Les portes de l’Ouest américain – Le Colorado National Monument

Colorado National Monument - rochers

Samedi 30 août. Journée chargée. On ne savait pas au départ qu’on allait voir autant de choses. J’aime bien prendre le temps de marcher, voir les paysages, pas rouler trop, trop. Mais l’imprévu est motivant, et c’est dur de s’arrêter en road trip : on veut toujours en voir plus.

Ça avait commencé tout doucement, avec le réveil au motel de Crested Butte et son bon petit déjeuner, puis on avait bouclé la boucle, la Elk Loop, on avait vu des animaux (voir des animaux dans la nature = être heureux). Après-midi toujours à la montagne, en plein cœur du Colorado, face aux Maroon Bells d’Aspen ; puis on voulait rejoindre Moab, dans l’Utah – c’était la seule nuit réservée à l’avance des vacances.

A mesure qu’on avançait vers l’ouest, la route se faisait plus désertique, et le thermomètre dans la voiture montait non stop. On est passé d’un réveil frileux à Crested Butte, autour des 50°F (10°C), pour finir la journée à 90°F – soit 33°C. Bref, on quittait la zone montagneuse.

Sur la carte, Manu avait repéré le Colorado National Monument, j’imaginais voir un monument, certes naturel, comme un gros rocher. Moi qui pensais ne pas être une débutante en matière de grandeur des paysages américains : on m’a eue. Le Colorado National Monument n’est pas un simple rocher au milieu d’une plaine. C’est un décor grandiose, à l’américaine, la porte vers le Grand Ouest.

Colorado National Monument - en haut de la mesa

Pour découvrir le Colorado National Monument, c’est très simple : il suffit de suivre Rim Rock Drive, une route scénique – il  n’y en a qu’une seule – en haut d’un plateau, le plateau de Uncompahgre, une mesa comme on dit par ici.

30 kilomètres d’une route qui sillonne en haut du plateau, passant au-dessus de canyons, avec de multiples arrêts possibles qui offrent des points de vue sur les strates de la roche (strates : mot agréable à dire, qu’on n’emploie que trop peu) et des formations géologiques particulières comme des sortes de boules de roches, appelées des « fours » (qu’on voit sur la toute première photo), ou les fameux rochers/piques isolés. Bravo l’érosion !

Colorado National Monument arbre Colorado National Monument perché en haut d'un rocher

A ce point de vue où des jeunes n’avaient pas peur du vide, on a assisté à un « après demande en mariage ». Un couple bien sapé, du champagne sur un banc et le couple récemment fiancé… au téléphone, annonçant la bonne nouvelle à tout le monde. On n’a pas voulu déranger trop longtemps, on a pris une photo et on s’est cassé de là.

Colorado National Monument - ciel

Ciel dramatique de fin de journée. Le truc le plus fou, c’est qu’il y a un camping à cet endroit-là ! Le Saddlehorn Campground est en haut de la mesa, dommage qu’on n’avait notre réservation à Moab, on serait bien restés, perchés tout là haut !

Colorado National Monument - entrée

Sortie du côté ouest du parc, du côté de Fruita. On est arrivé dans le parc en fin d’après-midi, vers 17h30, à l’heure dorée où tout est encore plus beau… mais le soleil se couche vite par ici, on a eu de la lumière du soleil jusqu’à 19h45-20h, et après, c’était la nuit noire, avec des étoiles qui scintillent et la lune phosphorescente…

Le Colorado National Monument était une belle surprise, une transition parfaite entre les montagnes du Colorado et ce qui nous attendait par la suite : les déserts de l’Utah. Maintenant je le sais, National Monument ne désigne pas un Monument type monument aux morts au milieu d’une place de village, mais une curiosité naturelle exceptionnelle, c’est l’avant-dernière étape avant d’arriver au statut ultime de Parc National. A repérer sur les cartes pour le prochain voyage…

Bonne journée,

xoxo

NB : les photos sont de Manu, comme environ 99% des photos de ce voyage. Enjoy !

Facebook
Pinterest
Twitter
Email
Mathilde

Mathilde

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société. Suivez-moi sur Instagram, Twitter, Facebook ou Pinterest.

17 réflexions au sujet de “Les portes de l’Ouest américain – Le Colorado National Monument

    • Yeah ! merci. Et oui le voyage par procuration, c’est déjà un petit début. M’en vais voir votre blog pour la peine !
      Biz biz

  1. Wow c’est grandiose, et les photos sont magnifiques ! C’est un endroit que j’aimerais bien visiter, merci pour l’entrée en matière !

  2. Je rentre à peine du New Hampshire, tes paysages me font rêver! Ils sont loin de ceux que je viens de découvrir! Superbes photos!

  3. Magnifique ! on y était passé aussi, en allant au Dinosaur National Monument : c’est vrai que la beauté de ce lieu surprend ..

  4. Les photos sont grandioses et rendent bien le paysage (enfin je pense!) !
    Que la nature est magique, tu as du te sentir toute petite !
    Schuldi

  5. Infiniment merci , pour vos impressions, vos photos. Ce partage des émotions me touche et je voyage ainsi par procuration.

  6. Bravo Manu pour ces photos ! Très beau parc découvert également cet été. Trésor caché hors des circuits classiques. Un joli moment.

    • Je crois que le nom n’est pas super vendeur non ? On se demande un peu ce que c’est… et puis il faut beaucoup rouler pour y arriver, quoique c’est proche d’une grosse autoroute. Bref, comme tu le dis, ça reste encore relativement hors des circuits les plus classiques.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.