Goblin Valley, un parc de l’Utah au nom et aux formes étranges

Goblin Valley Utah-6 | www.maathiildee.com

Mardi 2 septembre. Après avoir passé une dernière matinée à Arches National Park, on prend la route. C’est à chaque fois une sensation grisante, même si je suis déjà nostalgique de quitter un endroit magique, j’ai hâte de découvrir la prochaine étape. Sur les chemins de randonnée, on a rencontré Jason, un prof de philo de Seattle qui nous a recommandé de nous arrêter quelques heures dans un parc au nom curieux : Goblin Valley. Ce n’est pas un parc national mais un parc d’Etat, c’est une distinction un peu snob de voyageur dans l’ouest américain : avec un parc national, on a la garantie que ce sera exceptionnel, tandis que le parc d’état est souvent d’ampleur moindre. L’adage dit cependant : « Parc d’Etat dans l’Utah, attends-toi à en prendre plein les yeux. » (dommage, ça ne rime pas) On roule sur la route 70, vers l’ouest. Sur le côté, des canyons jaunasses érodés, et puis ça devient tout plat, avec de temps en temps une énorme formation rocheuse qui sort de terre. On arrive vers 16 heures à Goblin Valley, on s’arrête sur un immense parking vide. Il fait encore très chaud dehors. On n’a aucun plan, ni guide, ni carte, on se renseigne sur un grand panneau qui nous procure à peine un peu d’ombre.

La tanière du gobelin

On se lance dans une marche au nom ludique : on va aller voir la tanière du gobelin. La vue d’ensemble du parc, c’est un désert avec une montagne, et des  « gobelins » qui sortent de terre par-ci, par-là : des sortes de gros champignons ou imaginez-vous, trois pommes écrasées posées les unes sur les autres (ou regardez les photos, c’est explicite). La terre est poussiéreuse, il n’y a personne sur les chemins, la rivière est à sec. La tanière est juste un trou, en haut, dans la montagne. On attend 5 minutes, pas de gobelin, il ne sort que la nuit.

Carmel Canyon Trail

En suivant le lit de la rivière, on rejoint un canyon à fente, un slot canyon. Ça fait aventure au milieu du désert dans un paysage incongru, mais j’espère qu’on ne va pas se perdre. Depuis le parking, c’était impossible de voir à quel point le sol était creusé. On avance dans l’étroit canyon dont les parois s’effritent au toucher, ce n’est pas très rassurant, on pourrait être enseveli en un rien de temps et être retrouvé pétrifiés dans quelques centaines d’années. Je pensais qu’on allait marcher 5 minutes, je n’ai pas pris mon sac. Erreur ! On monte, on grimpe, on saute, et après une bonne heure*, nous sommes de retour en haut du parking.

*cette information n’ayant pas été consignée dans mon carnet à l’époque des faits, j’invente et j’exagère, histoire de dramatiser.

La vallée des Gobelins

Il n’y a plus qu’à aller voir « la vallée des gobelins » : face à la montagne, il y a pléthore de ces formes grotesques. On dirait une armée de petits bonhommes figés dans le temps. Un Pompéi féérique, le volcan en moins.

Après Goblin Valley State Park : Capitol Reef

En quittant Goblin Valley, on roule encore sur une route scénique absolument incroyable – les mots sont galvaudés en Utah, tout est wahoo. On est sur la route 24, elle est sinueuse, passe au milieu de canyons rouges ; on croise très peu de monde, et quand on arrive au panneau indiquant l’entrée de Capitol Reef, on se sent au milieu de nulle part. Wait, on EST nulle part. Il est 19 heures, le jour va bientôt se coucher, il faut trouver un camping où dormir.

Vous pouvez voir tout ça dans la vidéo sur les canyons de l’Utah, c’était avant que la carte mémoire de la caméra ne fonctionne plus (on met toute la faute dessus) et n’enregistre plus rien dans les heures à venir :

Goblin Valley Utah-13 | www.maathiildee.com

Goblin Valley Utah-12 | www.maathiildee.com

Goblin Valley Utah-7 | www.maathiildee.com

Goblin Valley Utah-8 | www.maathiildee.com

Goblin Valley Utah-1 | www.maathiildee.com

Des infos sur Goblin Valley State Park :

  • Comme c’est un parc d’état, un non un parc national, l’entrée n’est pas comprise dans la carte American The Beautiful, l’entré est de 8$/jour/voiture
  • Il y a un camping dans ce parc, où nous ne nous sommes pas arrêtés, s’il y a de la place, ça peut être un bon choix d’y passer la nuit car le camping de Capitol Reef – celui où on s’est arrêté – est petit et vite rempli !
  • Il faisait très chaud quand on y était en été, début septembre, il y a des risques d’orage en fin d’après-midi. En hiver : il peut neiger ! Bref, le temps est instable.
Goblin Valley Utah-4 | www.maathiildee.com

Plus d’infos sur ce road trip Colorado-Utah, consultez l’article qui récapitule ces 15 jours de vacances dans l’ouest américain, et pour des infos sur les road trips en général, c’est sur cette page récapitulative

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

11 Commentaires

  • Toujours aussi impressionnant et majestueux. Ce road trip en met plein la vue!

  • Ce sont de fabuleux paysages !

  • Répondre 30 Jan 2015

    Laurence

    Waouh en effet… C’est magique. On rêve d’y être.

  • Répondre 31 Jan 2015

    JP

    Hey, j’adore la photo d’en haut. D’ailleurs, je les aime toutes, d’autant qu’on n’a pas encore eu la chance de découvrir ce parc même si on a été sur cette route. Je note donc ça scrupuleusement dans ma bucket list Utah, qui est, comment dire, aussi longue qu’un bottin. Et je note aussi la route 24. Bises

  • Répondre 31 Jan 2015

    machachat

    Bonjour Mathilde,

    Comme beaucoup de français qui prépare un road trip dans l’ouest américain je suis tombée sur votre blog qui fut d’une aide précieuse pour préparer le voyage. J’ai cru comprendre que vous aviez expérimenté le camping dans les parcs nationaux, pourriez-vous m’indiquer de quel matériel vous disposiez ? Particulièrement pour la nourriture : réchaud, glacière, charbon pour le barbecue ? Les parcs sont ils équipées de barbecue fixes à partager ? Peut-être existe t-il sur le blog un billet qui répond déjà à ma question mais je ne l’ai pas trouvé. Merci pour votre aide et bonne continuation !

    Une fidèle lectrice

    • Répondre 31 Jan 2015

      Mathilde

      Hello !
      Deux articles sur le blog parlent de camping : ici et . Mais pas d’article général, j’en ferai un prochainement, excellente idée ! (Edit : l’article est publié ici : http://www.maathiildee.com/camper-aux-etats-unis-road-trip/)
      Pour le camping, je pars avec une petite tente, de bons sacs de couchage (tout dépend d’où vous allez, mais certains parcs sont en altitude et il peut faire froid la nuit, même en été).
      Comme matériel de cuisine : un peu de popote, un réchaud (les bouteilles de gaz sont interdites dans l’avion, il faut les acheter en arriver, dans un REI ou un surplus de l’armée, ou au Walmart). Il y a de toute façon toujours des trous pour faire du feu, mais le matin, ça prend du temps pour faire chauffer une simple casserole d’eau !
      J’achète aussi une petite glacière, on trouve des glaçons partout aux US.
      A bientôt pour plus d’infos !
      -Mathilde

      • Répondre 1 Feb 2015

        machachat

        Merci beaucoup pour les liens, j’attends le poste sur le camping avec impatience.

  • Répondre 1 Feb 2015

    Aurélie

    Ces paysages sont magnifiques. J’aimerai trop faire un trek dans les grands parcs américains.

  • Répondre 1 Feb 2015

    LaRoux

    ces paysages sont tellements dingues !!!

  • Répondre 1 Feb 2015

    LaRoux

    ces paysages sont tellement dingues !!!

  • Répondre 3 Feb 2015

    Stephanie

    Et voilà encore un endroit à voir sur ma liste de roadtrips ! :) les photos sont magnifiques, ça change des photos de neige que je viens de regarder !

Laissez une réponse