Comment s’habiller en hiver dans le froid du nord des Etats-Unis

L'hiver à Boston, mais il fait pas si froid que ça en décembre Je me suis achetée une parka-doudoune en duvet de canard, et ceci marque mon passage définitif à la mode américaine – ou du moins bostonienne. Adieu joli manteau en laine qui allait si bien avec mes jupes, bonjour gros manteau bien chaud et efficace contre la pluie, le vent, la neige, le froid, le gel – en ces temps de fin du monde, je suis parée. Pour célébrer cet achat décisif (et également la fin de Gossip Girl – pour les initiés), voici un état des lieux de la mode à Boston – et je suppose dans toute ville universitaire au climat rude du Nord de l’Amérique – qui a tout de même obtenu le prix de la ville des Etats-Unis où les gens s’habillent le moins bien.

Le confort prime sur l’élégance

C’est dur de l’avouer, mais il faut bien le reconnaître : à Boston, peu de monde voue un culte au dieu de la mode. J’ai compris pourquoi il y a de cela un an, quand pour la première fois je suis sortie dans les rues de Boston avec mon manteau fétiche acheté à Paris, en jupe, par un très beau dimanche ensoleillé de janvier. Erreur fatale : il ne devait pas faire plus de 15° Farhenheit (= glacial), et la sensation de froid a rapidement fait place à une étrange sensation de brûlure à travers mes collants. Depuis, avant de penser élégance et raffinement, je pense à confort, bien-être, Damart, double paire de chaussettes. D’ailleurs je ne suis pas la seule à appliquer ce principe de confort – que ce soit pour avoir chaud, ou simplement être « bien », je vois dans l’ascenseur le matin, au boulot, telle collègue en jupe mais avec des baskets, un autre en costume mais avec un gros sac à dos de sport, et d’autres en tenue complètement normale, mais avec des mocassins fourrés (on voit la fourrure débordée de tous les côtés, les pieds ont l’air très cozy là-dedans). Si j’en crois mes derniers achats, ce syndrome de l’aisance stylistique m’atteint petit à petit, j’ai récemment acquis des tongs en tapis de yoga recyclé (moelleuses à souhait), des bottes en caoutchouc (je redécouvre presque 20 ans après que c’est bel et bien le seul accessoire indispensable quand il pleut à seaux), de grosses chaussures avec intérieur en moumoute (de véritables petits radiateurs mouvants), la fameuse parka-doudoune en duvet de canard (elle a même des poches avec intérieur en velours, j’adore), des sous-vêtements longs en polaire (les fameux “long johns”), des collants de yoga (un must de confort, qui me donnent en plus l’impression d’être super bien foutue – c’est l’effet gaine). Je découvre aussi des marques dont j’ignorais l’existence jusqu’à présent : Patagonia, North Face, LL Bean. Des vêtements dans lesquels on a chaud et on n’est pas mouillé. Mais on n’a pas le staïle. Portlandia hipster look

Il n’y a pas de principe, on s’habille comme on veut

Sous le manteau bien chaud, il y a une vie, autrement dit des vêtements qui peuvent être sympas. Et d’ailleurs, c’est l’avantage insoupçonné du gros manteau : on peut être habillé à peu près normalement en dessous. Certes, Boston n’est pas New York, l’ambiance mode est contrastée : tantôt relax, parfois chic, ou, ailleurs, plus branchouille. De façon générale, j’ai l’impression qu’il y a moins de dictatures du style comme il peut y en avoir à Paris. Personne ne fait vraiment attention à comment je m’habille. Le risque de cette attitude cool, c’est que parfois j’ai tendance à errer stylistiquement : j’ai bien peur de ressembler de temps en temps à une vendeuse de chez Urban Outfitters – des couleurs dans tous les sens, une chemise par-dessus et des badges, des trucs dans les cheveux. En tout cas, qu’on se rassure, il y a des boutiques très sympas aux Etats-Unis, et qu’il n’y a d’ailleurs pas toujours en France (voir l’article de Nadège qui donne un aperçu de ce sujet) : j’ajouterais à sa liste des boutiques comme Madewell, J.Crew et ModCloth (en ligne uniquement) où on trouve des supers fringues.

Tenue pour sortir

La nuit, c’est bling bling à gogo

Le style de nuit répond là encore à des codes particuliers : flashy, too much, voire – pour certains avis plus sensibles – un tantinet vulgaire. La mini-robe bustier accompagnée de chaussures à talons plateformes est un basique pour toute fille entre 15 et 65 ans. Autant dire qu’étant souvent en jean, je passe pour la nonne de service. Le soir d’Halloween, on n’a vu dans la rue que des Catwoman, ou autres personnages de comics, des diablesses, peu importe tant que c’était “sexy”. L’avantage là encore, c’est que personne ne m’embête le jour où j’ai décidé de mettre un mini-short ou une mini-jupe (mais par contre, pas l’hiver, c’est juste pas possible pour moi).

Kit de survie des vêtemenst à porter l'hiver à Boston
Le Bostonien a une résistance au froid épatante, sidérante même parfois. L’hiver est à nos portes, bien que la neige fasse défaut, mais il commence à faire plutôt frisquet. Et pourtant, je vois encore certaines personnes en tongs et en tee-shirts (avec parfois seulement une doudoune sans manche par-dessus). L’une de mes copines se promène en ballerines, sans chaussettes (of course), à la fraîche. Quel est leur petit secret pour résister au froid ? Car moi, depuis que j’ai ma parka-doudoune, je ne l’ai pas lâchée, j’ai goûté au plaisir d’avoir l’impression d’être emballée dans ma couette quand je sors dehors, et j’adore cette sensation. Parfois, pour faire semblant que je suis américaine, je sors de chez moi sans manteau, traverse la rue pour aller m’acheter un café. Je me sens extrêmement cool. Néanmoins, pour toute personne qui n’aurait pas grandi dans le grand froid, je vous recommande mon kit de vêtements de base pour l’hiver bostonien.

Si vous en voulez plus sur la mode aux US :



Recherches menant à cet article : trop froid pour sortir bonne nuit, comment shabiller a paris en hiver, comment shabillier a ny en hiver pour visiter, comment s\habille les italiennes au mois de décembre, comment s\habiller a paris en janvier, comment s\habiller en hiver a paris.

Voyages et road trips aux Etats-Unis + états d'âmes quant à l'adaptation à la vie américaine : voilà ce que vous trouverez sur mon blog ! Dans la vie, j'écris, je donne des cours de yoga et je profite de la vie. Bienvenue par ici !

Poster un commentaire sur Facebook

32 Commentaires

  • Répondre 20 Dec 2012

    Ruth

    Alors juste, mdr !!! Ici à Milan je viens de céder à la doudoune en piuma d’oca ! Je crevais de froid avec mon beau manteau en laine et ai dû y renoncer. Me voilà italienne maintenant dans ma doudoune comme toutes les femmes que je croise dans la rue ! (Bon je dois avouer avoir refuser la longue doudoune que je ne trouvais pas à mon goût… mais j’ai froid aux fesses !! et autre fille têtue !)

    Je compatis ma chère Mathilde !
    (et suis à la recherche de grosses chaussures avec intérieur en moumoute…)

    • Répondre 20 Dec 2012

      Mathilde

      La doudoune étant assez moche, on peut pousser le vice jusqu’à la choisir longue, non ?!
      Pour ma première paire de grosses chaussures bien chaudes, j’ai acheté des boots Blackstone, une marque néerlandaise. Manu en a deux paires…

  • Répondre 20 Dec 2012

    Karine

    Hello Mathilde,

    Excellent ton post! Il m’a fait trop rire, comme tant d’autres d’ailleurs! Bravo pour ton blog dont je suis fan :-) Je pars à Boston avec ma famille au mois de mai et grâce à tes messages, je peux découvrir cette ville et un pays que je ne connais pas du tout. Par contre je dois dire que je me réjouis moyennement de l’hiver et de la perspective de voir mon mari débarquer avec des mocassins fourrés… Aie aie aie…
    (Hep! petite coïncidence,il va faire aussi une recherche en épilepsie…)

    • Répondre 20 Dec 2012

      Mathilde

      Bienvenue sur le blog Karine ! Tu arriveras au printemps, le froid ne sera plus qu’un vague souvenir… enfin j’espère.

  • Répondre 20 Dec 2012

    Julie

    Ahah, le principe de la doudoune sans manches, j’aimerais bien qu’on m’explique! A quoi ça peut bien servir? Il fait assez froid pour avoir besoin d’une doudoune, mais pas assez pour couvrir tes bras…? Etrange!
    ceci dit, je me demande comment je survivrais en hiver à Boston, dans la mesure ou à Paris, je dois déjà mettre 2 paires de collants en dessous de mes jeans pendant tout l’hiver!

    • Répondre 20 Dec 2012

      Julie

      Ah pardon Manu…

      • Répondre 20 Dec 2012

        manu

        Non mais moi je mets ça pour le style, pas pour avoir chaud. Parce que tu vois, elle est verte fluo avec de la moumoute au cou, magnifique !

  • Super ton poste ! :p Au moins personne ne se prend la tête, contrairement à Paris où dans certaines quartiers, limite tu as l’impression que tu vas te faire jeter à coups de balai car ton sac vient de chez Promod et pas Chanel !
    Allez et puis ton manteau, il y en a des pires quand même ;)) bonne soirée !

  • Répondre 20 Dec 2012

    M'dame Jo

    (Note très réussie, bon équilibre information-humour)

    Nous, les Suisses, on connaît bien Patagonia et North Face et toutes les marques de vêtements un peu techniques en général ;) Si tu cours, essaie les baskets NF avec le système de fermeture sans lacet, c’est du bonheur.

    Là je suis en Italie, dans le nord, et je trouve pas que ça pique franchement. L’année passée, j’ai sortie la veste d’hiver – un joli manteau en laine comme tu disais – deux jours, sinon c’est une polaire ou une mini doudoune sans manche (oui, Julie, je porte une doudoune sans manche, car j’ai trop chaud dans une doudoune à manche longue et que le ventre et le dos sont sensibles au froid, les bras, nettement moins) . Je te dis pas la gueule des Italiens qui eux sortent les bonnets dès qu’il fait moins de 15° (Celcius…). Et je vais bosser en vélo. On me prend pour une folle. Je ne pense pas que je me baladerais en tongs par chez toi, mais c’est pour dire que c’est quand même une question d’habitude. La température (jusqu’à ce que tu deviennes bleue et perdes tes doigts du mois) c’est avant tout un information… On peut sentir le froid sans en souffrir (et c’est beaucoup dans la tête IMO).

    Mais si je vivais dans le nord des Etats-Unis où « froid » veut dire quelque chose, je ferais exactement comme toi! Quant aux « poules de sortie », j’étais au Nouveau Mexique une fois, de sortie: jupe de 12cm pour toutes, décolletés jusqu’au nombril, de 21 à 61 ans et de 50 à 150kg. J’étais un peu outrée, je dois dire :-D

  • Répondre 20 Dec 2012

    Sarah

    Haha! Je compatis! Cela fait deux hivers qu’on a un hiver plus que potable a Philadelphie donc mon manteau en laine avec moumoute autour de la capuche tient le coup! Mais mon premier hiver ici c’était l’année des tempêtes de neige!! J’avais même froid en North Face super pépaisse!
    Philadelphie, 6eme ville la moins bien sapée…

    • Répondre 20 Dec 2012

      Mathilde

      Tout le monde me fait flipper avec l’hiver bostonien, alors que bon, c’est vrai qu’on a été plutôt épargné pour l’instant ! J’ai pris les devants avec ce manteau…

  • Répondre 20 Dec 2012

    manu

    Moi j’aime bien les tenues de soirée des américaines.

  • Répondre 20 Dec 2012

    sigrid

    Woooow, je ne connaissais pas modcloth, ça a l’air sympa, merci du lien!!… :-))
    En fait voilà j’ai beau vivre à N, les habitudes ne s’abbandonnent pas aussi facilement du coup j’ai presque honte d’avouer qu’à mon retour en Italie (Nouvel An en famille… :-)) m’attendent une panoplie de fringues Sessun et Tara Jarmon commandées en ligne, bref, je suis habituée à mes marques frenchie et j’ai pas encore trouvé mieux de ce coté de l’Atlantique (du tout du tout, voire meme que ce que j’ai vu jusqu’ici ne m’a pas du tout emballé, juste Urban Outfitters me fait bien rire mais plus pour les accessoires que pour les vetements… ). Du reste, comme j’ai déjà souligné par le passé, la vie de maman change tout, du coup je n’ai pas la moindre idée de ce qui se passe ici le vendredi soir (vu que, comme tous les soirs, c’est diner + bain + jeux + histoire + dodo… :-)), c’est curieux de lire tes comptes rendus, bon, tot ou tard mi aussi j’irai voir ce qui se passe… ;))

    • Répondre 20 Dec 2012

      Mathilde

      Hello Sigrid, ça me fait toujours plaisir de lire tes commentaires !!
      C’est clair que je garde dans mon coeur les boutiques françaises avant tout… Et cet été, j’ai acheté un maillot de bain Princesse Tam-Tam, pas le temps et pas envie de chercher dans les marques américaines.
      J’ai commandé une robe chez ModCloth, le service m’a beaucoup plu et la boîte était joli (détail qui a son importance ;))

  • Répondre 20 Dec 2012

    Farfadette

    Moi qui risque de déménager a toronto d’ici quelques mois je vais suivre tes conseils alors :P

  • Répondre 20 Dec 2012

    Caro

    En visitant Boston en octobre, on a vu cette résistance au froid impressionnante des Bostoniens ! On avait notre manteau en laine, nos écharpes, on se gelait littéralement (et pourtant, octobre, ça allait encore). Et on voyait les Bostoniens, normal, courir torse nu pour les hommes, se balader sans veste, normalement… J’ai été bluffée ! Mais j’ai adoré l’ambiance de cette ville :)

  • Répondre 20 Dec 2012

    leblabladejasmin

    PORTLANDIA! ;)

  • Je vois que c’est à peu près la même chose à Montréal côté mode la nuit et pour Halloween. Par contre, il y a tout de même un culte de la mode. Même s’i lest très différent de la France.
    Pour le manteau, j’ai opté pour le Canada Goose. Il est beauuuu comme tout. Mai bon, tu ressembles quand même à Bibendum quand tu le portes ! lol
    Une chose est sûre, l’hiver, tu oublies le style et tu mets du chaud !!!!!

  • Répondre 21 Dec 2012

    Célia

    À Montréal, je me quitte plus non plus mon manteau doudoune ;) On a vraiment l’impression d’être dans une couette, bien au chaud pour braver la neige et le froid.

  • Répondre 22 Dec 2012

    Nadège@Miami

    Salut Mathilde,

    En regardant mes stats j’ai vu que j’avais un nombre important de visites provenant de ton blog et je comprend maintenant pourquoi (oui j’ai besoin d’un certain temps de réaction) ! En tout cas merci pour ce petit lien !

    En ce qui concerne la mode aux US il y a beaucoup de choses à dire.. sans parler de Miami ! Je m’y attelerai un jour ! Je suis assez d’accord sur le fait qu’on n’est pas jugés sur ce qu’on porte contrairement à en France où la tenue vestimentaire est très importante ! A Miami je me suis vite laissée aller aux tongs/short/tshirt et quand je suis arrivée en France pour les vacances j’ai trouvé que tout le monde était super bien habillé.. Tu m’étonnes après avoir vu les tongs/chausettes et les tenues multicolores plusieurs fois par jours pendant 4 mois, le simple fait de voir quelqu’un porter moins de 4 couleurs différentes en même temps, c’était presque croiser Victoria Beckham !

    Enfin, tu verras par toi même. Bonnes vacances et tu me diras si tu as aimé :)

    Nadège

    • Répondre 25 Dec 2012

      Mathilde

      C’est vrai que c’est la fête des couleurs – même à Boston où le temps moins clément pourrait laisser croire le contraire. Une copine américaine me dit qu’elle trouve que les français sont toujours habillés en noir… (perso, j’adore le noir ! mais c’est vrai que depuis que je vis ici, j’ai quelques pantalons de couleur, et je trouve ça plus marrant !)
      A++

  • Répondre 23 Dec 2012

    marie-agnes

    Thank you Mathilde, for sharing all your discoveries and experiences. We have just had a great moment watching your blog.
    We wish you both a merry christmas.
    Love from Mum and a friend, Gilberte.

    • Répondre 25 Dec 2012

      Mathilde

      Merci Maman ! Excellent anglais :)
      Et bises à Gilberte.

  • Répondre 23 Dec 2012

    Elsa

    Aha j’habite Montréal depuis cette année, et je vis pour la première un véritable hiver ici, et comment dire… Ton article me paraît vraiment très bien fait, et c’est exactement la vérité pure et simple ! Ici aussi les gens ne pensent plus qu’uniquement au confort, et je fais de même (alors que je n’avais pas du tout ce mode de pensée en France…)

    http://somewherewithlove.blogspot.com/

  • Répondre 25 Dec 2012

    Bauffe Anne-Marie

    Merry Christmas and a happy New Year to Mathilde, Manu, Marie-Agnès .
    We also always enjoy reading your blog !
    Anne-Marie

  • Répondre 28 Dec 2012

    Lucie

    Ça ressemble donc beaucoup à Londres! Chacun fait comme il veut et personne ne juge et le soir, les tenues vulgaires sont de sortie, par tous les temps!
    Finalement, j’aime bien, pas besoin de suivre la mode et aucun regard méchant parce que vous portez un truc de travers! Tellement plus relax!

    • Répondre 29 Dec 2012

      Mathilde

      J’apprécie aussi le côté relax. Mais parfois une mini dose de « chic » ne ferait pas de mal ;)

  • Répondre 1 Jan 2013

    Marie

    Particulièrement attachée aux bérets bien français en hiver, je pense que je miserai tout sur la chapka ! Et tes bottes en caoutchouc, comment sont-elles ? Avec des motifs ? Unies ? Bises !

    • Répondre 1 Jan 2013

      Mathilde

      Elles sont tristement noires et basses, enfin à mi-mollets !

  • Répondre 10 Jan 2013

    elisafn

    C´est bien ça Mathilde!
    Pourtant, en septembre… j´ai vu ça -> http://elisaorigami.blogspot.com.ar/2012/09/universite-harvard-boston-2012-rentree.html
    Bisous ma bostonniène favorite!
    Elisa

  • Répondre 6 Dec 2013

    BCY

    Article très intéressant ! Ca fera plaisir à ma copine.
    Sinon, en complément, voilà une petite vidéo qui mérite le détour et qui explique pourquoi fait-il froid l’hiver :
    http://www.youtube.com/watch?v=BUebHcI_nhs

Laissez une réponse