Monday Morning // Une semaine à Boston

Boston Beacon Hill

Un peu de tout dans ce Monday Morning, une rubrique à retrouver tous les lundis matins (ou presque).

Lundi

Réveil dans une petite cabane du Maine, le chat Olive vient nous saluer ; ce matin, on remballe tout et on s’en va, plusieurs centaines de kilomètres nous attendent pour rentrer à Boston. Sur la route, on écoute la fin de S-town, la troisième saison du podcast Serial. Après quelques heures d’écoute, je me fais enfin à l’accent de l’Alabama. Cette histoire est très différente des deux précédentes – qui n’avaient d’ailleurs rien à voir l’une avec l’autre non plus, si ce n’est que chacune raconte l’histoire de quelqu’un, et que c’est raconté avec brio, même si ça semble juste trivial. Je ne dis rien de plus, c’est à écouter sur S-Town Podcast.

Je poste encore des photos de ce weekend dans le Maine sur Instagram, à suivre sur @mathildepit

Maine Deer Isle-4
Maine Deer Isle-3
Maine Deer Isle-2
Maine Deer Isle-1
kine

Mardi

Bonne nouvelle, après plusieurs mois de rééducation, ma kiné me dit que c’est bon, je n’ai plus besoin de venir, et je peux courir et sauter comme bon me semble. Je suis soulagée et j’ai l’impression de marcher enfin avec agilité. Aller chez le médecin et chez n’importe quel spécialiste de santé aux USA est une expérience très différente de la France, à commencer par le coût que ça implique. Et pour info, kiné se dit physical therapist, raccourci par PT.

J’ai terminé de lire Dracula pendant le week-end, et j’ai commencé à lire Their eyes were watching god de Zora Neale Hurton, traduit en français par Une femme noire ; j’avais envie de lire un classique, alors je suis retournée lire la liste de classiques américains que Hannah m’avait faite il y a quelques années et que j’avais publiée sur le blog.

Côté lecture également, dans le New Yorker de la semaine, je suis contente de voir que l’une des fictions a été écrite par Sherman Alexis. Je n’ai encore rien lu de lui, même si on m’a déjà offert deux de ses bouquins… j’ai bien aimé lire Clean, Cleaner and Cleanest.

Zora Neale Hurton

Freeze Boston

Mercredi

Un de mes sujets de boulot préférés à aborder avec d’autres entrepreneurs et freelance : comment avancer dans les projets, quoi choisir ? Mais hélas, à part quelques copines en France, je n’en parle que trop rarement et parfois, je me sens bloquée ! Je le sais, mais ça fait du bien de lire : un projet à la fois.

Jeudi

Je poste un article de milieu de semaine sur les discours de commencement des universités américaines. Voir tous ces étudiants dans la rue et les articles sur les discours des uns et des autres m’a donné l’idée.

Je goûte à la nouvelle tendance food de l’été. Oubliez le smoothie (so 2005), le yaourt glacé (so 2013), et le juice (so 2016) maintenant the next thing, c’est le freeze, oui comme dans Mr Freeze : du jus de fruit glacé, avec un choix de toppings, des fruits, chocolat, miel ou autres à ajouter par-dessus. J’ai goûté dans la semaine : vanille + miel + sel pour moi, macha + vanille + chocolat pour ma copine.

Jeudi soir, une copine m’invite au concert de Feist, que je n’écoutais pas, à part quand ses chansons les plus connues passaient à la radio (et je n’avais pas réalisé qu’elle en avait autant). J’ai été séduite par ce beau concert cosy et chaleureux, et le lieu dans lequel il se déroulait a contribué à cette ambiance intimiste : on était dans un amphithéâtre de Harvard tout en bois, avec lustre géant et statues dans les coins. Les sièges craquaient, ça sentait bon « le vieux », et c’était parfait pour un concert folk avec guitares et voix chaude. Depuis, j’écoute son dernier album : Pleasure, et je vous le recommande !

Vendredi

De retour d’un resto de ramen à East Cambridge avec des copains qui adorent se moquer de notre accent américain surtout quand on dit Matthew McConnaghey (je sais que le g est muet, mais j’y arrive pas !), je roule côté Cambridge au bord de la Charles River… La ville de Boston a illuminé quelques uns de ses bâtiments en vert : malgré la volonté du président américain de sortir des accords de Paris, le réchauffement climatique n’est pas une fake news. On est blasé.
A Boston et ailleurs.

Boston green lights

Shoes et Tote

Samedi

Dans la plupart des cas, remplacer un achat défectueux est très facile aux Etats-Unis, mais à chaque fois j’hésite à le faire. Une copine américaine me regarde avec suspicion face à mon hésitation à remplacer une paire de chaussures achetée fin avril et déjà un peu abimées « oh it’s true, you don’t do that, you should! » Je suis donc allée échanger chez J.Crew une paire de tennis, sans ticket de caisse, mais avec la boite. Je me faisais déjà tout un petit scénario dans ma tête pour expliquer que je ne les avais pas beaucoup mises et que c’était dommage que l’une d’entre elle se soit abimée si vite. La vendeuse m’a écouté et a tout de suite dit : aucun souci, on vous les remplace et grâce à sa petite oreillette/micro, une nouvelle boîte de chaussures est apparue sur le comptoir. J’ai même eu droit à une réduction de 15% pour mon prochain achat. Bref, le genre de détails consumériste qui fait plaisir.

Dimanche

Petit bout d’après-midi dans Beacon Hill, où une « Art Walk » était organisée : dans des allées et cours intérieures des artistes exposent leurs œuvres.

✏ Je poste régulièrement des infos sur quoi faire à Boston sur la page Boston le nez en l’air si ça vous intéresse

Boston Beacon Hill-1-2

✍ Quelque chose vous interpelle ? Ecrivez un commentaire, ils sont là pour ça. Bon début de semaine !

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

10 Commentaires

  • Répondre 5 Jun 2017

    Leila

    Ah! Sherman Alexie! L’anti-Philip Roth, et c’est tout à son honneur…. Un de mes écrivains préférés, et je ne l’ai lu qu’en français jusqu’à présent. Je ne suis d’habitude pas fan de nouvelles, mais ses recueils sont pas mal du tout. Une en particulier ? The founding fathers, ou une critique au vitriol des mythes fondateurs, en quelques pages et sans avoir l’air d’y toucher…
    Leila, une fidèle lectrice qui laisse peu de commentaires ! :-)

    • Répondre 5 Jun 2017

      Mathilde

      Merci Leila,
      C’est sûr, je finirai bien par le lire ! (et j’aime Philip Roth aussi, c’set pas incompatible non ?) Merci pour ta reco !
      Bises, et merci de ta fidélité 😀

      • Répondre 6 Jun 2017

        Leila

        Oh oui, on peut aimer les deux, S.A. à d’ailleurs été comparé à Roth sur le plan littéraire, moi je faisais plutôt référence à leur rapport à l’Amérique avec un grand A… Si tu aimes le côté plume (très) acerbe de Philip Roth, tu retrouveras cela chez S.A. je n’ai lu que American Pastoral, donc je ne peux pas trop comparer non plus…
        Je trouve la liste d’Hannah très sympa aussi! :-) j’ai notamment découvert et adoré Le lys de Brooklyn.
        J’ ai noté City on Fire que tu as l’air d’avoir apprécié, et je pense que Maine sera bientôt sur ma liste. L’été approche, il faut aussi un peu de légèreté !
        (Non seulement fidèle lectrice, mais tu as du gagner au moins 10lecteurs grâce à moi, chaque fois que quelqu’un part aux États-Unis, je sors la même phrase: « il y a un blog trop bien, tu devrais regarder, c’est Mathilde, avec 2a, 2i et 2e! » ;-))

  • Répondre 5 Jun 2017

    Camille

    Je me réfère également de temps à autres à la fameuse Liste que tu avais publiée !

    J’ai beaucoup aimé l’article sur les discours. Puisque j’étudie cette année au Royaume-Uni, c’est intéressant de comparer. Dans mon université, j’ai l’impression qu’avoir un invité « en vue » pour la cérémonie de remise des diplômes casserait le côté tradi sur lequel se repose beaucoup le système, sauf si cet invité est un alumnus. Par contre, un conférencier « bling » durant le semestre, ça arrive souvent et c’est une bonne pub assurée.

    • Répondre 5 Jun 2017

      Mathilde

      J’ai l’impression que j’ai lu beaucoup de fois la même chose récemment, et je me suis dit qu’entre Dracula et des classiques, ça allait renouveler le champ des possibles, la liste de Hannah n’est pas exhaustive mais c’est un bon début, et je suis contente de savoir que tu l’utilises aussi !

      intéressante ta remarque sur le discours de fin d’année par opposition au conférencier !

  • Répondre 6 Jun 2017

    Isa

    Feist a le don pour offrir des concerts hyper intimes. Je l’admire beaucoup en tant qu’artiste et en tant que personne ! She’s something special!
    Merci encore pour cette petite chronique qui nous offre un pan de ta vie :)

  • Répondre 7 Jun 2017

    Charlotte Bracke

    J’adore les articles du lundi 😊 Même si je ne les lis pas forcément le Lundi 😅😬
    Ce qui m’étonnes le plus c’est la partie avec l’échange des chaussures, ça me paraît tellement dingue. Ayant travaillé dans plusieurs boutiques en France, le maître mot est le moins de retour possible. Si il y avait un problème avéré, elle sûrement était remplacée ou juste envoyée en réparation ^^ c’est drôle, je ne pensais pas que c’était comme ça.
    Voilà voilà! 😊

    • Répondre 9 Jun 2017

      Mathilde

      Salut Charlotte, posté le lundi, mais lu après, ça marche aussi ! je pense que toutes les boutiques ne font pas ces retours (mais ça m’était déjà arrivé dans une autre boutique), en même temps je suis une bonne cliente chez eux, ils ne font sûrement pas cette politique à perte !

  • Répondre 7 Jun 2017

    Céline

    Merci à toi Mathilde pour ce billet du lundi, j’aime toujours autant te lire même si je n’y arrive pas aussi souvent que je le souhaiterais !
    Et l’article « un projet à la fois » arrive à point nommé… cela remet beaucoup de choses en perspective et cette réflexion m’a re-boostée ! Je vais donc être focus sur ce gros projet que j’ai en tête et cela va certainement le faire avancer plus vite 😉

    • Répondre 9 Jun 2017

      Mathilde

      Hello Céline, tu bosses en freelance toi aussi non ? ça me manque de discuter avec d’autres entrepreneurs/freelance d’organisation/gestion de projets/doutes. Je me dis qu’il y a qq chose à faire, mais je ne vois pas encore clairement quoi. Bises et merci d’être passée par ici !

Laissez une réponse