(Road trip) Saguaro en Arizona, le parc des cactus comme dans les films

Saguaro Cactus Arizona-12

Hello ! C’est le 1er décembre aujourd’hui, et des cactus n’ont pas subitement poussé sur mon balcon. J’ai encore quelques articles à poster sur le road trip de l’été dernier, sur les routes du sud des Etats-Unis, encore un peu d’Arizona, et puis de Californie pour finir.

Dimanche 30 août. On a quitté le parc de Chiricahua, au sud de l’Arizona, nous voilà en route pour Tucson (prononcez Tussone), une grosse ville du sud de l’Arizona. Ma copine Meghan est originaire de là-bas, elle m’a envoyé quelques recommandations de restaurants mexicains pour manger des tacos et autres spécialités, et des idées de choses à voir/faire là-bas. J’ai hâte.

En attendant, on est sur l’autoroute, un orage éclate, il pleut des cordes, les camions roulent à fond, on frôle l’accident quand un poids-lourd freine devant notre voiture. Je réserve un AirBnb pour deux nuits à Tucson, pas question d’aller au camping par ce temps de mousson.

Avant d’aller dans notre chez-nous temporaire, on se dirige vers le parc national de Saguaro. Le saguaro (prononcez sawaro) est un cactus. Pendant ce road trip dans les déserts du sud des Etats-Unis, j’ai constaté qu’il y avait des dizaines de formes de cactus (instant botanique) ; eh bien le saguaro, c’est en quelque sorte l’emblème du cactus, ou l’Idée de cactus s’il y a des platoniciens parmi vous. On en trouve en particulier dans cette région du sud de l’Arizona, à cause de cette mousson estivale, qui leur permet de se gorger d’eau. Le reste du temps, il fait une chaleur diabolique par ici.

On arrive à 16h30 au parc de Saguaro, dans la banlieue de Tucson. Oui, ce parc national américain est situé aux portes d’une grande ville, c’est assez curieux, mais il fallait bien protéger les cactus ! Le parc est divisé en deux parties : une zone à l’est (Rincon), et une zone à l’ouest (Tucson). Cet après-midi là, on est côté Est. Au visitor center du parc (arrêt préalable obligatoire), on regarde le film sur la faune et la flore du parc – c’est notre côté Connaissance du Monde 20 ans après. On est prêt à découvrir le parc.

C’est l’heure de faire la boucle du parc, en voiture : une route en sens unique qui sillonne à travers les cactus. Il s’est arrêté de pleuvoir, mais de gros nuages gris flottent encore dans le ciel. Les cactus sont assez déplumés dans ce coin-là, on sort marcher, d’autres promeneurs sont là, mais le parc est relativement vide. Au moment du coucher du soleil, tout le monde s’arrête, le ciel craque un tout petit peu pour plus de ciel dramatique comme on les aime (c’est la photo tout en haut, et celle tout en bas de l’article qui montrent ce beau sunset).

Saguaro Cactus Arizona-1

La photo classique devant l’entrée du parc : ici, côté Est, c’est-à-dire côte Rincon Mountain
Saguaro Cactus Arizona-2

Festival de cactus : des saguaros, mais aussi des ocotillos (les longues tiges vertes), des prickly pears ou figuiers de Barbarie (ceux avec les oreilles) et des chollas (au premier plan à gauche)
Saguaro Cactus Arizona-3

Fun Fact n°1 : un cactus saguaro peut vivre de 175 à 200 ans (info lue sur le dépliant donné en entrant dans le parc)

Saguaro Cactus Arizona-7

Saguaro Cactus Arizona-4

Fun fact n°2 : les saguaros grandissent très lentement, celui-ci, c’est un vrai champion
Saguaro Cactus Arizona-5

Fun fact n°3 : ils grandissent surtout pendant la saison des pluies, l’été !
Saguaro Cactus Arizona-6

Fun fact n°4 : Au bout de 30 ans, ils produisent leur premier fruit, et c’est seulement après 75 ans qu’un premier bras pousse. Amazing.

Saguaro Cactus Arizona-10

Fun fact n°5 : les cactus saguaros poussent de préférence sur des pentes douces
Saguaro Cactus Arizona-8

Big champion. Le nom du désert où nous sommes : Sonora. On a traversé 3 grands déserts au sud des Etats-Unis (Chihuaha, Sonora, puis Mojave) : et oui, ils sont différents !
Saguaro Cactus Arizona-9

Pour la floraison des cactus : rendez-vous au printemps
Saguaro Cactus Arizona-11

Cause de la mort d’un cactus : l’âge, mais aussi vents violents, la foudre et la sécheresse. Sadness.

Saguaro Cactus Arizona-13

On peut manger du saguaro ! Et ils produisent aussi du bois de qualité, sous les épines. Dans les parcs, ils sont protégés bien sûr…

Saguaro Cactus Arizona-15

Lundi 31 août. Après avoir passé la matinée à cuire au musée du désert de Tucson (je vous raconte ça dans un prochain article), on arrive du côté ouest du parc de Saguaro, autrement dit la zone Tucson Mountains. Cette partie du parc est beaucoup plus petite, et moins accessible ; comme elle est plus isolée, je l’ai trouvée plus sympa.

La route pour y aller est plus spectaculaire que celle de la veille, côté Est : on est sur une colline recouverte de cactus saguaro, c’est impressionnant et vraiment dépaysant ! La boucle dans ce parc n’est pas très longue, mais on a notre dose de beaux cactus : des petits, des gros, des grands, des boursouflés, des cramés, et puis aussi d’autres sortes de cactus. Y’en a pour tout le monde.

Saguaro Cactus Arizona-16

Saguaro Mathilde

Woman vs wild
Cactus chaise de belle mère

Le nom de ce cactus : Fishhook (hameçon) ou cactus framboise

Road trip des déserts du sud des Etats-Unis en bref

Cette étape à Saguaro était la septième étape de notre road trip des déserts du sud des Etats-Unis, après avoir atterri à Austin, au Texas, on a campé et marché dans le parc national de Big Bend, puis on est remonté vers le nord, au sommet du Texas, dans les montagnes de Guadalupe. On est descendu dans des grottes à Carlsbad au Nouveau Mexique, puis on a gravi des dunes de sable blanc à White Sands. On a roulé vers l’Ouest, nous voilà en Arizona, où on découvre, émerveillés, le méconnu parc de Chiricahua.

Le parc national de Saguaro, en Arizona

Je n’ai aucune longue randonnée à vous recommander dans ce parc comme on a l’habitude d’en faire ailleurs : c’est le seul parc de cet été où on n’a pas marché plus de dix minutes ; en suivant la boucle en voiture (the loop), on s’est arrêté aux différents points du vue où on a fait seulement des mini-marches.

Bon à savoir pour les campeurs : seul le camping sauvage est autorisé, avec un permis (backcountry permit), on ne peut pas faire de feu de bois ; il y a un camping en périphérie (infos sur le site du parc de Saguaro)

Comme tous les parcs nationaux américains, l’entrée est payante (mais peu chère) : 10$/voiture pour 1 semaine ou bien sûr, vous pouvez utiliser la carte annuelle des parcs (80$/an à l’heure où j’écris cet article)

CActus Saguaro
Au fil du voyage, j’accumule cartes postales, notes et petits souvenirs en papier, c’est comme ça que je peux ensuite écrire mes articles de blog !

Saguaro Cactus Arizona-14

A suivre : notre programme à Tucson, où on n’a pas seulement vu des cactus (indice : tacos ; indice 2 : zoo ; indice 3 : montagne).

✏ Est-ce que vous êtes déjà allé dans le parc de Saguaro à Tucson ? Qu’est-ce que vous avez préféré ? Est-ce que c’est sur votre liste « à voir aux Etats-Unis » ?

✏ A consulter également : la page récapitulative des parcs nationaux aux Etats-Unis (faites votre choix !) et tous les articles du blog sur l’Arizona (Grand Canyon, Antelope, Lake Powell, Chiricahua)

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

20 Commentaires

  • Répondre 1 Dec 2015

    Lydia

    Superbes photos ! surtout la dernière, on dirait vraiment une carte postale

  • Répondre 1 Dec 2015

    Violaine

    Oh la la, j’adorerais visiter ce parc ! Tous ces cactus à perte de vue… wahou ! Merci pour ces belles photos !

    • Répondre 3 Dec 2015

      Mathilde

      cactus à perte de vue seulement à certains endroits… le parc est un peu déplumé par-ci, par-là
      bises,

  • J’ai tout noté avec intérêt…
    Billets d’avion en poche pour aller à leur rencontre en avril prochain. I’m so excited ….

  • Répondre 1 Dec 2015

    Céline

    Ça a l’air drôlement chouette quand même ! Comme tout ton road trip des déserts d’ailleurs. Rien à faire, ces grands espaces me laissent rêveuse… ça y est, je suis en manque de nature et de soleil maintenant !

    • Répondre 3 Dec 2015

      Mathilde

      Hé hé, c’est l’effet bis des road trips : on y va l’été, on y repense l’hiver et ça fait du bien !
      Bises,

  • Répondre 1 Dec 2015

    Anne

    Ah, les beaux cactus!
    J’adore faire des carnets de petits papiers collectés aussi!

  • Répondre 2 Dec 2015

    Stacy

    Coucou Mathilde !
    D’abord première chose : merci de spécifier entre parenthèses comment se prononcent les noms de lieux (ou autres), ayant ma foi la particularité d’avoir une phonétique très curieuse. Je prononçais « SaGUaro » et « TuCSon », en bonne française que je suis.
    C’est un très joli parc, qui me rappelle immanquablement Lucky Luke et qui se trouve dans ma to-do list (en même temps, TOUT se trouve dans ma to-do list spéciale USA et j’en suis maintenant à 75 pages ; on peut le dire, l’heure est grave…)
    Et très beau carnet en passant ! :)

    Bonne journée à toi !

    PS : j’ai bien lu ta newsletter et remarqué ton petit mot à la fin, so kind ! Je suis contente de t’avoir apporté un peu de bonne humeur au réveil ! 😉

    • Répondre 3 Dec 2015

      Mathilde

      hé hé, oui, je précise la prononciation car elle est bien différente de ce qu’on imaginerait ! contente que tu aies vu le clin d’oeil dans la newsletter, j’ai vraiment apprécié ton message, c’est très motivant.

  • Répondre 2 Dec 2015

    Francoise

    J’adore ton carnet de voyages : tu ne voudrais pas nous faire un article sur tes carnets, la façon dont tu prends des notes, etc ? Ce serait inspirant

    • Répondre 3 Dec 2015

      Mathilde

      merci françoise ! oui, je pourrais écrire sur ce sujet en effet…

  • Une bien belle escapade dans ce parc ! Superbe !

  • Répondre 4 Dec 2015

    Camille

    C’est magnifique !
    Les petits carnets c’est trop chouette ça fait de super souvenirs au retour :)

  • Répondre 7 Dec 2015

    JP

    Sawaro ! Il a fallu y aller une deuxième fois pour qu’on apprenne comment le dire correctement. Sinon, on a aussi une petite préférence pour le côté ouest, avec en plus l’Arizona Sonora Desert Museum qu’on a bien aimé (même si on a cuit sévère) et qui est sur la route.
    Et ce qui me fascine toujours en Arizona, ce sont les couchers de soleil. On a vu des couchers de soleil superbes à plein d’endroits mais dans cet état, on a toujours été gâtés. Ils sont toujours très spéciaux. Et un coucher derrière un saguaro, c’est juste le meilleur moment de la journée.
    Des bises.

    • Répondre 7 Dec 2015

      Mathilde

      La ranger du parc de Chiricahua n’arrêtait pas de dire ‘Sawaro’ – quand on lui demandait des conseils sur où aller next – ça nous a mis la puce à l’oreille (même si je me suis d’abord demandée si elle n’avait pas un problème de diction…)

  • Répondre 8 Dec 2015

    Clara Simon

    Ces plantes m’ont toujours intriguée et je pense que cela doit être impressionnant d’en voir d’aussi près en pleine nature.

  • Répondre 14 Dec 2015

    Stephanie

    Et un nouveau parc sur ma liste, un ! Tes photos magnifiques m’ont donné envie, tout comme le commentaire précédent (JP) qui parle des couchers de soleil. J’en ai vu aussi des très chouettes dans pas mal d’endroits, il faut maintenant que je compare 😉

    • Répondre 15 Dec 2015

      Mathilde

      Vivent les couchers de soleil !
      les plus spectaculaires restent pour moi au bord du Pacifique…

  • Répondre 17 Dec 2015

    Bruno

    Bonjour Mathilde,
    Merci pour les belles photos, rien de mieux que des orages pour les réussir.
    On a beaucoup aimé également ce parc, surtout au coucher du soleil on se croit alors plongé dans un vrai western. Mon regret est de ne pas avoir pu y faire une balade à cheval, en été il fait trop chaud et il n’y a pas assez de monde pour les organiser.
    Bonne continuation
    Bruno

Laissez une réponse