I’ve been looking for a job // Part 1

From procrastination to motivation. When I was in Paris, working was like a second nature for me. But after these past 7 months as an expat, I’ve lost quite easily the habit of working. I wonder how I could go every day to my job. I’m so used to this new life, busy in its own way with tons of hobbies. But I have to be serious, and so one day I’ve started to look for a job.

Job poster

When the idea of leaving France for the United States became true, I had a really hard time to realize that I would had to quit my job. I loved it, and I was afraid to quit it and most of all, I was afraid of not finding anything to do. But well, I didn’t want to lose this opportunity of living in the United States, so I quit. And then everything went so fast, I was already at the Boston airport at the beginning of January, freezing and with two pieces of luggage. And my fresh new husband.

Before leaving, Manu was unemployed – transition from 2 jobs. He loved it, played tennis and cooked. It was also very nice for me. Looking at him so happy with this life, I thought I could do the same and enjoyed this life without a job. I started yoga almost every day, wrote for the blog, found a conversation partner to improve my English. And I even start teaching French to kids. Sometimes I was wondering: “what I’ll write on my resume”? And also, my ego was a bit hurt when somebody asked me what I was doing in life. I didn’t really know what to say.

Bridget dans son PJ

I’ve watched all the seasons of True Blood. What’s next?

At the end of May, I got my authorization of work. I was glad about it, but in the same time I thought that this time of vacation was over. I started to rewrite my resume, I took a lot of time trying to do this simple sheet…

Clueless - Cher's penDo I use blue or black ink?

I was exhausted, I’d sent no more than 4 emails. I was sure it wouldn’t have worked anyway. But then, a few days later, I had a response for one of the company I’ve contacted. I was completely enthusiast! And I already pictured myself going to work there, with my new BFF-colleagues, and spend all my income in new shoes.

Working GirlI’ll have to say to my coworkers that I don’t like soy milk.

But before anything else, I had to do something quite challenging. I had to do an interview. In English. By phone.

On the phone

Challenge accepted.
Next episode: My 10 recommendations to succeed in a job interview

Writer, organizer and social media-ter for my own blog. When I'm not in front of my laptop, I'm organizing guided tours of Boston with my own company "Boston le nez en l'air". It's in French!

Comment on Facebook

20 Comments

  • Reply Jul 29 2012

    La Grande Blonde

    Ah ! L’entretien telephonique… Tout un poeme ! Je garde un souvenir… vivace de celui passe pour venir ici, c’etait epique !
    Pour le boulot, je ne sais pas faire sans, c’est presque maladif… J’ai deteste mes huit mois de chomage entre la these et le post-doc. Mon LeGB, en revanche, a profite a fond de ses quelques mois sans travailler ici (j’ai d’ailleurs bien ri en lisant la description de votre arrivee : la meme, ou presque, pour nous : juste maries, frigorifies -mais au mois de juillet- et completement paumes…)
    Vivement la suite !

    • Reply Jul 30 2012

      Mathilde

      Je ne pensais pas être capable de vivre sans travail, et pourtant jusque là ça m’a réussi. Ca doit être valable qu’à certains moments et dans certaines circonstances…
      Mais bon, clairement, pas “rien” pour toujours.

  • Reply Jul 30 2012

    Anna Austruy

    trop drôle vite la suite ;)))
    avec toi Mathilde on est un peu au state….

  • Reply Jul 30 2012

    Julie

    Oui, vivement la suite!

  • Reply Jul 30 2012

    Gama803

    Et encore tu attaque rapidement !! Ca fait deux ans que je suis là et je n’ai toujours pas trouvé le courage d’envoyer des candidatures, trop peur de passer des entretiens en anglais ! Bon en même temps j’ai passé deux ans à préparer un BTS avec le CNED, ce n’est pas rien faire ^^ ! Bon courage 😉 !

    • Reply Jul 30 2012

      Mathilde

      Moi je suis là que deux ans, donc vaut mieux que je cherche quelque chose dès maintenant…
      Merci pour les encouragements en tout cas !

  • Reply Jul 30 2012

    Francyne

    Un petit conseil du Docteur Francyne : essaie de rouler les “R” en anglais, ça fait toujours un peu exotique…en tout cas la lecture de ce blog ressemble de plus en plus à un scénario de série…prochainement après l’ entretien d’embauche le plus déjanté de l’année, vous pourrez lire le récit du premier jour du premier job de Mathiiilde à Boston !!!!
    Encore merci pour ces instants de lecture qui sont un peu ma récré après le boulot…

  • Reply Jul 30 2012

    Fanny

    J’adore !!!! LAaaa suiiiiite viiiiiiiiiiiiiteeeeeeeeeeeeeeee !!!!!!! :)

  • Reply Jul 30 2012

    Mathilde

    @Anna Austruy, @Julie, @Francyne, @Fanny : Merci les filles ! La suite arrive…

  • Reply Jul 31 2012

    Julie

    En tout cas, je suis ravie que tu ai découvert la valeur du non travail et que tu en profites!

  • Reply Aug 2 2012

    mpp

    Mention spéciale à ces magnifiques photos, très représentatives !

  • Reply May 10 2016

    Alan

    Salut ! ça fait quelques jours que j’ai découvert ton blog et j’y passe pas mal de temps à te lire :) J’avais des questions par rapport à ton expatriation et à tes débuts aux USA :
    Comment as-tu pu partir aux USA sans travail de prévu ? Et donc comment as-tu pu vivre sans travailler pendant un moment ?!
    On m’a toujours dit que partir vivre aux USA c’était mission impossible, car il fallait trouver un bon travail qui nécessite des études pour pouvoir travailler là-bas quand t’es étranger, sinon c’était au revoir !
    Et enfin, comment as-tu réussi à rester là-bas autant de temps ? Tu renouvèles ton visa de travail souvent, comment cela se passe t-il ? Car il me semble que pour être presque certain de pouvoir faire sa vie aux USA, il faut se procurer la “Green Card”. Sinon, visa à renouveler tous les 2 ans avec limitations au niveau du travail et un renouvellement pas forcément accepté.
    J’arrive un peu tard avec ce commentaire mais j’espère que tu le liras ! :)

    • Reply May 10 2016

      Mathilde

      Je suis partie avec un visa que j’ai eu via mon conjoint qui a lui-même obtenu un visa par son travail : un visa de dépendant, c’est très courant ! Et ensuite j’ai demandé une autorisation de travail.

  • Reply May 11 2016

    Alan

    Je m’attendais pas à une telle réactivité !
    Ah d’accord, j’ai fait une petite recherche et je vois de quoi tu parles ! Et ce visa a une durée de validité ? Que devez-vous faire lorsqu’il arrive à expiration ?
    Merci de ta réponse ! :)

    • Reply May 11 2016

      Mathilde

      oui, les visas ont des durées limitées et sont renouvelables selon conditions. il y a beaucoup de cas de figure donc à voir directement avec l’avocat qui s’occupe du dossier, je ne suis pas experte sur tous les visas.

      • Reply May 12 2016

        Alan

        D’accord merci pour tes réponses ! 😉 Bonne continuation ! Moi je continue ma lecture :)

  • Reply Jun 13 2016

    laetitia

    Bonjour Mathilde,

    Je suis tombé sur ton blog un peu par hasard et j’aime beaucoup son contenu. Voulant moi même avec mon chéri partir vivre aux USA je voulais savoir comment toi et ton mari aviez trouvé du travail avant de partir? Sur quel site avez vous cherchez … Car actuellement sera me parait casiment mission impossible :(

    Je te remercie 😀

    • Reply Jun 13 2016

      Mathilde

      Hello Laetita,
      Manu, mon conjoint, a contacté individuellement de potentiels employeurs, en cherchant labo après labo, et moi j’ai cherché du travail en arrivant.
      Ce n’est pas facile en effet… good luck,

  • Reply Nov 9 2016

    Magot

    Bonjour Mathilde,

    Je suis moi aussi aux USA depuis aout dernier et ai enfin recu ma fameuse EAD ! Je fais parti des quelques % d’expat où seul ma femme travaille pour le moment sous visa E2, j’ai donc aussi un E2.

    Cependant, je suis dans la région de Rochester (upstate NY) et je galère à trouver du boulot, il semble que l’EAD fasse peur et on m’annonce souvent que les poste sont pour les “US Citizen or greencard holder only).
    As-tu eu le même problème ? Comment le contourner ?

    • Reply Nov 9 2016

      Mathilde

      Hello !
      Il y a certains boulots dans l’administration ou le milieu académique qui exigent d’être des résidents permanents. On ne m’a demandé ma carte de travail qu’au moment de finaliser le contrat, la RH n’en avait jamais vu, mais ça n’a pas posé de problème. Bon courage pour ta recherche d’emploi !
      Et please, il y a plein de cas où la femme est le moteur du changement (j’essaie de rester positive malgré les résultats des élections).

Leave a Reply