Alors, Portland Oregon, weird ou pas weird ?

Portland Oregon-15

Première et dernière étape de notre road trip de l’été en Oregon : la ville de Portland. C’est là qu’on a atterri fin août, et c’est là qu’on est reparti début septembre, après avoir parcouru cet Etat vers l’Est, puis le long de la côte. C’est la première fois qu’on partait en road trip quasiment exclusivement dans un seul Etat (même s’il y a eu des incursions de tous les côtés, dans une brasserie dans l’Etat de Washington quand on était à Hood River, dans l’Idaho quand on est descendu dans le Hells Canyon, puis en Californie quand on a campé au parc national des Redwoods). Anyway, Portland, c’était la ville de départ et d’arrivée.

Le vol Boston-Portland a duré un peu plus de 6 heures ; à chaque fois je me fais la réflexion de fond : c’est grand les Etats-Unis d’une côte à l’autre. C’était très beau de voir à l’approche de l’atterrissage les énormes volcans recouverts de neige qui pointaient leur nez.

portland-oregon-1

<div class="sc-separator type-"thin""></div>

Arrivés à l’aéroport de Portland, célèbre entre autres pour sa moquette, c’est Laëtitia qui est venue nous chercher. Laëtitia, c’est une copine de blog (le sien s’appelle French Fries and Apple Pie, je l’avais interviewée ici), on avait déjà eu l’occasion de discuter plusieurs fois par email et via Skype et quand je lui ai dit qu’on venait à Portland, elle a proposé qu’on passe la première journée ensemble : super sympa !

C’était cool de se laisser porter par son programme, et de ne pas planifier ce qu’on devait faire. On a commencé par goûter quelques donuts chez Pip’s sous une chaleur estivale torride. Je me dis tout de suite que Laetitia et moi, nous sommes sur la même longueur d’ondes. On s’est ensuite promené dans une rue commerçante, la 23rd street NW, où je suis tombée sous le charme d’une boutique de créateurs, où j’ai fait une razzia de boucles d’oreilles, de cartes, et de mini-cadeaux pour les copines de Boston.
boutique-mignonne

Portland Oregon-5

Un brunch plus tard, on arrivait, crevés mais happy, à notre hôtel, histoire de faire une petite sieste – il y a 3 heures de décalage horaire entre Boston et Portland, et on s’est levé tôt pour prendre notre avion. Il y avait une fête dans le block voisin « On ira après » s’est-on dit, mais en fait non. Welcome to Portland.

Oregon cartes postales Portland

Souvenirs de la ville

La question qu’on m’a posée le plus souvent quand je suis rentrée, a été : alors, est-ce que Portland vaut toute la hype qu’on lui prête ? Portland a cette aura de ville cool, hipster et décalée, et je me demandais si on pourrait apprécier ça, rien qu’en y passant quelques jours (NB: j’y suis retournée plus longuement fin septembre d’ailleurs). Tout le monde répète sans cesse que « Portland is so weird », c’est un peu comme le rêve américain ou le Père noël, on sait que c’est une construction de l’esprit, mais certaines personnes y croient tellement qu’elles vous embrigadent à penser pareil. Après ces 2 séjours à Portland, oui bien sûr je peux dire que cette ville a un petit grain de folie… c’est plus une ville d’ambiance, de promenade et de sorties qu’un haut lieu culturel et historique. Soyez prévenus… à première vue, c’est moche. La faute aux ponts sur la rivière, entourée de silos et usines : c’est industriel. Après quelques jours, on y trouve une certaine beauté urbaine malgré tout.

Portland Oregon-17

Comment se repérer à Portland ? Portland s’organise autour d’une rivière, la Willamette, qui divise la partie Est et de la partie Ouest (jusque là c’est facile), puis une rue centrale divise le Nord du Sud, mais il y a aussi une partie qu’on appelle « le Nord ». Bilan : il y a 5 grosses parties. Pour bien apprécier la ville, je pense qu’il faut la voir comme une multitude de petits quartiers, et chacun des ces quartier est organisé autour d’un bout de rue. Entre tous ces quartiers, c’est résidentiel et très calme, et sympa de se promener en vélo. Il parait qu’il pleut souvent à Portland, j’ai eu de la chance, pendant mes deux séjours il a fait un beau soleil et un temps parfait.

Les donuts de Portland
étude de deux cas, Pip’s et Voodoo Donuts

C’est le premier endroit où on est allé à Portland : Pip’s Donuts. A peine sortis de l’avion, c’est là que Laëtitia nous a emmenés. Ces tous petits donuts faits à la demande sont délicieux car ils sont frais, et leurs parfums sont ajoutés juste dans leur trou, par-dessus : Nutella, confiture ou même bacon… La boutique sert aussi du  macha latte, malgré toute la hype autour de cette boisson, je n’arrive pas à aimer le goût trop amer.

En tout cas, j’ai préfèré de loin les donuts de Pip’s à ceux de Voodoo Donuts, qui est pourtant l’enseigne plus connue de Portland, et qui s’est exportée ailleurs. Ils ont été les premiers à remettre le donut au goût du jour ; il y a la queue pour entrer dans les boutiques, les parfums sont originaux et super décadents, mais… ça sent un peu le rassi et le fluo-rigolo, qui fait mal au ventre pendant plusieurs heures après ingestion. J’y suis quand même allée, pour le plaisir de la recherche exhaustive. Selon Manu « c’est creepy crados, les serveurs ne sont pas sympa pour garder une certaine ambiance ».

☞ Il y a d’autres donuts shops à Portland, Blue Star (goûtés à Venice Beach), Coco donuts… c’est dingue cet engouement. Je n’ai pas testé, mais il existe même un tour de la ville dédié aux donuts, j’avais fait un tour des cafés avec la même nana.

Les donuts frais faits à la demande

Portland Oregon-14

Tôt le matin, pas grand monde devant les Voodoo Donuts, mais les barrières pour contenir la file d’attente sont déjà là

En cherchant des infos sur Voodoo Donuts je suis tombée sur cet article d’un ancien employé pas très content des conditions de travail

Portland Oregon-7

Dimanche, jour de notre arrivée, après la sieste, on s’est promené dans notre quartier, dans le but d’aller à la librairie Powell’s. On est passé devant ce barbier. Rien de tel qu’un arrêt chez le barbier pour Manu, avant de partir 15 jours en road trip : pas de barbe broussailleuse sur les chemins de randonnée. Manu a adoré, surtout le soin serviettes chaudes sur le visage à la fin, et le massage des épaules. #weird

Pas loin de là, on arrive à la célèbre librairie Powell’s, on se croirait dans un immense supermarché… de livres donc. J’ai fait le plein de bouquins avant le road trip, un livre sur Hillary Clinton (#souvenir) et City on Fire de G.R. Hallberg qui du haut de ses 800 pages, m’a tenue en haleine pendant toutes les vacances.

Portland à vélo !

Lundi matin, deuxième jour à Portland. On est réveillé aux aurores (cf. décalage horaire), et après un café gentiment offert dans un coffee shop voisin – le mec nous a demandé d’où on venait, et en lui disant que c’était notre première fois à Portland, il nous a offert le café #weird, on a loué des vélos, dans une boutique juste à côté de l’hôtel. Rien de tel qu’une promenade à vélo pour découvrir la ville, on avait fait ça à Austin, et c’est notre moyen de transport préféré à Boston (sauf l’hiver et sauf quand j’ai la flemme, soit souvent). La nana qui a préparé nos vélos nous a recommandé quelques endroits, super bien indiqués sur leur carte coloré. C’est parti !
vélo portland-oregon-12

pont portland-oregon-13

Il y a 12 ponts qui enjambent la rivière Willamette , et celui-ci est l’un des plus remarquables : le Steel Bridge, construit en 1912, il à 2 niveaux.

Visiter Portland Oregon-3

Sous-marin du musée des sciences de Portland

Les jardins sur la colline : les roses et le jardin japonais

En fin d’après-midi, on monte (pas en vélo, on a pris un taxi) sur la colline à l’ouest de la ville pour aller voir un jardin aux roses. Je ne le savais pas avant d’arriver à Portland, mais c’est les surnom de Portland : la Ville aux Roses, et un festival est dédié à la fleur, mi-juin. Le jardin des roses est sublime, il y a des roses #weird, de toutes les couleurs, ça sent bon, et c’est le paradis des selfies.

Portland Oregon-21

Portland Oregon-27

En toile de fond du jardin, le Mt Hood ! On ira quelques jours plus tard sur cette énorme montagne…

Portland Oregon-25

Juste à côté du jardin aux roses, se trouve un jardin japonais. La fin de journée commençait à poindre son nez, il faisait un peu plus frais et déjà un peu plus sombre, on a eu un tout petit peu de temps pour se promener dans ses superbes allées.

portland-oregon-20

Portland, la nuit

J’avais vu cette enseigne de Portland dans une série débile que j’avais kiffée (Life Unexpected), et j’avais envie qu’on le prenne en photo de nuit. Autrefois, il était écrit « White Stag » sur cet énorme panneau lumineux (white stag = le cerf blanc), et puis au lieu de le démonter à la fin des années 80 la ville en a fait l’un de ses symboles #weird (promis j’arrête bientôt avec le hashtag). On voulait donc s’en approcher pour faire une photo sympa, sauf qu’un bon point de vue pour le prendre = sous le pont en-dessous, est le lieu de tous les zonards du coin, donc bref, parfait si vous voulez acheter des substances illégales, pas top si vous vous promenez avec une grosse caméra et l’air béat de touristes.

Portland Oregon-28

Bonnes adresses : Avant de prendre l’avion à notre retour pour Boston, on a passé une soirée sur Mississippi Avenue au Mississippi Studio. C’était cool, on avait l’impression d’avoir 22 ans again. On a d’ailleurs dîné à côté, chez Radar (j’adore ce mot prononcé avec l’accent américain, un truc comme raideur), c’était delish.

Interlude bière, carbs et café

biere-deschutes portland

Dégustation à la brasserie Deschutes
croissants-portland

Pearl Bakery
cafe portland

Stumpton Coffee Roasters

the pearl road-trip-oregon-2-3

Un ancien entrepôt du Pearl District

PORTLAND : côté Est vs côté Ouest

La partie Ouest de Portland est la partie la plus proprette, en gros, la plus gentrifiée. Il y a le beau quartier, le Pearl District, huppé, on s’est aussi promené dans de belles rues arborées où le shopping est garanti local, of course, l’université et le Pioneer Square, les musées… c’est le versant touristique-chic de la ville.

Au sud du Pearl District, il y a Chinatown, et on croise des dizaines et des dizaines de homeless. Ils ont leur campements de bric et de broc dans les parcs, sur des parkings. Notre hôtel se trouvait justement dans le Chinatown, il est tout nouveau et fait partie d’un ensemble de business installés là pour revitaliser le quartier. J’avoue que le matin en allant me chercher un café à 6h du mat’, je ne me sentais pas trop en sécurité avec tous les gens qui déambulaient, l’air hagard. Cela dit, parait-il que le prochain maire devrait aider ces personnes. La ville abrite de grosses entreprises (Airbnb, Nike, etc.), comme souvent aux Etats-Unis, les inégalités sont très marquées, beaucoup de gens ont beaucoup de moyens, et beaucoup de gens se retrouvent avec pas grand chose.

☞ A l’Ouest de Portland on a vu : les musées, Pionneer Square, le Pearl District, la 22d et 23rd Street, notre hôtel dans Chinatown à deux pas de Old Town, la colline avec le jardin Japonais et le jardin des Roses

☞ A l’Est de Portland on est sorti ! restos, bars et concert sur Mississipi Avenue. C’est à notre retour à Portland, à la fin du road trip qu’on a passé plus de temps de l’autre côté de la rivière.

Visiter Portland Oregon-4

Côté ouest, l’université
Côté Ouest, Chinatown // Pioneer Square

Visiter Portland Oregon-7

Côté Ouest, dans le downtown, les « food carts » de Portland

Visiter Portland Oregon-1

Côté ouest, Le marché du samedi (et aussi du dimanche)

Visiter Portland Oregon-6

Côté Est : le cinéma Bagdad, sur Hawthorne

Visiter Portland Oregon-2

Toujours côté Est, un autre ciné, cette fois le Laurelhurst

Visiter Portland Oregon-5

Côté Est, street art sur Alberta

Notre hôtel / Airbnb

J’ai cherché un logement sur Airbnb, comme je le fais souvent, j’aurais voulu trouver un truc original, comme la Tiny House de Austin. J’en ai trouvé une à notre retour, que je n’ai pas adoré, mais à l’aller, on était dans un hôtel super sympa, l’hôtel Society, un mélange d’auberge de jeunesse, hôtel classique et coffee shop. Le roof top est agréable, l’ambiance est super Portland, et friendly.

Si vous n’êtes pas encore inscrit sur Airbnb, utilisez mon coupon de parrainage : vous gagnez un bon d’achat de 30 euros lors de votre première réservation avec AirBnb, et je reçois également ce bon d’achat. Merci d’avance pour votre soutien !

☞ La suite qu’on avait réservé au Society Hotel
☞ Lors de mon deuxième séjour, j’étais au superbe Hotel Lucia*
(lien affilié, réservez votre hôtel via le blog, ça me permet de toucher une commission, vous ne payez pas plus cher, vous avez bénéficié de ma recommandation, et moi ça m’encourage à toujours partager + de bonnes adresses)

Portland Oregon-29

L’entrée de notre hôtel à Portland

Portland Oregon-20

Un coffee shop en guise de hall d’entrée de l’hôtel, j’adore !
Le matin très tôt du haut du roof top de l’hôtel Society

Découvrir Portland, c’est aussi sur la chaîne Youtube du blog

☞ L’autre Portland, celui dans le Maine, pas très loin de Boston, une petite ville portuaire que j’aime beaucoup

☞ La série Portlandia, j’adore, j’ai l’impression de voir une parodie de nos vies

☞ Si vous utilisez cet article pour votre propre voyage, n’oubliez pas d’en faire mention sur votre blog ou de revenir ici mettre un petit commentaire ! Merci d’avance !

☞ Et vous, vous l’avez trouvé comment Portland, Oregon ?

Rédactrice, grande organisatrice et réseau socialite du Blog de Mathilde. Quand je ne suis pas devant un écran, j'organise des visites guidées de Boston, là où j'ai fondé ma petite entreprise "Boston le nez en l'air". Je suis aussi auteure freelance pour un éditeur de guides de voyage et diverses maisons d'édition qui me confient la lourde tâche de divertir le public via des textes sur le yoga ou des jeux de société.

Poster un commentaire sur Facebook

21 Commentaires

  • Répondre 6 Feb 2017

    Lydia

    belle découverte, je ne connaissais pas cette ville

  • Répondre 6 Feb 2017

    platinegirl

    Justement, quand j’ai ouvert ton article, j’ai tout de suite pensé à Life Unexpected :-)

    (PS: je m’attendais à un Monday Morning!)

  • Répondre 6 Feb 2017

    Ophélie G.

    Mis à part le blog de Laetitia, ma seule approche de Portland est celle de la série Grimm, avec ses meurtres et ses créatures étranges. Merci pour la découverte ! :) xx

  • Répondre 6 Feb 2017

    Marie

    C’est vrai qu’il se dégage un petit parfum de « weird » quand on voit ces images de Portland ! Ca m’intrigue, j’ai bien envie d’aller voir !
    Et le coup des tours pour goûter des donuts, je n’y aurais jamais pensé, c’est formidable tout ça !

  • Répondre 6 Feb 2017

    Pascal

    Reportage intéressant sur Portland, avec ces lieux et bonnes adresses à visiter, merci pour cette jolie découverte.

  • Répondre 6 Feb 2017

    Bettina

    « City on fire », je l’ai lu durant notre voyage en Ecosse l’été passé, et… j’ai été déçue! J’avais lu une critique plutôt positive et assez intrigante pour que je le lise du début à la fin et en anglais, s’il-vous-plaît, mais comment dire, bof. Pour un prochain road trip, je conseille « Station Eleven », un bouquin très flippant qui me hante depuis que je l’ai dévoré, ça se passe entre autres à Toronto et puis dans la région du Lac Michigan.

    • Répondre 6 Feb 2017

      Mathilde

      Perso j’ai adoré City on Fire ! J’ai trouvé ça super bien écrit (en anglais), je surlignais des passages en me disant : damn que c’est bien dit. La peinture du New York punk est top, j’étais transportée. L’histoire n’est pas des plus passionnantes – ok, un crime, mais ce n’est pas le point du bouquin du coup. Je regarderai ta suggestion en librairie, mais du coup je ne suis pas sûre qu’on soit sur la même longue d’ondes de bouquins.

      • Répondre 7 Feb 2017

        Bettina

        Je vais quand même lire « Maine » durant notre voyage dans le Maine cet été. Si je ne m’abuse, c’est toi qui le recommandes sur ton blog, non? Même si je n’ai pas aimé City on Fire, je vais peut-être aimer celui-ci…

  • Répondre 6 Feb 2017

    Virginie

    Je connais un peu Portland pour y avoir passé plusieurs jours en famille il y a 2 ans maintenant. C’était pour la semaine de Thanksgiving alors forcément on n’avait eu un ciel aussi bleu que sur tes photos, mais qu’importe on avait adoré la ville, son ambiance et ses gens très sympas.
    On avait également eu la chance de rencontrer et de partager une soirée avec Laetitia , c’était très chouette.
    On a bien aimé la côte Pacifique dans ce coin qui, bien que sauvage aussi, est assez différente de celle que l’on connaît du côté de San Francisco.

  • Répondre 8 Feb 2017

    Caprom

    Yop,

    J’ai passé deux jours à Portland en Novembre, ou j’ai eu l’occasion de dévaliser le magasin employé de Nike (grand moment, pas pour la CB).

    J’ai également passé une soirée fort agréable dans le quartier de Buckman, chez The Commons Brewery pour la biére (et aussi un peu la bouffe), mais également chez Cascade Brewing un bloc plus loin (pour leurs sandwichs)!!.

    Pour le peu de temps ou je suis resté, j’ai trouvé les habitants trés hype, trés stylé, assez moderne, une ville en pleine expansion, ou les gens viennent y trouver du boulot, j’y retournerais avec grand plaisir !!!

    A+++

    • Répondre 12 Feb 2017

      Mathilde

      ça avait l’air bien cool ! A Buckman je suis allée au resto Kachka : top !
      Pas eu le temps de passer par le magasin Nike, dommage…
      Vous étiez à Portland que pour un weekend ou c’était le point de départ/passage d’un road trip ?

      • Répondre 23 Feb 2017

        caprom

        Nous y étions pour un passage lors d’un road trip d’un mois au départ de San Francisco, nous amorcions notre redescente jusqu’à SF en longeant la côte de l’Oregon :)

  • Répondre 11 Feb 2017

    marie

    J’ai adoré Portland que dès le départ j’ai trouvé belle : j’aime le côté industriel décrépi personnellement en grande fan de street art, marches urbaines alternatives et mouvement situationniste dans la ville post-indus. J’avais aussi particulièrement aimé les quartiers autour des rues Mississipi et alberta.

    Et on peut prendre des photos du signe sous le pont sans problèmes. les déshérités et marginaux de Portland ont bien l’habitude des touristes.

    • Répondre 11 Feb 2017

      Mathilde

      Je suis d’accord avec toi : on peut tout à fait trouver le moche très beau (si on veut jouer sur les mots).
      Quant au pont de nuit et à Chinatown/Old Town en général, j’apprécie les initiatives de l’hôtel Society et tous les commerces qui s’installent dans dans ce quartier, mais se promener dans les endroits de grande misère sociale, en tant que richosses touristes insouciants, moyennement : ça a un côté indécent, en, sans langue de bois, en partie dangereux.

  • Toujours très sympa de te lire Mathilde !
    J’était très curieuse de découvrir quelques facettes de Portland, c’est une ville de la côté ouest qui me tente beaucoup ! Merci pour la découverte :)

Laissez une réponse