Mon coup de cœur pour la photo instantanée

Appareil instantanée Lomography-3

Juste avant de m’envoler pour le Costa Rica il y a à peine un mois de ça, je voulais partir avec une caméra instantanée – une sorte de Polaroïd revisité. C’était un coup de tête, l’envie de ne pas faire seulement des photos avec mon téléphone, et de m’amuser avec ce type de prises de vues spontanées, avec un résultat tangible immédiat. Il était trop tard pour commander en ligne et recevoir, à l’heure, avant de partir, celui dont j’avais vraiment envie, mais j’ai trouvé, dans une boutique de travaux manuels pas loin de chez moi, le Lomo’ Instant, et j’ai ensuite acheté 4 pellicules dans une boutique photo.

Nota bene « L’histoire de la photo argentique et papier – et moi », en moins de 500 mots : quand j’étais petite, j’ai toujours vu mes parents faire des photos avec un appareil argentique, et on allait chercher les développements, soit à la boutique Oncle Phot’, soit au supermarché Continent. On en collait certaines dans des albums – hélas aujourd’hui disséminés aux 4 vents. C’était gratuit quand la photo était ratée, avec une étiquette collée sur le dessus « Non facturée ». Depuis que j’utilise un appareil numérique, j’ai dû imprimer 3 fois des photos, hélas (mais je ne fais rien pour changer ça). J’ai ce blog avec plein de souvenirs, mais pas d’albums à feuilleter pour plus tard. Ma sœur ainée a un appareil photo Polaroid depuis des années – le vieux original – gagné lors d’un concours Pampers alors qu’elle avait 15 ans, toujours à Continent (désolée pour le buzz marketing, mais ça existe plus ces magasins, non ?) Je ne sais pas si elle l’utilise encore. Je lui demande la prochaine fois qu’on se cause.

J’ai cédé à cette mode de l’appareil photo instantané sans même savoir que c’était à la mode – enfin j’aurais dû m’en douter si ça se trouvait aussi facilement en magasin. C’est en voyageant avec Samantha en février dernier que l’idée a fait son chemin, c’est même elle qui m’a encouragée à m’en procurer un – d’ailleurs, on la voit se servir de son  appareil instantané dans la vidéo du voyage, ici. Depuis que j’ai acheté cet appareil, j’ai découvert tout un monde, et je me suis mise à voir partout des photos « Pola » ou « Instax ».

Je suis contente de ces photos pour 2 raisons principales :

(1) Mon carnet du Costa Rica est super beau, et ça promet à l’avenir des carnets encore plus beaux. Pour une fois, ce carnet de voyage n’est pas seulement encombré de tickets, de gribouillis et de textes, mais aussi de vraies jolies photos en couleur des gens, et pas que des paysages. Des trucs un peu débiles, du genre de ceux qu’on prend en photo avec le téléphone, mais sauf que cette fois, ça reste « pour du vrai ».

Appareil instantanée Lomography-6

(2) J’ai pris l’appareil avec moi dans des soirées, récemment, et c’est top d’avoir des photos des copains, dans l’instant, à coller ensuite sur le frigo ou dans mon agenda, façon années collège. Je me suis rendue compte que j’avais très peu de photos de copains et de soirées ! C’est pas la faute au numérique, juste une habitude. Enfin, le truc cool avec ce genre de photo, c’est que tout le monde a l’air beau dessus.

Appareil instantanée Lomography-1

Appareil instantanée Lomography-4

Les trucs que j’ai moins aimés :

  • J’ai raté pas mal de photos, soit surexposées, soit sous-exposées. Pourtant, c’est pas bien compliqué à utiliser, mais force est de constater que le mode automatique ne crée pas automatiquement des photos réussies.
  • L’appareil est gros, il n’est pas très lourd, mais il prend de la place.
  • L’appareil a une allure de jouet pour enfants, un peu massif, et pas très design.
  • Quand je prends la photo, le déclencheur est dur à manipuler, et c’est pas très stable. Faut bosser les muscles des doigts avant d’y arriver.
  • Le viseur est quasi inutile, minuscule et ne permet pas de voir ce qui est pris en photo en entier.

✌ Bonus useless : il y a un miroir sur le devant de l’appareil pour prendre des selfies !

Appareil instantanée Lomography-5

☞  Exemple de photo ratée / réussie. C’est la même scène – un petit déj dehors, pas de soleil direct, mais à un moment lumineux de la journée.
A gauche, la photo est prise en mode automatique, le flash se déclenche, mais bim ma photo est trop blanche, on n’y voit rien. A droite, le mode manuel.

☞ Et vous, vous avez cédé à la mode des photos instantanées ? Ou alors c’est un truc que vous faites déjà depuis des années ?!

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

14 Commentaires

  • Répondre 8 Apr 2015

    Isabelle

    sympa d’avoir utilisé cette technique et sympa tes petits carnets de notes de voyages .. ça rappelle de vieux souvenirs …

  • Répondre 9 Apr 2015

    Eline

    J’ai un Fujifilm instax depuis plusieurs années et j’aime beaucoup l’utiliser ! Même si honnêtement je ne m’en sers pas très souvent, surtout à cause du prix des pellicules… J’ai un peu cette « peur » de gâcher une pellicule avec une photo ratée ou inutile…! Mais je fais de mon mieux pour vaincre cette peur et renouer avec les vraies photos. C’est vrai que c’est vraiment sympa dans cet air du tout digital !

    • Répondre 13 Apr 2015

      Mathilde

      C’est vrai que les pellicules ne sont pas donné, mais il me semble que tu peux les acheter en lot, en ligne.
      Merci pour ton petit mot !

  • ça fait quelques mois que j’y pense. Une amie en possède un et a fait quelques photos dernièrement lors d’une soirée, et effectivement c’est super sympa d’avoir des souvenirs, qui sont maintenant sur le frigo !
    Le seul truc qui me bloque c’est la taille de l’appareil, c’est quand même super encombrant… Mais je pense craquer prochainement, car comme toi, je ne développe jamais de photos numériques et du coup c’est assez dommage et beaucoup moins sympa à regarder sur l’ordinateur…

    • Répondre 13 Apr 2015

      Mathilde

      Solution : un plus grand sac.
      Je l’ai promené avec moi ce weekend, et en bandoulière, ça passe sinon !
      Bises,

  • Répondre 9 Apr 2015

    Charlotte

    Ah la la, j’adore ça les instantanés ! J’avais un Polaroïd quand j’étais petite, et ça fait des années que je rêve d’en avoir un de nouveau. J’ai une amie qui en a acheté un il y a quelques temps et ça fait de magnifiques souvenirs. Faudrait que je me décide !
    Ce que j’ai acheté il y a bien 4-5 ans maintenant c’est un appareil lomographique mais pas instantané, avec pellicules « classiques », ça coûte cher à acheter et à développer mais j’adore aussi ce que ça donne, et la surprise aussi d’aller chez le photographe récupérer ses photos, les ratées, les réussies … Je m’en lasserai pas ! Le numérique c’est génial mais il y a une magie dans l’argentique et dans la pellicule qui m’est chère.
    A défaut de mieux, j’ai développé pas mal de photos Instagram il y a quelques mois et mon chéri était super content, on en a collé dans notre entrée c’est tellement joli !

    • Répondre 13 Apr 2015

      Mathilde

      Oui ! il y a un côté lent et matériel qui est super appréciable avec ce genre d’appareils. C’est bien de varier.
      Bises !
      NB: Contente que tu aies posté finalement ce message !

  • Répondre 10 Apr 2015

    Valentine

    J’adore!!! Je suis vraiment fan des pola. J’ai tout comme toi craqué l’année passée mais pour le fujifilm instax mini. Quand je vois tes photos et ton carnet je regrette de ne pas l’avoir pris lors de mon voyage en Islande. Mais c’est vrai qu’ils prennent de la place ces appareils. Si tu ajoutes à tout le reste ça fait quand même beaucoup. Tanpis, ça sera pour le road trip de la côte ouest en septembre!

    Les photos argentiques donnent quand même une autre dimension aux photos. J’adore ce petit plus!

    • Répondre 13 Apr 2015

      Mathilde

      Ouais c’est top ! De faire les photos, et d’avoir les souvenirs.
      Merci pour ton petit mot !

  • Répondre 11 Apr 2015

    baabochon

    Rigolo de voir cet article! J’ai craqué pour un instax récemment! J’adore ce côté « instagram » et les photos que l’ont peut coller direct ou afficher quelque part! Et comme la qualité est pas super top, on a toujours l’impression d’être jeunes et beaux sur les clichés ^_^

    • Répondre 13 Apr 2015

      Mathilde

      Exactement, jeunes, beaux, mystérieux, cools, c’est au choix, mais c’est toujours assez positif !
      Bises,

  • Répondre 12 Apr 2015

    Melle C la futile

    Ça faisait partie de ma whishlist, investir dans un appareil photo instantané. Je n’ai toujours pas passer le pas, principalement à cause de l’encombrement (téléphone portable + appareil photo numérique + appareil photo instantané, ça commence à faire lourd).
    Finalement, j’ai préféré investir dans une polaroid pogo, que je trouvais plus pratique, moins encombrante et marrant à utiliser. Tu as tous les bénéfices de la photo instantanée, sans les inconvénients (pas de soucis d’expositions, de photos ratées, puisque c’est imprimé à partir d’une photo numérique), et franchement, je trouve ça chouette, notamment, comme toi, pour illustrer mes carnets de voyage.
    Seul point négatif: le prix des pellicules (après je ne sais pas la différence de prix avec les pellicules fujifilm et autres).
    Bref, ça peut être un bon alternatif pour l’impression des photos.

    • Répondre 13 Apr 2015

      Mathilde

      J’ai cherché ce qu’était la Polaroid Pogo du coup, ça a l’air d’avoir pas mal d’avantages en effet.
      Je reste encore intéressée pour le moment par le côté photos argentiques, les réglages (et les ratés !). J’ai acheté les pellicules d’Instax Mini environ 20$ pour 2 x 10 photos. Ca fait 1$ la photo. Je crois qu’on peut trouver moins cher en achetant en ligne, en plus grosses quantités.
      Merci pour ton petit mot !

  • Répondre 20 Apr 2015

    Helene

    J’ai utilisé un Fujifilm instax lors de mon road trip sur la west coast.
    Au début, ne sachant pas trop à quoi m’attendre niveau cadrage, rendu des couleurs, etc, j’ai aussi bien pris le Grand Canyon en photo, que mes potes et moi en selfie (vive le petit miroir !!) sur la plage de Santa Monica.
    Et au final, je me suis surtout retrouvé à l’utiliser pour des photos de personnes, d’objets ou de lieux proches de moi. Pas vraiment pour les paysages qui ne rendaient pas grand chose sur un si petit film.
    Après, c’est sûr qu’on est tellement habitué au numérique, à shooter, effacer, reshooter… que dès qu’on développe un film à 1$ le film, on se freine rapidement et on réfléchit avant de prendre en photo tout et n’importe quoi ! C’est aussi ça qui fait la magie de l’argentique !

Laissez une réponse