New Bedford, on y va ou pas ?

New Bedford Massachusetts Nouvelle Angleterre-9

Dimanche, c’était exploration d’une ville de Nouvelle Angleterre où je n’avais jamais mis les pieds : New Bedford, une ville portuaire à une heure au sud de Boston, au bord de l’océan atlantique. On est toujours dans le Massachusetts, pas très loin du Rhode Island. New Bedford est une ville relativement importante en population, mais la partie touristique intéressante est relativement limitée autour du port. La ville elle-même n’a pas très bonne réputation, j’ai posté une photo sur Instagram de New Bedford, que 2 américaines ont commenté en disant : « c’est trop minable là-bas », crummy. Alors, New Bedford, on y va ou pas ? Pour les connaisseurs, ça ressemble à Portland Maine, sans le côté « hype » (je me contente de guillemets pour définir la hipeness de Portland, Maine : c’est mignon, il y a de bons restos, les gens sont sympas) ; difficile de faire abstraction des immenses usines aperçues depuis l’autoroute, New Bedford m’a rappelé un peu sa terrifiante voisine : Fall River (désolée pour tous les Fall Riveriens, mais la ville a un côté sinistrée et ne m’a pas laissé un très bon souvenir, malgré un pont gigantesque, genre le Golden Gate Bridge à côté c’est peanut).

Mais ce jour-là, il faisait beau sur New Bedford. Et ça, ça aide à aimer une ville.

New Bedford, Massachusetts

☞ Comptez une journée depuis Boston. Il y a environ 1h de route pour y parvenir.

Pourquoi y aller ?

  • Pour voir le musée de la pêche à la baleine ! et découvrir une nouvelle ville du Massachusetts
  • Comme étape près du Cap Cod, ou près de Newport, qui sont des destinations très chères en saison, et New Bedford est située entre les deux, ça peut être un peu point de base.
  • Comme étape pour prendre le ferry pour Martha’s Vineyard. Ce n’est pas le trajet le plus rapide pour y aller (c’est à Woods Hole qu’on est le plus près), mais c’est une option !
carte new bedford nouvelle angleterre

J’indique Falmouth sur la carte, car c’est là qu’on a passé la nuit ! A seulement 30 minutes de route de là, sur le Cap Cod

1ère étape : le musée de la pêche à la baleine

Si je ne vous ai pas perdu et que vous lisez toujours ces lignes malgré les mots de ville sinistrée + un nom de ville du Massachusetts peu connu : merci. On a commencé la découverte de New Bedford par une visite au musée de la pêche à la baleine, le whaling museum en anglais. J’avais eu l’occasion de visiter un musée similaire à Nantucket : la pêche à la baleine était l’activité phare de la région pendant longtemps, difficile de passer à côté quand on est guide touristique. Aujourd’hui on va voir les baleines dans une réserve, au large, mais pendant longtemps, le Massuchusetts a été pionnière dans la chasse au cétacé, notamment pour son huile, l’équivalent du pétrole au 19è siècle. Si vous avez lu Moby Dick (ou simplement eu envie de le lire, après tout, c’est tout de même 550 pages d’anglais chaud-chaud sur la chasse à la Baleine Blanche), hé bien vous serez ravis d’apprendre qu’Herman Melville est venu à New Bedford pour observer la vie des marins sur terre. Ça rend les choses legit comme on dit ici.

Le musée de la pêche à la baleine est plutôt un musée sur La Baleine Dans Tous ces Etats, que simplement la chasse : certaines salles sont dédiées à la préservation de l’animal, d’autres sont directement sur le sujet – la pêche, et notamment les techniques selon les différentes (et nombreuses) peuplades qui l’ont pratiquée. On découvre aussi l’histoire de la ville et de la région en général (Puritains, colonisation & cie). Il y a aussi des tableaux et des photographies inspirés de la chasse à la baleine, et notamment quelques beaux tableaux sur les baleiniers coincés sur la banquise…

Mon avis sur le musée : Comptez au moins 2 heures pour découvrir le musée, et attendez-vous à beaucoup, beaucoup d’infos dans tous les sens et sur des sujets variés. Les musées américains ont le don de m’intéresser, même si j’ignore tout d’un sujet au départ. Celui-ci est bien fichu.

New Bedford Massachusetts Nouvelle Angleterre-26

New Bedford Massachusetts Nouvelle Angleterre-7

New Bedford Massachusetts Nouvelle Angleterre-3

2è étape : la maison Rotch-Jones-Duff

C’est une guide du visitor center qui m’a recommandée la visite de cette grande maison, qui se trouve hors des limites du quartier historique, dans une rue où les immenses maisons victoriennes rivalisent en taille : les marchands du 19è siècle faisaient déjà la compétition de qui aurait la plus grosse maison. La maison Rotch-Jones-Duff est la grande gagnante : elle a appartenu successivement à 3 familles, qui ont donné leur nom à cette demeure en bardeaux jaunes, entourée d’un grand jardin à la française (pas encore fleuri quand on y était, hélas).

C’est une petite mamie qui nous a fait la visite du rez-de-chaussée. J’ai visité des tas de maisons aux Etats-Unis, c’est la passion des Américains de reconstituer le passé de gens relativement peu connus, ou connus localement, en meublant ces maisons d’objets d’époque, voire même en animant les pièces de saynètes, ou en plaçant des faux aliments dans les assiettes sur la table dressée. Weird. Cette maison était particulièrement réussie, dans son genre. La visite n’était guidée qu’au rez-de-chaussée, le temps que la petite mamie nous montre les tiroirs de la cuisine, et un grand tableau dans la salle à manger « Le fils du charpentier » aka Djizeus. On pouvait librement se promener à l’étage du dessus : il y avait 4 ou 5 salles de bain (impressionnant pour l’époque), en plus de bureaux et de chambres, dont une chambre d’enfants avec plein de poupées creepy. Les panneaux retraçant la vie des six domestiques qui vivaient sous les combles vantaient notamment les mérites d’une Mathilde (même pas Matilda), cuisinière de son état. Ca avait un petit côté Downton Abbey de voir les dessous de la maison et la vie du « petit personnel », dont, en plus de la Mathilde, un esclave du Sud en fuite : les premiers occupants de la maison étaient des Quakers, et la plupart d’entre eux étaient abolitionnistes.

☞ Un musée pas très cher (6$/personne), qui se visite assez rapidement, et là encore très sympa dans son genre.

New Bedford Massachusetts Nouvelle Angleterre-15

New Bedford Massachusetts Nouvelle Angleterre-16

3è étape : un tour dans le quartier historique au bord du port

Quelques rues du centre de New Bedford sont classées d’intérêt historique. C’est tout petit, ça se parcourt rapidement : les rues sont pavées, les petites maisons sont en briquettes rouges, toujours elles. Hélas, la goélette Ernestina n’était pas à quai.

☞ A voir ! C’est au moins le minimum à faire que de se promener dans ces petites rues et au bord du port où s’entassent les bateaux de pêche.

New Bedford Massachusetts Nouvelle Angleterre-2

☝ La chapelle du livre Moby Dick

New Bedford Massachusetts Nouvelle Angleterre-23

New Bedford Massachusetts Nouvelle Angleterre-21

New Bedford Massachusetts Nouvelle Angleterre-19

4è étape : sous les vents du Fort Taber

Au sud de la ville, balayée par les vents, une pointe qui s’élance dans l’océan. On y trouve 3 petits phares et un fort. 10 minutes de marche qui décoiffent et on repart déjà.

☞ Je suppose que ça doit être agréable l’été d’y pique-niquer ! Et puis c’est toujours sympa de voir l’océan.

New Bedford Massachusetts Nouvelle Angleterre-31

Alors, New Bedford, on y va ou on n’y va pas ? Allez, oui, une petite journée là-bas, ça vaut le coup ! Mais seulement sous le soleil alors. On a trouvé un petit resto derrière le musée, il y avait aussi un café (fermé l’après-midi), une taqueria… mais grosso modo c’était très calme dans les rues.

☞ Si vous y êtes déjà passé, dites moi ce que vous aimez là-bas ! Et si vous voulez réhabiliter l’honneur de Fall River, be my guest en commentaire…

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

5 Commentaires

  • Encore un article super agréable à lire et les photos toujours aussi chouettes.
    Eté 2013, on avait fait un arrêt d’une demi-journée à New Bedford avant de rejoindre Newport.
    On s’était contenté du musée, du port et des petites rues pavées. On avait bien aimé et les enfants (à l’époque petits -6 et 😎 s’étaient particulièrement éclatés dans le musée : ohé ohé matelot !
    Par contre, au vu des photos que tu présentes, je ne regrette pas de ne pas avoir visité la maison Rotch-Jones-Duff dans la mesure où nous avions visité en long et en large les mansions de Newport.

    • Répondre 12 Apr 2016

      Mathilde

      Merci pour ton petit témoignage !
      En tout cas la RJD house n’est pas comparable aux manoirs de Newport – qui sont crazy à leur own way !

  • Répondre 15 Apr 2016

    Isa

    Hello,

    J’aime bien les ambiances « vieux port » à la Moby Dick et le musée semble sympa. Je note New Beford pour quand je visiterai enfin la région de Boston. Merci à toi.

  • Répondre 16 Apr 2016

    virginie

    Bonjour Mathilde,
    Je dois dire que j’attends avec toujours plus d’impatience tes chroniques, car pour moi c’est exactement ça , des chroniques sur ces extraordinaires Etats Unis que l’on se plait tant à détester mais dont beaucoup malgré tout rêve……
    Moi je suis très fan, je n’y suis allé que « 2 » fois , mais j’adore et au travers de tes pastilles,ou plutôt reportages (au regard de la qualité , ce sont plus des reportages) je vois tout ce qui me reste à découvrir.
    Dans la famille , nous sommes tous des fous de voyages et le monde est pour l’instant bien trop vaste pour que l’on arrive à tout faire, mais j’avoue que plus je te lis, plus la côte est m’intéresse …
    C’est avec beaucoup de regret que je lis ton annonce, car c’est quelque chose que j’aurai adoré faire. Tant pis!!! J’espère que tu trouveras quelqu’un d’aussi passionnant et passionné que toi !!!
    A très bientôt pour la suite
    Virginie

  • Répondre 20 May 2016

    Caroline

    Lors de mon séjour en Nouvelle-Angleterre il y a presque 3 ans, je suis allée à New Bedford pour son musée sur la pêche à la baleine. Si vous vous intéressez aux baleines : ça vaut vraiment le déplacement. La ville quant à elle m’a semblé charmante mais un peu assoupie.
    Mathilde, j’en profite pour te dire toute mon admiration. J’ai découvert ton site en préparant mon séjour en Nouvelle-Angleterre (malheureusement à l’époque tu ne faisais de visite de Boston et ton guide n’existait pas !). Depuis, je suis ton parcours avec beaucoup d’intérêt. C’est très inspirant. D’ailleurs, je me rends compte que je te tutoie comme une vieille copine… Merci et longue vie à ton site !

Laissez une réponse