Se faire soigner aux USA // Comment ça marche pour les expatriés ?

Avant de partir aux Etats-Unis, je me demandais si les rumeurs étaient vraies : le médecin aux USA c’est hors de prix, la moindre consultation est à 400$, c’est très mal remboursé, les assurances coûtent un bras, vous allez vous ruiner pour une angine et vous faire amputé si vous vous coincez le doigt dans une porte. J’ai enfin une réponse à apporter à ces angoisses d’expatriée loin de sa sécu française chérie. Car depuis quelques jours, c’est chose faite : je suis allée chez le médecin ici à Boston (promis, j’éviterai les détails scabreux). Précision majeure, ce post ne concerne que notre propre cas (visa J1 et J2), avec assurance payée en partie par l’université.

Doc

Mon médecin généraliste, c’est celui de gauche. L’ophtalmo est à droite, il est sympa.

Choisir une assurance maladie

Comme toute démarche administrative, c’est complexe, lourd et inintéressant. Mais c’est hélas une étape indispensable et préalable à tout rendez-vous médical. C’est la première chose qu’on demande quand on appelle un docteur : « quelle est votre assurance ? ». Pour nous, tout a été simplifié par l’université pour laquelle Manu travaille (avec tout de même un manuel de 200 pages en guise d’introduction). A notre arrivée, en janvier, on avait 4 semaines pour obligatoirement choisir une assurance santé. Parmi les trois options que la fac avait déjà pré-choisies, on a choisi celle qui ressemblait finalement à ce que propose la sécu française combinée à une mutuelle.
Combien ça coûte ? 305 $ par mois (pour 2 personnes), auquel il faut ajouter 18 $ mensuels pour le dentiste. L’université paie 915$ par mois, et 55$ pour les dents (et accessoirement elle cotise aussi pour les accidents du travail à hauteur de 0,13$ par mois, attention à la luxation du doigt sur clavier d’ordinateur). 

Boston Medical Center

Choisir un médecin de référence

Dans notre plan, on ne peut se faire soigner et rembourser que selon certaines conditions : il faut choisir des médecins faisant partie d’un certain réseau (validé par l’assurance), finalement, ça revient au même que le médecin traitant en France. On a donc choisi un médecin de référence (un PCP, primary care physician) parmi ceux de La Liste : sur internet, on a accès à un trombinoscope de tous les médecins, j’en choisis un au hasard (enfin, j’en prends un qui a une bonne tête). Les médecins ont une fiche avec un résumé de leur parcours pro, leurs études, et pour certains, il y a même des commentaires d’autres patients, on peut signaler si le médecin a eu des mauvaises pratiques ou des sanctions au cours de sa carrière.
Combien ça coûte ? Avec mon assurance, j’ai une visite gratuite par an chez le généraliste, pour un check up complet. Le premier rendez-vous avec mon PCP (à prononcer picipi) a donc duré donc une bonne heure. Et là, c’est vraiment le check up intégral des pieds à la tête, avec questionnaire sur les antécédents familiaux depuis plusieurs générations, les vaccins, la température, la tension, les états d’âmes… Bref, un peu comme pour ma visite médicale au collège en 4èmeB. Le reste de l’année, c’est 15$ la visite si le médecin fait partie du réseau.
Avant chaque visite, je signe un papier pour dire que je connais bien le taux de remboursement de mon assurance (aïe, j’ai vraiment signé ça moi ?). Ces montants correspondent à ce qu’on appelle le copay.

L’opthalmo

Pas moyen d’acheter des lentilles sans ordonnance (j’ai bien essayé chez un opticien, en arrivant avec une vieille boîte de lentilles « je veux les mêmes please », mais ça n’a pas marché). J’ai donc été obligée d’aller chez l’ophtalmo pour obtenir une ordonnance.
Combien ça coûte ? Le premier examen coûte 60$, non remboursé. Ca a duré une bonne heure, avec plein de tests qui m’ont rendu à moitié aveugle pour l’après-midi entière. J’ai ensuite dû revenir la semaine d’après pour être sûre que les lentilles m’allaient bien (même si ce sont les mêmes que je porte depuis 10 ans). Il y a un excès d’attention… mais bon maintenant je sais que mes yeux sont healthy. Pas de remboursement des lentilles, hélas, mais j’ai pu les acheter en ligne, où elles sont moins chères.

Dans la salle d'attente du doc

Le service

De ce que j’en ai vu, je trouve que le service est optimal (en fait c’est même étrange de parler de la médecine comme d’un service, non ? mais ici ça y ressemble).

  • Un coup de fil la veille me rappelle le rendez-vous du lendemain.
  • La salle d’attente du médecin est tout confort (même si j’aimais bien lire des vieux Elle de 1997).
  • Je n’ai jamais attendu avant un rendez-vous. Rendez-vous à 11 heures = je suis appelée à 11 heures. J’étais venue avec une bouteille d’eau, un goûter, un bouquin de 400 pages. Mais non, on m’a demandé d’arriver 10 minutes en avance pour faire des papiers… et je suis passée à l’heure prévue.
  • J’ai un espace perso sur un site internet pour voir quand/où/ avec qui sont mes prochains rendez-vous.

Les gens sont sympas et prêts à rendre service :

  • Avant le rendez-vous, les secrétaires ont bien pris le temps de m’expliquer comment ça marchait (les remboursements, la visite, la prise de rendez-vous), même si j’ai demandé plusieurs fois la même chose. Par contre, tout le monde sait pourquoi je venais car c’est écrit dans mon dossier, qui est passé entre toutes les mains. Bof.
  • Pendant le rendez-vous, le médecin et les assistants m’ont traitée de façon très, très prévenante – voire même un peu trop. A chaque fois que le médecin s’approchait de moi (stéthoscope, tension, etc), il me prévenait et me demandait ma permission pour me toucher. Whatever.
  • La visite médicale a eu lieu en blouse, enfin le médecin en avait une, et moi aussi : une belle blouse qui se ferme par derrière avec des petits nœuds… Quand l’assistante me l’a donnée, j’ai voulu me déshabiller tout de go devant elle, mais ouh la non, pas de ça ici, il y a un petit rideau, l’assistante est sorti de la salle. J’ai pu pudiquement enfiler la blouse spéciale Fesses au vent.
  • A la fin du rendez-vous de check-up, on m’a donné un dossier avec plein de recommandations générales de tous ordres : porter un casque en vélo, attacher sa ceinture en voiture, manger sainement, prendre des compléments vitaminiques et surtout faire 5 FOIS PAR SEMAINE 30 MINUTES DE CARDIO MINIMUM.

ObamaCareLe débat du moment, la réforme de la sécu par Obama. 

Grosso modo, pas de souci avec le système de santé ici (je n’en avais jamais non plus eu en France). Mais c’est sûr que ça marche bien pour nous car on est juste 2, en bonne santé, bénéficiant d’une assurance maladie tout à fait correcte. Bref, on est tranquille. C’est aussi pour ça qu’on n’avait pas souscrit à la Caisse des Français à l’étranger, qui permet de bénéficier de la sécu à l’étranger et en France, on se disait que le système ici nous irait. Malgré tout, si le système est bon pour les expatriés avec assurance, c’est clair qu’il reste un système privé, pas du tout égalitaire pour le reste des Américains (bon, je sais, c’est pas un scoop).

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

23 Commentaires

  • Répondre 9 Jul 2012

    melon

    Et bien j’espère qu’à ce prix là tu as bien été soignée!
    J’avais déjà entendu dire que les frais médicaux aux Etats Unis étaient très élevés mais je ne savais pas à quel point c’était vrai.
    Je comprends mieux maintenant l’intérêt de la réforme sur la sécurité sociale…

    • Répondre 9 Jul 2012

      Mathilde

      Ils sont chers, mais je ne paie presque rien grâce à mon assurance, qui peut certes sembler élévée, mais comme c’est prélevé sur le salaire (comme en France), on ne « voit » rien…
      Bon j’ai pas du être très claire dans l’article

      • Répondre 9 Jul 2012

        cavoletto

        En fait c’est très clair mais c’est vrai que 300 dollars comme ça ça semble beaucoup, je crois que les gens ne se rendent pas forcément compte (je me permets de dire ça parce que pour moi c’était pas évident…) que le dollar et l’euro ne sont pas au taux 1:1, que les salaires aux us sont plus élevés (en tous cas par rapport à l’italie la différence est saisissante), et que le prélèvement se fait à la source, comme tu disais :-)

    • bonjour tout le monde je suis un acharné du travail, un transformateur de matières, un créateur de bijoux en verre, d’objets de déco et de plein d’autres choses….je vis une frustration permanente en France. Peu de reconaissance ,je bosse 60h par semaine (au minimum!!!) et je ne me sens pas considéré ici!!! la France ce n’est pas pour moi !!! j’aimerai tellement trouver un pays dans lequel je puisse exister sans être contraint à l’assistanat ou à la pauvreté! ah puis perso le doc j’y vais qd je suis aux portes de la mort 😉 ( y a de l’abus en matière de santé en France!!!!!!!) Je connais qq personnes qui se sont expatriées aux USA et cet esprit de l’entreprenariat je m’y reconnais!! En France je meurs d’asphysie!!!! HELP!!!!

  • Ça parait tellement être évident en France…

  • Répondre 9 Jul 2012

    cavoletto

    Lol, ben nous on en est encora au stade -1, et en fait entre les différentes choses qui nous ont fait sourire dernièrement il y avait justement le gars de l’administration de l’univ’ qui écrivait à Gaetano que la cote mensuelle pour la sécu n’est pas donnée par contre le plan ‘dents’ est un ‘bargain’ (justement je me disais bienque je pourrais profiter du séjour pour faire revoir mes vieux plombages…?!). Par contre sur la question des lentilles t’as bien fait de mentionner la chose, j’y aurais pas du tout pensé et je crois bien que je vais emmener un stock d’Italie, eheh :-) En tous cas, c’est toujours bien intéressant de te lire! Bien des bises!!

    • Répondre 9 Jul 2012

      Mathilde

      Bon courage pour toutes vos démarches. Avec l’université je pense que ce sera simplifiée.
      Et oui, fais ton petit stock de lentilles en prévision !

  • En france ca peut nous paraitre horriblement cher, mais c’est bien parce qu’on ignore dans l’hexagone le VRAI prix des services de santé
    bref super article :)
    Moi je suis encore assurée aux USA jusqu’au 14 juillet 😛 si je me luxe mon petit doigt de pieds sur les marches de la piscine 😛

    • Répondre 9 Jul 2012

      Mathilde

      C’est vrai qu’en France, je prenais tout pour acquis, et tout semble bien plus évident, car c’est familier. Mais bon, heureusement, pas de mauvaises surprises ici, enfin pour l’instant 😉

  • Répondre 9 Jul 2012

    Pompon

    Au final vaut mieux vivre aux us que d’y aller en vacances. Au moins tu peux prendre le temps de prendre une assurance pour couvrir tes frais médicaux. En effet ça peut paraître élevé, mais je pense que c’est rapidement rentabilisé. Et puis finalement pour deux, ça reste encore « correct » je trouve.
    Je dis ça car je suis allée en vacances aux states, et j’ai eu la CHANCE de me taper une méchante otite, avec perforation du tympan, saignements, bref la totale. J’ai du aller aux urgences, car ça me faisait un mal de chien.
    Résultat j’ai payé 2 fois mes vacances … consultation à l’hosto + boite d’antibios = 700$ !! Sans compter les nuits d’hôtel en plus car je n’ai pas pu reprendre l’avion de suite…
    Enfin, une vraie grosse galère, surtout que je n’ai quasiment pas été remboursée une fois arrivée en France.
    Tout ça pour dire, vaut mieux y vivre, ou ne pas tomber malade en vacances aux usa !

    • Répondre 9 Jul 2012

      Lolaz

      Je ne sais pas les détails, mais quand tu pars en vacances, tu peux demander une feuille ( formulaire machin chose numéro truc :p ) a la sécu. Tu la fais remplir par le médecin aux us, et tu es remboursé en rentrant en France. A voir avec ta mutuelle également, qui peut te couvrir totalement a l’étranger!

      Je sais que j’ai eu affaire à l’inverse: un ami américain qui s’est cassé le poignet en France au ski. Il est rentré ici et a dû se faire remboursé par son assurance américaine ( une jolie somme, même pour la France, comme quoi les vacances des étrangers en france peuvent aussi être gachées! ). Je lui ai traduit tous ses machins en anglais car ils n’ont pas de traducteur. Je m’y connais en jardon médical maintenant!

  • Répondre 10 Jul 2012

    Lisa

    Et ben… Si je te dis que ça a l’air mieux qu’au Canada (où tu ne payes rien pour le médecin) tu me crois ?

    Nous les urgences et le médecin généraliste sont gratuits tant que tu as la carte d’assuré maladie. (Tout le monde normalement sauf si t’es illégal) Par contre tu vas attendre généralement 45 min pour voir ton médecin et la visite est expédiée en 10 min. Si le médecin a pas eu le temps de tout voir, tu dois revenir un autre jour. (J’y suis allée 4 ou 5 fois pour un problème minime)

    Pour voir un spécialiste c’est couvert aussi mais là encore tu attends genre 1 h et le spécialiste te voit pendant 5 min !!! (C’est le cas d’un grain de beauté que j’ai fait contrôler. Au final y avait rien !!!)

    En fait le généraliste t’envoie chez un spécialiste hyper rapidement, ce que tu ne verrais jamais en France. Genre on ne m’avait jamais rien dit pour mon grain de beauté et ici on veut que je l’enlève juste au cas où.

    Le plus cher ici c’est le dentiste. Ce n’est pas du tout couvert sauf par une mutuelle que tu payes généralement 100 $ par personne par mois (sauf si tu es dans un énorme groupe qui couvre très bien tu peux payer 30 $). La première visite te revient à 600 $ parce qu’il fait des radios etc etc.
    Si tu as une carie, tu payes 200 $. Une extraction de dent c’est 100 $ et un implant 4000. (Pour vous donner un ordre d’idée)

    En général ta mutuelle te couvre jusqu’à hauteur de 2000 $ par an (si tu as une bonne mutuelle) mais tu dois toujours payer 10 % du montant demandé par le dentiste minimum. (Parfois 40 %, tout dépend de ta mutuelle)
    Si tu as deux mutuelles, tu cumules donc tu ne payes rien et ton plafond est donc plus important.

    Les lunettes peuvent être remboursées aussi en partie mais à hauteur de 250 $ maximum tous les 2 ou 3 ans par personne. Tu peux cumuler aussi donc ça peut monter à 500 $.
    Mais souvent ils ne te couvrent qu’à hauteur de 100 $ par personne. La paire de lunettes avec verres est facturée minimum 350 $ et peut monter rapidement. (Mais les prix sont similaires à la France)

    Sinon selon ta mutuelle tu as droit à des traitements. Genre tu peux aller voir le psy tant que tu veux, te faire faire 3 massages par an etc etc. Tout dépend.

    Ahhh et les urgences aussi c’est gratuit mais tu vas patienter une dizaine d’heures en général pour passer. (Le pire étant au Québec)

    • Répondre 10 Jul 2012

      Mathilde

      Tiens il faudrait que je regarde si je peux avoir des massages remboursés :)
      C’est vrai que je pensais qu’au Canada le système marchait bien, en tant cas qu’il était proche du système français.
      En fait je trouve ça fou qu’il faille faire des choix en matière de santé, genre ok je m’achète des lunettes mais du coup je vais pas chez le dentiste…
      Bon courage à toi !

      • Répondre 10 Jul 2012

        Lisa

        Alors non tu n’as pas de choix à faire. Il y a un montant maximum par service. Genre lunettes c’est 250 $, dentistes 2000 $ etc.

        Il faut juste que tu fasses un choix (comme une collègue) quand on te dit que ta facture dentaire va s’élever à 6000 $. Alors avec les 2000 tu fais quoi ? 😀 (A priori elle va soigner deux dents bien amochées et attendre 2013 pour celles qui le sont moins)

        • Répondre 10 Jul 2012

          Lolaz

          Et malheureusement, beaucoup doivent faire ce choix en France… Lunettes ou dentiste?

  • Répondre 10 Jul 2012

    Lorène

    Je suis également dans la même situation (J1+J2, travaillant pour la fac et ayant adhéré à leur mutuelle) et me retrouve complètement dans cette description. Et heureusement que nous sommes couverts, car rien que ma première consultation prénatale avec entretien+prise de sang+échographie s’est chiffrée à 1100$ (je n’ai rien payé).
    En revanche, j’ai toujours peur de sortir de ma « zone de traitement », car si le moindre truc arrive je sais que je vais devoir débourser, et pas qu’un peu.

    • Répondre 10 Jul 2012

      Mathilde

      Merci pour ton message Lorène !
      Parfois je me dis qu’en cas d’urgence je ne saurais pas trop bien réagir (enfin à part appeler 911), ce que tu appelles ta zone de traitement non ? Faudrait vraiment que je mette un casque en vélo histoire d’éviter les embrouilles…

  • Répondre 26 Oct 2014

    stefe

    Merci ! c’est plein de bons conseils par ici !

  • Répondre 7 Jul 2015

    FREVILLE Virginie

    Quand est-il si l’on veut avoir un avis sur son cancer par un spécialiste américain? Pour info, j’ai un glioblastome, soit tumeur incurable cérébrale incurable sans aucunes séquelles, les médecins français ne comprennent pas mais j’aimerais avoir des explications. Ma psychologue m’a conseillée de me diriger vers les Etats Unis. Comment faire?

  • Répondre 28 Feb 2016

    Manon

    Bonjour Mathilde,

    je vais bientôt m’expatrier à Salt Lake City et j’ai une petite question de fille… je prends la pilule et je voulais savoir comment ça se passait aux USA pour les acheter? Est-ce qu’il faut impérativement passer par la case gynéco comme en France? Combien ça coûte? Est-ce qu’on les trouve en vente libre?

    Merci pour les infos!

    • Répondre 28 Feb 2016

      Mathilde

      Comme pour tous les médicaments, il faut une ordonnance, une « prescription » en anglais. Selon ton assurance, le coût varie. Dans certains Etats, c’est gratuit.

  • Répondre 5 Sep 2016

    Marie

    Bonjour Mathilde,

    D’abord, merci pour ton super blog! Plein d’infos et de bons plans bien pratiques.
    Je suis à Boston pour une année avec mon mari qui fait un postgrade à BU, et j’ai une question (de fille, la question): nous sommes arrivés il y a 3 semaines et j’ai besoin d’aller faire un contrôle chez un gynécologue car je suis enceinte de bientôt 6 mois… Un/ des nom(s) à recommander? ça m’embête de débarquer au hasard chez n’importe qui..
    Je précise qu’en plus j’aurais besoin d’un rdv assez rapidement (genre dans les 2 semaines… réaliste?)
    Un grand merci.

Laissez une réponse