45 façons d’être un Super Connard dans les parcs nationaux américains

Les parcs nationaux américains

Les parcs nationaux sont le point fort de tout voyage aux Etats-Unis : ces espaces naturels préservés* offrent des paysages spectaculaires. Ils sont populaires car en général 2% du parc sont accessibles super facilement à n’importe qui. Les 98% sont plus difficiles d’accès, et souvent, y’a plus personne, et c’est là que l’aventure commence.

Dans la partie populaire, alors qu’on est malgré tout au milieu de nulle part et dans des terres hostiles (pensez geysers, volcans, températures arides), on se trouve presque avec la même population qu’à Times Square un soir de Réveillon. It’s bad. On voit toutes sortes de comportements, et on devient soi-même un danger pour la paix sociale.

Cet été, alors qu’on pestait contre un mec qui s’était garé sur deux places de stationnement dans un parking plein, on a imaginé avec Manu la liste du parfait Super Connard qui voyage dans les parcs nationaux américains. Alerte on juge à fond. Cela dit, je ne dis pas que nous ne sommes pas coupables de certains de ces comportements (la double négation sème le trouble).

Le Mec Relou qui visite les parcs nationaux américains… C’est :

(1) Celui qui donne à manger aux animaux sauvages. Il n’avait pas vu les 150 panneaux qui disaient de ne pas le faire.

(2) Celui qui cherche à faire des selfies avec les animaux sauvages. Ou face au vide. Il lève les bras au ciel. Parfois il fait du yoga. Just Because. 

(3) Celui qui veut que tu le prennes en photo. 

(4) Celui qui veut que tu recommences la photo. « Elle est pas super »

(5) Celui qui passe devant les photos de groupe qui dure des plombes, parce que le parc national, « c’est pour tout le monde »

(6) Celui qui se gare sur deux places de parking. LUI.

(7) Celui qui a fait le Grand Canyon, il a aussi fait Yosemite et Yellowstone. En deux demi-journées. Il a tout fait.

(8) Celui qui te demande quels parcs nationaux tu as visités. Tu réponds qu’il vaut mieux dire ceux que tu n’as pas visités. Buya. Who’s the Super Connard now?

(9) Celui qui veut pas acheter la carte précise du parc « J’ai le prospectus gratuit ». TU VAS TE PERDRE.

(10) Celui qui poste constamment sur Instagram tout ce qu’il voit. #liveauthentic #folkLife #blessed

(11) Celui qui compare avec ce qu’il a vu ailleurs. « T’es déjà allé en Australie ? »

(12) Celui qui se perd (cf. point 9)

(13) Celui qui prend une bouteille de 50 cl d’eau pour une randonnée de 10 km et demande de t’aider alors que t’as porté un gallon  toute la matinée sur ton dos (1 gallon = 3 litres).

(14) Celui qui confond 10 miles et 10 km. Nope. Not the same. 

(15) Celui qui loue une Ford Mustang pour « faire road trip ». Sa valise extra grand format ne rentre pas dans le coffre. Il râpe sa voiture dès qu’il se prend un caillou sur un petit chemin.

(16) Celui qui est habillé tout en Quechua, il a un petit foulard noué autour du cou, et fait sa rando en jean. Il se tait dès qu’on s’approche pour pas qu’on sache qu’il est français (mais on le savait déjà, cf. remarques sur Quechua, le foulard et le jean)

(17) Celui qui arrive tard au camping, laisse les phares de sa voiture allumées le temps de monter sa tente, et laisse le moteur allumé aussi, pour se réchauffer.

(18) Celui qui se lève plus tôt que toi, donc tu peux même pas te venger de tout le bruit qu’il a fait la veille et pendant la nuit.

(19) Celui dont le réveil sonne à 3h30 du matin. Il avait oublié de supprimer l’alarme le jeudi de la semaine précédente, jour où il prenait l’avion très tôt. Le camping est réveillé, plus personne ne peut se rendormir. Embouteillage aux toilettes.

(20) Celui qui joue de la guitare le soir au camping. On n’est plus au lycée mec.

(21) Celui qui a une télé au camping. Tu as reconnu le générique de RHOBH.

(22) Celui qui te juge car tu ne sais pas allumer ton feu.

(23) Celui qui joue avec la zipette de sa tente, de nombreuses fois d’affilée. Puis il BRP (bouge, ronfle, pète). Le silence de la forêt amplifie tout.

(24) Celui qui finit le papier.

(25) Celui qui fait du bacon et des œufs le matin, quand toi tu n’as que du pain moisi (littéralement moisi, il fait chaud/froid/humide dans la voiture, et le pain de mie a été acheté il y a 10 jours)

(26) Celui qui fait une poubelle et la laisse sur la table de pique-nique en pensant que les animaux la verront pas.

(27) Celui qui te dit qu’il a vu tous les animaux sauvages du parc, quand tu as seulement aperçu un écureuil. Ah oui et aussi un corbeau.

(28) Celui qui te parle de son road trip en détail  « On a d’abord récupéré nos bagages au carrousel B2 à l’aéroport ».

(29) Celui qui se plaint qu’il n’y a pas de wifi

(30) Celui qui est sur-équipé

(31) Celui qui est sous-équipé

(32) Celui qui est blasé : « ouais, ouais, c’est pas mal »

(33) Celui qui est not impressed (c’est le même qu’au-dessus, mais il est bilingue depuis 3 jours)

(34) Celui qui a fait un road trip aux States et qui a vu des national parks (il est toujours bilingue en rentrant)

(35) Celui qui est fatigué. Il a oublié que #yolo

(36) Celui qui s’arrête sur le bord de la route pour prendre une photo et repart illico

(37) Celui qui est en couple et vole l’accessoire high-tech que son compagnon avait acheté et savait que ce serait utile, mais l’autre ne l’a pas cru, et maintenant il lui pique à la première occasion (en vrac *non inspiré de faits réels* bâtons de marche, sac à viande en soie pour dormir, jumelles d’observation, couteau)

(38) Celui qui se fait un apéro saucisson sur le chemin de rando

(39) Celui qui respecte trop les limites de vitesse. 15 voitures le suivent lentement, prêtes à tout pour doubler, mais c’est interdit sur les prochains 60 miles

(40) Celui qui a tout planifié

(41) Celui qui n’a rien planifié : « je suis comme ça moi, un baroudeur »

(42) Celui qui a vu, qui sait, il a compris

(43) Celui qui veut pas payer le Pass des parcs nationaux. 80$/voiture/an pour toutes ces merveilles. Don’t be a cheap ass. 

(44) Celui qui écrit cet article

*(45) Bonus 45 post-élection : Celui qui pense que les ressources naturelles sont inépuisables ou utilisables comme on le souhaite, que le réchauffement climatique est une invention des Chinois et qu’on s’en fout l’environnement anyway. Le Super Connard en Chef.

Celui qui rentre des Etats-Unis, quand il n’ouvre pas un blog pour raconter cette expérience unique, partage toutes ses photos sur Facebook, et les photos sont parfois un peu mythos, un peu exagérées, hors contexte. Allez, j’en ajoute quelques unes :

Acadia National Park Maine

Acadia : Air Blasé « ouais, c’est pas mal »

Death Valley

Death Valley : Chaussures inadaptées à la marche, pas d’eau. Mais au moins on a un chapeau et une pédicure nickel !

Grand Canyon

Grand Canyon : le photographe me demande de m’approcher du bord « pour la photo », mais j’ai trop le vertige.

Bisons ouest américain

Oh des bisons sauvages en liberté ! (= en vrai, dans une ferme, derrière une barrière)

Yellowstone Geysers

Yellowstone. Les parcs nationaux : pas toujours une grande expérience de solitude

Instant vérité, parmi tous ces méfaits, lesquels avons-nous subi, lesquels avons-nous commis ?

Subis : 1-2-3-6-7 (je déteste cette expression « j’ai fait les Etats-Unis ») -9- 13-15-16-17-18-20-21-23-24-25-26-27-28-32-43 (c’est mal, ça coûte que 80$/voiture pour le plus beau des spectacles qui soit)
Commis : 4 (on a demandé à Manu de refaire plusieurs fois des photos) 5 (la patience n’est pas ma qualité) 8 (la réponse) -10-11-12-13 (on a subi et commis également cette erreur de débutant) -14 (bah oui, on est optimiste)-17-19 (c’était pas fait exprès)-22-29-30-31 (ça dépend des moments) -33-34-35-36-37-38- 39-41-42-44

☞ Et vous, vous vous reconnaissez dans l’une de ces attitudes dans les parcs nationaux ?

A relire, le vrai article du blog sur les parcs nationaux américains

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

46 Commentaires

  • Répondre 1 Feb 2017

    Isa

    Celui qui fait Angel’s Landing en tongs
    Celui qui ramasse du petit bois dans la forêt au milieu du parc pour faire son barbecue du soir
    Celui qui s’approche bien trop près des animaux et qui veut les nourrir (mais pas seulement les chipmunks, hein, les bisons aussi)
    Celui qui ne respecte pas la QUIÉTUDE des parcs nationaux et se croit à un camp de vacances, jour comme nuit

    :-p

    • Répondre 6 Feb 2017

      Mathilde

      Complément tout à fait à propos !

      Quitte à être en tongs sur un chemin difficile, autant se mettre pied nus, non ?

      On peut ramasser du petit bois dans certains endroits, hein ? (bon, maybe pas dans les parcs nationaux, mais je me souviens bien de virée dans les bois à la recherche de petit bois)

      • Répondre 13 Feb 2017

        Isa

        Ca dépend, ça dépasse ! Ca dépend des parcs/monuments/forêts nationales. Dans le désert, c’est jamais accepté (par expérience)
        Et dans la plupart des state parks non plus, d’ailleurs (mais là je crois que c’est moins systématique)

  • Répondre 1 Feb 2017

    Camille

    Ahahaha, tant de vérité(s) en un seul article ! J’ai ri pour l’égérie Quechua, c’est vrai que c’est assez « signature ».

    On peut aussi faire la liste des comportements « Je t’adopte tout de suite » dans les parcs. Mon top 1 (et de loin) : le père de famille et sa descendance en bas âge qui observaient le coucher de soleil à Bryce Canyon (« on a fait Braïce », ouais). Les enfants commençant à s’agiter un peu, il leur dit d’une voix toute douce : « les enfants, taisez-vous et laisser les gens autour de nous apprécier la beauté de la nature. Vous verrez, si vous restez calmes, vous en profiterez aussi ».

    • Répondre 6 Feb 2017

      Mathilde

      *Attention* Le sac Quechua est petit à petit remplacé par le sac Herschel, mais il y a toujours les baskets blanches ou les New Balance pour percer la tenue signature.
      Trop mignon cette histoire de père de famille !

  • Répondre 1 Feb 2017

    Marie

    Ahaha tellement vrai tout ça !!
    Je rajouterai bien ceux-là :
    – celui qui fait pipi (ou autre, si si….) JUSTE A COTE du chemin sur lequel tu randonnais fièrement
    – celui qui porte un chapeau à la crocodile dundee (je peux pas supporter ça, l’idée de « se déguiser » parce que tu visites un certain endroit… assumes ton chapeau tous les jours :))
    – la famille qui passe une super soirée marschmallow au coin du feu, quand toi, tu as froid, tu n’as plus de lumière, tu as finit ton dernier bouquin et tu n’as plus qu’à aller te coucher…
    – celui qui t’assommes de connaissances sur le lieu que tu visites « et ça, savais-tu que lorsque Kennedy est venu ici pour la première fois… » alias Ted Mosby dans How I met your mother 😉

    Mais on est tous le « celui » de quelqu’un :)

    • Répondre 6 Feb 2017

      Mathilde

      Héhé, j’approuve ce complément de liste !! Et oui, on est toujours l’autre qui saoule quelqu’un d’autre…
      Cela dit j’ai un chapeau un peu de Indiana Jones, pas en cuir, certes, mais en genre de matière anti-transpirante, il est moche mais à grands bords et super pratique en randonnée quand il y a plein de soleil !!

  • Répondre 1 Feb 2017

    Caroline

    Celui qui fume dans un parc aride, et qui laisse sa cigarette allumée posée nonchalamment sur une barrière le temps de prendre une photo. Heu, avec le vent qu’il y a, elle pourrait tomber et mettre le feu, t’y as pas pensé à ça, hein, hein ???

  • Répondre 1 Feb 2017

    Leo

    Nota Bene: Avoir une manucure impeccable dans un parc national ne fait pas de toi une connasse. Juste une belle gosse.
    Miss you honey <3

    • Répondre 6 Feb 2017

      Mathilde

      héhé, on est trop bonnasses. Pourtant c’était avant la manucure à Las Vegas.

  • Répondre 1 Feb 2017

    Pernelle

    Ahah tellement vraie ! (et le pire c’est que je me reconnais dans beaucoup trop…) Tu as oublié:
    -Celui qui prend 12,000 photos devant le panneau du Parc (yeah souvenir…)
    -Celui qui check son cell toutes les 5 min et cherche le réseau (vu, à Chiricahua), ostie regarde donc le paysage et profite !

    Il n’empêche, malgré tout ça, ce sont des endroits magiques, surtout les 98% moins explorés ! <3

  • Répondre 1 Feb 2017

    Alex

    Je n’ai pas l’expérience des grands parcs au States mais l’article m’a bien fait rire … surtout le 15 et le 33 ! Merci pour l’article !

  • Répondre 1 Feb 2017

    Julie

    Ahahaha! Tu as oublié la horde de touristes asiatiques qui descendent du bus à Arches, font la rando avec toi jusqu’à la double o’ arche et qui hurlent mais vraiment comme des putois alors que toi tu as juste envie de profiter du paysage…Je leur ai même dit en anglais, « Chuttttttt, enjoy… » pour finalement nous retrouver avec une de ces touristes collée à nos basques lors du retour car elle avait perdu son groupe, je n’ai bien sûr pas osé la laisser…#bonnepoire

  • Répondre 1 Feb 2017

    Domi

    Ceux qui s’arrêtent en plein milieu de la route à Yellowstone pour regarder les bisons, bien à l’abri dans leurs bagnoles, alors que toi tu es derrière en moto coincé de toutes parts avec la horde qui commence à approcher et à te regarder d’un sale œil 😱 .

  • Répondre 1 Feb 2017

    Evangeline

    Cet article m’a bien fait rire, j’ai adoré. J’ai tellement hâte de pouvoir faire un road trip. Sans trop réfléchir, je sais que je serai sûrement suréquipée (30), car je suis du genre à vouloir transporter ma maison avec moi quand je voyage ha ha ^^

  • Répondre 1 Feb 2017

    Mimine

    Ahahah ton article m’a bien fait rire, même si je dois avouer que je me suis reconnue dans certains comportements du super connard ! Mais bon, on est toujours le super connard de quelqu’un, non ?? Le rêve serait de pouvoir visiter ces parcs en étant seul (avec quand même quelques rangers pour les conseils) !!!
    Sinon dans le level au dessus, il y a les super méga connards qui, entre autres, peignent/gravent des graffitis par dessus des pétroglyphes centenaires (pour voir le top des supers méga connards, faites un tour un Joshua Tree, et demandez tout ce qui arrive depuis le nombre de visiteurs a doublé…C’est assez déprimant…)

    • Répondre 6 Feb 2017

      Mathilde

      Ca nous est arrivé d’être tout seuls, certes pas dans les parcs les plus populaires ! ou d’être en tout cas avec peu de gens, et des gens sympas qui cherchent aussi la solitude dans la nature… Meilleure souvenir de solitude : une randonnée à Guadalupe, et à la fin sur le parking un ancien ranger qui nous offre une bière. #Peace

  • Répondre 1 Feb 2017

    Sarah

    hihihi on est tous pour certains un super connard. ( j’adore le tout dernier, lui il faudrait le laisser au milieu des bisons ! ^^)

    J’ajouterai celui qui prends les plans du parc sans glisser la pièce en échange car connaissant les français à mon avis il y en a plein qui ne doivent pas se gêner 😉

  • Répondre 1 Feb 2017

    marie

    1. Celui qui te pousse, ET en même temps fais genre qu’il ne t’a pas vu, pour prendre sa photo….
    2. Celui qui te demande si t’a un spray à ours, car il y a un ours là à 10 mètres….

    Par contre je suis coupable du 2, 16 et 17…. une petite connasse je suis :)

    Et on avait tellement briefé mes neveux sur les règles du parc (avec la cérémonie de junior rangers) qu’ils harcelaient les « connards » qui filaient à manger aux animaux …. Ils ont même réussi à dire à un mec rencontré quelques minutes plus tôt qui nous offrait une bière de ramasser ses capsules de bière qu’il avait jeté sous un rocher à Joshua tree. Le mec a galéré 15 min à les rattraper bien planquées sous le rocher :) – team « la revanche du connard »

  • Répondre 2 Feb 2017

    frikadel

    J’ajouterai celui qui parle (barrer les mention inutile):
    X de sa belle-mère
    X de son dernier achat de sac à main
    X de son voisin
    X de ses prouesses

    Mais à très haute voix et en français pour bien partager cela avec la vue magnifique de l’immensité des parc

  • Répondre 2 Feb 2017

    Aurore

    Super article, vraiment drôle, et plein de second degré ( sympa les photos aussi !)

  • Répondre 2 Feb 2017

    Anne

    La pédicure, c’est essentiel ;-)!

  • Répondre 2 Feb 2017

    Capelle

    Hey, j’ai bien aimé ton post.

    Je rajouterais :

    « celui qui va au camping et qui dort dans sa voiture de location, a chaque fois qu’il revient de pisser la nuit il referme sa voiture (avec l’alarme de fermeture des portes). »

    Vécu à Yosemite

    Et pour finir, sur ta photo à Death Valley, je crois reconnaitre Zabriskie Point, donc à moins d’être parti de Golden Canyon, tu n’as pas du marcher très longtemps puisque le parking est tout proche :)) !

    Super article!

    • Répondre 6 Feb 2017

      Mathilde

      ahhhhh le bip de la voiture est horrible…

      j’ai bien essayé de trouver des photos de moi en tongs au milieu d’une longue randonnée, mais je suis bonne élève et j’ai soit mes baskets dans le pire des cas, soit mes grosses chaussures de rando.

  • Répondre 2 Feb 2017

    Moreau

    ça balance, ça balance, mais c’est génial. Mais quand voyager pour être seul et avoir des conditions climatiques idylliques ?

    Tous ces supers connards déjà croisés en voyage , pas encore dans les parcs nationaux ( sans doute en septembre ) .Le plus insupportable ce sont les selfies devant les oeuvres d’art à NY ou ailleurs, car l’art ils s’en foutent , l’essentiel c’est de rentrer au pays avec des photos de leur poires et dire aux potes j’ai fait ça ça et ça.

  • Répondre 2 Feb 2017

    Céline

    Excellent Mathilde, j’ai beaucoup ri !!! Au final, je pense que nous sommes tous le super connard de quelqu’un 😉

  • Hahaha il est magique cet article, j’ai tellement ri!!!! J’aime ton auto-dérision, moi aussi j’ai commis pas mal de ces choses, mais on apprend petit à petit. :)

  • Super article! Je pars aux USA l’an prochain pour faire le Gran Canyon, je te dis si je vois d’autres specimens (moi y compris!) :)

  • (46) Le Français qui croit qu’il est le seul à parler français et qui se permet des « regarde la grosse là bas » tout haut, faisant ainsi honte à tous ses compatriotes (vécu au grand canyon, où l’ on trouve des bus complets de tels spécimens)

    Excellent article, tellement vrai sur tous les points !

  • Répondre 6 Feb 2017

    Kris

    le mec qui jette sa clope dans le gran prismatic !!!

  • Répondre 10 Feb 2017

    Valentine

    J’adooore ton article !! Ca me rappelle ma mère qui faisait semblant de nous parler anglais pour pas que les « franche pipaule next tou eusse » sachent que l’on était français ! En même temps avec le guide du routard dans la main …
    Sinon,la photo de Yellowstone fait un peu peur ! C’est partout comme ça à Yellowstone ou y’a des coins un peu « sauvages » quand même ?

    • Répondre 11 Feb 2017

      Mathilde

      Mignonne cette anecdote 😉
      Je me souviens d’un Yellowstone très très très busy, probablement un des parcs nationaux que j’ai vu avec le plus de monde (on y était début septembre). Après le parc est gigantesque, et dès qu’on part en promenade de plus de 30 minutes, on se retrouve déjà un peu plus seul.

  • Répondre 11 Feb 2017

    Noémie

    Beaucoup d’anecdotes dans lesquelles on se reconnait…
    Euhhhh 15 à fond! Surtout à Monument Valley quand tu les vois se prendre les premiers nids de poule et qu’ils s’acharnent à faire tout le circuit en décapotable… Là tu ne sais pas s’il faut rire intérieurement ou gueuler un truc en français (genre « BOULEEET »), mais tu évites car tu t’aperçois qu’ils sont pour la plupart: Français!…
    31 of course! La jeune asiatique habillée en robe longue et grand chapeu comme pour un défilé de mode, claquettes bien lisses aux pieds pour visiter Lower Antelope canyon, qui du coup se fout à chialer littéralement devant les échelles métalliques, car elle a trop peur de glisser et par conséquence bloque le long cortège de touristes.

  • Répondre 13 Feb 2017

    Charlotte Dhellemmes

    Ca m’a bien fait rire ce petit article XD
    Je l’ai montré à mon mari qui lui aussi a reconnu certaines choses.
    Mais oui, souvent, quand des personnes qui font des choses improbables ou totalement déconseillées, ce sont des français =_=’

    • Répondre 14 Feb 2017

      Mathilde

      je ne sais pas si ce sont toujours des français… ce n’était pas vraiment le point de l’article :/
      mais bon, chacun se reconnait en partie dans ces points !

      • Répondre 14 Feb 2017

        Charlotte

        Non en effet pour l’article, mais à chaque fois que je vais dans un parc national, si quelque marche où il ne faut pas, c’est un français, si quelqu’un se permet de monter sur les bancs ou autre pour faire de plus belles photos, c’est un français. Et malheureusement, avec plein d’autres exemples. Bon les asiatiques aussi des fois 😅

  • Répondre 24 Feb 2017

    Stéphane

    Trop rigolo et pourtant tellement vrai. Cela pourrait être d’ailleurs transposé ailleurs sans trop de souci !

  • Répondre 26 Feb 2017

    Stacy

    Hello Mathilde !
    ça faisait un petit moment que je n’étais pas passé ici et je tombe sur cet article en premier…
    C’est à mourir de rire : on se retrouve dedans (subi et commis) même sans avoir encore fait de parcs nationaux ha ha !

  • Répondre 27 Feb 2017

    MarieB

    Hi Mathilde,

    Il manque : Se coucher tôt tranquille dans sa toile de tente et 1 heure après être envahit par 9 tentes Scouts autour de soi.

    Mes enfants ont beaucoup aimé bentsen SP au Texas, 1 mile à pied pour arriver au camping primitif, où tu te retrouves seul au monde avec seulement des jolies araignées scintillantes dans la lumière des lampes de poche, Scorpions dans les arbres et mega orage en pleine nuit. Nous avions comme seule compagnie les border patrols. Et bien sûr toilettes ET douches à 500 mètres avec un certains nombres d’insectes.
    Après coup, on a préféré la solitude que les scouts 😉
    Un super endroit pour camper si on aime la solitude c’est à Petrified Forest, il faut demander le permis, je crois avant 19h au Visitor Center et là c’est grandiose, on a le droit de descendre dans la vallée Mais pas d’eau ni de toilettes, on peut camper où l’on veut.

    MarieB

  • Répondre 1 Mar 2017

    Virginie

    Trop drôle, j’ai vraiment beaucoup rigolé et j’ai reconnu tout un tas de situation… pour ce qui est de quechua et new balance , tu as aussi le sac à main desigual et les baskets Stan smith qui sont des bons moyens de nous reconnaître entre nous (français)et surtout tout faire pour nous éviter 😁
    Tu as des idées pour ton prochain Road trip ??
    Biz
    Virginie

Laissez une réponse