(Backstage #17) Perdus dans les Arches : la rencontre avec Jason et sa gourde magique

Arches Utah-1

Backstage : ces photos de road trip qui ne racontent pas toute l’histoire
On revient toujours de vacances avec de belles photos comme des trophées des aventures passées. Mais derrière certaines photos, il y a parfois des histoires pas toujours très glamour, parfois marrantes, parfois gênantes, ou complètement flippantes. Et ce sont finalement souvent les meilleurs souvenirs de voyage, ceux qui restent et qu’on adore raconter. Pendant tout le mois d’août, du lundi au vendredi, retrouvez une de ces histoires « backstage ».

Backstage, épisode 17
Perdus dans les Arches

☞ Sur la photo ci-dessus, on voit Jason pointer du doigt le chemin à suivre. Sauf qu’il y a de l’eau et ça semble infranchissable. Mais qui est Jason me direz-vous ? Un compagnon de voyage rencontré sur ce chemin tortueux, et qui nous a sauvé de la déshydratation.

Quand : septembre 2014
Lieu : dans le parc national des Arches, dans l’Utah
L’article de blog : Sous les Arches et le soleil de l’Utah

Tout a commencé sous le soleil cuisant de l’Utah, dans le parc des Arches. – Ce parc est probablement l’un de mes meilleurs souvenirs dans l’ouest – même si quand je commence à faire une liste mentale de ce que j’ai préféré, ça s’accumule, non stop. A l’époque, je n’étais pas encore vraiment ni campeuse, ni hikeuse. D’ailleurs, on reconnait facilement les non-habitués des voyages dans l’ouest américain : ils sont souvent en shorts en jean, une petite bouteille d’eau à la main, l’appareil photo pas loin, le bronzage un peu trop marqué. J’ai été cette personne. J’ai eu trop chaud, j’ai manqué de carboniser sous le soleil, j’ai été moyennement bien équipée. Et puis j’ai rencontré Jason, au détour d’un chemin, par hasard, et ça a été le début d’une lente transformation.

Notre promenade du dimanche matin s’appelle le chemin primitif du Jardin du Diable : 11,6 km aller-retour, tant qu’on ne se perd pas. C’est l’aventure, dès le début : on monte sur de fines corniches en pierre, puis des gros blocs, ça monte, ça descend. C’est amusant, tant qu’on a une certaine tolérance au vertige et qu’on n’est pas paniqué à l’idée de se perdre ou de rester coincé entre des rochers. Le chemin est indiqué par des petits cairns, des tas de cailloux empilés, mais on est dans un univers de cailloux, donc il faut redoubler d’attention pour repérer les bons. On revient à plusieurs reprises sur nos pas pour être sûr d’être dans la bonne direction.

Après quelques kilomètres, on arrive à la grosse attraction de cette marche : une double arche. Et puis à l’ombre de cette double arche, un Américain se met à nous parler dans un français excellent : Jason. On avance en discutant, et puis on se retrouve juste tous les trois. Ça aurait été étrange de se dire au revoir au milieu de nulle part, alors on continue la route ensemble, je lui demande au préalable si 1) il existe vraiment – oui, il n’est pas un mirage, 2) s’il n’est pas un serial killer qui isole les marcheurs (mais même s’il l’était, il ne nous l’aurait sans doute pas dit). On papote, on se marre, on se raconte des petits bouts de vie.

Petit à petit, l’eau dans les gourdes arrive à un niveau de sécheresse. Notre bon samaritain transporte plus d’un gallon d’eau dans sa gourde molle coincée dans son sac à dos, un camelbak. Il est tellement sympa qu’il en partage avec nous.

On n’est pas les seuls à être moyennement équipés pour cette marche qui, bien que sublime, est interminable et fait perdre les repères spatiaux, car tout se ressemble : c’est en pierre et orange, à l’infini. Parmi les gens mal emmanchés qu’on croise, il y a cette fille en santiags qui glissent sur les rochers, ceux qui n’ont pas d’eau du tout, ceux qui marchent pieds nus ou en tongs ; nombreux sont les panneaux qui alertent HEAT KILLS la chaleur tue, c’est du sérieux ! On rêvasse à la possibilité d’un petit stand de lemonade ou de bière bien fraîche sur le côté d’une arche…

A un moment donné, on doute de la route à suivre, c’est ce qu’on voit sur la photo : une flaque d’eau profonde barre le chemin. La solution ? Grimper sur les parois de la butte, et redescendre de l’autre côté. On finit par sortir de ce dédale, après 6 heures sous un soleil de plomb ; on fête notre survie dans un petit resto de la ville voisine, Moab, avec notre nouveau copain.

Depuis cette randonnée, j’ai acheté une gourde similaire à celle de Jason, et j’ai toujours beaucoup, beaucoup d’eau avec moi. Je ne marche plus en short en jean, et je suis toujours à l’affut d’un mec ou d’une nana qui voyagerait seul, et avec qui on pourrait faire un bout de chemin.

▶ Merci d’avoir suivi la série Backstage, l’épisode 17 est le dernier du mois d’août !
Vous avez aimé, laissez un petit mot, ou ajoutez votre propre témoignage en lien avec le thème !

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

34 Commentaires

  • Répondre 25 Aug 2017

    Marie Voyages

    J’ai toujours très très peur de ne pas avoir assez d’eau en randonnée ! Je me suis faite avoir aussi au début, à se dire qu’une randonnée toute gentille, une bouteille d’eau suffit… Mais en fait, lorsque l’on fait un effort physique et avec la chaleur, on a vraiment besoin de beaucoup plus d’eau !
    Il y a tellement de gens qui se lancent directement dans des randonnées très compliquées en étant mal équipés ou en sachant pas se servir de leur équipement (moi la première au début ahaha)..

    • Répondre 28 Aug 2017

      Mathilde

      ouais une gourde c’est vraiment pas assez ! malgré maintenant 1 gourde + la poche molle « camelback » on est encore parfois un peu juste dans les longues randos dans la chaleur ! Manu a une paille filtrante, il peut boire directement dans les rivières 😀

  • Répondre 25 Aug 2017

    Jéromine

    Merci pour cette série d’articles à la fois amusante et qui nous a fait revivre certains de tes voyages ! (Je note pour la gourde, rien de pire que de ne pas avoir assez d’eau sur soi…)

  • Répondre 25 Aug 2017

    Tiffany

    Haooon c’est la fin. Merci pour tout ces récits Mathilde, c’était super :) ! Un vrai plaisir d’avoir eu chaque jour un nouveau billet, dans des cadres géo différents. Le voyage était total. C’est avec ce genre d’articles qu’on réalise aussi la tonne d’histoires qu’on amasse dès qu’on voyage, et à quel point tu condenses tes articles pour parler de l’essentiel. Bravo ! J’arriverais jamais à me la fermer si c’était moi. Celui avec les hippies et leur guitare m’a bien fait rire (expérience vécue dans un cadre idyllique -au bord du lac Léman- jusqu’au retour des rock stars du soir ^^), et certains sonnaient tellement comme des pitch de nouvelles ! T’as de la matière pour encore t’amuser et écrire longtemps ! Rien ne sera fait en vain, on sera là pour tout lire 😉
    Bises

  • Répondre 25 Aug 2017

    Marie-Julie

    Merci Mathilde pour ces petites histoires, c’était mon rituel du matin du mois d’aôut :)

    • Répondre 28 Aug 2017

      Mathilde

      Merci MJ ! hé oui, c’est bientôt la fin de l’été… vous êtes toujours à Boston ?

  • Répondre 25 Aug 2017

    Ln de Mtl

    Franchement c’était génial ! C’était ma première lecture chaque matin !!! Ton écriture est très agréable et ces anecdotes étaient top. C’est vrai qu’on oublie trop souvent qu’il peut y avoir des galères qui se cachent derrière des photos idylliques 😉 Merci.

    • Répondre 28 Aug 2017

      Mathilde

      Merci beaucoup Hélène de Montréal ! ça m’a plu de raconter l’envers du décor… même si les paysages traversés restent sublimes, galère ou pas !

  • Répondre 25 Aug 2017

    Margaux

    Noooooooon pas la fin !! :(
    Ca aura été mon RDV préféré du mois d’Août ! Merci pour cette série d’article, ils étaient vraiment chouette !! :)

    • Répondre 28 Aug 2017

      Mathilde

      héhé, merci Margaux, ton message est hyper sympa !

  • Répondre 25 Aug 2017

    Lily K

    A big thank you! Toutes ces anecdotes de road trip, si bien contées, ont vraiment égayé mon quotidien (au travail eh oui). C’est toujours intéressant de découvrir les aspects moins dorés de ces beaux voyages…

    Mathilde, c’est un plaisir de te lire et de t’accompagner :) bonne continuation

    • Répondre 28 Aug 2017

      Mathilde

      Salut Lily, ravie que ça t’ai plu pendant ce mois d’août au boulot : c’était le but, distraire !

  • Répondre 25 Aug 2017

    odrey

    Au risque d’être redondante… c’tait parfait ces petits backstages ! Bonne vacances…bonne continuation !!

  • Cette série était vraiment rafraîchissante! Bonne continuation, bisous

  • Répondre 25 Aug 2017

    servane

    merci Mathilde, j’ai attendu chaque jour avec impatience la nouvelle histoire ! c’était génial !

    • Répondre 28 Aug 2017

      Mathilde

      Salut Servane, merci d’avoir pris le temps d’écrire un petit mot !

  • Répondre 25 Aug 2017

    jean pierre

    Merci pour ce feuilleton de l’été. J’ai vraiment aimé. Vivement la saison 2 :-)

    • Répondre 28 Aug 2017

      Mathilde

      Merci Jean-Pierre ! Pour la saison 2… on verra bien !

  • Répondre 26 Aug 2017

    Florinda

    J’ai adoré chaque petit récit, merci Mathilde pour ton style qui est à la fois très informatif et drôle, un vrai régal à lire 😉 Tu nous fais rêver 😀

  • Répondre 26 Aug 2017

    ToddV

    Great Series – I also read them everyday. Enjoy your vacation!

  • Répondre 27 Aug 2017

    ArizonaDream

    Vraiment formidable, et quelle narration, j’ai A.D.O.R.É!
    Merci😊

  • Répondre 27 Aug 2017

    Anais

    je vais pas faire original mais merci et bravo pour cette série de l’été! vivement les nouvelles aventures!
    ps: pour la petite anecdote en revenant d’un trail à Arches l’été dernier on avait tellement chaud qu’on s’est renversé les glaçons de la glacière sur nous (c’est certainement pas recommandé par les rangers mais c’était bien ;-))

    • Répondre 28 Aug 2017

      Mathilde

      Salut Anais, chaque commentaire me fait très plaisir 😉
      et marrant ton anecdote !!

  • Répondre 27 Aug 2017

    Coralie DLE

    J’ai adoré ta série Backstage qui était à la fois intéressante et originale, pleine d’anecdotes sympas. Merci pour ce partage. Je ne doute pas que les vacances à venir bien méritées constitueront une source de nouveaux articles pour tes lectures assidus…

    • Répondre 28 Aug 2017

      Mathilde

      Merci Coralie ! Pour les articles par la suite… on verra bien ! je n’y pense pas encore maintenant !

  • Répondre 28 Aug 2017

    Stacy

    Super petite série d’été, avec un bel article pour conclure. Ces conseils sont véritablement précieux pour nous, novices du voyage. Les lire avec plaisir et amusement, c’est mille fois mieux donc encore une fois : merci Mathilde ! 😉

    • Répondre 28 Aug 2017

      Mathilde

      Hello Stacy ! Honnêtement, je n’ai pas du tout écrit dans le but de donner des conseils, j’ai juste écrit pour moi. Si ça peut servir, c’est en bonus !

  • Répondre 28 Aug 2017

    Mona

    Merci pour cette série d’été et ce chouette dernier article. J’ai été pas mal traumatisée par la lecture de Wild donc j’ai toujours pas mal d’eau, y compris quand il n’y a absolument aucun risque d’en manquer !
    Bonnes vacances, Mathilde !

    • Répondre 28 Aug 2017

      Mathilde

      Hé oui, maintenant on est équipé 😉 bon on était quand même parti avec chacun une gourde d’1,5 L, mais ce n’était pas suffisant !

  • Répondre 29 Aug 2017

    Sandrine

    Ben mince alors … qu’est-ce-que je vais lire maintenant le soir avant de m’endormir 😉
    J’ai adoré ces petits récits qui font voyager !
    Mon préféré ? L’épisode 1 ! J’avais l’impression d’y être aussi.
    L’épisode 2 aussi, top ! Le 3 … Le 13, trop drôle ! Bref tous top !
    A bientôt j’espère !

Laissez une réponse