Sourire extra-fresh

les dents

Ce post est sponsorisé par mon dentiste. Ou devrais-je dire toute l’équipe du centre de dentistes où je suis enfin allée, honte à moi, après plus de deux ans à vivre à Boston. J’ai appelé, et j’ai à peine attendu 3 jours pour mon premier rendez-vous. J’ai vu une dentiste, son assistant, et j’ai même eu droit à un dental hygienist, celui qui m’a nettoyé les dents comme jamais. Vous voyez sur la photo à gauche, le mot qui dit « Thank you » ? Et bien c’est la dentiste, qui m’a écrit un petite carte de remerciements pour les avoir choisis. Si c’est pas du service après vente de qualité.

Avant de commencer. Comme d’hab chez le médecin ici aux US, il y a de très nombreux formulaires à remplir, de nombreuses décharges comme quoi on sait que les médecins font de leur mieux, et surtout on vérifie que je peux payer : j’ai une assurance pour les dents, ça va. On fait les comptes avant de commencer, et l’assurance prend un charge les frais : je ne vais rien payer. Sinon, ça m’aurait coûté un peu plus de 700$. L’assurance dentaire (20$/mois pour deux) est un supplément à l’assurance santé normale (environ 300$/mois pour deux), mais dans la formule que j’ai choisie, je ne peux aller que dans deux centres dentaires à Boston. Ça tombe bien, en arrivant, ils m’ont dit qu’ils étaient les meilleurs (ouf).

Mon premier rendez-vous est un comprehensive evaluation : une analyse approfondie de mes dents, gencives, racines, etc. On me fait des rayons X, on touche un peu à tout, puis j’ai droit à plein de schémas sur mes dents, mes caries, les solutions. C’est un grand moment de solitude où je regarde des photos zoomées de tout ce qui déconne dans ma bouche. La dentiste est ravie et trouve qu’il a plein de boulot à faire (elle zoome un peu plus sur la photo).

Deuxième rendez-vous : le cleaning. Ça fait vraiment plus cool que de dire le mot français détartrage, que j’ai toujours assimilé à du Calgon. Le dental hygienist affute ses outils, m’explique comment ça marche, et ce qu’on va faire. On en a pour une heure. J’essaie de rester tranquille, je suis dans un cubicle de dentiste, ouvert face à un couloir et une dizaine d’autres cubicles où des gens sont en train de se faire tripatouiller les dents. L’hygiéniste me remontre les photos AVANT, celles dont j’ai honte, et me demande à nouveau combien de fois par semaine je fais le flossing (= le fil dentaire, véritable religion aux Etats-Unis). Il met son masque, et me dit qu’entre ses mains, c’est mieux que le spa. Je me sens rassurée, et c’est parti. A la fin du rendez-vous, il me donne des tonnes de produits cadeaux : brosses à dents, mini dentifrices, fil dentaire… Je suis heureuse, et on peut regarder les photos AVANT et APRES, où mes dents scintillent. Peter me dit que mes dents sont superbes, c’est le plus beau jour de ma vie. Je passe la semaine suivante à passer ma langue sur mes dents toutes douces.

Conseil pour personne chercher à s’intégrer dans une conversation avec un Américain : parler de son dernier cleaning (les gens ont les dents super par ici), et surtout du flossing. Précisez que vous ne faites pas de blanchiment, que le cleaning vous suffit (très snob).  Si vous ne savez pas comment commencer une discussion, c’est le genre de conversation anodine (et pas du tout TMI, too much information) qui marche encore mieux que de parler de la météo.

Bon début de semaine à tous, et n’oubliez pas de vous flosser les dents.

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

12 Commentaires

  • Répondre 28 Jul 2014

    Charlotte

    Ha ha ! C’est pareil en Australie : la première fois, j’ai eu très honte car je ne savais pas ce qu’était le flossing. Il a du m’expliquer comment faire, en m’offrant « mon premier floss », un truc pour apprendre aux enfants. Bon, depuis je me suis rattrapée, et si je pars me coucher sans me flosser les dents, je me sens sale. C’est devenu pour moi aussi important que le brossage, et ça se voit sur mes dents ! (le cleaning dure plus longtemps et mes gencives sont en meilleure santé).
    Par contre, j’imagine que c’est pareil aux US, mais mon dentiste fait de la pub : il envoie des newsletters avec des photos de sa petite famille, des infos sur la chirurgie esthetique… et de temps en temps fait des promotions : un iPad offert pour la personne qui le refere le plus aupres de ses amis par exemple. Un autre monde comparé à nos dentistes français !

    • Répondre 28 Jul 2014

      Mathilde

      Pour sauver mon honneur, je savais quand même ce qu’était le flossing, disons que je ne le pratique pas autant que le brossage de dents 😉
      Je n’ai pas encore reçu la pub de mon dentiste, mais j’ai celle de l’ophtalmo, qui m’a même envoyé un texto pour mon anniversaire !
      A+

  • Répondre 28 Jul 2014

    Joana

    Aha excellent, c’est vrai qu’ils ont les dents incroyablement blanches aux usa, il y a de quoi complexer ! Je suis devenue accro aux flossing, c’est une habitude que j’ai ramené avec moi en France.

  • Répondre 28 Jul 2014

    Cora

    Excellent, je me suis posée la question du dentiste aux USA :)Question très sérieuse à 10 francs, pour ceux qui auraient des dents exigeantes… Trouve t-on là-bas du dentifrice type « parapharmacie » hyper-fluoré que du dentifrice ordinaire (Elmex, Fluocaril… c’est à dire pas du Crest), et des brosses à dents plates et droites (dites « chirurgicales », sans artifice marketing de inutile). Si je peux m’éviter un stock…! :))

    • Répondre 28 Jul 2014

      Mathilde

      Euh, question très précise en effet… Les Etats-Unis étant le pays de la consommation et des dents parfaites, je suis sûre que tu peux trouver ça dans n’importe quel CVS ou autre pharmacie.

  • J’imagine que c’est un peu la même chose au Canada ! De toute façon, j’ai prévu le coup, j’ai rendez-vous chez le dentiste peu avant mon départ !

    Tu devrais limite faire un article sur l’utilisation du fil dentaire, je n’ai jamais réussi à utiliser le floss goût menthe que j’avais acheté chez Safeway !

  • Ahah moi aussi grand moment de solitude face au dentiste… Il regarde mes radios et me dit : ah vous etes francaise, non? J’ai deja pu remarquer que vous n’etiez pas les rois du flossing…
    Well, c’est completement faux… Je suis aussi repartie avec mon petit kit, malheureusement j’ai toujours un peu de mal à prendre cette bonne habitude !

  • J’arrive pas a m’y mettre au flossing… Je flosse apres un steak house ou quand clairemenet j’ai un truc coince mais sinon j’oublie. J’avais essaye de flosser souvent et puis je me suis explose les gencives parce que le fil avait du mal a passe entre mes dents, j’ai un peu force et BAM c’est passe comme dans du beurre… dans ma gencive. Du coup je flippe un peu de flosser surtout entre mes dents tres serres entre elles. Par contre mouthwash tous les soirs! Je dois avouer que meme en utilisant du dentifrice normal, j’ai les dents bien blanches! Ma famille me fait souvent la reflexion quand ils me revois!

    • Répondre 30 Jul 2014

      Mathilde

      Manu est comme toi, il est phobique du fil dentaire… il est sûr que ça va lui charcuter les gencives (ton histoire est horriiiiible, j’ai mal pour toi).
      Je ne me suis pas mise au mouthwash, je pense que la dentiste s’est dit qu’elle y allait étape par étape avec moi 😉

  • J’espère ne jamais avoir une urgence dentaire aux USA… que ce soit à cause du prix ou parce que je pense que ce serait la honte totale par rapport à leur niveau d’exigence! ^^

  • et pour les enfants c’est pas mal aussi : écran télé suspendu au dessus de sa tête pour qu’il ne réfléchisse pas trop à ce qui se passe dans sa bouche (mais avec les 3 tonnes d’anesthésique c’est bon .. et je ne te parle pas de you were awsome, great, good boy .. you did a great job .. you’re such a wonderfull kid .. par contre, la première fois que j’ai fait un deep cleaning, ça m’a couté plus de 500 dollars … sans parler des carries imaginaires que j’étais cencée faire soigner … mais heureusement, ils ne sont pas tous comme cela..

  • Répondre 19 Aug 2014

    mercre

    C’est fou ca, moi le dentiste en France il m’a dit que fil dentaire, c’est le mââââl parce que c’est violent pour les gencives à la longue. Du coup je suis pas très flossing comme fille, mais apparemment il vaut mieux ne pas le dire :)

Laissez une réponse