Chronique de cubicle // Comment j’ai failli renoncer à la pause café

Café - Le blog de Mathilde

Ca fait bientôt 8 mois que je bosse dans mon entreprise actuelle. Grosse boîte américaine, des gens occupés partout, des réunions à longueur de temps. Mon équipe est cool, on s’entend bien, je déjeune souvent (et rapidement) avec l’une de mes collègues ; l’ambiance est sympa, mais aussi très sérieuse. Quand je pense à l’époque où je bossais à Paris, j’attendais les pots de ma boite avec enthousiasme, tous les prétextes étaient bon pour boire du champ’ et manger des petits fours avec mes collègues-copines. Rien de tel ici, même si on a eu droit de temps en temps à des goûters, et même un petit déjeuner de récupération après la Saint Patrick. Bref, tout ça pour dire que j’ai dû renoncer pendant de longs mois à l’un de mes petits plaisirs d’autrefois, ce moment de sociabilité unique à l’entreprise : la pause café entre collègues.

Conquête. On a pourtant une cuisine où on peut se faire soi-même son café ou son thé, mais il faut le boire, seul, dans le mug de l’entreprise. Vers la fin de l’année dernière, on devait préparer une réunion type Bilan semestriel, sur ce qui allait, n’allait pas – autrement dit en langage corporate les Succès et les Challenges. En plus de commentaires sur des demandes de formations diverses, j’avais noté cette remarque de fond dans la colonne Challenges, “Peut-on faire des pauses cafés ? ». Le jour de la réunion, je me suis rendue compte que les tous les commentaires étaient projetés sur un grand tableau blanc. Il était alors trop tard pour effacer mon challenge “pause café” qui faisait un peu tâche au milieu des sujets plus sérieux. Mon tour est arrivé, tout le monde m’a regardé et j’ai commencé à lire mes Succès et Challenges, en baissant d’un ton quand il a été question de la pause café. Pourtant, mes collègues ont trouvé ça “Awesome” et tout à fait approprié, “On ne prend pas assez le temps, très bonne idée”. A la fin de la réunion, j’étais en charge de programmer dans le calendrier de l’équipe, une fois par semaine une pause café de 15 minutes. Pas très spontané, certes, il fallait que je m’adapte.

Le café dans le cubicle

Désertion. Personne n’est venu à mon rendez-vous “pause café” la première fois. Ni pendant les deux mois qui ont suivi. Pourtant j’avais mis un smiley dans l’invitation pour faire sympa. Une fois seulement, on est descendu tous ensemble au coffee shop d’en bas se prendre un café à emporter et on est remonté illico s’asseoir chacun dans son cubicle. Et ensuite, plus rien. Il fallait que je m’y fasse, la pause café était impopulaire. Est-ce que ma crédibilité professionnelle était alors entachée à tout jamais ? Avais-je confirmé un stéréotype qui dit que les Européens sont un peu “slackers” – fainéants? Mes collègues m’ont rassurée : “On sait que tu as une culture différente, toi tu sais profiter de la vie. Mais ici… on ne fait pas ça.” Confirmation, j’étais vraiment la slacker du groupe.

Café et croissant

Capitulation. Sans que personne ne s’en rende compte, je me suis résolue à effacer notre rendez-vous hebdomadaire du calendrier d’équipe. Puis j’ai pris l’habitude de boire mon London Fog (du thé avec de la mousse de lait), seule, le matin avant d’arriver, ou après la pause déj. Le souvenir de la pause café s’estompait petit à petit, je m’intégrais dans ma nouvelle culture nord-américaine. Nous n’en avons plus jamais reparlé. Et pourtant, ce lundi, sans prévenir, ma collègue fétiche m’a demandée si j’étais ok pour descendre avec elle prendre un thé et un cookie : « I really need a break ».

Victoire. 

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

28 Commentaires

  • Répondre 19 Mar 2013

    Severine

    Apres 5 ans dans ma boite americaine, je l’avais oublie celle la, la pause cafe. Pourtant moi aussi c’etait un moment que j’adorais dans mes 2 precedentes boites en France. C’etait un vrai rituel, le moment de partager les ragots, raconter sa soiree de la veille, son week-end … La pause dejeuner me manque aussi – meme si l’ete ou quand la boite commande des buffets elle a lieu – la plupart du temps je mange derriere mon ecran (trop glauque).

    • Répondre 20 Mar 2013

      Mathilde

      Quand j’y pense, je crois que je faisais 3 pauses cafés par jour à Paris, ça me semble énorme vu d’ici maintenant, mais c’était de bons moments avec mes collègues.
      La pause déj devant l’ordi est rare, mais c’est clair que c’est glauque. Quand ça arrive, je regarde des épisodes de Portlandia sur Youtube en mangeant…

  • Répondre 19 Mar 2013

    caroleinoz

    En Grande Bretagne, dans ma boite c’etait the a volonte! Chacun notre tour, nous allions remplir la theiere et servir le the a tout le monde. Depuis que je suis en Australie, la pause cafe c’est quand je veux… je suis a la maison!

  • Répondre 20 Mar 2013

    aureliab photo

    Ca me fait penser à un épisode de Friends avec la pause cigarette!
    Une pause et ça repart.. tu peux pas passer ta journée à 100% dans le boulot!!
    http://www.aureliabphotographie.com

  • Répondre 20 Mar 2013

    Atalanta

    Argh, il y a des côtés robotisés de la culture américaine auxquels je ne me ferai jamais. Même si j’adore mes « pauses » vacances là bas.

    • Répondre 20 Mar 2013

      Mathilde

      C’est quoi les pauses vacances ? Genre spring break ?

  • Répondre 20 Mar 2013

    Justine

    Pas de pause non plus dans mon entreprise, pourtant je travaille en France! Tu as bien fait de proposer ton idée, du coup c’est avec TOI que les gens veulent profiter ^_^

  • Répondre 20 Mar 2013

    Ganaelle

    Je suis sûre que les américains ont apprécié ta persévérance malgré tout. Seule contre tous, tu es une pionnière…

  • Répondre 20 Mar 2013

    Ana

    En France, il faut avouer qu’il y a pas mal de gens qui abusent de la pause café 😀 mais je trouve ça étonnant qu’elle soit quasi inexistante aux US!

    • Répondre 20 Mar 2013

      Mathilde

      C’est pas dans les moeurs, vraiment mes collègues m’ont dit qu’ils n’en avaient jamais fait, la machine à café/thé dans la cuisine sert le matin pour se faire un petit déj… ou des pauses vite fait tout seul.

  • Répondre 20 Mar 2013

    Maite

    Dans ma boîte on fait des pauses café parfois. Mon patron appelle ça des « séminaires de plainte » parce qu’on râle de ce qui va pas dans nos vies.
    Tous les vendredis le cabinet paie le petit dejeuner, mais il est rarement pris en commun. Une fois on a tous mangé ensemble le midi, debout dans la cuisine, parce qu’on avait acheté des pizza pour tout le monde.

    Je suis la seule française aussi et quand je vais me chercher un café dans la cuisine et que je croise un collègue, et qu’il a le malheur de me demander ce que j’ai fais du WE ou mes projets pour le WE, je lui tiens la jambe en lui racontant ma vie et ça fait une sorte de pause café.

    Quand je travaillais à l’ONU, c’était flagrant. Le midi, à la cafétaria il n’y avait que les Français qui restaient à papoter avec un café/thé ou qui descendaient le matin et l’après-midi juste pour se poser 10min. Mes collègues américains nous ont demandé plusieurs fois quand est-ce qu’on bossait, un jour on a comparé le travail effectué dans la journée et les Français étaient beaucoup plus performants, même en passant moins de temps devant leur ordi.
    Les pauses café sont donc performance-enhancing, c’est prouvé.

    • Répondre 20 Mar 2013

      Mathilde

      Sympa le déj debout dans la cuisine… C’est vrai que parfois des gens laissent des restes de gâteaux (souvent pas supers 😉 ou de pizzas. Glauky.
      Sur l’efficacité, je suis d’accord avec toi !

  • Répondre 20 Mar 2013

    stella

    Ah ça me rassure de lire que ya pas que moi qui ne suis pas enchantée à l’idée de ne pas faire de pause café!

    Ici (à Bruxelles) je n’ai travaillée que 2 mois mais j’ai été très surprise de voir les temps de pause autorisé pendant la journée. Pas de pause café le matin, une demi heure de lunch et 10-15 min l’après midi!
    La plupart du temps mes collègues restaient à leur bureau pour leur pause de l’après midi et en profitait d’être déconnecté du téléphone pour faire autre chose, mais toujours du boulot!

    Heureusement les fumeurs avaient le droit de descendre fumer une cigarette quand ils en avaient envie! Ah ce moment là je fumait, mais maintenant j’ai arrêter, donc pour mon prochain job j’aurai des pauses en moins!

    Pourtant en France je bossai pour la même boîte (une grosse boîte américaine) et on avait 15 min le matin, 1h pour déjeuner et 15 min l’après midi!
    Les pauses café c’était cool pour parler avec les collègues, nouer un lien, renforcer notre esprit d’équipe et puis comme ça tu peut rencontrer des gens d’autres équipes.
    En faisant un break, on reviens mieux concentré, on est plus efficace!

    • Répondre 20 Mar 2013

      Mathilde

      En fait techniquement, la pause n’est pas interdite, c’est juste que personne ne le fait !
      Ca doit être dur d’avoir des pauses minutées…

      • Répondre 21 Mar 2013

        stella

        Oui, enfin ,elle ne sont pas interdites, mais ç à l’air mal vu d’en prendre une! C’est un peu comme une interdiction indirecte! Surtout aux USA où on te prends et et te jettes comme on veut!

        Sinon les pauses minutées en fait ça va, surtout quand c’est 15 min! Là où je bossais on prenait des appels, donc il fallait toujours quelqu’un au tel donc il faut gérer la présence de chaque membre de l’équipe à tous moments!

        • Répondre 21 Mar 2013

          Mathilde

          Je m’explique mieux… Ce n’est pas mal vu de le faire, c’est juste absent de la culture d’entreprise – ou de mon entreprise devrais-je dire (de façon plus generale j’observe que dans la vie de tous les jours, la pause café entre amis n’est pas répandue).
          Et pour le monde du travail hostile aux US, heureusement je n’y suis pas confrontée, mais là encore je ne parle que de mon expérience sur le blog.

          • 22 Mar 2013

            stella

            Ah d’accord! Enfin tant que tu peux prendre ta pause café tranquille c’est déjà ça! Dommage que ce soit seule.
            Les américains ne vont pas au café entre amis non plus? En même temps c’est quand même eux les inventeurs d starbucks et du café à emporter donc bon, ça se conçoit!

  • Répondre 20 Mar 2013

    Sarah

    Je suis d’accord! Je bois pas de café mais tous les fumeurs de ma boite ont le droit a 2×15 minutes de pause clopes et je trouve ça injuste que les non-fumeurs n’y est pas droit! Alors, je prends ma pause « Fresh Air! »

    • Répondre 20 Mar 2013

      stella

      Oui c’est clair c’est injuste! J’avais rien dit dans la boite où j’étais car j’étais en intérim puis comme je fumais à ce moment là, j’avais pas envie qu’on réalise que c’était injuste et qu’on demande aux fumeurs de ne pas aller fumer!
      Mais tu as raison une pause fresh air c’est nécessaire surtout dans les bureaux sans fenêtre avec clim toute l’année!

  • En fait c’est génial de bosser dans un labo et d’avoir son bureau à coté de sa paillasse! Du coup, pour moi et mes collègues, c’est pause déj ET pause café obligatoire!!!

  • Répondre 20 Mar 2013

    Lucie

    C’est une super idée pourtant ton projet de pause café! Dans ma boîte, c’est mon chef qui nous encourage à aller boire un café, pas besoin de le pousser pour ça! Et en été on a la pause glaces…En même temps, après une bonne pause on est plus productif!

    • Répondre 20 Mar 2013

      Mathilde

      Tout à fait d’accord ! Une bonne pause et ça repart !

  • Répondre 21 Mar 2013

    Eva B.

    J’ai découvert ton blog il y a peu de temps (grâce à d’autres blogs que je suivais) et j’ai tout de suite adoré! J’adore le ton, les anecdotes, les photos que tu postes ici! J’ai hâte de suivre la suite de tes aventures et ton quotidien à Boston! A bientôt!

  • Répondre 24 Mar 2013

    Lucie

    Wow, dur dur en effet! Ici, à Londres, les anglais se font tout le temps des petites pauses thé. Ce n’était pas du tout mon truc au début, et finalement, ça fait du bien une petite pause de temps en temps!

  • ça paraît improbable quand on est frenchy de ne pas faire de pause café !! je n’avais même pas envisagé que dans certains pays ça n’existait pas finalement ! Comme quoi :) courage pour le changement d’habitudes alors car même au bout de 8 mois, ce n’est jamais easy 😉

  • Répondre 11 Jun 2013

    Lisa

    Tellent vrai ce post !

    Tu sais quoi, je me suis rendu compte que j’étais devenue une… américaine. Quasi 3 ans que je bosse au Canada et ça te change.

    Bon, faut avouer que je prenais jamais de pause café en France parce que la machine à café c’est plutot dans les grandes boites ou alors faut avoir envie de descendre fumer et je ne fume pas.

    Par contre les déjeuners du midi alors ça ça me fait un coup ! En France, je ne me souviens JAMAIS avoir dej toute seule. Cela dit ici non plus, à part depuis que je suis dans ma boite d’audit où personne dej avec personne.

    En fait on s’y fait. Pareil, je réagis quasiment comme une américaine maintenant. Je sais exactement ce qu’il est permis de dire et de ne pas dire, comment présenter un problème à ton manager etc. Des codes bien précis qui sembleraient hallucinants à un Français. Et pourtant… On s’y fait.

    Ce qui moi m’arrange (Mais c’est moi) c’est que personne ne te propose de prendre un verre après le boulot parce que j’ai toujours détesté ça. Bon en fait j’ai un emploi du temps assez chargé quand je rentre donc ça ne m’arrange pas du tout et en France je passais pour la relou ! Ici aucun souci !

  • Répondre 17 Jan 2016

    Pauline

    J’ai l’impression qu’avec la mondialisation, c’est de moins en moins lié à la culture des salariés et de plus en plus à celle de l’entreprise…
    Je suis en France, en stage, dans un milieu que tu connais bien (grosse maison d’édition), et j’ai découvert avec effroi… qu’il n’y avait aucune pause café. Personne ne fume dans mon équipe, chacun va se prendre un café à la machine sans rien dire aux autres et le boit en travaillant. Moi qui ne buvait du café QUE pour être en compagnie, ça m’a passé l’envie…

    Rares sont les déjeuners devant les écrans, mais c’est un peu chacun dans son coin, et je trouve ça vraiment regrettable cette absence de convivialité… Et puisqu’il n’y a pas non plus la culture des afterworks.

    Bref, je crois bien que j’irai voir ailleurs une fois mon contrat terminé, parce que OUI ça compte !

Laissez une réponse