Dans les profondeurs des grottes de Carlsbad, au Nouveau Mexique

CARLSBAD caverns nouveau mexique-2

Vendredi 28 août. On remballe tout, à notre chouette camping des montagnes de Guadalupe, on dit au revoir à Duane, rencontré la veille, avant de partir. Il n’y a que quelques miles qui nous séparent du parc national des grottes de Carlsbad. Au visitor center, le parking est bien rempli – ça nous change du calme et de la relative solitude des jours précédents.

Après avoir pris nos billets, gratuits mais indispensables – je préfère en effet qu’on sache que je suis dans un tunnel à 1 km sous terre, on écoute les recommandations d’une ranger : chuchoter dans les grottes, ne toucher à rien du tout. Ok. C’est parti pour la descente. La grotte est en accès libre, on marche sur un sentier derrière une rambarde.

La descente au cœur de la grotte

L’entrée de la grotte est un amphithéâtre, aménagé notamment pour regarder un spectacle particulier : celui de milliers de chauve-souris qui sortent le soir, façon tourbillon noir, pour se nourrir.

Un sentier serpente en colimaçon vers les profondeurs, on sent la fraîcheur et l’humidité de la grotte. Rien d’effrayant a priori, mais quand je pense qu’on va descendre 1 km sous terre, ce n’est finalement pas si anodin que ça. Bien sûr, on se rappelle du film The Descent, dont je n’ai vu que la bande annonce, déjà trop effrayante pour moi. Ah ah, des vampires dans une grotte, quelle drôle d’idée débile (= peur suffisante qui m’empêche de regarder le film). Ça sent le guano des chauve-souris, full blast. On descend.

CARLSBAD caverns nouveau mexique-4

☝ Derniers contacts avec la lumière naturelle

Après quelques minutes de descente, il n’y a plus qu’un rai de lumière qui vient de la bouche d’entrée. Les lumières artificielles sont faibles. Les gens qui nous suivent chuchotent, comme nous. Il fait de plus en plus frais, et des gouttes d’eau tombent du plafond.

La descente zigzague à l’infini, c’est difficile de voir jusqu’où ça va, ça semble presque interminable : on va donc continuer à descendre encore longtemps ? On entre dans les entrailles de pierre de la terre, l’endroit est parfois comparé au Grand Canyon souterrain. Au détour d’un sentier, on croise un ranger « Vous avez des questions ? » Il m’a fait peur celui-là, caché en embuscade derrière une colonne. Manu lui pose des questions scientifiques. On croise des familles avec des petits enfants, complètement effrayés. Les marmots crient, ça perturbe le calme presque absolu des lieux.

On arrive à un premier palier, c’est la fin du sentier qui descend et qui arrive à la deuxième partie de la promenade : THE BIG ROOM, la grande pièce. Le truc complètement fou à cet endroit, c’est une boutique de souvenirs et un restaurant, aux allures de base secrète d’espionnage comme dans les films des années 60-70. Pour aller aux toilettes, on passe à travers un tunnel en pierre, et puis d’un seul coup, il y a des toilettes normales. Super weird. ☟

CARLSBAD caverns nouveau mexique-7

The Big Room : au cœur des grottes de Carlsbad

Cette grande salle est en forme de croix, elle a des allures de cathédrale de pierre. C’est compliqué d’embrasser la salle du regard, car ça reste très sombre. S’il n’y avait pas les lumières artificielles, on serait dans le noir complet. Le sentier circule au milieu des formations géologiques nombreuses, aux noms rigolo en anglais : pop corn, pailles, et puis les classiques stalactiques et stalagmites. Quand on s’arrête, on n’entend que les gouttes d’eau qui tombent dans des flaques, et le bruit du courant électrique qui fait fonctionner l’éclairage. C’est calme, il fait frais (pas plus de 13°C) et le taux d’humidité est élevé : 90% !

Quand on a fini le tour – ça prend une bonne heure, on marche lentement, on regarde partout, un ascenseur nous renvoie en 3 secondes à la surface, au cœur du visitor center. La visite dans un monde parallèle souterrain se finit d’un seul coup.

CARLSBAD caverns nouveau mexique-6

CARLSBAD caverns nouveau mexique-11

CARLSBAD caverns nouveau mexique-13

☝ Un trou

CARLSBAD caverns nouveau mexique-9

CARLSBAD caverns nouveau mexique-8

Infos pratiques sur les grottes de Carlsbad

  • ce n’est techniquement pas gratuit, mais accessible avec le pass annuel ou un billet d’entrée à 10$
  • c’est situé au Nouveau Mexique, mais c’est aussi juste à côté du parc national de Guadalupe, au Texas
  • Le temps est toujours le même dans les grottes : 13°C, 90% d’humidité.
  • Le spectacle des chauves souris a lieu au coucher du soleil, pendant l’été. C’est grâce aux chauve-souris que la grotte a été découverte et explorée, à la fin du 19è siècle.
  • Les parents qu’on a croisé pendant la visite nous a dit que ce n’était pas une super idée de descendre dans les grottes avec des petits enfants… pour les claustrophobes, s’abstenir !
  • Des visites guidées en petits groupes d’autres salles que la big room sont organisées en juillet et jusque début août. On n’a pas eu l’occasion d’en profiter, mais ce qu’on a vu via le circuit classique était déjà super !
  • les films du visitor center sont top, et permettent de voir à quoi ressemblent les autres salles, certaines sont encore en cours d’exploration ! il y a des km et des km de souterrains non explorés...
CARLSBAD caverns nouveau mexique-15

CARLSBAD caverns nouveau mexique-1

✏ Les photos sont sombres, elles sont bruitées car elles ont été prises sans pied ! Loin d’être parfaites, je trouve qu’elles donnent quand même un certain aperçu des lieux. J’ai bien aimé visiter ces grottes en tout cas !

✏ Cette étape dans notre road trip de l’été dans les déserts du sud des Etats-Unis était la quatrième étape. Après être arrivé à Austin, avoir découvert le parc de Big Bend puis marcher dans les montagnes de Guadalupe, on a passé une demi-journée dans ces grottes. L’étape suivante : les dunes de sable blanc, près d’Alamogordo, au sud du Nouveau Mexique. A suivre !

✏ Vous êtes descendus dans les grottes de Carlsbad, votre expérience était similaire, différente ? Racontez-la dans les commentaires ! Si l’article vous plait, s’il vous inspire pour votre propre voyage, parlez-en sur votre blog, ou via les réseaux sociaux, c’est une bonne façon de soutenir le blog !

 

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

13 Commentaires

  • C’est toujours impressionnant ces grottes…

  • On n’avait pas eu le temps de s’arrêter lors de notre dernière traversée et en lisant ton article, je regrette un peu. Surtout en voyant la boutique, ça fait vraiment James Bond, j’adore ! Par contre, quand tu dis que tu déconseilles aux claustrophobes, c’est à quel point ?

    • Répondre 16 Oct 2015

      Mathilde

      C’est plus une impression que j’ai eu. Je ne me dirais pas claustrophobe mais je n’aime pas du tout l’idée d’être enfermée sans possibilité de sortir facilement. J’imagine qu’un claustrophobe pur et dur aurait du mal dans les profondeurs…

      Ce que je me dis toujours avec les parcs nationaux c’est qu’il y a toujours une bonne raison de s’arrêter ! (sauf quand VRAIMENT on n’a pas le temps, mais là, ça peut être « réglé » en 1/2 journée.
      Bises !

      • Je réponds 3 siècles après, mais merci de ta réponse, du coup, je pense que je vais tenter !!

        Sinon, je suis 100% d’accord avec toi, il y a toujours une bonne raison de s’arrêter voir les NP !!!! Malheureusement, j’étais en train de déménager la dernière fois que je suis passée dans le coin…On a pris 4 jours pour ne pas faire Californie-Texas d’un coup et visiter un peu, mais difficile de faire plus sans que l’université ne fronce des sourcils… :-( On reviendra !!!

  • Répondre 16 Oct 2015

    JP

    Ahhh Carlsbad. Moi, je me souviens d’une descente looooooongue mais qui avait le mérite d’être au frais. Ensuite, c’est vraiment impressionnant mais un peu répétitif. On regrettait surtout de ne pas avoir assisté à la sortie des chauve-souris.

    • Répondre 16 Oct 2015

      Mathilde

      C’est vrai que la « big room » a un côté répétitif ; c’est dommage aussi que tout ce qui est le plus impressionnant est à la fin du circuit, juste au moment où on a envie de finir vite fait bien fait…

  • Répondre 16 Oct 2015

    MJ

    Même si elles sont sombres les photos sont impressionantes ! C’est fou cette boutique dans une grotte !

  • Répondre 17 Oct 2015

    Didiceleste

    Extra! J’adore ce genre de visite naturelle. C’est vraiment grandiose! Je pars au Mexique cet hiver, San antonio/Dallas. J’aimerais beaucoup le rajouter au parcours!

  • Répondre 19 Oct 2015

    Mystinguett

    Hello,

    Je fais partie des personnes claustro, mais tout à l’air si aménagé que ce donne envie d’aller voir ce truc absolument incroyable!!!

    Merci pour le partage,
    Mystinguett.

  • Merci pour cette visite virtuelle.
    Ils ont quand même un côté terrible ces Américains !… Transformer une petite pépite de la nature en temple de la consommation… Franchement ! ….
    Sophie

    • Répondre 19 Oct 2015

      Mathilde

      de rien !
      Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est un temple de la consommation… plutôt un compromis pour rendre accessible des merveilles de la nature au plus grand nombre (ce qui inclut mettre des toilettes et un ascenseur)

  • Répondre 3 Nov 2015

    oudenot marlène

    wooaaww, ça à l’air vraiment chouette et tes photos (comme d’hab) sont superbes! même si je ne suis pas trop « grottes », ça reste impressionnant d’être 1km en dessous de la terre.
    Mais ce qui m’a fait le plus rigoler en te lisant c’est de voir que dans le big room, il y a des boutiques de souvenir et des restaurants et même des toilettes, c’est typiquement US! où que tu ailles, il y aura tjs de la bouffe et des souvenirs lol 😉

    • Répondre 3 Nov 2015

      Mathilde

      attention : photos de Manu !!
      certes, je n’irai pas dans des grottes dans les samedis, mais là on passait tout près : incontournable !
      Bises Marlène,

Laissez une réponse