J’ai testé pour vous // Faire de la boxe

The Ring Boxing ClubEn arrivant à Boston, je voulais me retrouver rapidement un cours de yoga, et Manu un cours de boxe. Malgré ses grosses lunettes et son métier d’intellectuel, Manu est assez sportif. La boxe, pour moi c’est des bleus partout, un sport un peu bourrin qui te fait perdre des neurones à chaque coup et où il faut, de préférence, avoir des tatouages sur l’avant-bras ou le cou. Mais bon, la force de persuasion de Manu a eu raison de mes préjugés étriqués, et puis c’est pas comme si j’avais un million d’activités et 50 copines avec qui boire un café, donc quand Manu s’est inscrit à un cours d’essai à la boxe, dans un club pas trop loin de chez nous, je n’avais aucune excuse. J’ai suivi.

Quand on cherchait un appartement, j’avais l’impression qu’il y avait des agences immobilières à tous les coins de rue. Maintenant, je me dis que ce qu’on trouve vraiment à tous les coins de rue, ce sont des clubs de sport. Il y en a partout, et, à toute heure de la journée, des gens sont alignés sur leur tapis, et courent, en regardant la télé. Des gens courent aussi dans la rue ; et d’autre part beaucoup de personnes se promènent tout simplement en tenue de sport, comme si de rien n’était (encore un moyen de se mettre en short en plein hiver). On a pensé s’inscrire au club de fitness de la fac, mais bon, soyons lucides, on y serait sans doute allés 2 fois en 6 mois (une fois pour s’inscrire et avoir une clé de casier, et la deuxième fois pour rendre la clé du casier).

Fitness, runningEn prenant le métro, on passe devant un club de boxe, avec un nom qui sonne bien : The Ring. Un jour, on entre pour prendre de la doc pour que Manu puisse éventuellement s’inscrire. Le site internet du club est, à mon goût, super bien fait, parfaitement cohérent. Ils se prennent au sérieux « on est les meilleurs », « la boxe va vous changer la vie » (regardez la vidéo de présentation, c’est édifiant) et en même temps, on trouve des petites phrases d’encouragements marrantes. J’ai fait une petite compilation :

Phrases d'encouragement pour s'inscrire au cours d'essai à la boxe

J’y vais ou j’y vais pas ? Avant de me décider vraiment à accompagner Manu à ce cours d’essai, j’ai longuement tergiversé. Comme le dirait si bien Michael Jackson, Lao Tseu ou le psy dans la série In treatment,  « tout n’est jamais tout blanc ou tout noir » et mon envie d’aller à la boxe est passée par de nombreuses phases.

POURCONTRE
Au moment de m’inscrireMon centre de yoga est fermé cette semaine, faut que je me bouge un peu. J’ai besoin d’exercice physique !!Je ne peux pas passer du yoga, discipline non-violente, à la boxe où le but est de mettre KO son adversaire !
Le matin en me réveillantCa nous fera un moment à deux avec Manu, je suis contente. #loveEnfin à 2… et avec ses collègues qui viennent aussi, et tout le reste de la salle de sport. Et puis c’est l’activité de Manu, pas la mienne.
H -2 heuresJ’ai des nouvelles baskets trop belles, ça me motive à faire du sport.Mon caleçon de sport est usé et presque transparent, la honte.
H -30 minutesCes baskets sont vraiment canons, j’ai même deux paires de lacets différentes.J’ai mal au ventre, mes lentilles me grattent, mon pantalon me serre un peu.
NOW !Je ne suis pas la seule fille du club, ouf ! Mais je suis la seule fille avec du vernis rose assortie au rose fluo de mes baskets !! Bravo moi-même ! #GirlPowerJ’ai peur !!! Qu’est-ce que je fais là ?!! Stress maximal !! La nana de l’accueil me dit que ça va bien se passer, mais elle a sourit bizarrement.

Je suis dans la salle, je ne peux plus reculer. C’est maintenant. J’assume. La prof m’entoure les mains de bandes protectrices, ça donne un air vraiment très cool et un peu méchant. Je comprends mieux Manu maintenant, il m’a toujours parlé de cet effet « je suis cool avec mes bandes ». Elle me dit d’aller faire du vélo elliptique ou du vélo normal en attendant que tout le monde soit arrivé ; du vélo, je suis déçue, j’aurais bien aimé taper à toute vitesse dans le mini-punching ball acroché au plafond. J’ai l’air plutôt bête sur mon vélo, surtout avec les bandes autour des mains. Manu est parti mettre ses lentilles. On n’est pas encore dans l’ambiance « bad ass » promise par les pubs !

Vélo ElliptiqueHeureusement, j’ai évité de monter sur un vélo elliptique, car je ne suis pas bien sûre de comment ça marche et là, j’aurais vraiment eu l’air très con.  Mon vélo soi-disant classique a en fait à la place du guidon, une sorte de rameur. Au bout de 5 minutes, c’est l’enfer, mes bras commencent à chauffer (si ça peut les rendre moins flasques, je continue). La prof nous appelle pour la technique : elle nous apprend 5 coups de base, qu’on répète face à un miroir (il faut se regarder soi-même, dans les yeux, face à face). Elle nous fait enchaîner de plus en plus vite les coups en les appelant par leurs numéros : 1 ! 2 ! 1,3, 5 ! 1, 1, 1, 1 ! 2, 3, 4, 5 ! ça va vite, et c’est assez marrant. Il faut malgré tout rester concentré car on peut vite faire n’importe quoi et avoir l’air ridicule à taper dans le vide.

On se met ensuite deux par deux sur un gros sac de frappe. Manu tape super fort, le sac zigzague et moi j’essaie de suivre tant bien que mal. Un mec vient prendre des photos pour la page Facebook (si la photo est publiée, vous me trouverez facilement : rougeaude et entourée de 3 mecs, Manu et ses collègues, avec leurs tee-shirts trempés de sueur #glamour). La prof nous entraîne ensuite pour de l’exercice physique plus classique : abdos, pompes, petits sauts, step. Epuisement, transpiration. Et quand la séquence est finie, on recommence. J’a-dore !

Mes nouvelles baskets !!Il y a un autre cours en même temps, donné par un black super balèze, il donne le rythme en hurlant Up, Down, et les élèves comptent à voix haute. Ça fait très GIGN (j’avoue, j’ai un faible pour ces reportages où des militaires font des exercices horribles, comme se lever à 4 h du mat et faire une rando dans la boue avec un sac à dos rempli de parpaings, puis nager en slip dans une rivière glacée, toujours avec le sac à dos ; Manu ne comprend pas cet intérêt douteux qu’heureusement je partage avec une amie – qui préfère garder l’anonymat).

Je suis complètement fourbue en sortant du cours, qui n’était qu’un simple cours d’essai (ils ont sûrement voulu nous en mettre plein la vue). Manu est fatigué aussi, il a du tout donné pour garder la face devant ses collègues, dont l’un a tout de même été entraîneur de football américain. On a gagné un petit porte-clés en forme de gant de boxe (moi j’ai choisi un rose, et Manu un noir ; je suis trop contente car je n’avais pas de porte-clés jusqu’à présent, un vieux trombone attachait mes clés ensemble). On a surtout gagné le droit de revenir en illimité, pendant 7 jours, gratuitement.

Bilan physique :

  • Bras en compote
  • Mains qui puent des pieds (= transpiration dans des gants partagés par tout le club)

L’ex-rituel de la boxe pour Manu le lundi soir consistait à aller manger au Mac Do de la gare d’Austerlitz (NB, c’est le pire Mac Do de la terre, il y a des souris qui se promènent de banquette en banquette). Manu a donc essayé de me traîner manger un burger, mais je ne pouvais pas avaler ce genre de nourriture. On s’est fait des sushis au Fish Market, un pas de plus vers la « healthitude ».

Alors vous aimez bien la compilation des encouragements ? Vous avez un petit préféré ? Je ne me lasse pas de celui sur Chuck Norris, qui me parle particulièrement.

Recherches menant à cet article : message d\encouragement pour un élève, s inscrire a la boxe.

Je vis à Boston, sur la côte Est des Etats-Unis, depuis janvier 2012. J'écris des chroniques sur la vie quotidienne à Boston, l'intégration à la vie américaine, et les voyages partout aux Etats-Unis.

11 Commentaires

  • Répondre 10 févr. 2012

    Leo!

    Je ne pense pas être la copine anonyme parce que j’assume mais nous voilà un nouveau point commun, j’adore les documentaires d’entraînement militaire avec humiliation gratuite et plongeon dans l’eau glacé tout habillé…

  • Répondre 10 févr. 2012

    mpp

    ça y est! je peux bien commencer ma journée, ton article m a encore fait mourir de rire, je me lève du bon pied!
    ps:c’est de ce genre de vélo dont je te parlais dans le mail

  • Répondre 10 févr. 2012

    Julie

    Félicitations, tu es une boxeuse, c’est la classe. Tu vas continuer?
    Et le vernis raccord avec les baskets, j’adore! Tu fais du sport, un sport de mec même, mais avec une élégance toute féminine (du moins avant le début du cours, je ne suis pas sûre que l’effet élégant demeure après des pompes et des abdos…)

    Bises,
    Julie

  • Répondre 10 févr. 2012

    Anne-Solange

    Quel courage !!
    A propos du faible pour les séquences d’entraînement de GIs : en fait, sans recourir à la boxe, avec mon Jules on s’est trouvé une solution intermédiaire, plus yoga-compatible : la partie un peu speed, sauts en cadence etc., du cours de Qi Gong d’un copain au crâne lisse, nous a fait mourir de rire un lendemain de visionnage de « Full metal jacket », sans que le copain en question comprenne bien notre hilarité… Le pôôôvre, ce n’était pas très charitable car son cours est excellent…
    Bises

  • Répondre 11 févr. 2012

    Mathilde

    @Leo! : encore un point commun. Je suis fière de notre amitié !
    @mpp : j’ai pensé à toi face à la machine elliptique…
    @Julie : pas sûre que je continue, il y a déjà le yoga et à la boxe ils ne proposent pas de « tickets » pour 1 cours, c’est tout de suite un abonnement mensuel.
    @Anne-Solange : merci pour ton message !

  • Répondre 12 févr. 2012

    anna

    Moi je m’ interroge ? Le lendemain du cours d’essai, pas trop dur le réveil ??? est ce que ton corps t’appartenait toujours, où n’avais tu en toi qu’un bloc de courbatures ??? ;)

    • Répondre 12 févr. 2012

      Mathilde

      Ton interrogation est légitime… j’étais assez courbaturée le lendemain. Mais je suis prête à y retourner demain !! Yeah !!

  • Répondre 13 févr. 2012

    Jotab

    Yeahhhh, j’adore leur video de prez, + les 2 vidéos press. Il a l’air super comme club de boxe, peut être qu’avec ça Manu pourra enfin dire: « I m a boxer… ». Mathilde, t’as vu la deuxième vidéo sur la page http://www.ringboxingclub.com/press? elle cartonne bien la nana, tu te donnes 6 mois à 3 cours par semaine et tu deviens une vraie tueuse comme elle !
    Et sinon, moi aussi je kiffe les reportages du GIGN avec des mecs en slip qui saute dans la rivière à trois heure du mat alors qu’ils ont un pied cassé et une grippe espagnole, super la classe…

  • Répondre 16 févr. 2012

    JL ET NAD

    avons-vu avant hier soir « millions baby dollar », on espère que tu n’iras pas jusque là !!!!!! ici, la neige a fondu, tout redevient normal, bises à+

  • Répondre 19 févr. 2012

    Marie

    Bravo ! Moi aussi je viens de revoir Million Dollar Baby et je suis en train de te transposer sur le ring. Avais-tu des protections sur le visage aussi ? Et un protège-dent ? Pour le vernis sur les ongles sous tes gants à l’odeur hostile, je suis pour : il faut savoir rester class dans toutes les situations (c’est comme les musiciens du Titanic qui continuaient à jouer tout en se préparant à couler…). Et le sweet-shirt gris un peu défraîchi et distendu, tu l’avais ? Moi, j’aime ! Bises

    • Répondre 20 févr. 2012

      Mathilde

      Ah ah !! sacrée Marie ! J’avais juste des sortes de bandages aux mains et des gants. Pas de protège-dents, faut pas exagérer tout de même, je ne suis montée sur le ring que pour faire des abdos…

Laissez une réponse

CommentLuv badge