Lowell : une visite des anciennes usines textiles qui ont fait « l’Amérique moderne »

Usines Lowell-7

Amateurs de sortie culturelle du dimanche, le parc national historique de Lowell répondra à toutes vos attentes. J’y suis allée pour mettre à jour la notice du dernier Guide Vert sur Boston et la Nouvelle Angleterre, sorti il y a quelques semaines.

Sans vous dévoiler tous les bons plans du livre, j’avais envie de partager les photos de la visite de cette ancienne ville ouvrière à une cinquantaine de kilomètres au nord-ouest de Boston, entièrement restaurée et englobée dans le système des parcs nationaux historiques américains.

J’y suis allée en me disant : « really ? on va à l’usine de Roubaix ? » Ce sont d’anciennes manufactures textiles, de celles qui ont fait la richesse du Massachusetts au 19è siècle. J’ai beaucoup aimé cette visite et je suis ressortie en ayant appris une nouvelle tranche d’histoire américaine, notamment le rôle des femmes et des immigrés lors de l’industrialisation massive au milieu du 19è siècle.

L’usine devenue musée

Lowell a été créée de toutes pièces en 1820 pour être une cité ouvrière, empruntant son nom à l’un des personnages les plus célèbres et les plus riches du Massachusetts (on voit le nom Lowell sur certaines des plus belles maisons de Beacon Hill), c’était la première en son genre aux Etats-Unis. On appelait ça une « mill town », littéralement, une ville-usine, car il y avait tout sur place : des logements au travail. Des immigrants européens, asiatiques, canadiens sont venus alimenter les usines en main d’œuvre, ainsi que des jeunes filles venues de la campagne de Nouvelle-Angleterre.

Les musées sont répartis sur un site immense, on peut aussi visiter les canaux, certaines machines fonctionnent encore (certains jours seulement). Bref, il y a de quoi voir, et de quoi découvrir, et presque tout est gratuit, ou très peu cher, car c’est géré par les parcs nationaux américains.

Usines Lowell-10

L’indispensable force motrice de l’immense manufacture : la Merrimack River

Usines Lowell-8

Les bâtiments sont gigantesques, et la briquette rouge est bien là
Le musée principal où on peut voir notamment les machines. Tout n’a pas été transformé en musée, et une partie a été rénovée en logements

Usines Lowell-13

La salle des machines : impressionnante ! A l’époque, il faut imaginer qu’il faisait très chaud et humide (pour ne pas abimer les fils) et c’était bruyant. Les murs de l’usine bougeaient au fil des années.

Usines Lowell-14

En sortant du musée, on a visité des anciennes pensions pour jeunes filles : l’émancipation par le travail était bien réel pour elles, au début du 19è siècle

Usines Lowell-15

A table !

▶ Il y a plusieurs musées/sites et de nombreuses animations, vérifiez les horaires avant d’y aller sur le site officiel du parc national historique de Lowell

La ville de Lowell

Depuis Boston, la ville de Lowell n’a pas très bonne réputation « ça craint » comme disent les gens qui ont peur de tout. Pourtant, la ville essaie, entre autres, d’attirer les artistes qui ne peuvent plus se permettre de vivre à Boston pour cause de loyers trop élevés, et il y a de nombreux studios et espaces qui leur sont dédiés.

Par un dimanche après-midi de printemps ensoleillé, c’était plutôt agréable, entre cafés-librairies et petit resto végétarien… Si vous vivez là-bas, racontez en commentaire comment ça se passe !

Ouvrier / Tramway / Bernie

Usines Lowell-3

Presque une ambiance comme dans le Nord ou à Londres

Usines Lowell-6

Encore quelques très beaux bâtiments dans le centre

Usines Lowell-16

Si vous avez de la famille en visite et de longs weekends à occuper (les personnes concernées se reconnaitront), après leur avoir organisé une visite avec Boston le nez en l’air, emmenez-les à Lowell. Vous pouvez aussi y aller rien que pour vous, si le tourisme industriel et historique vous intéresse (là encore, les intéressés se reconnaitront, je sais qu’ils existent).

Un bon contraste pour votre visite serait d’aller ensuite au village de Old Sturbridge, qui représente le versant opposé de la Nouvelle-Angleterre à la même époque, puisque vous y verrez les campagnes telles qu’elles étaient autour des années 1830.

Boston Livres
Mathilde ecrire
Veggie

▶ Le guide vert Boston et la Nouvelle Angleterre, l’édition 2017 est sortie il y a quelques semaines

▶ Toutes les idées de sortie autour de Boston sur le blog, et d’autres dans mon ebook (merci à ceux qui soutiennent le blog en acquérant mon livre !)

▶ Revenez raconter sur le blog votre journée, ou envoyez-moi un petit mot sur les réseaux sociaux quand vous y serez allé !

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

6 Commentaires

  • Répondre 12 May 2017

    Constance

    Haaan comment ça donne trop envie!!

    Je me sens concernée par « le tourisme industriel t’interesse »: j’ai prévu dans un avenir proche (on va essayer) d’aller visiter les mines du nord, et cette fameuse ville de Roubaix. Visiblement tu connais donc je serais ravie d’avoir ton opinion sur le tourisme industriel de France. C’est bien?

    Dans le même genre j’avais visité une maison d’ouvrier à Glasgow, les britanniques sont forts pour faire des reconstitutions et c’est toujours passionnant.

    • Répondre 15 May 2017

      Mathilde

      Je connais mal à vrai dire, ce sont plus des souvenirs d’il y a bien longtemps, mais j’avais aimé à l’époque visiter les mines de Lewarde, près de Valenciennes. Pour l’usine de Roubaix, c’était en fait des magasins d’usines. Toujours dans le Nord, il a aussi l’écomusée du textile (plus petit) à Fourmies.

  • Répondre 14 May 2017

    Mona

    J’aime beaucoup visiter ce genre d’endroits, je ne manquerai donc pas d’y aller si j’en ai l’occasion ! Merci pour l’article très alléchant :-)

    • Répondre 15 May 2017

      Mathilde

      Cool ! Tu vis à Boston ou ailleurs en Amérique du Nord ? Ca fait loin sinon de se déplacer juste pour ça, mais why not

      • Répondre 15 May 2017

        Mona

        Non, c’est pour ça que je disais « si j’en ai l’occasion » :-) Sait-on jamais, je suis toujours partante pour revenir à Boston, donc ça finira bien par se produire !

  • Répondre 16 May 2017

    Véronique

    Super ces bâtiments ! Genre de lieux fascinants que j’adore aller visiter. Merci du partage. :-)

Laissez une réponse