Ouvrir un compte en banque aux Etats-Unis

View of Boston


Ouvrir un compte en banque était notre priorité pour commencer les démarches de recherche d’appartements. Et puis, comment vivre aux Etats-Unis sans carte bleue ?

Raisonnement simpliste : compte en banque = chéquier = caution pour un appartement = bonheur (le credo publicitaire est bien intégré)

A la banque, c’est David qui nous a reçu, de façon très amicale « Hey, how are you doing today ! » comme si on était ses cousins bien aimés qu’il était ravi d’accueillir dans son bureau*. Les modalités d’ouverture de compte en banque sont assez rudimentaires, une photocopie de deux pièces d’identité suffit. David nous a aussi demandé une adresse, un numéro de téléphone américain et un numéro de sécu. On n’a rien de tout ça, mais ce n’est pas grave, quand on aura les renseignements, on pourra compléter les infos sur le site Internet. #confiance

En un quart d’heure, c’était réglé, et David déposait devant chacun de nous une belle carte de débit à notre nom. Respect. Et surtout, des cadeaux qui ont fait de nous des clients comblés (et un sac à dos rempli pour le reste de la journée).

*en fait, tout le monde est super nice ici, mais bon, ça surprend au premier abord. Le genre de détails qui me plait au quotidien !

** La photo du début de post a été prise en septembre par Manu, ça n’a rien à voir directement avec le sujet, enfin bon, c’est une façon de montrer ce beau point de vue de la ville (que personnellement je n’ai toujours pas vu) !

*** Gossip of the day : Dave notre colloc a un accent impossible à comprendre et il a trois enfants (ce gossip est tout pourri, mais c’est le seul que j’ai à me mettre sous la dent).

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

8 Commentaires

  • 6 Jan 2012

    manu

    Dommage qu’on ait pas eu des slankets en cadeaux. Les connaisseurs de Téléshopping ou M6boutique me comprendront.

  • 6 Jan 2012

    Leo!

    Alors elles sont efficaces ces chaussures moumoutes?
    Tu nous prends en photo la vue de te fenêtre?

  • 6 Jan 2012

    Ychab

    tout ça est vraiment merveilleux ! (bon ok, c’est la dernière fois, je sors)

  • 6 Jan 2012

    virginie

    Bienvenue dans votre nouvelle ville!! Hâte de lire la suite de votre installation!

  • 6 Jan 2012

    Julie

    Mince, une slanket, c’est évidemment ça que j’aurais du vous offrir pour votre départ!

  • 7 Jan 2012

    Mathilde

    @Leo. Les chaussures en moumouth remplissent leur office à merveille. Je n’ai pas encore eu à sortir le collant en polaire, toute dignité n’est pas perdue… J’essaierai de poster sur la rue où on est, sinon, va sur google street view, Harvard St !
    @virginie. Merci ! tu avais raison pour le compte en banque, très facile à ouvrir…
    @julie. Evitons la slanket avant les 10 ans de mariage…

  • 3 Mar 2014

    CLEMENT

    Sympa ce blog.
    Je suis très attiré par Boston et je souhaiterais me rendre dans cette ville, voire m’y installer…
    Avantages/inconvénients en quelques mots ? Si possible…
    Peut-on ouvrir un compte dans une banque à Boston en étant toujours domicilié à Paris ?
    Merci.

    • 3 Mar 2014

      Mathilde

      Je te conseille de… lire le blog pour te faire une opinion complète sur la ville !
      Moi je surkif cette ville. 4 saisons bien distinctes, proche de la mer et de la montagne, une allure tranquille mais plein de sorties possibles dans toute la région.
      Certains se plaindront du temps, d’autres du fait que c’est un peu trop calme. C’est différent de Paris, et il faut se faire à une nouvelle vie.
      Pour ta dernière question, je ne pense pas qu’il soit possible d’ouvrir un compte depuis la France puisqu’il faut une adresse américaine – mais pas sûre.