(road trip Californie) A la découverte de Joshua Tree

Sunset Joshua Tree Park California-1

Mercredi 2 septembre. 22h30. Il fait nuit noire, la voiture avance lentement dans le parc national de Joshua Tree. On ne distingue absolument rien. Nous voilà, épuisés d’avoir roulé toute la journée depuis la forêt pétrifiée, dans le camping de Jumbo Rocks. Il a 124 emplacements : il devrait bien y en avoir au moins un pour nous. Un de bien. On s’arrête à un premier site, mais il y a plein de poubelles qui traînent, dans un deuxième, c’est trop près des toilettes. On opte pour le troisième, un peu à l’écart, qui semble avoir un gros rocher derrière lui, donnant une illusion, à cette heure tardive, d’intimité.

Road trip Mathilde et Manu

Sur la route
sunset road trip

Coucher de soleil depuis l’autoroute
L'arrivée de nuit

Arrivée tardive dans le parc

Le mécanisme est bien rôdé : on sort la tente du coffre, et c’est parti pour l’opération montage de tente. Mais là, c’est le crac. Une tige en micro-truc de chez pas quelle matière top moderne se casse en deux, net. Manu rafistole le truc mais ça se re-craque deux minutes plus tard. J’ai confiance en Manu, qui est d’un calme presque absolu, je me dis que je vais préparer un petit truc à manger (on a juste avalé des chips sur la route – 8 heures de route quasi non stop). Et là, il y une merde de chien (j’espère que c’est de chien) sur notre table de pique-nique. Littéralement. Bon, de toute façon, je n’avais pas très faim. Manu commence doucement à s’énerver. Il prend sa corde de survie « Toujours avoir une corde, un bandana et un couteau sur la route ». J’ai confiance en son don de la réparation. Mais hélas, ça piétine, ça s’agace. Je l’aide comme je peux, en maintenant les deux bouts de corde et une tige bien droite, mais notre tente a l’air d’un tipi difforme. J’ai envie de rigoler, je me dis qu’au pire, on peut dormir dans la voiture, mais quand je jette un coup d’oeil à la voiture qu’on a laissé grande ouverte, toutes les lampes allumées, il y a un essaim de bestioles volantes à l’intérieur. La tente tient debout. Ça suffira pour ce soir, on est tellement crevés qu’on s’en fout, un petit coup de gonflette de matelas, je balance les sacs de couchage dans la tente, et au dodo.

Jeudi 3 septembre. Vers 6h du matin, j’entends des bruits de gravier, quelqu’un marche près de la tente. Je sors : des gens escaladent des gros rochers autour de nous, un mec fait une salutation au soleil au loin. Welcome to California. Il fait déjà chaud. La crotte de chien est toujours sur la table de pique-nique, on petit déjeunera ailleurs. En attendant que Manu se réveille, j’installe ma chaise de camping (luxe suprême) et je bouquine.

Notre premier emplacement de camping à Jumbo Rocks Campground

Deux couleurs prédominent dans le parc : le bleu du ciel, et le jaune des grosses pierres toute rondes. On quitte notre campement, et là on découvre le spectacle du parc : on croise sur le bord de la route les arbres de Joshua, des Joshua trees, le cactus qui a donné son nom au parc national américain où nous sommes.

Première étape de la journée, parler à un ranger pour avoir des conseils de randonnée. Deuxième étape : rouler le long de la route principale du parc, puis marcher. Or, il fait très chaud. Notre road trip est dédié aux déserts du sud des Etats-Unis, c’est le thème, on est presque habitué après 10 jours de voyage, alors on marche avec chapeau et gourde de 3 litres.

On s’émerveille de voir des arbres de Joshua, immenses arbres aux bras comme des moignons poilus. Pour le fun, on part faire une route de backcountry, une route de sable au milieu du désert : c’est absolument magique, le geology tour road. On se retrouve seuls au milieu de l’immensité, le vent dans les cheveux, le sourire jusqu’aux oreilles, c’est le genre de moments que je préfère pendant un road trip.

En fin d’après-midi, on se dit qu’on resterait bien encore un peu dans le parc, on a encore 2 nuits avant d’arriver à San Diego, ça nous laisse du temps. Plutôt que de retourner au grand camping de la veille, on va dans celui que nous a conseillée la ranger : Belle, un petit camping de 18 emplacements, là encore au milieu des rochers. Il reste de la place quand on arrive, un site magnifique, face au désert ; nos voisins sont discrets, et cette fois-ci, la table de pique-nique est propre. Ce soir-là, on dort sans le toit de la tente, pour profiter du ciel étoilé. Je me sens divinement bien dans le désert.

Eau Joshua 1

Barker Dam

Eau Joshua
Rando Joshua

Joshua Tree Park California-3

Joshua Tree Park California-2

Joshua Tree Park California-5

Hidden Valley, la vallée cachée (sublime marche)

Joshua Tree Park California-7

En haut du Mt Ryan, on se croirait presque dans la Vallée de la Mort

Joshua Tree Park California-6

Une forêt de Joshua
Un Joshua Tree, c’est grand

Joshua Tree Park California-2

Encore une forêt de Joshua, et un rocher en forme de crâne
Par la fenetre road trip
Yes Road trip
Joshua Tree Park California-1

Joshua Tree Park California-10

Sur Geology Tour Road

Vendredi 4 septembre. On a passé la veille à explorer la partie nord-ouest du parc, c’est celle qui est la plus populaire car il y a le plus d’attractions, de petites randonnées, de choses à voir. Mais la route du jour, celle qui descend vers le sud-est réserve aussi son lot de belles surprises. Avant tout, elle permet de voir concrètement le changement de déserts : on descend progressivement des montagnes, le climat devient de plus en plus sec et chaud, la végétation se rarifie, il n’y a plus un seul Joshua Tree mais seulement des ocotillos, des cactus en forme de bouquets de tiges sans fleurs, on en avait croisé plein dans le parc de Big Bend au Texas. Avant de sortir du parc, on s’arrête près du visitor center voir une oasis : des palmiers non taillés entourent un point d’eau. Rien n’est accessible par contre pour cause de pollution. Je quitte avec tristesse ce parc qui m’a beaucoup plu, les deux nuits dans le désert ont aussi aidé à se sentir vraiment dans l’ambiance.

Réveil cette fois-ci à camping de Belle, toujours au milieu des gros rochers et du désert : j’adore !

Joshua Tree Park California-16

Un sentier de bon matin, pour aller voir une arche : Arch Rock, départ dans le camping de White Tank
Changement de décor, et changement de cactus : à gauche, ce sont des Chollas ; à droite, c’est nous !
Un des derniers arrêts avant de partir : une oasis en plein désert
Sortie de Joshua par le Sud-Est

Infos pratiques sur Joshua Tree National Park

  • On a dormi dans les campings de Jumbo Rocks (124 places) et Bell (18 places), pour une quinzaine de dollars par nuit. Aucun ne dispose de sanitaires avec de l’eau, il faut aller dans les campings hors du parc (Black Rock et Indian Cove, mais qui sont proches d’habitations)
  • Vous pouvez télécharger le plan du parc de Joshua (pdf)
  • Avant de commencer la journée, toujours passer au visitor center pour les infos du jour, les conseils de randonnée en fonction de vos envies et de votre équipement. Ce parc est le paradis des grimpeurs, on en a croisé plein.
  • Il fait très chaud l’été par ici ; il neige en hiver.
  • Des copains se sont déjà retrouvés à aller dormir au motel tellement le parc était bondé : on est près de la mégalopole de Los Angeles, soyez prévenus !
  • Etape suivante de notre road trip des déserts du sud des Etats-Unis : Salton Sea et Anza Borrego, au sud de la Californie.

Carnets - Joshua Tree Park California-22

J’ai beaucoup aimé ce parc, principalement les moments où on a réussi à être un peu tous seuls : au milieu de la route de sable, le soir au camping, dans certaines mini-randonnées avec pas grand monde, c’est là qu’on apprécie le mieux l’environnement et la beauté des paysages. Merci Joshua !

Pour vous donner une idée en mouvement du parc, une petite vidéo de 2 minutes sur Joshua Tree national park : 

Et vous, quel a été votre propre expérience dans ce parc national de Joshua ?

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

25 Commentaires

  • Répondre 14 Jan 2016

    Rory

    Super cette évasion désertique ! (pas si désert que ça ce desert d’ailleurs, quelle richesse !) J’ai bien rigolé de vos déconvenues du début et été vraiment émerveillée par la suite… j’avais entendu ce nom « joshua tree » mais ça ne me disais rien, maintenant, je sais 😉

    • Répondre 20 Jan 2016

      Mathilde

      oui le désert, c’est pas désert !
      merci pour ton petit mot,
      xo

  • Répondre 15 Jan 2016

    Letizia

    Effectivement, pas de chance au début mais belle récompense à la fin :) J’avais adoré ce parc mais j’aimerais y retourner pour pouvoir profiter des randonnées et passer plus de temps dans le parc. J’ai découvert l’année dernière, en Floride, la plus-value des Visitor Centers et de leurs conseils. On a appris plein de choses avec les rangers! Vous n’avez jamais peur sous tente? J’avais lu qu’il y avait des serpents (j’ai une peur bleue)…

    • Répondre 15 Jan 2016

      Mathilde

      Salut Letizia, ta question m’a fait sourire ! Je n’ai pas peur quand je suis sous la tente non, car je ne pense pas vraiment à tout ce qui pourrait arriver. J’ai plus peur si je dois me lever pendant la nuit noire, ou si j’entends des trucs autour de la tente, mais en général, je dors comme un bébé quand je campe 😉

  • Une soirée camping dans ce parc, ça fait envie…
    J’aime beaucoup l’ambiance qui se dégage de ce parc. Je ne connaissais pas du tout alors merci.

  • Répondre 15 Jan 2016

    J'ai écrit

    De très belles photos, qui me rappellent de jolis souvenirs. C’est le premier parc national que nous avons fait lors de notre road trip. Je garde en souvenir le silence saisissant qui nous a surpris et émerveillé. On arrivait de Los Angeles et on avait du mal à croire que ce silence était réel. Si je devais refaire ce road trip, je ne changerai qu’une chose, avoir plus de temps et faire des randonnées dans tous les parcs mais en plein mois d’aout, cela reste compliqué à cause de la chaleur écrasante dès 9h du matin. Le camping me fait assez peur dans le sens où j’ai peur de mal dormir et donc de ne pas être en forme le lendemain.

    • Répondre 20 Jan 2016

      Mathilde

      Oui l’été n’est pas l’idéal dans cette zone-là… pour le camping, ça me fait sourire tous les messages :) je ne suis pas une campeuse née, loin de là, mais dans la balance inconfort / beauté des lieux et expérience unique : j’ai choisi !

  • Génial cet article (photos incluses) ! Je trouve qu’il complète très bien le mien (publié 7 jours avant le tien, on est raccord !). Nous on avait loué dans le désert mais hors du parc (une maison vintage des années 50, top top top). J’aurais aimé camper dans le parc mais avec deux ados et une phobie perso des « petites » bêtes, ce n’est pas possible. Petite anecdote : en sortant du parc, ma fille cadette a vu un dépliant sur les dangers de Joshua Tree (tarentules, veuves noires, crotales…) et a hurlé qu’on avait mis nos vies en danger et qu’on aurait dû la prévenir avant ! Mdr 😉

    • Répondre 28 Dec 2016

      Claire

      Delphine, je serais intéressée par ton adresse de location de « maison vintage des années 50 »!
      Merci beaucoup !
      Claire

  • Répondre 15 Jan 2016

    Mystinguett

    Hello,

    On a prévu d’y aller en février. Ton article tombe à point nommé. On aimerait essayer de camper mais je viens de voir qu’il y a de la neige en hiver … Mon idée est donc pas la meilleure du monde.

    On va peut-être se replier sur l’autre itinéraire auquel on pense, i.e. la côte entre LA et SF …

    L’épisode de la crotte de chien m’a bien fait rire (Ce qui prouve que je suis encore très très jeune, cérébralement parlant)

    Tu m’a trop donné envie de faire du camping, le copain est motivé. Alors dès le printemps, on se lance … On part à la découverte des Alpes en mode « backpacking ».

    MYstinguett

    • Répondre 15 Jan 2016

      Isabelle

      la première fois que j’y suis allée, c’était en février et il y faisait déjà très bon..

  • Répondre 15 Jan 2016

    Isabelle

    Une magnifique visite .. J’y suis allée deux fois et nous logions à 29 Palms pour ceux qui veulent un appart-hotel : c’est vraiment un très beau parc et plein de chouettes balades. Et cerise sur le gateau : nous l’avons vu fleuri : oui, un désert plein de fleurs.

  • Comme j’aime ces paysages sauvages…

  • Hello Mathilde,

    très sympa cet article et quel plaisir de revoir Joshua Tree à travers ton post ! Notamment Barker Dam avec ses jolis reflets : je ne l’avais jamais vu autrement qu’à sec !
    Sinon, juste quelques commentaires : il arrive qu’il neige, mais c’est relativement rare (comme la pluie), à chaque fois qu’on y est allé en hiver, on restait en short (plus froid qu’à L.A., mais à peine). Pour le monde aussi, à part au printemps, où le parc est un peu plus bondé (mais ce n’est en rien comparable avec le Grand Canyon ou Death Valley), généralement c’est plutôt calme. Sauf certains coins comme Jumbo Rocks, justement, parce que les gens vont y faire de l’escalade. Le mieux pour éviter la foule reste d’y aller en plein été. (ou d’avoir de la chance comme nous ?? ^^)
    Et dernier commentaire : j’ai vu que vous étiez allés dans le backcountry, mais je ne sais pas si vous avez vu les ruines des fermes, puits, mines, etc ? C’est très sympa à voir pour se faire une idée de la vie des pionners à Joshua Tree !

    En tout cas, super road trip, hâte de découvrir la suite !

    • Répondre 20 Jan 2016

      Mathilde

      non on n’a pas vu de ruines ! pas dans mon souvenir en tout cas ! dans le back country, on a juste croisé un mec qui campait tout seul au milieu de rien (le kif)
      Bises,

  • Répondre 17 Jan 2016

    Stacy

    Oh la la… 0.0
    J’avais entendu parler de ce parc, ça m’avait inspiré mais pas plus. Là, avec vos images, ça vend du rêve quand même. Rajout sur la liste des choses à voir aux USA 😉

  • Répondre 17 Jan 2016

    chloe

    Le parc qui fait rêver, et qu’on ne se lasse pas de découvrir sur les blogs! Encore un superbe article <3

  • Magnifiques reportages BRAVO !

  • Répondre 18 Jan 2016

    Céline

    Haha, nous sommes plusieurs à vanter les attraits du Joshua Tree Park dernièrement (et il le mérite amplement !). C’est un chouette billet qui me convertirai « presque » au camping après avoir lu ton expérience ;)) Nous avons adoré ce parc que nous avons vu trop rapidement. Nous y sommes passés fin juillet donc pas de randonnées à cause de la grosse chaleur. Ceci dit, nous en avons quand même eu un bon aperçu et nous étions également presque seuls. Key’s view est ce que j’ai préféré, quelles couleurs…

  • super reportage. ça donne vraiment envie d’y faire des randos

  • Décidément, que de succès pour JT dans la blogosphère ce mois-ci ! J’ai aussi campé au Jumbo Rock et c’était une nuit magique… Ce parc est de toute façon superbe et mérite d’être plus connu. Comme d’habitude, super article et superbes photos qui me fait regretter un peu plus de ne pas être restée plus longtemps 😉

  • Répondre 31 Jan 2016

    Bruno

    Bonjour Mathilde,
    On aime bien aussi ce park que les gens considèrent à tort je pense comme mineur et qui le délaisse du coup. Et c’est je pense le seul endroit où on peut voir aussi bien la faille de San Andreas au Key’s view à 1600 mètres d’altitude.
    Savais tu que les Chollas Cactus, si typiques au sud du parc, sont les cactus les plus redoutés et détestés. J’ai lu que si on a le malheur de passer trop près de l’un d’eux on comprend alors pourquoi. La légende dit même que les épines bondissent carrément vers la peau où il est très difficile de les extraire. On est allé qu’une seule fois dans ce parc et comme des idiots on a manqué le Baker Dam, le seul endroit où on y trouve de l’eau, et quand je revois tes photos ça m’énerve de nouveau !
    Bonne continuation
    Bruno

  • Répondre 5 Feb 2016

    stefe

    Alors ca c’est un beau blog ! superbe ! belle inspiration, jolies photos et aussi que d’aventures !

  • Répondre 19 Feb 2016

    Sarah

    Voir toutes ces photos me donnent tout simplement encore plus envie d’y aller !
    penses-tu qu’il serait suffisant en une journée de ;
    Partir de LA de bon matin, faire la route, passer une partie de la journée dans le parc, dormir et puis re partir?
    Ou vraiment rester une demie journée voir une journée de plus pour en profiter d’avantage ?
    Merci d’avance pour ta réponse !

    Et MERCI MERCI pour ce blog qui ne cesse de m’aider dans mon élaboration de mon propre roadtrip prévu dans 3 mois tout rond !!

Laissez une réponse