12 détails de la vie quotidienne aux Etats-Unis // Quelques nouvelles habitudes

Bienvenue à Boston

Quand je suis partie vivre à Boston, on m’a dit que ça ne me changerait pas beaucoup – Boston étant parfois considérée comme la plus européenne des villes des Etats-Unis. Certes, Boston a un côté bourgade tranquille, et certains quartiers, comme Beacon Hill, peuvent rappeler l’Angleterre. Mais le quotidien est rempli de petites différences qui me rappellent que je vis bel et bien aux Etats-Unis. J’ai récemment lu ce post de Diane, une expat américaine qui vit en France, où elle présente certaines particularités de son pays d’accueil qu’elle trouvait étranges à son arrivée, et qui lui semblent maintenant complètement normales. Voici ma réponse a Diane, avec une douzaine de détails du quotidien aux Etats-Unis, bizarres au début, et maintenant complètement intégrés et « normaux »…

1) Le décompte des étages est différent : le premier étage aux Etats-Unis correspond à notre rez-de-chaussée. Bilan, mon appart est au 3eme étage si on parle à la française, mais au 4eme si on le conçoit à l’américaine. La logique n’étant pas mon fort, je crois que je vis au 5eme étage.

2) Au début, ouvrir un robinet de douche relevait du défi. Le système me semblait complexe (voir photo ci-dessous) : température et pression sont couplées, autrement dit, on ne peut avoir de l’eau chaude qu’à haute pression, et si jamais on ne veut qu’un petit filet d’eau, elle sera froide. Problème collatéral avec ce type de robinet : quand je prends un bain, pas moyen de tourner les robinets avec mes pieds, c’est super haut et bien trop dur. Autre fait étrange dans la salle de bain, l’eau me semblait différente, un peu collante, et le savon ne se rinçait pas. Maintenant je n’y pense même plus.

Faucet in the bathroom

3) Toujours du côté de la salle de bain, les toilettes n’ont pas le même système d’évacuation (cette illustratrice l’explique en images). Sans rentrer dans des détails indélicats, je peux juste vous dire que l’expérience est différente.

4) La circulation des voitures et des piétons est différente… Par exemple, les voitures peuvent tourner à droite quand le feu est rouge. Mais la priorité à droite n’existe pas. Traverser la route en tant que piéton n’est pas toujours facile, on attend souvent des plombes. Le petit bonhomme blanc s’allume, on peut traverser, et ensuite un stressant décompte indique le temps restant, parfois quelques secondes seulement pour traverser de grosses avenues – et il faut faire attention aux voitures qui peuvent tourner à droite même si le feu est rouge, et donc vert (enfin blanc) pour les piétons. Bref, le sujet de la circulation est un monde à part qui mériterait peut-être plus de détails, si seulement on avait passé notre permis…

5) On peut acheter pas mal de médicaments en libre service. J’ai un gros pot de 200 comprimés d’Ibuprofen, de quoi assommer un cheval.

6) Les machines à laver sont souvent communes dans chaque immeuble. Alors que je trouvais ça vraiment confortable d’avoir sa propre machine dans son appart en vivant à Paris, il a fallu se réhabituer à faire la lessive dans le sous-sol de l’immeuble, où l’on croise donc les voisins en pyjama et en claquettes. Faire une machine coûte autour de 1,50 dollars, à payer en quarters.

7) Les pièces de monnaie n’ont pas beaucoup de valeurs – pas de pièce de 1 ou 2 dollars par exemple, ou elles sont très rares. Erreur classique de débutant : si on s’achète un ticket de métro avec un billet de 20 dollars dans un distributeur, on recevra la monnaie en pennies et dimes – de la caillasse sonnante et trébuchante. Mention spéciale pour le quarter, la pièce de 25 cts, sous ses apparences de pièce comme une autre, c’est en fait super utile pour les horodateurs ou la machine à laver, parfois pour avoir le compte juste. J’achète même régulièrement des rouleaux de 10$ de quarters.

8) Il y a des drapeaux américains qui flottent un peu partout. Devant certaines maisons, dans les stations de métro, on voit souvent ces petits étendards  Faut dire qu’il a la classe ce drapeau…

Drapeau américain Boston

9) On voit parfois des vieux trucs aujourd’hui inusités en France depuis belle lurette, comme des horodateurs à pièces dans la rue, ou des poinçonneuses dans le train – un agent vient poinçonner les tickets. Par contre, la plupart des gens dans le métro lisent sur un kindle ou un iPad mini, c’est presque ringard de sortir un bouquin classique.

10) Les prix affichés ne sont pas tout compris… enfin ça dépend où : il faut ajouter les taxes d’Etat au resto, mais pas pour les vêtements (du moins c’est valable dans le Massachusetts).

11) Recevoir des coups de fil ou des SMS est payant (à moins d’avoir un forfait illimité). Ca surprend au départ, de recevoir un message à la fin d’un coup de fil disant que l’appel qu’on vient de recevoir est facturé 1,43 dollars.

12) Ca m’arrive de laisser mes affaires sans surveillance quand je suis au coffee shop, je demande juste à quelqu’un d’y jeter un oeil le temps d’aller aux toilettes par exemple (voir point ). Quand j’oublie quelque chose dans mon panier de vélo, il y est encore le soir, et quand on a des colis qui nous attendent a la maison, ils restent dans le hall et personne ne les prend. Ca peut sembler la façon normale et civique de faire, mais moi ça me surprend. Depuis, je suis devenue beaucoup moins méfiante.

Du côté des différences culturelles, retrouvez aussi les articles sur les bonnes manières, la positive attitude. Et vous, qu’est-ce qui vous surprend dans les petites choses du quotidien aux Etats-Unis ?

Recherches menant à cet article : la vie aux usa, la vie aux etats unis, la vie au USA, la vie au etats unis, ma vie aux etats unis, ma vie aux usa.

Je vis à Boston, sur la côte Est des Etats-Unis, depuis janvier 2012. J'écris des chroniques sur la vie quotidienne à Boston, l'intégration à la vie américaine, et les voyages partout aux Etats-Unis.

45 Commentaires

  • Répondre 22 mars 2013

    M'dame Jo

    Ah, le caca qui danse dans les toilettes avant de disparaître, c’est magique ;)

    Les trucs qui ont insulté mon bon sens (et je ne suis pas sûre que je m’y ferais si je vivais un jour plusieurs années aux US), c’est les têtes de douches fixes, les machines à laver qui tourne autour d’un axe vertical (lavent mal et trucident tous les t-shirts) et les aspirateurs-balais qui soit pèsent une tonne ou soit n’aspirent rien (surtout dans un pays où les gens aiment encore pas mal la moquette, surtout dans les escaliers – à l’époque, je racontais presque tout en collage https://lh4.googleusercontent.com/–FLOt4rz9rs/UUv8EHdUgGI/AAAAAAAAC6Q/QW2KnERyLu8/s400/commonsense.jpg).

    (En Suisse aussi, on poinçonne les billets dans le train et les buanderies communes aux immeubles sont la norme en ville.)

  • Répondre 22 mars 2013

    emilie

    Ha cet article me fait plaisir à lire, tout le jours j’ai envie de retourner aux USA et dès que je vois un article dessus, hop je m’empresse de le lire !

  • Répondre 22 mars 2013

    Julie

    Fais attention à ne pas prendre trop confiance quand même, ou le retour à Paris va être rude… Cela dit, mon facteur, mon facteur est peut être américain, car il laisse parfois aussi mes colis dans l’entrée ou sous mon paillasson, qui ressemble alors un peu au serpent qui a mangé un éléphant du Petit Prince… (Bravo, mec, là c’est sur personne va le trouver… Je pense au passage que mon facteur ne devait pas être très doué à Cache cache quand il était enfant…).
    Bref, tu connais mon affection pour la poste parisienne.

  • Répondre 22 mars 2013

    stella

    Quand je te lis, je me rends compte que en Afrique du sud c’est pas mal comme aux USA! (J’y ai habité 6 mois et j’y ai de la famille)

    Les pommeaux de douche fixe, je déteste ça! Tu te prends l’eau froide dessus au début et je trouve pas ça pratique pour se laver de pas pouvoir le bouger! Les robinets bizarre ça doit pas être pratique non plus! Enfin je crois que des robinets il en existent mille sorte! Quand je suis allée à New York, je les ai trouvés bizarre et surtout vieux! lol (mais il n’étaient pas comme celui de ta photo, et j’en ai eu 2 types différents!)

    Par contre payer les appels que tu reçois, c’est bien la première fois que j’entends un trucs pareil! Quand je vois comment c’est ailleurs, franchement, je me dis que en France on est super avancés en téléphonie/internet!

    J’aime beaucoup lire ton blog et savoir les différences entre les pays, je trouve ça chouette!

  • Répondre 22 mars 2013

    Nadege@Miami

    Salut Mathilde,

    Super article. On a aussi toutes ces choses à Miami. Concernant l’affichage des prix, un truc qui m’agace un peu c’est que de plus en plus les prix sont affichés en mensualités qu’il faudra payer si l’on achète à crédit. Il faut parfois chercher un bon moment pour trouver le vrai prix et puis ça pousse au crédit, je trouve ça incroyable !

  • Répondre 22 mars 2013

    Eugenie

    Moi je n’ai toujours pas compris pouquoi dans mon évier j’ai, en plus du robinet, un pommeau flexible (comme dans une douche française) pour rincer les coins de l’évier mais que dans ma douche/baignoire qui est trois fois plus grande, je n’ai qu’un pommeau fixe au mur! Aucune logique!
    Autre chose différente pour les toilettes, dans les toilettes publiques, le fait que ce soient toujours des « stalles » avec des séparations partielles: on voit les pieds de la voisine. Toujours sympa ux toilettes du bureau de savoir qui est dans les toilettes d’à côté!

    • Répondre 22 mars 2013

      cavoletto

      C’est vrai!! le manque de privacy dans les toilettes publiques m’étonne toujours… Meme chose pour le pommeau flexible dans l’évier cuisine, je trouve ça pas pratique du tout et je ne l’utilise jamais, par contre dans la salle de bain on a un enoooorme pommeau de douche fixe et un second, normal, flexible :-)

      • Répondre 26 mars 2013

        Eugenie

        C’est du luxe le pommeau de douche flexible! Je suis jalouse!

    • Répondre 9 mars 2014

      Amandine

      Pour avoir grandi dans les deux pays, il y a un magasin magique aux Etats-Unis (Home Depot) qui est comme un Leroy Merlin ou on peut acheter la pomme de douche qui nous convient…. Chez mon père nous avons les deux (fixe et flexible) pour que sa femme américaine puisse avoir une et nous « la normale ». Aussi je suis toujours contente d’avoir retourné à Paris ou les toilettes sont normales… Mais je peux vous dire que vous pourriez remplir une bouteille de coca (2L) et la mettre dans l’endroit qui se rempli d’eau derrière la toilette et vous n’auriez plus autant d’eau dans le bol… ça fait plus écologique aussi.

  • Répondre 22 mars 2013

    LaNe

    Pas mal de similitudes avec le Canada, on sent l’influence Nord Américaine ! Ahhh les taxes, cet horrible système auquel personne ne comprend rien…

  • Répondre 22 mars 2013

    cavoletto

    C’est vrai qu’on s’habitue super rapidement à toutes ces énormes petites différences… Apparemment NY est un peu différente: ma baignoire n’a pas le meme système de thermostat, je vois pas trop de ‘vieux trucs’ autour de moi (enfin si, au marché aux puces, et habituellement à des prix franchement hyperexagérés – syndrome bobo…), et notre buanderie se trouve dans l’armoire, lol, du coup les pièces finissent dans un pot à l’entrée que quelqu’un devra tot ou tard vider, soupir… :-) Par contre j’ai toujours pas compris pourquoi les voitures peuvent passer quand c’est vert pour les pietons!!! ;-)
    Ce qui continue à me plaire et m’émerveiller c’est la fameuse façon d’etre sympa avec tout le monde, les médecins et hopitaux (gentils, franchement compétents, super efficaces, je perds 1 dizième du temps que je mettais en Italie à faire les memes choses…) et surtout (mais ça c’est parce que Rome est un bordel, oh pardon :-) le fait qu’on puisse tranquillement utiliser les transports publiques et arriver partout en un rien de temps – Awesome!! :-) – et que la USPS est super précise et ne perd jamais rien (a Noel, 50% de mes paquets cadeaux envoyés depuis Rome en différents endroit d’Italie ont tout simplement disparu sans laisser de trace, inimaginable aux US…). Après c’est vrai que coté soleil c’est pas trop ça mais bon, le printemps arrive, non? ;-)

    • Répondre 25 mars 2013

      Mathilde

      Je suis bien d’accord avec toi pour la gentillesse et la serviabilité des gens, même si dans l’article je parlais plus des differences materielles.
      Et oui ! J’espere aussi que le printemps arrive bientot…

  • Répondre 22 mars 2013

    Maite

    Ils n’ont pas de volets !!! Ça je m’y ferai jamais, la première chose que j’ai acheté ici c’est des rideaux occultants. Je n’arrive pas à dormir s’il ne fait pas noir, et en plus en hiver le froid rentre et c’est chiant. Là au moins je suis dans le noir la nuit et le chaud reste à l’intérieur.
    Par contre à la maison on a la chance d’avoir machine à laver et sèche linge à nous dans une buanderie, et c’est bien pratique.

    Sinon pareil, le pommeau fixe dans la baignoire c’est hyper chiant pour la nettoyer. Par contre le robinet unique on s’y fait.

    Les taxes j’ai appris ce WE que pour des tables avec plus de 6 personnes, ils incluaient le tip sur la note, ce qui est bien pratique. Et pour les taxes sur les vêtements je crois que c’est no tax jusqu’à 150euros de fringues. Ça fait partie des « produits essentiels » non taxés.

    Le lait j’ai du mal aussi, avec les « sans lactose », « 1% fat » et autres « half and half ». Beaucoup de choix, pas mal pour les gens allergiques ou intolérants, mais alors moi dans les supermarchés ça me prend des plombes pour tout analyser.

    Pour l’anecdote « toilettes », aux Pays Bas il y a un « plateau » sans eau qui permet d’éviter les « plocs ». Ça surprend beaucoup plus que les toilettes américaines. (Pour illustration, taper « Dutch toilet »)

    Les petites pièces j’ai eu du mal au début mais on s’y fait, je les utilise pour me payer les cafés. Et pour la circulation le plus « marrant » ici c’est comment ils prennent les ronds-points. J’attends un de mes bus à côté d’un rond-point, c’est vraiment épique. La priorité en général est un principe inconnu pour les américains j’ai l’impression.

    Savoir commander mon café du premier coup est une vraie fierté aussi.

    • Répondre 22 mars 2013

      Sarah

      Oh oui j’ai vécu aux Pays Bas 6 mois, le petit plateau m’a traumatisé. Tu vois ta « production » trôner avant de tirer la chasse!

      • Répondre 23 mars 2013

        stella

        Oh bah heureusement que je lis ici à propos des toilettes hollandais, j’aimerais aller passer un week end à Amsterdam ça m’aurait bien surprise!

        Sinon ici aussi (en Belgigue) ils n’ont pas de volets!

    • Répondre 25 mars 2013

      Mathilde

      Je suis de la team « dors sans volet avec la lumière du jour » donc c’est vrai que cette différence ne m’a pas frappée. Pour les taxes je ne savais pas qu’il y avait une limite d’achat… et enfin le lait est aussi un probleme a mon goût, je le trouve trop « dilué ».

  • Répondre 22 mars 2013

    Marie

    Très chouette article !
    Bah, j’aurais dit plus ou moins la même chose que toi! Je trouve que le sujet « absence de méfiance » est particulièrement intéressant et nous montre à quel point on a des réactions conditionnées par notre pays d’origine. Au départ, j’étais très étonnée qu’au café les gens laissent leurs affaires sur leur chaise même seulement le temps d’aller chercher leur café ! Même étonnement pour les paquets laissés par la poste dans l’entrée… Oui, ça devrait être normal, mais ça ne l’est pas partout. Plus largement, tout ça fait partie, je trouve, d’un sens du civisme beaucoup plus fort ici qu’en France (et probablement qu’en Europe en général).

    • Répondre 25 mars 2013

      Mathilde

      Merci Marie, c’est le genre de détails agréable auxquels on se fait rapidement en effet. Une copine du Maine me dit ne jamais fermer la porte de chez elle à clé…

  • Répondre 22 mars 2013

    Diane

    Hi there! I love your observations. I have to say though that many are probably specific to the region you’re in. There are many differences based on your physical location alone (like leaving stuff on the street and it not getting stolen, the right turn on red is a state law I believe and not everywhere. You can’t do that in NYC!) Also, some things are just the style choices of the landlord like the faucets. There are some that lift up, some that turn, etc. And not sure what you mean about individual washing machines? I really like your list ;-)

    • Répondre 25 mars 2013

      Mathilde

      Hi Diane, Thanks again for inspiring me this article! For sure, Boston has is own rules, and I’m writing about my experience here and not in the States in general.
      About the washing machines, from what I’ve seen so far – my apartment, friends’ places – most of the time, there’s a shared machine in the basement. In Paris, you either go to a public laundry, or you have an individual machine in your own place – as small your apartment can be. To share a machine reminds me of my college year;)

      • Répondre 25 mars 2013

        Diane

        Je viens de me rendre compte que les commentaires apparaissent seulement sur la version Francaise, donc je vais repondre en Francais. Je comprends maintenant ce que vous voulez dire a propos des machines a laver. C’est tres courant dans les grandes villes d’avoir une buanderie commune mais parfois, les gens ont leur propre machine chez eux. Comme tout, ca depend. J’adore Boston et votre blog.

  • Répondre 22 mars 2013

    Severine

    Nous, on a investi dans le pommeau de douche flexible (chez Bed Bath & Beyond je crois).
    Pour les toilettes, je suis comme Eugenie c’est surtout les mini-cloisons qui me choquent. http://romain-in-ny.over-blog.com/article-toilettes-a-l-americaine-72412980.html
    Pour les etages, ils ont le truc pour compliquer les choses, surtout dans les magasins avec plein d’acronymes. Heureusement ils mettent souvent l’etoile qui indique la sortie. Je ne sais pas si c’est le cas a Boston mais a NYC beaucoup d’immeubles n’ont pas de 13eme. Comme toi je ne sais pas au final a quel etage j’habitais quand j’etais au 28eme officiellement.
    Moi aussi je ne suis pas mefiante ici, les gens sont honnetes et les vols plutot rares. Mais a Paris je me cramponne a mon sac.
    Bon week-end

    • Répondre 25 mars 2013

      Mathilde

      Je ne suis pas non plus favorable aux toilettes en open space… L’enfer !

  • Je suis d’accord!
    Moi ca me dérange pas trop d’aller faire ma lessive au sous-sol si seulement ces foutues machines pouvaient bien laver quelque chose. En même temps, avec un cycle de 30 min, faut pas espérer de miracle! c’est pour te faire acheter plus de fringues ou quoi (ca m’étonnerait meme pas!)???

    Les pièces, on les met dans un pot et quand il est plein on va dans une TD Bank pour les mettre dans la Penny Arcade et les transformer en billets! Et hop, ca nous fait un resto!

  • Répondre 22 mars 2013

    Oscara

    Merci pour cette liste de différences ! J’ai visité la côte Ouest l’été dernier. Et en effet, je n’ai pas trouvé un robinet de douche identique d’un hôtel à l’autre. Et tous les soirs ou presque, c’est un défi que de trouver comment avoir de l’eau à la bonne température ! Bonne soirée.

  • Répondre 22 mars 2013

    lamystinguette

    Salut Miss,
    J’ai été très déstabilisée par leur système de robinetterie dans la salle de bain. L’autre aspect très bizarre c’est la violence des chasses d’eau, limite si quand tu tires la chasse tu n’as pas l’impression d’être dans les WC d’un avion!
    Dans la rues, j’ai trouvé relaxant la minuterie sur les passages piétons, au moins quand tu traverses tu sais si tu vas devoir finir en courant ou pas! C’est assez déconcertant l’aisance qu’on les américains à venir à l’aide des personnes qui semblent perdu, ou à tenter de nous donner des conseils en anglais sans prendre la peine de parler lentement … La première fois c’est étonnant et puis on apprécie relativement vite cette sociabilité débordante!
    Par contre, je ne connaissais cette histoire de machine à laver! Dur dur d’imaginer devoir renoncer à avoir son lave linge à disposition dans la salle de bain! Et puis j’aimerai pas vraiment voir mes voisins actuels en pyjama! :)
    Merci encore pour ce voyage par procuration!
    Mystinguett.

  • Je ne savais pas toutes ces petites choses, on n’en parle jamais :) J’adore :) mais c’est rigolo la machine à laver commune, ca doit être cocasse parfois avec les voisins ^^ Par contre les toilettes, la douche et la « traversée » de piétons o-O Merci pour ce post plein de découvertes et bon week end :)

  • Répondre 23 mars 2013

    Coralie

    J’ai fais un petit article sur les choses du quotidien que je trouvais bizarre en voyage aussi, et les toilettes et la douche reviennent aussi !

  • Répondre 24 mars 2013

    xelou (@xelou1)

    L’histoire des colis me fait halluciner, c’est clair qu’en france, y’aurait 50 neuneus pour nous piquer notre truc !

  • Répondre 24 mars 2013

    Ana

    Détail n°12: qu’est ce que j’aimerais avoir la même chose en France et pouvoir faire confiance aux gens !

  • Répondre 24 mars 2013

    americanosity

    OUi, la douche, je trouve ça pas du tout pratique : le pommeau fixe et le fait qu’on ne puisse pas régler le débit (et c’est maaaal pour la consommation d’eau) et les aspirateurs ! Pour un pays high tech, je trouve ça bizarre d’avoir un truc hyper lourd que tu peines à transporter et à faire bouger…

  • Répondre 25 mars 2013

    Justine

    Lors de mon voyage, certaines choses m’avaient fait drôle, ou perturbée, comme les toilettes… En revanche, quand je voyais des gens laisser leur Iphone en charge dans un café et qu’ils continuaient leur vie pendant ce temps là, je trouvais ça génial!

  • Répondre 25 mars 2013

    Charlotte

    J’ai vécu 2 ans aux Etats-Unis, et je trouve ton article super! Il me rappelle plein de souvenirs, et de petites choses que j’avais oubliées depuis mon retour… :)

  • Répondre 27 mars 2013

    Far West Coast

    Ahah ! J’ai commencé à me faire une petite liste aussi… :)

  • [...] Le post de Mathilde sur sa vie quotidienne a Boston m’a inspire. Avant de venir ici ce que je connaissais de l’Australie (a part sa decouverte passionnante par James Cook!)) c’etait surtout les kangourous, les koalas, Neighbours et Kylie! Alors qu’en-est-il apres 6 mois passes la tete en bas? [...]

  • Répondre 30 avril 2013

    fromside2side

    coucou .. et bien j’ai suivi la chaîne et je me suis régalée : http://www.fromside2side.com/2013/04/ma-vie-quotidienne-dans-le-midwest.html

    • Répondre 1 mai 2013

      Mathilde

      C’est fou que cet article se soit transformé spontanément en chaîne :)

      • je pense que tu as noté l’essentiel qui revient partout mais il y a pas mal de différences ensuite d’un endroit à l’autre … surtout entre les côtes où les gens sont plus ouverts et l’intérieur, où les gens sont plus conservateurs et moins ouverts sur l’exterieur…

  • Répondre 24 sept. 2013

    Céline

    Bonjour Mathilde,

    Je lis chronologiquement ton blog depuis plusieurs semaines (soit de longues heures!) et ai réagi des dizaines de fois seule devant mon ordinateur, notamment lors de gros fous rires, ou en appelant mon mec -Américain- avec un commentaire presque du genre: « Ah, tu vois! » (mais j’essaie de mettre en veilleuse ce côté-là!)
    Cette fois-ci, tous ces petits détails que j’ai relevés également depuis des mois me poussent à réagir, en particulier celui sur l’eau. Non, je ne suis donc pas la seule à avoir noté ce fait singulier: quelle petite bataille pour se débarrasser du savon chaque fois que l’on se lave les mains! A San Francisco,c’est pareil. Je crois qu’en fait, c’est tout simplement dû au fait que l’eau est nettement moins calcaire… (Et quelle plaie de ne pouvoir nettoyer la baignoire avec un flexible! ;-)

    Merci pour ce chouette blog où je retrouve tant de mes constats et étonnements et qui me donne follement envie d’aller me balader en Nouvelle-Angleterre, où la famille de mon amoureux vit (Cap Cod) et à Boston qui est sa ville et où je n’ai passé que très peu de temps (suffisamment pour me promener à Beacon Hill et manger à Figs néanmoins!)

    Bonne continuation et jolies aventures à toi!
    Et au plaisir de te lire,

    Céline

    • Répondre 24 sept. 2013

      Mathilde

      Hé hé, ravie de ne pas être la seule surprise par ce détail de l’eau. Bon, maintenant je ne m’en rends même plus compte.
      A++

  • Répondre 27 févr. 2014

    Ophélie

    J’arrive un peu tard, mais merci d’avoir mit par écrit tous ces petits détails qui m’ont aussi sauté aux yeux lorsque j’ai vécu là-bas!
    J’aurais aussi rajouté le fait qu’il y a de la clim partout où on va (impossible d’entrer dans un mall en t-shirt sous peine d’attraper un rhume), et que les restaurants servent toujours de l’eau dans une carafe remplie de glaçons…brrrr!!

  • […] I still have not understood how it is that in my American sink I have, in addition to the tap, a flexible head (as in a French shower) to rinse the corners of the sink but in my shower / tub which is three times larger, I have a fixed head on the wall! No logic! [Source] […]

  • […] The other very strange occurrence is violent flushing. Be prepared when you flush to have the impression of being in an airplane toilet! [Source] […]

  • Répondre 28 mars 2014

    Linton

    Étant Américain de naissance ce blog m’intrigue énormèment. Notre pays natale forme la base de nos expériences et ç’est tout à fait évident de ce que je viens de lire.

    Même aux étas-unis la vie varie d’état en état. Par exemple: nous les américains sont bien ouverts et sympas et tout et tout, pourtant, çela ne signifie pas toujours qu’on va bientôt être copains…forcèment à l’ouest où les sourires sont bien en evidence mais l’amitié n’est qu’une chimère. Mais en même temps où qu’on aille pas questions de savior où se trouve l’interrupteur d’éclairage.

    Quand même J’apprends beaucoup par-ici et j’apprecies tous vos observations perspicaces.

    • Répondre 29 mars 2014

      Mathilde

      Salut Linton,
      Merci beaucoup pour ton message. En effet, c’est juste mon expérience à Boston, Massachusetts, que je raconte ici sur le blog. C’est sûr qu’à chaque voyage fait aux USA – Louisiane, Florida, Californie, Washington, Montana… – je me rends compte à quel point le pays est immense et divers.
      A bientôt !

Laissez une réponse

CommentLuv badge