A la Nouvelle Orléans // Halloween, Jazz et beignets

New Orleans- cathedrale St Louis

Vous êtes ici sur mon article général sur la Nouvelle Orléans, en Louisiane. Découvrez également :

La vidéo de ces 2 jours géniaux à New Orleans
Une promenade dans le bayou au milieu des alligators
La visite de la plantation de Oak Alley

Quel hôtel à La Nouvelle Orléans ?

▶ Vous pouvez opter comme nous pour l’option AirBnb, on était dans le quartier Faubourg Marigny. Si vous n’êtes pas encore inscrit sur la plateforme de logements entre particuliers, utilisez mon coupon de parrainage qui permet lors de votre premier voyage de bénéficier d’une réduction (et à moi aussi !)

▶ Le Royal Sonesta Hotel* est situé sur Bourbon Street, pour les plus fêtards ; l’Hotel Le Marais a l’air sublime (et a une piscine) et le St James est dans le Business District, quartier plus calme mais l’hôtel a tout de même un charme fou !

Que faire à New Orleans ?

Vous le lirez dans le récit de ce voyage ci-dessous, en 2 jours et 3 longues nuits, on en a bien profité ! New Orleans est géniale pour sa vie nocturne avec les bars où écouter de la musique, on a goûté aux célèbres beignets du café du Monde, pendant la semaine Manu a fait un tour des cimetières, on a pu partir une journée dans le bayou et voir une plantation, on a fait du vélo pour profiter de l’ambiance des différents quartiers et voir le fleuve Mississippi… Je rêve d’y retourner pour Mardi Gras et le carnaval où la ville devient complètement folle !
Avant de partir, vous pouvez réserver un tour privé – Jazz et musique à la Nouvelle-Orléans* sur un site sécurisé en français, ou bien encore faire une visite insolite – Le culte Vaudou à la Nouvelle-Orléans*. Si vous êtes là pour plusieurs jours, pensez à acheter le pass Nouvelle-Orléans : musées, tours et attractions – Accès coupe-file*. C’est aussi possible de faire une croisière Jazz* ou comme nous, un tour en bateau dans les bayous (transport inclus depuis la Nouvelle-Orléans)* et une visite guidée de la plantation « Oak Alley » (transport inclus depuis la Nouvelle-Orléans)*.

Bons préparatifs !

Le récit de 2 jours et 3 nuits à La Nouvelle Orléans

Octobre 2012. La Lousiane, la Nouvelle Orléans... je sais pas vous, mais ces noms ont bercé mon imaginaire depuis des années, le tout copieusement alimenté par divers livres, films et séries… J’avais aussi de vagues notions d’histoires mal rafistolées comme quoi la France avait vendu la Louisiane aux Etats-Unis il y a quelques siècles. Bref, il fallait un peu recoller les morceaux pendant ces deux jours passés à la Nouvelle Orléans.

The Spotted Cat, Frenchmen Street, New OrleansThe Maison, Frenchmen Street, New Orleans

Vendredi soir, jazz et booty shake

Après 5 heures de vol, j’arrive enfin, au beau milieu de la nuit, dans la chaleur de la Nouvelle Orléans. Je rejoins Manu dans une charmante « shotgun house » réservée sur AirBnB dans le quartier apparemment tranquille de Faubourg Marigny.

On sort tout de suite écouter de la musique dans la Frenchmen street, réputée pour ses clubs de jazz, après avoir été chercher notre copain JB égaré dans un karaoké vietnamien. Premier bar : le Spotted Cat. Vendredi, c’est soirée “guest stars” : un musicien passe par là et joue avec le groupe. A la fin, le public lui paie un verre, le musicien repart. Après une bonne heure à écouter de la musique, on sort.

Dans la rue, un écrivain tape sur sa machine à écrire un poème, une cartomancienne lit l’avenir aux passants, on se promène dans un marché de babioles locales. J’ai déjà oublié Boston. On enchaîne avec un autre club, Maison. A l’appel du chanteur du groupe – et entraînée par la bonne humeur ambiante – je monte sur scène, accompagnée de 4 autres filles. On nous demande de faire un concours… de booty shake. Quand je comprends de quoi il s’agit, je préfère discrètement m’éclipser, tandis que ma voisine en mini-jupe se plie en deux et que son popotin entre en transe. Impressionnant… sur le chemin du retour, avec JB et Manu on essaie tous les trois de booty shaker, et franchement c’est un art très complexe à maîtriser.

Samedi matin, les beignets

On se lève bien trop tôt, un mini-bus nous attend à 8h30 pour une visite des environs (je vous raconte ça très bientôt). On prend le temps de prendre un petit déj au Café du Monde, déjà bondé. Les innombrables serveurs remplissent à la chaîne des plateaux chargés de beignets et de café au lait (rien à voir avec le traditionnel “latte”). Dès la première bouchée de ces beignets, je suis surprise… c’est le ravissement total (je suis d’ailleurs retourner 3 fois pendant ce court week-end manger des beignets).

Beignets de Cafe du Monde Nouvelle Orléans

La ville est réputée pour sa gastronomie, le chauffeur du bus nous en vantera d’ailleurs les mérites et nous interdira de manger des burgers pendant le week-end. Promis ! On a eu l’occasion de goûter le chicken gombo, du rice and beans, des crabemeats  (miam !) et bien sûr le fameux jambalaya. Manu s’est même essayé à la saucisse d’alligator pendant la semaine.

Jambalaya Nouvelle Orleans

Samedi après-midi : Oak Alley et le bayou : à lire ici

Samedi soir, French Quarter et Hurricane

Quand en revenant à Boston j’ai dit à des amis américains que j’avais adoré cette ville, ils m’ont répondu “bien sûr, ça doit te rappeler la France.” Bon franchement je ne vois pas trop à quelle ville française assimiler la Nouvelle Orléans, ça m’a vaguement rappelé l’Andalousie, avec toutes les maisons colorées aux sublimes balcons en fer forgé. Il y a bien des noms de rues et de boutiques en français, mais un français lointain, juste pour faire plaisir… car la ville a bien d’autres d’influences : créoles, caribéennes (et les vaudoos qui vont avec), africaines, cajuns (des français du Canada), espagnoles, américaines, c’est un joyeux mélange qui crée avec bonheur toute cette diversité dans l’architecture, la cuisine, les traditions.

En revenant de notre journée « plantation et bayou », on s’est promené dans le French Quarter. C’est sublime, les rues à l’écart sont très tranquilles et chaque maison ou presque a ses propres caractéristiques. Les rues plus centrales sont très animées, des groupes de jazz jouent sur les trottoirs, des couples dansent au milieu de la rue, des gens déguisés se promènent, une fanfare défile. Après avoir siroté le cocktail local, le Hurricane, on traverse Bourbon Street, mais bof, bof, l’ambiance est nettement moins authentique que dans Frenchment Street, voire cregnos, on se croirait dans un mauvais remake de Pigalle. D’ailleurs on repart vers notre rue fétiche pour continuer la soirée…

Superbe maison, rue Royale, New Orleans

Vivre la France, French Quarter, New Orleans

Maisons en brique, French Quarter, New Orleans

French Quarter, New Orleans

Giant Jesus de la cathédrale de New Orleans et les poteaux-chevaux

Spooky house for Halloween in New Orleans

Halloween in New Orleans

Beads, les colliers de Mardi Gras, pendus aux arbres

Dimanche
visite de la ville en vélo : CBD et Garden District

Notre hôte super sympa du B&B, Jennifer, nous a prêté des vélos. La ville est plate – et en-dessous du niveau de la mer, c’est facile de pédaler et parfait pour visiter, car la ville est plutôt très mal desservie en transports en commun. On est pourtant dans la ville d’Un tramway nommé désir, mais tout est en travaux. Manu et JB avaient beaucoup roulé pendant la semaine, du coup, j’ai eu droit à une visite guidée personnalisée.

On a commencé par traverser notre quartier, Faubourg Marigny, puis le French Quarter, pour passer ensuite par le quartier des affaires, le quartier américain (le CBD, pour Central Business District). Bizarre de voir tous ces hauts buildings, ça nous rappelle qu’on est bien aux Etats-Unis, alors qu’on avait tendance à l’oublier ces dernières heures. Il fait chaud, très chaud, on pédale jusqu’au très chic quartier de Garden District (Nicolas Cage vit dans les parages, il a d’ailleurs déjà construit son monument mortuaire dans un des cimetières de la ville : une pyramide). Les maisons dans ce quartier sont énormes, ce sont les anciennes maisons de ville des riches propriétaires de plantation. Comme ailleurs dans la ville, elles rivalisent d’inventité pour créer des décors « spooky ». C’est parfois vraiment flippant. Les rues sont bordées de chênes massifs, qui sont recouverts de mousse un peu filandreuse (ce qui renforce l’aspect spooky du lieu). A certains arbres pendent des colliers de perles, symbole du fameux Mardi Gras.

Halloween in New Orleans

Maisons de Faubourg Marigny New Orleans

Jolie maison rose de Faubourg Marigny, New Orleans

Maison bleu et jaune à New Orleans

Mansion on Prytania Street, Garden District, New Orleans

Spa pour chiens, New Orleans

☞ The very Big Easy, Mon avis sur la Nouvelle Orléans

Nonchalance, « joie de vivre », couleurs, bonne cuisine, de la musique à tous les coins du rue : la Nouvelle Orléans porte bien son surnom de « Big Easy ».

Octobre est sans doute un bon mois pour visiter la ville, il fait chaud sans que ce soit humide (contrairement au reste de l’année), et surtout ce n’est pas la saison des ouragans – même si en ce moment même on est menacé par chez nous par Sandy.

Dans la ville, il y a comme un grain de folie, de la créativité et une certaine authenticité : ça n’a rien d’une ville-musée, même si bien sûr le tourisme occupe une part importante dans la ville, c’est de bonne guerre. Le centre des congrés où Manu a passé ses journées est énorme, et la ville accueille souvent de grosses conférences, et plein de monde se raboule. C’est un peu comme pour Las Vegas, mais ma préférence va nettement, très nettement à la Nouvelle Orléans. Enfin, je comprends mieux l’ampleur de la mobilisation des gens suite à l’ouragan Katrina – dont les gens parlent encore, c’est loin d’être terminé : comment envisager de perdre cette ville ?!

Les arbres mousseux, New Orleans

La première partie de ce week-end est ici, avec la vidéo. Et dans le prochain post, je vous raconte la plantation et le bayou. En tout cas, après ce séjour à la Nouvelle Orléans, j’ai envie de faire un tour thématique “La musique aux Etats-Unis”, en passant par Nashville, Memphis, Detroit, Los Angeles…

 

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

21 Commentaires

  • Répondre 28 Oct 2012

    ValiseFraise

    Je suis entièrement d’accord avec toi les gens restent souvent sur Bourbon St et dans le French Quarter en général alors que le Faubourg Marigny et Frenchmen St valent tout aussi le coup. Les locaux comparent souvent la ville a la France même si en effet la ville a plutôt une architecture hispano-créole. Que de bons souvenirs, je retournerai a New Orleans, c’est certain.

  • […] A la Nouvelle Orléans // Halloween, Jazz et beignets | The true blog … From http://www.maathiildee.com – Today, 1:51 AM On sort tout de suite écouter de la musique dans la Frenchmen street, réputée pour ses clubs de jazz, après avoir été cherché notre copain JB égaré dans un karaoké vietnamien. Premier bar : le Spotted Cat. […]

  • Répondre 29 Oct 2012

    Tania ♥

    J’♡

  • Répondre 8 Nov 2012

    Mag à l'eau

    Hello !

    Il y a 3 jours j’ai voulu laisser un message et, ô rage, ô désespoir, rien compris mais tout perdu !
    Du coup, là je le retape dans OpenOffice.

    Je disais donc que :

    Dès que j’ai lu « Nouvelle Orléans » ça m’a fait un petit truc dans le ventre, ou dans le cœur, et j’ai immédiatement pensé à « Treme », cette série (dont je n’avais encore vu que les deux premières saisons) et qui m’a terriblement donné envie d’aller là-bas un jour. J’ai donc été ravie de voir que tu la mettais en lien dans tes premières phrases.
    Alors bien sûr, je suis consciente que cette série ne montre qu’une partie de NO. Mais y as-tu retrouvé une part de l’ambiance de la série ? Les bars, les lieux de concert sont-ils aussi chaleureux, les gens aussi ouverts, que dans cette fiction ?

    Quoi qu’il en soit, tes photos me font tout aussi envie.
    Et puis du coup j’ai cherché si enfin il y avait de nouveaux épisodes disponibles. Ça y est j’ai vu les 1 et 2 de la saison 3, et j’aime toujours autant. Même si je suis un peu perdue parfois. La faute au sous-titrage je pense, et aussi à la méconnaissance du système américain.

    Voilà, je ne me rappelle pas si j’ai déjà laissé un commentaire ici. Mais je te lis assez souvent, et j’apprécie vraiment ton blog. Moi qui déteste Halloween en France, j’ai enfin compris la plaisir qu’y trouvent les américains. Et ce n’est qu’une des choses que tu m’as fait comprendre. Je lis quelques autres blogs d’expat de par le monde, et c’est rarement aussi intéressant que chez toi.

    • Répondre 8 Nov 2012

      Mathilde

      Bienvenue Mag à l’eau ! Si je peux donner une vision moins « cliché » des Etats-Unis, j’en suis ravie ! C’et vrai qu’Halloween en France me faisait fuir, mais normal : ça n’a rien d’une tradition française !
      Concernant Treme – j’avoue, je ne l’ai pas vu en entier – tu peux faire confiance au créateur de la série Treme, David Simon – que j’apprécie surtout pour sa génialissime série The Wire – il plutôt très doué pour rendre fidèlement une ambiance. Mon opinion sur la Nouvelle Orléans est certes extrêmement positive, mais replaçons-la dans ce contexte : un week-end festif en mode touriste…
      A bientôt !

    • Répondre 2 Sep 2013

      sylvie

      Bonsoir Mag à l’eau, j’aimerais bien savoir où je pourrais télécharger ou trouver sur Internet gratuitement la série Treme car en voyant votre commentaire j’e suis allé voir sur Wikiédia et ça à l’air super bien cette série j’aimerais tant la voir !!!!
      Merci à l’avance!

  • Répondre 21 Nov 2012

    Chloé

    J’adore tes articles sur les Etats-Unis, tu as l’air d’avoir passé un super voyage! Je reviendrai lire un peu plus tes articles plus tard (22h15, la mamie qui sommeille en moi s’endort), mais ils sont vraiment super, et très intéressants… tu es partie cb de temps?

    • Répondre 21 Nov 2012

      Mathilde

      Merci ! En fait je vis aux Etats-Unis, à Boston, sur la côte Est ! Je suis partie un week-end à la Nouvelle-Orléans.
      A bientôt, bonne nuit !

  • Répondre 2 Jan 2013

    Caro

    C’est absolument magnifique. Je dois décidément noter cette ville et cet état sur ma liste d’endroits à visiter :) merci pour ces jolies photos !

    • Répondre 2 Jan 2013

      Mathilde

      L’ambiance est super, et même si la ville est parfois un peu « décrépite », ça reste joli et agréable pour se promener.

  • Répondre 13 Jan 2013

    Demailly Sylvie

    magnifique !!

  • Répondre 13 Jan 2013

    vivie

    ça donne envie !

  • Répondre 28 Oct 2013

    plumegrise9

    Ils prennent Halloween trèèès au sérieux là-bas !

  • Répondre 29 Oct 2013

    Chris

    sublime Mathilde ; encore une idée de voyage qui se concrétise grâce à tes récits.
    Je ne me lasse pas de te lire… et de regarder tes magnifiques photos
    Merci pour tout le temps que tu passes à me (nous) faire rêver 😉

  • Que de bons souvenirs à La Nouvelle Orléans ! L’impression que le temps s’y est arrêté. Il fait beau (des fois), chaud (souvent) tout le monde est réunit… une vraie ambiance de fête.

  • […] Orléans, sous ses airs français, recèlent de nombreux et sympathiques cafés indépendants. Visiter la Nouvelle Orléans en Louisiane | Le Blog de Mathilde aux USA. La Lousiane, la Nouvelle Orléans… je sais pas vous, mais ces noms ont bercé mon imaginaire […]

  • Répondre 6 Feb 2015

    Isabela

    Bonjour Mathilde,

    votre blog est réellement exceptionnel; toutes ces merveilles photos et vos récits mettent l’eau à la bouche!

    J’ai moi-même grandi avec les descriptions de Anne Rice, Poppy Z Brite; et plus récemment Charlaine Harris et les aventures de Sookie ont réveillé mon rêve d’enfance de visiter la Louisiane.

    Cette année, c’est décidé, je me lance! Je pars :-) ! et votre article se passant justement à la fin d’octobre, je voulais vous demander si vous recommanderiez ce mois pour voyager en Louisiane. Je sais que le printemps vaut le détour, mais ça ne jouera pas en 2015.

    Très bonne journée!

  • Répondre 27 Mar 2015

    Sophie

    Bonjour Mathilde,

    Merci pour ce blog d’exception : c’est plaisant à lire, les photos sont chouettes, les films donnent envie de voyage. BRAVO !
    Je pars demain pour la Nouvelle Orléans puis petit circuit en Louisiane, avec mari et enfants dans la valise. Pas d’Halloween pour nous mais pour sûr, on ira goûter les beignets.

    Nous aussi, nous vivons une vie d’expatriés aux US depuis l’été 2013. Notre point de chute est Corning dans l’état de New York, petite ville à environ 4h de tout, plutôt campagne mais plutôt pas mal. Nous sommes au sud de la région des Finger Lakes et on voyage aussi beaucoup pour découvrir ce merveilleux pays, ses coutumes et son histoire.

    Depuis peu, j’ai également ouvert un blog (http://expat-usaclas-family.over-blog.com/).
    Depuis Boston, si tu projettes de voyager vers les chutes du Niagara, prévoyez un arrêt aux environs de Corning, ça vaut le coup. Quelques infos sont dispo sur le blog.

    Take care

    • Répondre 27 Mar 2015

      Mathilde

      Merci Sophie pour ton message, c’est très gentil de ta part. Bon séjour à La Nouvelle Orléans, j’avais adoré l’ambiance de cette ville.
      Pas de voyage prévu aux chutes du Niagara, ça ne me tente pas vraiment à vrai dire… mais peut-être à l’occasion ! on ne sait jamais !
      Bonne continuation,
      -Mathilde

  • […] New Orleans Coffee Shops & Cafés. Coffee shop new orleans. La Nouvelle-Orléans sortir et se divertir – top Sortir et Se divertir à La Nouvelle-Orléans, États-Unis d'Amérique. La Nouvelle-Orléans (New-Orleans) – Voyage au bout de la langue. S'amuser – Sortir LA NOUVELLE-ORLÉANS. La Nouvelle-Orléans – Site officiel de l'Office du Tourisme. Sortir en Louisiane – Site officiel de l'Office du Tourisme. Visiter la Nouvelle Orléans en Louisiane | Le Blog de Mathilde aux USA. […]

Laissez une réponse