crédit et le diabète.

Plutôt que de vous décrire l’assiette de Thanksgiving (c’était raconté ici) et vous dire qu’on a trop mangé, qu’il fait froid dehors mais que j’aime bien ce changement de saison, et que Thanksgiving est le seul jour de l’année où la ville est déserte – comme me l’a dit l’un des participants à la visite guidée cette semaine « Même le MacDo était fermé », j’avais plutôt envie de vous parler d’un livre que j’ai emprunté l’autre jour à la bibliothèque : Relish, un comic ou bande dessinée. J’ai bien aimé, et c’est l’occasion de faire le point sur les dernières bandes dessinées lues récemment, des américaines, mais pas seulement.

RElish

Une super BD pour les foodies :
Relish, de Lucy Knisley

Je n’étais pas bien sûre de ce que Relish voulait dire la première fois que j’ai lu le titre, mon cerveau fusionnait quelque chose entre la Relique et le Horseradish, et je n’aurais pas emprunté ce livre si le bibliothécaire* n’avait pas laissé une note qui disait, grosso modo, « Super livre ». Après m’être habituée aux dessins très simples, presque enfantins, j’ai accroché sur le sujet : les souvenirs d’enfance, les voyages et les moments importants de la vie de la narratrice liés à la nourriture. Lucy Knisley a tout fait sur ce bouquin, c’est la scénariste et la dessinatrice, et la source d’inspiration du récit, elle n’a pas cherché loin son sujet d’inspiration : elle a grandi dans une famille de foodies, et ça l’a marquée ! C’est traité de façon super sympa, et le livre se lit rapidement, c’est léger, drôle par moments, bien fait, ça donne surtout envie de se souvenir de tous ses propres bons moments autour d’une table. Lucy a sous-titré son livre « Ma vie dans la cuisine », mais c’est plus que ça. Je vous recommande vivement ce livre. Je le rends demain à la bibliothèque centrale de Boston, il sera dispo for free !
☞ Relish de Lucy Knisley a été traduit en français par Délices, ma vie en cuisine, paru chez Delcourt

*pour la bibliothèque, il s’agit bien sûr de la bibliothèque centrale de Boston, la Boston Public Library, c’est gratuit pour s’y inscrire, il suffit de vivre dans le Massachusetts, les bibliothécaires sont top et le choix, immense. Pour mes librairies préférées à Boston, j’en parle dans mon ebook Boston le nez en l’air

3 autres bandes dessinées à lire absolument

Bernie monday-morning-bandes-dessinees-8

Bernie,
de Ted Rall

Ce prénom est devenu synonyme de renouveau politique en 2016… même s’il est porté par un candidat de plus de 70 ans. L’enthousiasme était grand pour le sénateur du Vermont, et cette BD revient sur l’histoire à la fois de ce personnage hors-norme aux Etats-Unis et sur l’évolution du parti démocrate ces 30 dernières années. C’est court, je suis un peu restée sur ma faim mais ça a l’avantage de susciter la curiosité et l’envie d’en savoir plus. Il n’est jamais trop tard pour une nouvelle dose de #FeelTheBern

☞ Ce livre n’a pas été traduit en français, je suppose que Bernie Sanders n’a pas vraiment eu assez de couverture médiatique en Europe pour ça. D’autres albums de Ted Rall existent sur des personnages comme Snowden et Trump, il écrit sur la politique sur le blog qui porte son nom, easy.

The Ukrainian and Russian Notebooks,
de Igort

monday-morning-bandes-dessinees-10

Traduit de l’italien, ces 2 carnets en un seul livre ne sont pas une lecture facile, et se présentent comme une succession de témoignages, d’une part de personnes ayant vécu la famine dans les années 30 en Ukraine, et d’autres part sur la guerre en Tchétchénie dans les années 2000. C’est un récit historique, poignant, dur, et parfaitement illustré. J’ignorais totalement qu’un génocide ukrainien perpétré par l’URSS avait eu lieu dans les années 1930, et, coïncidence, samedi soir j’ai vu la bande-annonce d’un film sur ce même sujet, Bitter Harvest, qui sort début 2017 au cinéma. Ce génocide n’est pas reconnu par la France. La deuxième partie revient sur la guerre en Tchétchénie et la travail de la journaliste Anna Politkovskaia.

Le dessin est une merveille dans ce livre, le sujet par contre, plonge dans l’horreur. C’est bouleversant, je recommande cette lecture, là encore, vivement.

☞ C’est paru en France en deux tomes, Les cahiers ukrainiens, mémoires du temps de l’URSS, et Les cahiers russes, la guerre oubliée du Caucase

Aya, Love in Yop City,
de Marguerite Abouet et Clément Oubrerie

Beaucoup plus léger, ce livre est un régal dans son genre. Traduit du français (le titre original est Aya de Yopougon), cet album est sorti en 2005, mais je suis complètement passée à côté à l’époque. Je me rattrape avec plaisir et lit les aventures sentimentales quotidiennes d’Ivoiriens, que ce soit à Paris ou à Abidjan dans les années 70. C’est souvent léger, façon comédie romantique sans toujours un happy ending (on dit « tranche de vie » dans ces cas-là, non ?), mais je lis rarement, pour ne pas dire jamais de livre qui se passe en côte d’Ivoire : l’ambiance, le décor, les expressions, ça change tout ! C’est un vrai moment de détente. Le dessin est beau, précis, coloré, ça foisonne !

☞ Les livres ont été écrits en français, il y en a 6 dans la série : Aya de Yopougon est le premier tome, et moi j’ai lu le dernier !

Recevoir les dernières offres du blog :

Cette semaine à l’occasion du Black Friday, j’ai fait une promo de 48 heures sur mon ebook Boston le nez en l’air. Pour être tenu au courant de ce genre d’offres, inscrivez-vous à la newsletter !

* à remplir



Vu, lu, entendu :

  • Comme le train qui date d’une autre ère aux Etats-Unis, la poste américaine n’est absolument pas moderne par ici, et ce sketch de Portlandia résume parfaitement l’ambiance (oui, j’ai dû y aller cette semaine) Impossible de se plaindre de la SNCF ou de la poste en France après avoir vécu aux USA…
  • The Atlantic revient sur la fameuse bulle libérale qui n’a pas vu Trump arriver ; et Saturday Night Live en a fait un sketch très drôle
  • Côté speaking English, j’ai pris le très mauvais pli de dire « like » à tout va, et je le traduis même littéralement quand je parle français (merci aux amis de m’avoir fait remarquer ce tic super moche) ; The Atlantic revient sur l’évolution de l’usage de « Like »
  • Un super article sur le chemin de randonnée, le PCT, chez Lost in the USA qui interviewe Rémi qui a parcouru les milliers de km de ce trail entre le Mexique et le Canada
  • Et tout de même un article sur les hortillonnages d’Amiens (oui, un peu de France sur ce blog) chez Blablayablog

Le coup de cœur ❤ Cette semaine on a vu Manchester by the Sea, de Kenneth Lonergan, un superbe film sur le deuil – oui, ça peut paraitre paradoxal. Et ça se passe comme le titre l’indique à Manchester by the sea, sur la côte Nord de Boston. Ca fait des semaines que le New Yorker fait des portraits du réalisateur et parle de ce film, on en parle aussi dans la région car ça a été tourné ici il y a 2 étés, donc enfin, c’est vu, et adoré. C’est lent, beau, juste, touchant, et quand même un peu drôle par moments histoire de détendre l’atmosphère. J’en reparlerai peut-être plus longuement, mais en attendant, allez le voir tant qu’il est à l’affiche !

monday-morning-bandes-dessinees-2Prolifération de cactus

Merci à Fabienne du blog J’ai écrit pour ses diverses sélections de la semaine sur Facebook, qui permettent aussi de découvrir plein d’autres blogs, Isabelle de From side to side pour sa revue de mon ebook Boston le nez en l’air, et le blog Our American Dream, de passage à Boston et qui se sont servis du blog pour construire leur séjour. Un grand merci pour la mention !

Thanksgiving

Je ne parle pas à nouveau et plus longuement de Thanksgiving sur le blog, vous pouvez déjà lire plusieurs articles sur le sujet : la toute première année on a fait un Thanksgiving végétarien – sans dinde, puis l’année suivante un Thanksgiving dans une famille américaine, et ces 3 dernières années, ça a toujours été entre amis, le bien nommé Friendsgiving.

A venir sur le blog :

La semaine dernière, vous avez pu lire l’ambiance post-élection américaine, et un article photo sur la plage de Torrey Pines à San Diego, cette semaine à venir, je pense pouvoir poster un article sur que faire pour les fêtes de fin d’année à Boston (on m’a posé la question, ça récapitulera tout !) et sur mon étape préférée du road trip dans l’Oregon : les Steens Mountains et le désert d’Alvord.

friendsgiving

Thanksgiving 2016, sur Instagram @mathildepit

☞ Si vous avez des requêtes d’articles, je les écoute !

☞ Cette semaine, c’est ma dernière semaine de visites de l’année 2016, rendez-vous pour ceux qui le souhaitent pour une visite de Harvard le mercredi 30 novembre de 14h à 16h, écrivez-moi ! Anaïs fera visiter Boston jeudi matin, le 1er décembre, c’est elle aussi l’un de ses derniers tours en groupe de l’année. Profitez-en !

☞ Si vous avez des BD à recommander dans le même genre que celles proposées dans l’article et qui vous ont passionné, parlez-en en commentaires !

Bon lundi à tous ! (ça fait beaucoup trop de points d’exclamation tout de même)

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

8 Commentaires

  • Répondre 28 Nov 2016

    Carole

    Hei,
    Je ne commente pas souvent (presque jamais pour ainsi dire) mais j’ai découvert la BD « Comme convenu » avec une campagne Ulule. L’auteur raconte son expatriation à San Francisco et ses difficultés en tant de développeurs de jeux. Je ne sais pas si tu en as déjà entendu parler mais on devient vite accro. Tout comme ton blog d’ailleurs ! Merci pour cette rubrique.
    Bonne continuation 😉

    • Répondre 28 Nov 2016

      Mathilde

      Yes, bien sûr je connais cette BD ! j’en ai déjà parlé il y a un petit moment, je suis Laurel depuis un moment, c’est sûr, ça rend accro
      Bises bises et merci pour ce premier commentaire 😀

  • Répondre 28 Nov 2016

    Charlotte

    Encore un article cool! :)
    Ca mets en forme pour le lundi! Je n’aime pas trop le lundi… Après une grosse journée, c’est sympa, merci pour ces articles du lundi 😀
    Hâte de lire les prochains articles ^^
    Je vais lire les liens recommandés maintenant 😉

  • Merci pour la mention Mathilde 😉 et au plaisir de retourner dans ta superbe ville 😉

  • Répondre 29 Nov 2016

    Laura G.

    Super article! Merci pour les bonnes idées de BD. De mon côté je te conseille de lire « My friend Dahmer » de Derf Backderf. C’est une excellente BD sur la jeunesse de l’un des tueurs en série les plus connus des Etats-Unis. Sinon j’attends avec impatience les recommendations pour les fêtes de Noël!

  • Répondre 7 Dec 2016

    Hélène

    Je ne suis pas une grande lectrice, encore moins de BD. C’est même presque totalement obscur pour moi, hormis quelques numéros de Tintin et de Cédric étant petite ^^
    Et là, bim ! j’ai eu 3 BD en cadeaux d’anniversaire !
    2 par un auteur Québecois (en prévision de mon prochain voyage chez nos cousins), Michel Rabagliati, et son personnage nommé Paul.
    Et aussi, apparemment une BD qui s’est hyper bien vendue : Whiskey & New York par Julia Weltz. J’ai commencé cette dernière, j’aime beaucoup les dessins en noir et blanc et la police d’écriture. ça va se lire très vite…

  • Répondre 12 Dec 2016

    hajer

    Hello!
    je lis tous tes articles même si je ne commente pas souvent :)
    Mais cette fois comme tu nous demande si on a des requêtes d’articles et que j’adore ces articles du lundi matin qui me font découvrir plein de choses et puis aussi partager un bout de ta vie de free lance, je n’ai qu’une requête: continue de nous faire ces articles toutes les semaines! c’est top :)

    sinon bien sûr j’adore les articles voyage avec les superbes photos de Manu…

Laissez une réponse