Conseils pour faire du camping aux Etats-Unis (et adorer ça)

faire du camping aux usa
Camping face aux dunes de Great Sand Dunes, Colorado – Sept. 2014

Préparer un road trip aux Etats-Unis demande pas mal d’organisation. On a essayé l’option de tout organiser à l’avance (road trip 2012), et aussi l’option à l’arrache (road trip 2014), on a fait un mélange des deux en 2013 : l’idée quand on prépare pas tout à 100%, c’est d’avoir une tente et du matériel de camping, le plus léger possible, pour être prêt à passer la nuit dehors.

C’est une option à considérer car :

  • ça laisse beaucoup de flexibilité dans l’ajustement du trajet au fil des jours,
  • c’est aussi beaucoup moins cher que n’importe quel autre type de logement payant. A titre de comparaison, une nuit de motel  peut coûter entre 50 et 150 dollars, tandis qu’une nuit au camping, c’est entre 10 et 30$, voire même parfois gratuits dans certains parcs nationaux.
  • ça permet d’être dans le parc dès le matin, plutôt que de loger à l’extérieur, dans des motels de ville touristique souvent sans grand charme. Le camping aux Etats-Unis, c’est dans la plupart des cas, la garantie d’être dans la nature. C’est une grosse généralité de le dire, mais tous nos amis américains ADORENT camper, et ils ont tous un bon plan camping dans les bois. Ça sonne creepy, mais c’est super ! Le camping ici, ce n’est jamais ambiance sardines à Palavas-Les-Flots. Depuis que j’ai goûté au camping aux US, j’ai moins envie d’aller au motel ou au B&B, j’ai envie d’être dehors et de faire du feu, de manger des trucs grillés, et de dormir en entendant les bêtes aux alentours ! Pas en hiver en Nouvelle Angleterre certes…

Voilà tous mes conseils en la matière de camping aux Etats-Unis, je mettrai la page à jour au fur et à mesure des expériences à venir & des remarques. A vos crayons si vous voulez prendre des notes et faire des listes, posez vos questions en commentaires ! Pour info, un camping aux Etats-Unis se dit  a campground, le mot camping est un verbe, utilisé par exemple quand on dit « we go camping this weekend ».

Les différents types de camping :

  • les campings des parcs nationaux ou des parcs d’Etat.
    Certains campings acceptent les réservations, d’autres ont des boucles réservées au premier arrivé, premier servi (first come first serve). Dans ce cas, le ranger à l’entrée dit quels sont les emplacements libres, vous allez jeter un oeil et choisissez le vôtre, et vous payez pour réserver. Parfois il n’y a personne, il faut déposer un billet dans une urne : prévoyez du cash !
    Les prix varient de 10$ pour les plus sommaires (parfois même gratuits), à 30$ pour les plus « chics » avec douches, supérettes et parfois même du wifi. Je parle des prix pour les tentes !
    Le confort varie énormément d’un camping à l’autre. Les emplacements sont tous similaires : un bout de terrain, un trou pour faire du feu. Ce qui change, ce sont les sanitaires : plus c’est paumé dans la nature, plus il y a de chance qu’il n’y ait que des toilettes sèches qui, souvent, puent la mort, et pas de douches. Même dans un camping primitif, il y a au moins une arrivée d’eau. On a aussi été dans des campings de parcs nationaux avec tout le confort possible : douches, lave-linge, supérettes et bar. Dans ces campings, c’est suffisamment bien fait pour que les endroits où on dort soient éloignés des aménités. On reste au coeur de la nature. Du coup, il faut parfois prendre sa voiture pour aller aux douches, par contre les toilettes sont près des emplacements de tentes, il y en a souvent plusieurs par boucles.
    Pour trouver des infos sur ces campings, allez directement sur le site du parc national en question ou sur le site recreation.gov qui permet de réserver en ligne.
  • Les campings privés. J’ai dormi deux fois dans des campings privés indépendants, qui ont un côté centre de vacances. On a dormi dans une cabane en bois, c’était plutôt très chouette : une fois près de Yosemite en Californie, et une seconde fois du côté de Big Sur, près de l’océan Pacifique, en Californie également.
    Vous pouvez trouver ces campings sur le site Go Camping America, avec une carte, des mots-clés pour choisir ce qui vous convient. Il existe aussi des campings privés de chaîne comme KOA, jamais testé pour le moment, mais qui ont bonne réputation.
  • Le camping sauvage, dit le « backcountry camping ». Plus extrême, ce type de camping nécessite de voyager léger. Le camping sauvage est autorisé dans certains parcs nationaux, à condition de demander un permis au ranger (back country permit), qui coûte en général 10$ par groupe + 5$/personne. Renseignez-vous sur les sites des parcs nationaux ou directement auprès de rangers au Visitor Center des parcs.

Un site répertorie tous les campings en Amérique du Nord – USA et Canada : rendez-vous ici, c’est moche mais bien fichu, et l’info est là. 

Certains campings ont des vues superbes, dès le matin, on se lève dans le parc, et on est déjà dans l’ambiance nature
A gauche, dans le Rocky Mountain National Park, en haut à droite, à Capitol Reef, et en bas à droite au Black Canyon of the Gunnison

Mon kit de bon campeur :

L’indispensable pour camper :

– une tente. On a rapporté notre tente Quechua de France, mais il y a plein d’options américaines disponibles. C’est souvent plus cher qu’en France.
– de bons sacs de couchage. Les nôtres sont de la marque SlumberJack résistant à 0°F/-18°C, ce qui correspond à des températures négatives en celsius. J’ai eu très froid à Yellowstone en août, je préfère partir avec un gros sac de couchage résistant aux températures négatives, et avec lequel je peux camper en automne en Nouvelle Angleterre. Attention au fait que les fabricants estiment toujours à la hausse la capacité thermique des sacs. Ajoutez un bon 10°F/5°C pour être plus prudent.
– des tapis de sol et un petit oreiller. On a des tapis gonflables pas trop chers et efficaces. Ils ont l’avantage d’être légers et compacts, mais peuvent crever (ce qui est arrivé à Manu une nuit – heureusement des rustines sont fournies pour réparer).
– une lampe frontale. Oui c’est laid, mais n’oubliez pas qu’aux US, les gens se fichent de l’apparence, l’efficacité prime sur la sexitude. On utilise un modèle de base de Energizer, c’est assez puissant et les piles durent longtemps, pas besoin de les changer en cours de route.
– une lampe de table, qui peut aussi s’accrocher dans la tente. Nous on a cette petite lanterne faite par Coleman.
une ou deux bâches, pour le dessous de la table (et la replier sans tout salir) et à étendre par-dessus le campement quand il pleut, pour rester dehors mais à l’abri

Le matériel pour cuisiner :

– un couteau
– une poêle
– une petite casserole
– 2 gamelles en métal, qui font office de couvercle, plats et assiette
– 2 tasses en métal, à pois rouges de préférence, c’est plus beau.
– des couverts petits et pas trop coupants (sinon ils transpercent le moindre sac…), comme les fameuses spork (spoon + fork) !
– du papier aluminium
– des piques à brochette, ou au pire, des branchettes ramassées par terre pour faire aventure
– des sachets plastique, type congélation, pour mettre les sandwiches ou le trail mix.
– un réchaud : la bouteille de gaz ne peut pas être transportée en avion, même en soute, il faut l’acheter sur place.

En vrac :

– prévoyez des quarters (des pièces de 25 cts), parfois requises pour se payer une douche
– un chargeur de téléphone et d’appareil photo à brancher dans la voiture
– un produit anti-moustiques
– du PQ
– de la lessive
– des médocs et pansements. Comme on voulait pas trop réfléchir à quoi prendre, on a pris un kit tout fait comme celui-là.

A priori inutile, mais pourquoi pas : 

– une « life straw », une paille de survie, pour boire de l’eau à même le ruisseau
– une douche portable, surtout si vous campez dans des campings rustiques
– un four qui en chauffant, permet de recharger des batteries reliés par un câble USB : genius ! C’est l’appareil en photo un peu plus bas de l’article, à gauche.

Bon à savoir :

(1) le bois pour faire du feu (camp wood) doit être acheté localement pour éviter de transmettre des bébêtes. A l’approche des parcs nationaux, on en trouve sur le bord de la route. Il faut payer souvent en liquide, dans une petite urne (prévoir la monnaie), sans personne pour vérifier que vous payez vraiment. Vous trouverez aussi du bois dans les stations services, ou dans les supérettes des grands parcs nationaux.

(2) il est interdit de laisser de la nourriture ou des produits qui sentent (savons, etc.) dans la tente pendant la journée, tout doit être enfermé dans des gros coffres anti-ours, à partager avec plusieurs personnes, ou dans le coffre de votre chariotte.

(3) Installez-vous toujours le plus loin possible de la boucle des camping-cars, les RV, qui font pas mal de bruit quand la clim est en marche. Les générateurs sont coupés en général de 20h à 6 h du matin, mais sans ça, ça peut rendre l’expérience un peu moins « proche de la nature ».

camping aux Etats-Unis - du bois pour se chauffer

A la recherche de bois à proximité de Acadia National Park, fin mai 2014

Les magasins où trouver du matériel de camping aux USA :

biolite camping hipster huckberry

Biolite Bundle, ou l’accessoire ultime pour le camping contemporain
  • REI (prononcez Ar-i-aïe) c’est le magasin outdoors des Etats-Unis, on y trouve de tout, du gros matériel comme plein de gadgets, des fringues et des chaussures, des canoës…
  • Eastern Mountain Sport, EMS, c’est pareil que REI. Marque super rustique qui fait aussi de tout.
  • LL Bean, c’est LA marque de Nouvelle Angleterre (la région de Boston), ils ont un gros magasin à Freeport, Maine, vous pouvez aussi commander à partir de leur catalogue très old school, la livraison est gratuite aux Etats-Unis.
  • Pour des idées de campeur-hipster, consultez le site génial Huckberry qui sélectionne des produits outdoors de qualité et originaux. Ils proposent des produits super cool comme un mini-four de camping qui génère de l’électricité et permet de recharger les batteries à partir d’un port USB.
  • Patagonia et North Face pour les vêtements techniques. C’est cher, mais c’est garantie à vie et il y a toujours un rayon de soldes.
  • Walmart. Je ne suis pas familière des Walmart, n’ayant pas de voiture, je ne vais jamais dans des centres commerciaux, mais j’ai testé le Walmart dans le Colorado, c’est là qu’on a fait l’achat d’une glacière et de bombonnes de gaz – que vous pouvez aussi trouver dans des surplus militaires.

Bon plan : Si vous ne voulez pas acheter de matériel de camping, renseignez-vous auprès de clubs de camping pour louer le matériel. Le magasin REI le propose aussi (cherchez « Rental Gear »). Si vous bossez dans une université, il y a sûrement un club de rando/camping : c’est comme ça qu’on avait loué une tente et de gros sacs de couchage pour un weekend en Nouvelle Angleterre. Ça vaut le coup pour des courtes durées et si vous ne voulez pas investir dans du matériel.

Idées pratiques et 100% testées de la cuisine du campeur :

Certains campings sont isolés, mieux avoir des vivres à disposition. On mange sans prétention au camping, les boîtes de conserve sont nos amies, ainsi que tous les produits qui se conservent bien quand y a  plus de glaçons dans la glacière… Il y a quasiment toujours un trou pour faire du feu (fire pit), et une grille amovible par-dessus.

Pour le petit déj, des sandwichs au peanut butter/confiture (un classique américain que j’adore, le PB&J) ou au classique nutella. Une fois de temps en temps, des oeufs brouillés au fromage, parfois du bacon.
Un bon petit déj, c’est la garantie de la joie au camping, ça sent bon, et tous les voisins sont un peu jaloux de vos talents de campeur.

Salades (haricots, thon, tomates) et sandwiches (cream cheese, tomate, concombre et éventuellement jambon ou saucisson) sont nos alliés au camping.
Best friends : Les fruits qui ne s’écrasent pas, comme la pastèque. Les trucs qui ne fondent pas, comme les biscuits secs et le trail mix*, les compotes de fruits en pot (le Pom’Pot s’appelle le Squeeze n’Go). 

Pour le dîner. Même si vous êtes complètement crevés en arrivant au camping, allumez un feu, c’est magique, ça change toute la soirée.
Pour varier des salades et sandwiches, faites griller tout ce que vous pouvez (saucisses, bacon replié sur un bâton), ou faites cuire des légumes façon papillote, emballés dans de l’alu, à jeter dans les braises.

Camping - le matin au petit déjeuner

Préparation en groupe du petit déj, sur le feu, dans les White Mountains – Sept. 2013
Dîner au soleil couchant à Capitol Reef, dans l’Utah // Petit déjeuner frisquet à Yellowstone

Deux plaisirs de gourmet made in USA :

* Le Trail mix : c’est un indispensable du campeur et du randonneur, on en achète tout fait au supermarché, il y en a des rayons entiers – n’oubliez pas que les Etats-Unis sont le pays du SNACK. Le Trail mix, c’est un mélange de noix et de trucs énergétiques type chocolat enrobé, fruits secs, cacahuètes. Conseil : ne prenez pas celui avec du chocolat non enrobé, ça fond, et c’est juste le merdier dans votre sachet.

* Les s’mores au camping ne sont pas une légende, les copains américains en raffolent, ça leur rappelle leur enfance. Faites griller (ou brûler, ça dépend des goûts) des chamallows sur des bâtons ramassés dans la forêt (très important), puis quand ils sont prêts, coincez-les entre deux biscuits Graham Crackers (une sorte de Petit Lu épais) et un carré de chocolat Hershey (qualité médiocre). Overdose de sucre garantie après 2 s’mores, et vous pouvez aller vous coucher tranquillement.

Des s’mores dans les montagnes – Sept. 2013

D’autres façons de camper :

  • Louer un camping-car, ou un RV, un recreational vehicle. Sur les routes américaines, vous croiserez des road-trippers de l’extrême, souvent des retraités qui sillonnent les Etats-Unis 6 mois par an, dans des camping-cars qui ressemblent à des autocars de stars, avec des vitres teintées. C’est comme se déplacer avec sa maison, et ces engins valent le prix de maisons. Vous pouvez louer des camping-car plus modestes, renseignez-vous sur Cruise America ou USA RV Rental. Comptez un prix de départ à 1,000$/semaine. Avec un camping car, pas moyen de camper au milieu de nulle part,il faut aller dans un camping.
  • Louer un Air Stream. Vous trouvez le camping car trop ringard ? Le Air Stream dépoussière le concept : c’est une remorque-camping car avec un revêtement en alu et une allure vintage. Je n’ai pas encore essayé, mais ce site en propose à la location.
  • A l’autre opposé du camping car : le ultra-light camping. On a pris un autostoppeur dans le Colorado, qui campait et randonnait de façon ultra légère, avec le moins de matériel possible.  Je trouve ça bien plus fascinant… Si ça vous êtes un geek du camping dans l’âme, voici un article en anglais à lire sur le sujet.
  • Faire de la moto et camper. Si vous avez des infos à ce sujet, je suis preneuse, car je reçois de temps en temps des questions de motards, qui road-tripent aux Etats-Unis, et qui campent ! Comment préparer ses bagages en restant léger, c’est le genre de problématique des motards. Vous pouvez louer des motos aux Etats-Unis, je ne l’ai jamais fait, et je n’ai d’ailleurs jamais conduit moi-même une moto. Des infos sur le site Eagle Rider entre autres.
  • Et la randonnée : camper et randonner, ça va ensemble, non ? Le site trails.com est une ressource pour trouver des chemins de randonnée partout aux Etats-Unis. C’est souvent des copies de ces chemins qui sont données dans les Visitor Centers des villes.

 Si vous avez des questions ou des remarques, laissez-les en commentaire ! La page est amenée à changer au fil des remarques, des bons plans, des découvertes. A consulter également, l’article qui récapitule conseils et trajets de road trip partout aux Etats-Unis. 

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

45 Commentaires

  • Répondre 3 Feb 2015

    Letizia

    J’adore le camping et accessoirement tes tasses à pois qui sont un must (je confirme) alors trop utile comme article! J’ai fait du camping à Hawaii, qui n’est pas vraiment l’Amérique et c’était trop top de camper avec des locaux qui sont venus nous proposer du poisson pêcher du jour, on a pas testé la Floride et la Californie mais du coup tu me donnes vraiment envie de revenir. Par chez nous en Suisse on enroule de la pâte à pizza autour d’un bâton en bois (cueilli de préférence dans la forêt et nettoyé au coutau suisse) et on la fait cuir sur le feu. C’est un délice pour accompagner saucisse, bacon et autres viandes grillées. J’ai déjà dit que j’adorais le camping? :)

    • Répondre 3 Feb 2015

      Mathilde

      Hello Letizia !
      Trop bien le camping à Hawaï !
      Point pizza : vous l’acheter toute faite avant je suppose ? Ca cuit vite au feu de bois ? Vous la tremper dans une sauce après ? (c’est la déformation de vie aux Etats-Unis qui parle là)

      • Répondre 4 Feb 2015

        Letizia

        Oui c’est plus simple pour le transport mais en tant qu’italienne je me sens un peu coupable à chaque fois… Bref, elle est bonne et ça cuit très vite (5-8 minutes), il ne faut juste pas oublier de tourner le bout de bois pour bien la faire dorer de chaque côté. C’est assez magique de la voir « gonfler » alors que tu es assis autour d’un feu et ça impressionne aussi les voisins :) Nous on la mange comme pain avec la viande et la salade mais je pense que tu peux la tremper dans une sauce…

  • Camper dans les parcs nationaux, ça doit valoir le coup quand même…

  • Répondre 3 Feb 2015

    Catherine

    Tu conseilles quoi avec des enfants ? Tente ou RV ? Mes enfants ont 4, 5 et 15.

    • Répondre 3 Feb 2015

      Mathilde

      Eh bien comme je n’ai jamais loué de camping car et que je n’ai pas d’enfants, je te dirais de partir camper avec une tente et ton mari seulement.
      *blague*
      Je ne peux pas te conseiller l’un ou l’autre car ça dépend de ton budget, et de l’envie de tout le monde de camper dans une tente ou pas (ce qui veut dire pas mal d’organisation dans la voiture aussi).

      • Répondre 16 Feb 2015

        Catherine

        Ouais… j’imagine la tête de mon ainée en camping. Les bébêtes, les sanitaires communs… Pourtant je n’en ai que de bons souvenirs ! Il faut sans doute commencer tôt. Bon, on va attendre 1-2 ans et on partira avec les petits quand elle ne viendra plus avec nous !

        Merci Mathilde. Tu survis encore à Boston ?

        Nous avons la chance d’avoir fui le froid de DC et sommes à Savannah pour le winter break. J’ai envoyé mon mari sur ton blog alors qu’on roulait plein sud, il a enfin compris pourquoi les blogs bien faits (comme le tien !) sont super. Savannah je te conseille fortement, c’est une petite ville avec du coeur et une âme. On adore !

  • Répondre 3 Feb 2015

    Margot

    Merci merci pour cet article qui tombe à pic, au moment où on envisage sérieusement de sillonner les routes de californie en camping car, avec nos 3 boys en avril ! Des blogs à me conseiller pour préparer mon voyage ?
    Merci, et belle journée sous la neige !
    (ici à DC on en voudrait plus !)

    • Répondre 3 Feb 2015

      Mathilde

      Hello Margot ! Contente que cet article puisse servir, il est là pour ça.
      Pour le road trip en Californie, tu as cette page sur la Californie sur le blog, et la page récap des road trip avec une section spéciale Californie.
      Côté blog, le blog A la fin de la route est pour moi une référence, les articles sont variés, bien faits, pratiques et sans prétention. Il y a aussi d’autres blogs dans ma blogroll !

  • Répondre 3 Feb 2015

    Charlotte

    J’adore camper! Mon compagnon et moi avons fait le tour de l’Europe en 5 mois il y a quelques années, j’ai commencé en mode « mais les auberges de jeunesse c’est super sympa aussi? nan? » et j’ai fini plus rodée qu’une démonstratrice de chez Décathlon. Je crois que ce j’aime tant, c’est le côté minimaliste de la chose, se rendre compte qu’en fait on se débrouille très bien avec peu, et l’aspect « je dors dehors j’écoute la pluie qui fait plic-plic et je me sens bien ». Le camping me permet de me recentrer sur les choses qui sont fondamentales, et c’est super agréable. Si je devais rajouter un seul élément à ta liste, ce serait une bâche plastique de la taille de ta tente. C’est bien pratique parce que ça coupe l’humidité qui remonte du sol, et en plus ça te permet de plier ta tente sèche quand tu reprends la route de bonne heure. Bref, ça ne prend pas beaucoup de place en voiture et c’est du confort en plus. Bonne continuation!

    • Répondre 3 Feb 2015

      Mathilde

      Merci pour ton message ! J’adore le ton 😉 et je suis d’accord avec toi, quand je rentre chez moi après avoir camper, je trouve que tout fait luxe chez moi, à commencer par avoir des toilettes à 5 mètres de ma chambre : même pas besoin de mettre ses chaussures pour y aller !
      Bonne remarque pour la bâche, on s’était d’ailleurs dit qu’une bâche pourrait aussi être utile à suspendre au-dessus de la table quand il pleut. On a rarement eu de la pluie, mais on a vu des gens qui avaient ça, et comme tu dis, ça ne prend pas de place.

  • Répondre 3 Feb 2015

    Magouille

    Bravo pour ce super article. Hyper complet, je trouve ! Petit conseil issu du vécu pour les voyageurs : quand on arrive à l’arrache dans certains parcs, et qu’on se heurte au panneau « full campground » pour les campings first-come first-served, ça vaut parfois le coup de re-demander si c’est vraiment vrai. En pleine saison, y a des parcs où ils laissent le panneau en permanence. Bien ballot. Ca nous est arrivés à Joshua Tree. Tout était censé être full, c’est même ce qu’on nous a dit au visitor center, quelqu’un nous a conseillé d’aller vérifier par nous même, et on a trouvé de la place comme ça.
    Si ça peut éviter des épisodes de désespoir…

    • Répondre 3 Feb 2015

      Mathilde

      Merci Mlle Magouille !
      Bon plan en effet, on ne s’est jamais retrouvé en rade de camping plein mais ça vaut toujours le coup de demander comme tu le fais remarquer.
      Ca me rappelle la fois où on on roulé pendant des heures pour arriver au camping « primitif » du Black Canyon of the Gunnison : on a réalisé qu’il n’y avait que 13 places en tout dans le camping, je me suis dit que si je l’avais su avant, je n’aurais pas tenté le coup.
      Anyway, à bientôt pour d’autres aventures campinguesques or not !

  • […] Campground Reviews. Federal recreation, camping and tour reservation information – Recreation.gov. Préparer son road trip aux Etats-Unis : l’option camping | Le Blog de Mathilde aux USA. Camping face aux dunes de Great Sand Dunes, Colorado – Sept. 2014 Préparer un road trip aux […]

  • Trop génial cet article!!! Il tombe à pic puisque nous avons prévu un road trip dans les parcs de l’Ouest en septembre, et nous comptons camper autant que possible 😉 D’ailleurs, peux-tu stp me dire quelle sera la météo? Parce qu’à voir l’une de tes photos, il a l’air de faire plus que frisquet le matin!! Merci beaucoup pour tous tes précieux conseils en tout cas :) Pauline

    • Répondre 4 Feb 2015

      Mathilde

      Merci !
      Alors pour le froid à Yellowstone pendant l’été, c’est simple : le camping était situé en altitude, à près de 2,000 mètres. Il faisait moins de 8°C la nuit, mais la journée, c’était plus proche des 30°C.

  • Répondre 5 Feb 2015

    machachat

    Au top, merci beaucoup !

  • Répondre 5 Feb 2015

    Pauline

    Super article, bravo!
    J’ai testé le camping aux Etats-Unis également, Monument Valley, Grand Canyon, Sequoia Park et Yosemite, c’est vrai que c’est génial! quand on est dans ces grands parcs nationaux, ça nous permet de rester en contact avec la nature, et ça a un côté aventureux (comme à Yosemite où il y a des ours qui risquent de venir vous visiter pendant la nuit^^)

  • Ca donne tellement envie
    Ce doit être tellement canon de se réveiller en pleine nature !
    Tu as du en prendre plein la vue !

    Merci pour le partage de ton expérience :)

  • Répondre 15 Feb 2015

    SINCIL

    Whaou on adore ton blog!! on prépare notre prochain road trip dans l’état de washington et vos expériences nous font déjà voyager 😉 MERCI
    Pour info, on a testé le KOA campground de MOAB (Utah) l’été dernier, on vous le conseille. Testez une cabine, c’est un peu plus confort mais tellement David Crockett et le matin : une vue à avoir envie d’y rester…toute la journée. Pour le camping baroudeur comme vous avez fait, il faut du matos et venant de Guadeloupe, c’est un peu galère. Continue à nous faire rêver, on dévore photos, anecdotes et trucs&astuces. bonne route

  • Répondre 29 Mar 2015

    Maïté

    Super article, très interessant. Mais je me pose une question, faut il réserver sa place ou non?

    • Répondre 29 Mar 2015

      Mathilde

      Merci pour ton message.
      Pour répondre à ta question, ça dépend où et quand. En été dans les parcs nationaux populaires, je dirai oui, sinon comme c’est dit dans l’article, tu peux tenter le coup avec le « first come first serve ». Même quand les campings indiquent complets, toujours demander s’il y a une petite place en rab’ quelque part.

  • Répondre 8 May 2015

    camille

    Merci pour ce super article Mathilde ! Il nous a beaucoup aidé à nous décider de tenter l’aventure camping pour notre road trip en Californie et en Arizona :)
    On avait juste une petit questions au sujet des campings first come first serve, est ce qu’il est nécessaire d’arriver très tôt dans les campings pour avoir une place ou est ce qu’il est possible de planter sa tente même en arrivant à la fin d’une journée de voyage vers 19h-20h ?
    Merci par avance pour ton aide et encore merci pour ce blog fort bien pratique pour ceux de passage aux US ! :)

    • Répondre 9 May 2015

      Mathilde

      Hello Camille ! Merci pour ton message, et ravie que ça vous ait servi.
      Pour les campings first come first serve, ça nous est arrivé d’arriver super tard – quasiment tout le temps en fait. En général il faut payer dans une borne (prévoir du cash !) et retirer un coupon à mettre devant l’emplacement de camping avec le numéro de plaque d’immatriculation. Le responsable du camping fera son tour le lendemain matin et vérifierai que tu as payé.

  • Répondre 5 Aug 2015

    Psylie

    Salut Mathilde!
    Super blog, merci beaucoup pour ce travail d’écriture!
    Je pars l’été prochain faire un road trip dans l’Ouest américain, nous avons prévu de louer un 4×4 et de parcourir les parcs nationaux tout en traversant 3 grandes villes, et comme on a envie de se laisser une part d’aventure, on avait envie de dormir de temps en temps au milieu de nul part, hors parcs, hors campings, sais-tu si cette pratique est autorisée?
    Merci d’avance pour ta réponse!!

    • Répondre 5 Aug 2015

      Mathilde

      A ma connaissance, non. Les gens sont autorisés à camper dans les parkings des Walmart par contre 😉
      Mais le camping sauvage sans permis n’importe où, nope. Il y a beaucoup de parcs qui autorise le camping sauvage (appelé le back country camping), avec un permis à demander au ranger (ça leur permet de savoir s’il y a des gens dnas la nature !)
      Bonnes vacances !

  • Répondre 3 Sep 2015

    alglave

    Salut Mathilde,
    j’adore ton blog, il m’aide beaucoup dans la réalisation de mon itinéraire. Mais j’ai tout de même une petite question a laquelle je n’ai pas trouvé de réponse. Je pars avec mon ami en campervan (un van), et j’aimerai savoir si les camping sauvage avec permis sont accessible au van? ou si au contraire c’est uniquement en tente?
    J’ai entendu parlé des site de camping speciale pour les camping car mais c’est justement ce que je veux fuir :)

    • Répondre 7 Sep 2015

      Mathilde

      Salut !
      Merci pour ton message.
      Le principe du ‘backcountry camping’ dans les parcs et les forêts dans le système « national », c’est que tu marches à plus de 1 mile du chemin principal, et tu peux y camper avec ta tente au milieu de nulle part. Je ne suis pas sûre qu’il y ait un système alternatif pour les vans, mais à vrai dire, ne voyageant pas de cette façon, je n’en suis pas sûre !
      Mathilde

  • Répondre 4 Feb 2016

    aurelie

    Le parfait article pour moi qui hésite entre camping et hotel pour la nouvelle-angleterre ! Merci pour toutes ces astuces ! Je me laisserais bien tentée !

  • Répondre 10 Mar 2016

    David

    Bonjour Mathilde,
    Je voulais déjà te remercier de la précieuse aide, via ton blog, dans la préparation de mon road trip. Je pars début avril pour 3 semaines sur la Côte Ouest et je voulais te poser des questions afin de le finaliser :
    1/ Dans quel camping dormir pour couper un peu le chemin entre Sequoia National Park et Death Valley, sinon c’est 7h de route…
    2/ Vaut-il mieux rester 2 nuits à Zion, Bryce Canyon, Lake Powell, Monument Valley ou Grand Canyon ? Sinon 1 seule nuit pour chaques étapes …
    3/ Entre Grand Canyon et LA que nous allons faire en 1 seul trait, quels arrêts/pauses/visites conseilles-tu ?
    Encore merci pour ton blog, grâce à toi, je pars camper pour la 1ère fois de ma vie et en plus aux USA ! Merci pour tes conseils sur le matériel nécessaire et les campings qui m’ont été d’une aide considérable.
    David

    • Répondre 10 Mar 2016

      Mathilde

      Hello David,
      Je suis ravie que tu te mettes au camping aux Etats-Unis : ce sera génial !! Il n’y a vraiment pas grand chose entre séquoia et la Death Valley, dans ce genre de road trip, parfois il y a des portions où il faut conduire beaucoup… je ne connais pas assez précisément la région pour te dire où t’arrêter, mais je te conseille de te munir d’une carte routière à jour qui inclut les emplacements de camping (c’est comme ça qu’on fait pour camper hors des parcs nationaux).
      Pour ta question 2, c’est dur à dire ! Monument Valley et Bryce sont relativement petits, tu peux y rester une seule journée (1/2 journée pour Monument), après si vous voulez faire des activités autour du lake Powell, ça vaut le coup d’y rester une nuit (il faut aussi que vous alliez à Antelope CAnyon ! )
      Pour la question 3, c’est une immense route !!! vous pourriez couper à Las Vegas, les hotels ne sont pas chers, c’est tapageur, mais why not. Si vous voulez de la nature à nouveau : Joshua tree national park.
      Bon voyage !

      • Répondre 16 Apr 2016

        Isabelle

        Bonjour, je voulais apporter un complément d’info à David qui cherchait un camping entre Sequoia National Park et Death Valley. Nous avons dormi en juillet 2015 au Lone Pine Campground, superbe emplacement avec vue sur le Mont Whitney au bord d’un cours d’eau, magnifique et peu fréquenté.
        La -petiet- ville de Lone Pine a hébergé les acteurs qui tournaient dans les western, il y a même un musée du film.

  • Répondre 14 Mar 2016

    aline

    Bonjour Mathilde

    Avec une amie nous allons camper en juillet dans le Vermont et dans l’état de NY.
    Penses-tu qu’il faille réserver des emplacements ou on peut y aller à l’arrache ?

    Merci !
    Aline

    • Répondre 14 Mar 2016

      Mathilde

      Hello ! Ca dépend vraiment de la popularité du camping et de la période… Si vous savez déjà où et quand vous allez, vous pouvez toujours réserver, vous partirez l’esprit tranquille (surtout si c’est un des gros week-ends de l’été).

      • Répondre 18 Mar 2016

        aline

        Merci pour ta réponse rapide !
        Nous passerons par Boston, il est fort possible que je te refasse signe d’ici là 😉

  • Répondre 30 Mar 2016

    Klem-Ence

    Coucou, je me permets d’envoyer un message pour avoir des info sur « les autres solutions américaines » je te cite : « mais il y a plein d’options américaines disponibles » pour le camping.. nous prévoyons une nuit en camping mais nous ne savons pas comment nous organiser.. acheter ici? la-bas ? louer le matériel?

    je te remercie par avance.

    Clémence.

    • Répondre 30 Mar 2016

      Mathilde

      C’est écrit dans le paragraphe juste en dessous, il y a une liste des magasins qui vendent du matériel de camping : REI, EMS mais aussi les grandes surfaces type Walmart.
      Si vous n’avez qu’une nuit de camping, autant rapporter votre propre tente plutôt que de tout acheter sur place (vous allez perdre au moins 2h en magasin + le matériel de camping est plus cher ici, à moins d’aller chez Walmart). Cela dit pour une nuit, ça fait beaucoup de place dans les valises…

      • Répondre 19 Apr 2016

        Klem-ence

        Merci pour ta réponse! j’ai réussi a trouver une tente 2 personnes de meme pas 2kg donc c’est top pour emporter! nous prendrons des petits tapis (genre tapis de sport) pour une nuit ça suffira.. une lampe de poche et un duvet chacun.. j’appréhende déjà cette nuit mais bon..c’est l’aventure… nous allons la passer à Havasupai tu connais?
        Je suis retombé sur ton blog et je pense que toute la semaine je vais le lire.. (départ dans 9jours)
        C’est trouvable facilement une glacière à San-Francisco? de tte façon c’est indispensable.. et d’après ce que j’ai pu lire la glace se trouve facilement pour pas forcément trop cher..

  • Répondre 4 Aug 2016

    mosser sophie

    Bonjour Mathilde,
    nous partons 3 semaines en road trip et j’ai deja reservé certains campings. Mais pour les campings « first arrived first served », nos itinéraires ne nous permettent d’y arriver le matin, c’est quand meme possible d’avoir un emplacement du coup ? (bryce canyon et capitol reef ++).
    Si jamais il n’y a plus de place dans le camping, l’alternative c’est quoi du coup ? :/
    merci beaucoup :)

    • Répondre 4 Aug 2016

      Mathilde

      C’est vraiment imprévisible, ça dépend de la période où vous y allez et de la popularité du parc ! Bryce est super populaire donc c’est à voir pour la place… Capitol Reef on y est arrivé vers 18h, il restait 2 emplacements. L’alternative, c’est d’improviser.

  • Répondre 22 Aug 2016

    Paola

    Bonjour Mathilde,

    L’ouest Americain c’est mon rêve, nous avons fait un devis avec une agence de voyage pour 11 jours autotour+ motels et nous sommes à 5500 euros pour 2 adultes et 1 bébé,sans les repas et l’essence . Peux tu me dire si le camping est beaucoup plus économique?Quel budget prévoir un peu près pour 15 jours? es tu passé par une agence de voyage pour l’organisation du trip?surtout que nous sommes très nature et aventuriers, je suis certaine que ça nous correspondrait beaucoup plus mais ici en France j’ai l’impression que les agences ne sont pas très au courant de ce qui est possible de faire:-(

  • Répondre 24 Aug 2016

    Camille

    Salut Mathilde, ton blog est vraiment super !! Je pars faire un road trip mi septembre (qui ressemblera d’ailleurs pas mal à celui que tu as fait en 2012 je viens de voir). Tes articles répondent à beaucoup de mes questions et me donnent plein d’idées (et surtout envie de découvrir plus les USA !!!)
    Tu parles des magasins où on peut acheter du matériel de camping mais sais tu s’il est possible d’en louer ? Ca nous évitera de prendre l’avion avec, ce qui peut nous décharger pas mal. Est ce que ça vaut le coup d’en louer ? Et est-il possible d’en louer à un endroit et de rendre le matériel à un autre ?

    Merci beaucoup pour ta réponse !

    Camille

  • Répondre 21 Sep 2016

    Marie

    Super intéressant cet article !! Moi aussi, le camping aux USA m’a fait découvrir une toute nouvelle vision du camping que je n’envisageais pas : la nature, entendre les animaux la nuit et les arbres bouger avec le vent, les feu de camp et la randonnée ! Ca a été une petite révélation pour moi !
    Merci pour tous ces conseils ! Je trouve qu’ils sont très bien faits car tu ne pars pas dans le délire d’emmener un million de gadget en camping comme c’est parfois le cas sur certains blogs…
    Bonne continuation :)

    • Répondre 23 Sep 2016

      Mathilde

      Je ne lis pas d’autres blogs sur le camping donc pas d’idée des gadgets dont tu parles… Cela dit, on en a pas mal, mais tous sont bien pensés et nécessaires à mon avis 😉

Laissez une réponse