Le retour à la civilisation après un road trip américain

Voiture Road trip-1

On s’habitue très vite à l’inconfort relatif du quotidien lorsqu’on est en combo road trip + camping.

Au tout début, ça ne prend que quelques heures, voire un jour entier pour que je considère la voiture comme ma mini-maison, et que j’aie plaisir à monter la tente pour la nuit en moins de trois minutes chrono (y compris le gonflage des matelas). Marcher 10 minutes, la nuit, avec une lampe frontale comme seul guide et rempart contre l’obscurité semble un exercice tout à fait normal. J’oublie qu’il existe quelque chose qui s’appelle « salle de bains ».  Après tout, ce sont les vacances, avec un petit goût d’aventures (d’aventures sous contrôle, on part aux Etats-Unis tout de même, pas à  ________ – complétez avec un pays qui sonne aventure pour vous). 

Quand c’est l’heure de dire au revoir à la voiture, et quand c’est la dernière fois qu’on replie la tente (en se promettant qu’on la secouera en rentrant à la maison) : je suis triste. Vous aussi je suppose ?

A la fin du road trip de l’été dernier, la dernière étape était le rendez-vous chez notre copain JB à San Diego : c’était là que le voyage, qui avait commencé quelques milliers de kilomètres à l’est, à Austin au Texas, se terminerait cette année. Avant d’arriver à notre destination finale, on a passé la nuit dans les montagnes, à Julian, un petit village qui joue de son passé Far West, et où on peut manger des tartes aux pommes, entre autres.

J’y étais déjà allée en 2013…

Flash back : Julian et ses collines, pendant l’hiver 2013 : c’est beau l’arrière-pays californien

Bref, à la fin de ce road trip, on allait dormir à Julian. Sur la route en quittant le désert d’Anza Borrego, j’avais un peu de réseau de téléphone, et j’ai cherché un AirBnb pour la nuit (c’est la transition du camping à la civilisation un peu plus douce). Le paysage de désert sableux jaune aride laissait petit à petit  la place à des montagnes verdoyantes. On se croyait presque dans un roman de Steinbeck, les carioles en moins.

Julian road trip-1

La nuit tombe bientôt, la journée a été longue, et la question qui revient tous les soirs : où est-ce qu’on dort ?

J’ai envoyé un message à un Airbnb qui avait l’air sympa, mais pas de réponse, le réseau était sporadique. Et puis finalement, la réservation a été acceptée. La petite cabane était à flanc de colline, et elle avait tout ce dont on peut rêver quand on imagine « une cabane à flanc de colline » : tout était mignon, confortable, un peu comme chez Mémé, mais une Mémé super clean, avec des goûts kitsch en passe de devenir hipster (comme un poêle à bois ou des coussins en patchwork). L’effet retour à la civilisation où tout semble luxueux dans les moindres détails fonctionnait à fond, full blast comme on dit.

Cabane Julian road trip-2

Cabane Julian road trip-3

Clés pour un retour à la civilisation réussi après un road trip :

  • Se lancer dans le rangement de la voiture, et retrouver des objets utiles qui avaient disparu pendant tout le voyage et qui auraient pu servir. Se rendre compte que non, on n’avait pas oublié le guide des parcs nationaux dans un camping, mais qu’il avait glissé sous un siège, et que oui, on avait plus qu’une seule serviette de toilette, mais bon, il est désormais trop tard pour en  profiter. La voiture est désormais un simple véhicule.
  • Se lancer dans le nettoyage de la glacière qui a servi de garde-manger pendant 15 jours (sans aucun respect de quelconque norme sanitaire d’hygiène) : jeter enfin le fromage qui a trempé dans l’eau stagnante (les glaçons liquéfiés du fond), jeter le ketchup, utilisé une seule fois, et le reste de pastèque (c’était la caution saine du voyage). On peut retrouver le luxe du frigo.
  • Constater que le taux de bronzage est probablement corrélé au taux de poussière/saleté. Constater par la même occasion le magnifique bronzage randonneur. Retrouver le luxe d’un miroir plus grand qu’un rétroviseur.
  • Les premières nuits, dormir la fenêtre grande ouverte, moustiquaire relevée, pour faire comme si on dormait encore dehors. Se demander pourquoi on ne voit plus la lune de nuit, se dire d’acheter un guide de la lune en rentrant (et ne pas le faire). Retrouver le luxe d’un toit dur, tout en regrettant un peu la tente quand même.
  • Pour les barbus, like Manu : tailler la barbe, et retrouver une allure moins hirsute. Retrouver le luxe de prendre soin de soir.
  • Ne plus s’efforcer de ranger la valise : c’est fini tout ça. Retrouver un placard et une penderie, et une chaise pour tout mettre en bazar.
road trip Californie-4

Dernier jour, je prends le temps de flemmarder dans un hamac, mais en général, un road trip, c’est intense !

Tous ces  petits moments qui font la vie de road trip + camping

J’ai commencé à regarder de nouveau les photos de l’été dernier, et je me dis que ça vaudrait bien un article… alors voici juste 3 petits moments de la vie quotidienne en road trip qui me manquent dès que je reviens à la civilisation : surtout, manger dehors dans des paysages grandioses (ça c’est pour le versant positif… il y a aussi tous les trucs un peu moins glamour-aventures). A suivre !

PEtit dej en road trip-1

Café (soluble) impromptu de bord de route

Bord de route road trip-1

Bord de route (1) : on s’arrête faire une photo avant de se remettre à rouler

Aire de repos-1

Bord de route (2) :  l’aire de pique-nique façon tipi

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

6 Commentaires

  • Répondre 7 Apr 2016

    Virginie

    Ah, le rangement de la voiture après un road trip!! Généralement cela me prend une journée entière pour tout nettoyer et crois moi qu’on en retrouve des trucs dans un van après plusieurs jours sur la route avec 3 gamins :-) Pourtant au départ, tout est bien rangé et comme toi, la voiture devient notre maison pour quelques jours, malheureusement (comme à la maison) le bordel prend vite le dessus!
    Les road trips, c’est une façon de voyager que l’on a découvert en arrivant ici en Californie et depuis on y est complètement accros. Même les enfants en redemandent, je crois qu’on leur a transmis le virus!

  • Répondre 8 Apr 2016

    Letizia

    Oh ça me manque! J’adore vivre dehors ou dans ma voiture même si le plaisir d’apprécier son lit et une douche quand on rentre n’a pas de prix. Je compatis tellement à l’eau dans la glacière et tous les aliments humides. Vive les conditions d’hygiènes en camping! Finalement, j’aime bien être crados 😉 En Nouvelle-Zélande, on dormait parfois dans des campings avec douche et on en profitait pour mettre des bouteilles d’eau dans le congélateur. C’est utile comme glaçon et ça évite d’avoir de l’eau partout 😀

  • Répondre 8 Apr 2016

    Violaine

    Ah la la, trop envie de repartir en road trip ! C’est vrai que la voiture devient vite une maison au point qu’on se sent un peu seul quand on la quitte en rentrant ! Finalement, une voiture, un appareil photo et de quoi pique-niquer…pas besoin de plus ! Bon, d’accord, un vrai lit c’est bien aussi ! 😉

  • Répondre 9 Apr 2016

    Marie-Astrid

    C’est exactement les sentiments que j’avais au retour des camps scouts. J’adore!

  • Répondre 11 Apr 2016

    Mystinguett

    Hello Mathilde,

    J’ai développé une certaine passion pour les Road Trip.
    Lors des premiers, tous les étapes étaient fixées à l’avance. Carrément rassurant mais un peu stressant niveau planning.
    Le dernier, on a écumé les Motel et on a bien apprécié le fait de pouvoir déambuler librement au gré de nos envies.

    On est en train d’organiser le prochain (retour en Nouvelle Angleterre en juin) et on va surement continuer à s’aventurer hors de notre zone de confort. La tente fera peut être partie du voyage.

    A ce propos, sais-tu si REI en loue?

    Mystinguett.

  • Répondre 15 Apr 2016

    Charlotte Bracke

    Exactement ce que je ressens aussi à la fin d’un roadtrip :)
    Même si peu de monde dans mon entourage comprend pourquoi j’aime dormir en tente au camping.
    Vivement le prochain voyage! Bientôt! :)

Laissez une réponse